L'ostéopathie et le monde médical

L'ostéopathie et ses praticiens n'ont aucunement la prétention de pouvoir tout guérir. De ce fait, en plus de traiter les maux dont elle relève, elle se doit d'accompagner le patient tout au long d'une maladie ou d'un quelconque problème afin de lui apporter un maximum de confort.
 
C'est là que l'aspect pluridisciplinaire prend toute son importance. l'ostéopathie est complémentaire à la médecine traditionnelle et aux professions paramédicales.
En effet, cette complémentarité est totalement valable avec les sages-femmes, les orthopédistes, rhumatologues, gastro-entérologues, gynécologues, urologues et autres chirurgiens grâce à l'approche globale et plus précisemment viscérale (digestif, petit bassin...), fasciale (cicatrices, plans de glissement...) et autres tissus mous.
 
L'ostéopathe peut adresser un patient à un podologue lorsqu'il a fait le nécessaire pour pallier à ses douleurs articulaires et inersement. Il en est de même avec un dentiste, un ophtalmologue...
 
Un patient consultera un ostéopathe après une rééducation chez un kiné afin de redonner de la mobilité à toutes les structures ayant subi les compensations du corps, mais un ostéopathe peut conseiller à un patient de consulter un kiné pour des renforcements musculaires, un travail de proprioception ou de stretching.
 
Le rôle du médecin dans cet échange est primordial, notamment lorsqu'une pathologie est suspectée et que des examens complémentaires sont nécessaires car il est le seul à pouvoir les prescrire, et il en va de la santé du patient.