Les Organistes Interprètes

 
Jean-Michel Louchart
 
Dès l’âge de 4 ou 5 ans, Jean-Michel Louchart commence à travailler le piano, assez régulièrement.
Par la suite, il en vient à pratiquer, toujours assez régulièrement, le clavecin et l’orgue ; parfois même le célesta et le glockenspiel, mais beaucoup plus rarement.
L’harmonie, la fugue et le contrepoint retiennent également son attention, de façon régulière.
Il s’est par ailleurs consacré momentanément à l’obtention d’une maîtrise d’enseignement ès lettres classiques ; mais c’était il y a longtemps.
Jean-Michel Louchart joue et enregistre régulièrement au sein de divers orchestres et formations de chambre ; parfois même tout seul.


L’accompagnement de chanteurs et de choristes constitue pour lui une source de grandes satisfactions ; pour ce qui est des chanteurs et des choristes, on ne sait pas avec certitude…
Jean-Michel Louchart est titulaire du Grand orgue de l’église Saint Marcel à Paris, et professeur d’orgue, d’écriture et d’improvisation à l’Ecole nationale de musique et de danse de Ville d’Avray (92).


Le plus régulièrement du monde, il lui arrive encore de lire un livre…
========================================
 
Hervé Désarbre est né en 1957 à Roanne. Il étudie le piano avec Madeleine David, élève de l’organiste et compositeur Aloÿs Claussmann, et travaille ensuite avec André Chometon, professeur au C.N.R de Lyon.
Parallèlement à ses études de droit, il se tourne vers l’orgue et entre dans la classe d’orgue du maître André Fleury à la Schola Cantorum de Paris.

En 1975, il est nommé organiste de l’église St Louis de Roanne et, en 1982, titulaire honoraire de l’orgue historique de Renaison. De 1981 à 1986, il a assuré, l’été, le service du Grand Orgue à la basilique N-D des Victoires à Paris.
En 1993, il est nommé titulaire de l'orgue historique de l’église Notre-Dame du Val-de Grâce, à Paris, et en 2005, il reçoit le titre d'organiste du ministère de la Défense.

De 1974 à 1985, il a présidé, après l’avoir créée, l’Association pour la Renaissance des Orgues du Roannais, Arenor, qui, outre l’organisation de récitals d’orgue, a fait construire, restaurer ou classer sept instruments du Forez.

Il a participé à plusieurs émissions de radio ou de télévision et a joué en soliste avec différents choeurs, ensembles et orchestres français (Orchestre du Val de Marne, Ensemble orchestral Stringendo, Orchestre de la Garde Républicaine, Quintette de cuivres de Radio-France, Maîtrise de la cathédrale de Lyon, Chœur de l'Orchestre de Paris, Groupe Vocal de France...), sous la direction de Jean Thorel, Jean-Jacques Werner, John Poole, Arthur Oldham, Jenö Rehak et Roger Boutry, Czeslaw Grabowski...
A Paris, il a joué en récital à Notre-Dame, St Etienne-du-Mont, St Eustache, La Madeleine, St Séverin, Temple de Port-Royal et Notre-Dame des Victoires.
A l'étranger, il s'est produit en Russie, en Ukraine, en Ouzbékistan, en Grande-Bretagne, en Italie, en Belgique, en Allemagne et en Pologne -notamment avec les Philharmonies de la Baltique et de Zielona Gora-.

Ses récitals sont essentiellement consacrés à la musique française des XIXème et XXème siècles et aux musiques italienne et russe. Intéressé également par la musique d’aujourd’hui, il a créé nombre d'oeuvres contemporaines, pour orgue seul ou avec orchestre, certaines lui étant dédiées (par Max Pinchard, François Vercken, Bruno Schweyer, Julien Bret, qui lui ont écrit chacun un concerto pour orgue et ensemble instrumental, Louis Saguer, Guy Morançon, François-Henri Houbart, Youri Kasparov, Julien Bret, Pierre Cholley, Andrés Laprida, Pascal Duc...). Jacques Boisgallais, Nicolas Bacri, Edith Lejet lui ont également dédié des œuvres.
Il a donné, en première audition française, des pièces de Tichtchenko, Kokkonen, Wessmann, Ahvenainen, Bolt...
Avec orchestre, il joue des concertos de JS Bach, CPE Bach, WF Bach, GF Haendel, Joseph Haydn, Michael Haydn, Francis Poulenc, Max Pinchard, François Vercken, Guy Morançon, Julien Bret et bien entendu, la symphonie n°3 de Saint-Saëns.

En 1999, à Moscou, à l'invitation de Irina Chostakovitch, veuve de Dimitri Chostakovitch, il donnait, pour la première fois dans la capitale russe, un récital d'orgue entièrement consacré au grand compositeur. En novembre 2006, dans la grande salle du conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, aux claviers du grand-orgue Cavaillé-Coll, il créait le Concerto pour orgue et orchestre que lui a spécialement composé et dédié Youri Kasparov. Il était accompagné par le State Russian Symphony Orchestra dirigé par Valéry Poliansky. En avril 2007, toujors à Moscou, cette fois-ci à la Salle Tchaïkovsky, il donnait un récital d'orgue d'œuvres russes et françaises, devant 1.600 personnes. Ce 9 mars 2008, il inaugurait le Festival d'orgue de Moscou, aux claviers du Cavaillé-Coll du conservatoire Tchaïkovsky.
En septembre dernier, il participait au jury du Concours international d'orgue Alexandre Goedicke de Moscou. Il a reçu récemment la médaille d'honneur du Conservatoire Tchaïkovsky

Il a enregistré des disques-compacts chez EMI, Chant du Monde, Sony, Mandala, De Plein Vent, Pavane Records

Hervé Désarbre représente les organistes français au sein du Comité national d'éthique et de déontologie de la Musique, dont il est vice-président. Il participe à divers jurys (Schola Cantorum, Concours international DSCH,...). Il est membre de la Famille Camillienne, de la commission musicale consultative du ministère de la Défense, et directeur artistique des Editions Le Chant du Monde.
Il fut également directeur des relations extérieures de l'Orchestre de Paris, puis administrateur de l'Orchestre des Champ-Elysées.
 
==========================================

 

 

Luc Antonini.
Né en 1961 à Avignon, Luc Antonini commence des études musicales dans sa ville natale (médaille d’or de piano – classe d’Yves-Marie Bruel – et d’orgue – classe de Lucienne Antonini) avant d’entrer au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient six Prix (harmonie – classe de Jeanine Rueff – contrepoint – classe de Jean-Claude Henry – fugue – classe de Michel Merlet – orchestration – classe de Marius Constant et Janos Komives – et analyse – classe de Betsy Jolas) dont celui d’orgue à l’unanimité, dans la classe de Rolande Falcinelli.
Il débute très vite une carrière de concertiste qui le mène dans les plus grandes villes d’Europe et dans les festivals les plus prestigieux (France, Allemagne, Hollande, Belgique, Suisse, Autriche, Italie, Espagne, Andorre, Islande, Danemark, Suède, Angleterre, République Tchèque, Pologne …)
Il enseigne l’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Montpellier-Agglomération. Il est également titulaire de l’orgue Barker et Verschneider de la Collégiale Saint-Agricol d’Avignon, et co-titulaire de l’orgue doré italien de la Métropole Notre-Dame des Doms à Avignon.
Il tient régulièrement la partie d’orgue d’œuvres symphoniques avec différents orchestres, notamment l’Orchestre Philharmonique de Radio France, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre Lyrique de Région Avignon-Provence et bien d’autres. Fondateur et Président de l’Association Orgue en Avignon et directeur artistique du Cycle de Musiques Sacrées du Festival d’Avignon il contribue ainsi à la mise en valeur et au rayonnement du Patrimoine Historique des orgues d’Avignon et de sa Région. Son vaste répertoire lui permet d’aborder une littérature très variée du 17ème siècle à nos jours. Il vient de donner plusieurs concerts en interprétant l’intégrale du « Livre d’Orgue » d’Olivier Messiaen.
Il a enregistré plusieurs tomes de l’œuvre intégrale pour orgue de Johann Sebastian Bach et l’œuvre intégrale pour orgue de Johannes Brahms. Il a aussi participé aux anthologies « Toutes les couleurs de l’orgue » et « Nouvelles couleurs de l’orgue ».
Luc Antonini est aussi compositeur. Il a écrit plusieurs messes pour différentes formations chorales et instrumentales ainsi qu’une série de plusieurs pièces pour orgue soliste intitulées « Dialogus », pour lesquelles il a obtenu en 2006 le prix Gaston Litaize au premier concours de composition de Saint Bertrand de Comminges. Il a écrit une œuvre pour quintette à vent et piano, qui a été créée en 2008 à Avignon dans le cadre des commémorations du Centenaire de la naissance d’Olivier Messiaen.
Il a orchestré pour grand orchestre symphonique les Trois Danses pour orgue de Jehan Alain, créées par l’Orchestre National du Capitole de Toulouse dans le cadre du Festival 2007 Toulouse les Orgues. Une nouvelle version de cette orchestration a été créée en mars 2011 par l’Orchestre National d’Ile de France dans le cadre de la Commémoration Nationale de la naissance de Jehan Alain à Saint-Germain- en-Laye.
Les Trois pièces pour orgue, « Prélude, Interlude et Postlude d’après la messe Lux et Origo » viennent d’être éditées aux éditions Doblinger à l’initiative de European Cities of Historical Organs dans le recueil intitulé Nuovi Fiori Musicali.

 

                        ============================================

 


Frédéric Ledroit

 

 

Né en 1968 à Angoulême, sa vocation de musicien, orga­niste, pianiste, compositeur et improvisateur commence dès le début de ses études musicales à l’âge de six ans.

Etudes musicales couronnées de nombreux succès :

médaille d’or de piano au Conservatoire d’Angoulême avec B. Bouthinon-Dumas, cinq premiers prix d’orgue du Conservatoire National de Région de Lyon, du concours international de l’UFAM de Paris, du Conservatoire Natio­nal Supérieur de Musique de Lyon. Il a étudié avec les plus grands organistes : L.Robillard, J.Guillou, JP Leguay, X.Darasse…

Le public et les spécialistes le disent fougueux, impétueux, d’une exubérance endiablée ! Mais aussi profond, puis­sant, d’une belle spiritualité. Sa virtuosité brillantissime et sa créativité intarissable, excellent dans ses improvisa­tions, où l’on reconnaît « sa patte » de compositeur.

On assiste toujours à une création instantanée qui boule­verse son public. Il sait transformer un moment musical en un véritable spectacle. Il nous porte et nous voyageons avec lui dans des lieux enchanteurs. Chacune de ses interprétations stupéfait par son originalité ; on assiste étonné à de véritables recréations d’oeuvres parfois très connues.

Il aime aussi faire découvrir d’autres oeuvres puisqu’il a fait des créations de nombreux compositeurs contempo­rains : Capdenat, Rolin, Rossé, Claoué, Martin…

Titulaire du Grand Orgue de la Cathédrale d’Angoulême, il a su conquérir un important public en créant le Festival International d’Orgue en Charente. Il en est le Directeur artistique, «l’âme » du Festival.

Compositeur, son vaste cata­logue (Editions Musicales Européennes « EME ») de plus de 50 Opus, a bénéfi­cié de plusieurs commandes d’état et de créations dans de nombreux Festivals inter­nationaux .

Il a composé une sympho­nie, de nombreuses mélo­dies, des pièces de formes libres pour piano, pour orgue mais aussi pour guitare, harmonéon, plusieurs quatuors à cordes et bien d’autres formations instrumentales pour un répertoire de concert.

Sa discographie déjà importante qui a reçu de nombreux éloges de la presse en France et à l’étranger en témoigne. Avec le pianiste Jean-Pierre Ferey, il forme le 1er duo constitué pour piano et orgue, enregistrant le répertoire écrit pour cette formation et suscitant de nouvelles oeuvres.

Frédéric Ledroit a toujours été attiré par un répertoire sa­cré, ce qui lui a valu pour la création de sa «messe pour un siècle nouveau » d’être nommé citoyen d’honneur de la ville d’Angoulême et d’être comparé à l’issue de son enregistrement sur CD à un Duruflé ou à un Poulenc par les plus grands critiques français et étrangers.

Il est professeur certifié d’orgue au Conservatoire (ENMD d’Angoulême).

En 2003, le Ministre de la culture lui a décerné le grade de chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres . Il a enregistré pour la radio et la télévision (France Mu­sique, FR3, Mezzo…).

 

Aujourd’hui sa carrière de concertiste lui a permis de don­ner plusieurs centaines de concerts à travers le monde sur les instruments les plus renommés : en France, à Auxerre, Bordeaux, Montpelliers, Agen, Camaret, Toulon, Poitiers, Lyon, Sète, Paris (La Madeleine, Notre Dame…), mais aus­si dans de grands Festivals Internationaux : Italie (Naples, Varenna, Cava de Tirenni, Palerme), Pologne (Cathédrale d’Oliwa…), Pays-Bas, Allemagne (Hilldesheim, Stuttgard, Essen, Saint-Blasien…), Royaume-Unis (Southampton, Christchurch), Suisse, Espagne, Danemark, Etats Unis (Baltimore, Washington, Salsbury, Lancaster…).

 

              ================================================

 

Nicole Marodon Cavaillé-Coll étudie le piano, l'orgue, l'harmonie, la musique de chambre et l'histoire de la musique au Conservatoire de Caen.

Après les premiers prix d'orgue dans la classe de James Caussade et d'histoire de la musique dans celle de Georges Gourdet, le prix d'excellence et en même temps une licence et une maîtrise de Lettres à l'Université, elle travaille l'orgue avec Yves Devernay, l'harmonie et le contrepoint avec Simone Plé-Caussade et entre à la Schola Cantorum dans la classe de piano de Jean-Jacques Painchaud dont elle devient l'assistante après le diplôme d'excellence.

Nicole Marodon Cavaillé-Coll a obtenu le Premier Prix d'Orgue à l'unanimité avec les félicitations du jury au Concours International de l'U.F.A.M.

Titulaire du Grand Orgue Cavaillé-Coll de Notre Dame des Victoires de Trouville sur mer, elle a, comme soliste, donné de nombreux concerts, tant à Paris (Notre-Dame, la Salpêtrière, Institut National des Jeunes Aveugles, Saint Augustin, Schola Cantorum), que dans toute la France.
Elle a joué en Allemagne, aux USA, à la Maison de la Radio de Bucarest, au Festival International de Tirgu Mures (Roumanie), en Russie (Moscou, Festival International de Sochi).

Invitée à plusieurs reprises au Festival de Genève, elle y a créé en 1993, avec Claude Marodon Cavaillé-Coll, le Concerto pour piano et orgue de Dinu Lipatti.

Elle a été soliste de l'Orchestre de Grenoble, de l’Orchestre de Montivilliers et de l’Orchestre Philharmonique Européen.

Intéressée par tous les styles de musique, elle a joué avec Georghe Zamfir lors d’un concert à Trouville.

 

==================================================





 

Daniel Boussac. C'est à l'âge de 6 ans qu'il commence ses études de piano avec Madame G.Holz, disciple de Cortot.


Il étudie ensuite la musique de chambre avec Colette de Lioncourt.

Diplômé de l'Ecole Supérieure de Musique César Franck et de l'Ecole Nationale de Musique de Ville d'Avray, il travaille l'orgue avec Nicole Pillet-Wiener, puis avec Marie-Madeleine Duruflé et enfin avec Marie-Claire Alain.

En 1971, Madame Alain, suite au décès de son père, Albert Alain, le nomme comme assistant au poste de Saint-Germain, poste qu'il assure encore de nos jours.

Il a été Professeur à l'école César Franck (piano), au conservatoire du XVe à Paris et à l'Ecole Nationale de Ville d'Avray (accompagnement).

Sa carrière d'organiste l'a menée en Allemagne, aux Etats-Unis. En France, il s'est fait entendre à Saint-Séverin, Saint-Louis des Invalides, Saint-Pierre de Chaillot à Paris, et aussi à la cathédrale de Chartres.

 

===============================

 

Jean-Willy Kunz

Études

1988-1994 : études de formation musicale et de piano au CNR de Grenoble (France) avec Joseph Coppey

1992-1998 : études d’orgue au CNR de Lyon avec Louis Robilliard

1999-2004 : études de piano-jazz aux CNR de Lyon et de Chambéry avec Mario Stantchev

2004-2007 : études d’orgue et de clavecin au Conservatoire de Musique de Montréal (Québec) avec Mireille Lagacé

2006-2011 : études d’orgue en programme de doctorat à l’Université McGill avec John Grew

Récompenses

Diplôme d’Etudes Musicales des CNR de Grenoble, Lyon et Chambéry (piano, formation musicale, orgue, harmonie au clavier, musique de chambre, piano-jazz, harmonie-jazz, histoire du jazz, ensemble-jazz, arrangement-jazz)

Concours d’orgue, de clavecin, d’harmonie et de contrepoint du Conservatoire de Musique de Montréal

Lauréat du concours d’orgue Lynnwood-Farnam (Montréal) 2004

Second Prix au concours international d’orgue “Grand Prix de Chartres ” 2008

Doctorat en orgue de l’Université McGill

Troisième Prix et Prix du public au concours international d’orgue du Canada (Montréal, 2011)

Expériences professionnelles

1998-2004 : professeur de piano au Centre Musical Accords (Villard-Bonnot, France)

2006-2007 : pianiste-accompagnateur à l’école de musique de Joliette (Québec)

2008-2009 : auxiliaire d’enseignement en harmonie et contrepoint à l’Université McGill

automne 2009 : professeur de contrepoint modal à l’Université McGill

2010-2011 : professeur de solfège à l’Université McGill, professeur de théorie musicale au Conservatoire de McGill

depuis septembre 2011 : professeur d’harmonie avancée et d’analyse à l’Université de Montréal, professeur de solfège à l’Université McGill

Groupes de musique

A l’orgue avec Frédéric Lagoutte (saxophones), Christiane Laflamme (flûte)

Au piano avec “Héliophonies” (musiques balkaniques et jazz)

Au clavecin avec les ensembles Allogène, Chorum, et Caprice

Divers

2000: CD “Orfeo”, duo saxophones et orgue avec Frédéric Lagoutte

2004: Livre “Helmut Walcha, Nuit de Lumière”, biographie sur l’organiste allemand Helmut Walcha, co-signée avec Joseph Coppey

2007: Interprète, au piano, de la musique du court-métrage “Dernier souper” de Babak Kaboli et Annie McDonald

2008: Interprète, à l’orgue, de la musique du film d’animation “Champs d’honneur, Robe de guerre”, musique de Walter Boudreau, production ONF

2009: CD Théodore Dubois – Messe de la Délivrance, Messe solennelle de saint Remi – avec le Choeur Symphonique du Nouveau-Monde (dir. Michel Brousseau)

2010: Interprète, au clavecin, de la musique du court-métrage “Strands” de Paul Neudorf

===============================================

 

Justin Bischof. A Canadian-Swiss resident of New York City, Justin Bischof has rapidly made a name for himself as a conductor in operatic and orchestral circles in New York and major music centers in the United States. He is an internationally acclaimed concert organist and improviser with a repertoire that spans from the Baroque to world premieres. He has performed over 100 times with orchestra both in the US. And abroad. Mr. Bischof is an active vocal coach and accompanist who regularly performs and records with singers and instrumentalists. The multi-gifted Justin Bischof is a composer in many genres, including classical and film
score.
In August 2005 he concluded a highly successful production of Menotti's The Medium and The Telephone with members of the Honolulu Symphony Orchestra in association with Hawaii Opera Theatre. He is the Artistic & General Director of The Modus Opera Company of New York City, a vibrant company that is quickly becoming known for its first rate productions. He is the conductor of the Anechoic Chamber Ensemble, which presents several contemporary music programs every season.
 
His recent conducting engagements include Haydn Lord Nelson Mass (New York)Tchaikovsky Symphony No. 5 and Brahms Tragic Ouverture (Germany); Mozart’s The Marriage of Figaro in a new production with Modus Opera (NYC); Donizetti’s Elixir of Love with Regina Opera (NYC); cover and rehearsal conductor for Manhattan School of Music Symphony and Philharmonia. Mr. Bischof has served as assistant conductor to Alistar Neale (New World Symphony), Steve Osgood (AOP), Steve Crawford (Metropolitan Opera) and Alex Guzman (Bronx Symphony). His conducting studies include advanced work with Kenneth Kiesler, Steve Crawford, and Gustav Meier.
 
Mr. Bischof is one of the world’s finest improvisers, having won first prize in the 2000 American Guild of Organists National Improvisation Competition in Seattle. His all improvisation performances have been met with critical acclaim throughout the U.S. and the world including San Francisco, Zurich, Paris, Seattle and Milwaukee. Several European tours have taken him to England, France, Czech Republic, and Switzerland and such venues as St. Paul’s Cathedral and St. Eustache. He has toured Australia and New Zealand twice and will return in 2007.
 
He is one of the rare organists who perform extensively with orchestra on a regular basis. He has performed with numerous orchestras including the Zurich Symphony Orchestra, Musica Viva Orchestra, Riverside Choral Society Orchestra, and with members of the Orchestra of St. Luke’s. His highly praised performance of Samuel Barber’s rarely performed Toccata Festiva with the Zurich Symphony Orchestra at the Tonhalle, Zurich, was a season highlight. He was a featured soloist with the Milwaukee Symphony Orchestra under the direction of Andreas Delf in the world premiere performances of The Revelation of St. John by Daniel Schneider, composer-in-residence. In addition to the performances, which were recorded for NPR, Swiss Television interviewed him for later broadcast. In June 2006 he made a highly anticipated return appearance in Saint Saën’s Symphony No. 3 “Organ” under the direction of Maestro Delf in a program shared with violinist Joshua Bell that included an improvisation on excerpts from The Red Violin. A live recording of the symphony which was broadcast on NPR will be available online via the MSO website shortly. In September he was a featured soloist at the International Organ Festival in Olomuc, Czech Republic presented by the Moravian Philharmonic and recorded for Czech Radio.
 
Justin Bischof has a long and distinguished career as a professional liturgical musician both in church and temple. He was Associate Organist of the historic St. James the United Church of Montreal before moving to New York City where he was appointed Associate Director of Music of The Church of the Heavenly Rest 5th Avenue at the age of 20. He conducted the professional choir and founded the Carnegie Hill Concert Series which brought over 5,000 people to the church every year. In 1995 he was named Director of Music and Organist at the 19th century Church of the Resurrection located at 74th street and Park Avenue. He formed a 10 voice professional choir that presented a full Renaissance mass weekly for 6 years and was comprised of early music musicians from around the world. He has served as Music Director & Conductor of Westchester Reform Temple in Scarsdale for the past 12 years. This internationally acclaimed institution is a leader in the Reform movement with liturgical music playing an integral role in the life of the institution.
 
As an active coach and accompanist he regularly performs and records with singers and instrumentalists. One of New York City’s premier chamber musicians, he has performed in hundreds of concerts at such venues as Carnegie Hall, Lincoln Center and the 92nd Street Y. He works regularly with members of The Orchestra of St. Luke’s as organist, pianist and harpsichordist. Mr. Bischof regularly collaborates with such renowned artists as David Geber (founding cellist American String), David Krakaurer and Roberta Peters with whom he performs annually. In addition he has worked with Alan Held, Richard Zeller, and Kevin McMillan.

Composition plays an important role in Mr. Bischof’s life, working as he does in many genres including classical and film scores. His Rejoice in the Lord for male chorus and organ received its world premiere at Notre Dame in Paris as part of a 5 country tour with other performances in Germany and he Netherlands. He and the brilliant young composer Tobias Wagner have come together to form “Bischof & Wagner Productions” which is dedicated to writing new music for new films that goes beyond the modern synaesthetic vocabulary.

 
He can be heard on several recordings including part of the The Milken Archive on the Naxos label and Justin Bischof & Friendson the Ethereal labelwhich includes the world premiere of Aaron Miller’s Concerto for 2 Organists (which he commissioned) with Ken Cowan and the Zurich Symphony Orchestra. He is also featured on the Great Organs of New York a 4 CD set that showcases 23 organs in New York City (Mr. Bischof was the co-creator/producer of the project). His much anticipated first all improvisation CD will be released in Fall 2007 and will showcase the 5 manual instruments at The Church of the Heavenly Rest in New York.
Justin Bischof is a highly respected and experienced producer with over 40 CDs to his credit. He has worked with such artists as Alice Parker, Jon Aler, Ken Cowan, Stephen Tharp and William Trafka; such ensembles as The Zurich Symphony Orchestra, The American Boy Choir, The Princeton Singers, Musica Viva Orchestra, and The Choir of St. Bartholemew's at venues including The Tonhalle (Zurich), St. Mary the Virgin (NYC), and St. Bartholemew's Church.
 

==================================================

 

WALTER KLAUSS
Conductor and organist, received his M.A. degree from Case Western Reserve University and pursued doctoral studies at Union Theological Seminary in New York. At the age of 17, Mr. Klauss made his debut as an organ recitalist at the Cleveland Museum of Art and was later invited by the Museum to perform the American premiere of Jean Langlais’ Organ Concerto for the May Festival of Contemporary Music. At the Cathedral of St. John the Divine in New York City, Mr. Klauss was one of six organists invited to perform the complete organ works of Olivier Messiaen in a concert honoring the composer, who was present. He continues to appear as a recitalist and most recently appeared with the Zurich Symphony Orchestra performing Jean Langlais' Pièce en Style Libre with the Zurich Symphony Orchestra at the Tonhalle in Zurich.

Mr. Klauss studied conducting with F. Karl Grossman in Cleveland, Ohio, and Wolfram Wehnert in Hanover, Germany. Since 1976 Mr. Klauss has been Minister of Music at All Souls Church in New York City. He retired as Chairman of the Music Department and Professor of Music at the CW Post Campus of Long Island University in 1998. Long Island University awarded Walter Klauss the status of Professor Emeritus upon his retirement as Chairman.

He is also the founder and conductor of the critically acclaimed Musica Viva concert series in New York and has appeared as guest conductor of festival choruses and led several workshops in choral conducting and performance techniques. In recent years, Mr. Klauss has appeared as guest conductor of various choral and orchestral works with L'orchestre de J.L. Petit in Paris. Thanks to Maestro Jean-Louis Petit, Musica Viva presented a series of concerts in Paris in February 2004 to standing ovations in such venues as Eglise de la Madeleine and Notre Dame de Paris. Musica Viva's 2006 European tour included performances at several historic venues, including the honor of performing as a guest choir for Evensong at the Thomaskirche, Leipzig. Other performance venues in March 2006 included Dresden, Polditz, and Prague.