Indications‎ > ‎

Quand consulter ?

L’ostéopathie s’adresse entre autre : aux enfants, aux adultes, aux femmes enceintes et aux personnes âgées, aux athlètes de haut niveau ou sportifs loisir, aux bureaucrates sédentaires, aux VRP toujours sur les routes… 


L’ostéopathe est susceptible de soulager la plupart des manifestions liées à des troubles fonctionnels. A titre d'exemple:

  • cervicalgies, torticolis, dorsalgies, douleurs intercostales, lumbago, entorses, tendinite...
  • sciatalgie, cruralgie, NCB, névralgie faciale, névralgie d'Arnold, séquelles d'hernie discale ou de syndrome canalaire...
  • céphalées, migraines
  • pyrosis, reflux-gastro-oesophagien, constipation, diarrhée, nausée, ballonements, digestion pénible...
  • jambes lourdes, hémorroïdes (troubles du retour veineux)
  • douleurs prémenstruelles, douleur lors des rapports sexuels (dyspareunie), douleur du coccyx (coccygodinie)
  • sinusites, conjonctivites, otites à répétition, vertiges fonctionnels
  • douleurs post-traumatiques


L’ostéopathie est également susceptible d’apporter un bénéfice en accompagnement :

  • d'un travail psychothérapeutique (douleurs somato-émotionnelles)
  • des suites d'intervention chirurgicale
  • des traitements orthodontiques, orthophoniques,orthoptiques ou orthopédiques
  • des traitements des pathologies orthopédiques de l'enfant et l'adolescent (scoliose, pied bot...)


Dans le meilleur des cas, l’action de l’ostéopathe est préventive et vise à la conservation de l’état de santé.

Dans le cas d’une lésion organique (cancer, hépatite, tuberculose,fracture, polyarthrite rhumatoïde...), l’ostéopathie intervient uniquement pour diminuer les conséquences fonctionnelles de cette atteinte sur l’homéostasie ou la biomécanique mais n’agit pas sur la pathologie.

N'hésitez pas à demander plus d'information à votre ostéopathe.