L'ostéopathie

L'ostéopathie est l'art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micro mobilité des tissus du corps humain, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l'état de santé.
L'ostéopathie est exclusivement manuelle: c'est un art qui repose sur une science et utilise des techniques. L'anatomie et la physiologie guident cet art. Les études apportent tous les outils nécessaires en terme de diagnostic (orthopédique, rhumatologique, lecture d'imageries médicales, tests neurologiques...).
C'est un thérapie à la fois préventive et curative qui ne soigne pas seulement les douleurs de dos, son champs de compétences est bien plus large et souvent méconnu.
Concept
Les 5 principes:
Structure et fonction: une structure saine remplit toutes les fonctions pour lesquelles elle a été conçue. Les fonctions accomplies par un organisme ne sont correctes que si la structure se trouve en bon état. Ce qui réunit structure et fonction est le Mouvement.
Les forces d'auto-guérison: si l'organisme n'est pas capable de rétablir son équilibre tout seul, l'ostéopathe est là pour aider le processus de guérison. Dans les cas plus graves, il aide l'organisme à intégrer la dysfonction au sein d'une unité qui fonctionne.
Le corps en tant qu'unité: l'ostéopathie voit le patient et son organisme de manière globale. Ainsi, si une fonction ou partie du corps dévie de la normale, cela a des conséquences sur l'équilibre global du corps.
La vascularisation comme l'élément le plus important: la règle de l'artère est absolue. L'unité du corps s'organise autour du sang et une vascularisation limitée provoque stagnation et "fermentation". La décongestion améliore le drainage des tissus et empêche adhérences et fibroses.
Le patient et non le malade: c'est le patient et non sa maladie qui est au centre de l'attention de l'ostéopathe.
Ainsi, le praticien n'utilise en aucun cas de "recettes" lors de son traitement mais s'attache tout particulièrement aux dysfonctions et à l'histoire de chaque patient.
Les techniques
Considérant l'Homme dans sa globalité, l'ostéopathe se doit d'investiguer chaque sphère, qu'elle soit crânienne, viscérale, uro-gynéco, ORL, ou tout simplement musculo-squelettique.
A chaque praticien sa technique, mais pas seulement...
    Certains préfèreront les techniques structurelles ou le fameux "cracking" qui, lorsqu'elles sont affectuées à bon escient et en douceur, ne génèrent aucune douleur. Il s'agit d'un geste précis visant directement l'articulation. C'est là que l'anamnèse prend toute son importance afin de connaître les contre-indications.
    D'autres utiliseront les techniques myotensives ou d'energie musculaire qui, comme le nom l'indique, sont des techniques à visée musculaire permettant de relâcher les tensions et de libérer l'articulation sous-jacente.
     Les techniques fonctionnelles, quant à elles, ont pour effet d'accentuer la dysfonction jusqu'au relâchement complet des tissus, celles-ci s'effectuent en douceur et souvent plus lentement que les précédentes.
Voilà donc une liste non exhaustive des principales manipulations, toutes aussi efficaces les unes que les autres, mais il en existe encore d'autres.
Notons qu'il est important de pratiquer les techniques en accord avec le patient et qu'il est indispensable de s'adapter aux exigences de ce dernier.