L'Ostéopathie‎ > ‎

L'histoire

    La création de l'Ostéopathie par Andrew Taylor Stillaux Etats-Unis en 1874, se nourrit d'un substrat de techniques manuelles qui avait traversé les siècles et les cultures. Grâce à son expérience d'ingénieur puis de médecin, il offrit à la thérapie manuelle un cadre conceptuel et une  méthodologie diagnostique et thérapeutique, centrée sur des connaissances anatomo-physiologiques.

    Il fonda en 1892 The American School of Osteopathy, première école d'ostéopathie au monde. Les étudiants qui y étaient formés recevaient le titre de DO "Doctor of Osteopathy". 


    William Garner Sutherland, disciple de Still, étudia la mobilité des os du crânes. Il synthétisa ses recherches en 1939 dans The Cranial Bowl, base de l'ostéopathie crânienne contemporaine.


    L'Ostéopathie fut introduite au Royaume-Uni par John Martin Littlejohn en 1918, puis légalisée en 1993.

    L'Ostéopathie démarra en France sous l'impulsion de Paul Geny en 1950.

    Jusqu'en 1990, l'enseignement de l'Ostéopathie était réservé aux détenteurs d'un diplôme médical ou paramédical. A partir de cette date, la Société Internationale d'Ostéopathie recommande des normes d'enseignement de l'Ostéopathie en 6 années minimum totalisant 5000 heures au minimum de formation après le baccalauréat ou son équivalent national en suivant les recommandations de l'OMS au sujet de la formation des professions de santé. La première école française à suivre ces principes est l'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO) Paris Marne-la-Vallée.


    L'Etat français reconnut le titre d'ostéopathe et le Diplôme Français d'Ostéopathe par l'article 75 de la loi 2002-303 du 4 mars 2002.

    Les décrets n° 2007-435 et 2007-437 du 25 mars 2007: 

  • Légalisent une profession dite de premier rang : établissement de son propre diagnostic et indépendance du traitement sous la seule responsabilité de l'ostéopathe et donc sans prescription médicale.
  • Nul ne peut user du titre ni pratiquer la profession d'ostéopathe s'il n'est titulaire du diplôme professionnel délivré par les établissement agréés par le Ministère de la Santé.
  • Précisent des points clef de l'enseignement de l'ostéopathie

L'arrêté du 9 août 2007 a listé les établissements dispensant une formation en ostéopathie qui sont agréés.