Questions fréquentes des débutants

  

Combien de temps peut-on rester en immersion avec une bouteille de plongée ?
Le temps d'utilisation d'une bouteille de plongée dépend de différents paramètres :
- Le volume de la bouteille
- Le nombre de litres d'air comprimé qu'elle contient
- La fréquence et l'amplitude respiratoire de l'utilisateur (sa consommation)
- La profondeur à laquelle elle est utilisée.
Pour simplifier : si votre bouteille est petite, si vous respirez fréquemment et si votre plongée est profonde, vous disposerez d'un temps réduit. Pour vous donner malgré tout un ordre d'idée, si les conditions de plongée sont normales (température de l'eau, courant,…) et si vous êtes équipé d'une bouteille de 12 litres (la plus couramment utilisée) gonflée à 200 bars, vous pouvez rester 30 à 40 minutes dans la zone des 20 mètres.

Lorsque je pratique l'apnée en piscine et que je désire rejoindre le fond du bassin (3 à 4 mètres de profondeur), j'ai mal aux oreilles. Cette douleur va-t-elle se reproduire lors de mon baptême ?
La pression de l'eau sur les tympans génère une déformation de ces derniers qui peut être douloureuse. Pour remédier à cela, il faut effectuer une manœuvre (la plus fréquemment utilisée est celle de Valsava) pour permettre aux tympans de reprendre leur position anatomique normale. Cette technique d'équilibration simple et classique vous sera enseignée par votre moniteur. Vous n'aurez donc plus de problème à ce niveau sauf en cas d'obstruction momentanée des trompes d'Eustache (rhume par exemple) ou de malformation.

La bouteille de plongée me semble plutôt lourde. Lorsque j'en serai équipé, ne va-t-elle pas m'entraîner rapidement vers le fond et rendre ma remontée difficile ?
Votre bouteille vous semble, à juste titre, lourde à la surface. Cependant, grâce à la poussée d'Archimède, une fois dans l'eau, elle ne pèsera plus que 2 à 3 kilogrammes. De plus, vous serez équipé d'un gilet stabilisateur dans lequel vous-même ou votre moniteur insufflerez plus ou moins d'air pour annuler le poids de votre équipement. Non seulement vous serez parfaitement équilibré en immersion, mais en cas d'accident vous pourrez rejoindre la surface sans avoir besoin de palmer. Vous vous y maintiendrez alors sans effort.

La pression de l'eau m'inquiète. Quels en sont les effets ?
Hormis quelques manifestations au niveau des tympans ou du masque dont les remèdes sont simples, vous ne ressentirez pas les effets de la pression lors de vos plongées dans la zone des 20 mètres. Il faut savoir que des plongeurs sont déjà descendus jusqu'à plus de 600 mètres. Ils n'ont pas été broyés par la pression.

Lorsque je serai sous la surface, le détendeur me fournira-t-il aisément de l'air ? Devrais-je faire un effort pour respirer ?
Le matériel que vous utilisez est aujourd'hui parfaitement réglé. Vous n'éprouverez aucune difficulté à inspirer ou à expirer. Non seulement vous pourrez effectuer autant d'inspirations que vous le souhaitez, mais la souplesse avec laquelle cet instrument vous servira vous étonnera. Il faut cependant bien veiller à réaliser une parfaite étanchéité avec vos lèvres autour de l'embout.


Je m'inquiète un peu de mes possibilités à me déplacer et à regagner la surface lorsque je serai équipé avec tout le matériel. 

Faut-il être un bon nageur ?
Non seulement le matériel utilisé facilite vos déplacements (palmes) et votre flottabilité (gilet stabilisateur pour annuler le poids du matériel), mais vous serez accompagné par un moniteur qui assurera votre totale sécurité, aussi bien en immersion qu'en surface. Cependant, si vous souhaitez préparer le niveau 1, il vous faudra améliorer vos capacités en natation pour être capable d'effectuer aisément 100 mètres en nage libre (sans équipement).

Quelle est la durée d'une formation pour obtenir le niveau plongeur 1 *?
Elle dépend bien entendu de votre aisance aquatique et de votre assiduité. En effet, certains ont déjà utilisé palmes, masque et tuba alors que d'autres appréhendent à l'idée de mettre la tête dans l'eau. La durée moyenne d'une formation " niveau 1 " (théorie + pratique) est d'environ 2 à 3 mois à raison d'un entraînement hebdomadaire. Ensuite 5 plongées d'homologation avec des petites épreuves seront à effectuer, et ce  en dehors d'une piscine.

Quelles sont les contre-indications médicales à la pratique de la plongée subaquatique ?
Vous trouverez la réponse dans notre rubrique "visite médicale". Consultez votre médecin avant de vous inscrire.

Lors de mon baptême, le moniteur restera-t-il à mes côtés en permanence ?
Lors de votre baptême, tout sera mis en œuvre pour assurer votre sécurité, réduire vos inquiétudes et faire en sorte que vous soyez tout à fait satisfait de cette première expérience. Un moniteur vous prendra sous sa responsabilité dès la surface et vous accompagnera au cours de cette première immersion sur un site agréable et sécurisé (profondeur, état de la mer, visibilité, etc.). Il vous assistera en permanence, prendra en compte vos moindres soucis, gèrera votre flottabilité et vos déplacements et adaptera le profil de ce baptême à votre personnalité. S'il venait à vous laisser quelque liberté d'évolution, il resterait à proximité et répondrait à vos attentes et à vos signes immédiatement. Votre tranquillité d'esprit et votre confort seront maximums. Une fois de retour, lorsque le moniteur vous demandera de retirer l'embout de votre bouche, vous trouverez malgré votre émotion bien compréhensible, les mots pour lui exprimer votre satisfaction.

Le matériel est-il fiable ? Que se passe-t-il en cas de panne ?
L'essor de la plongée ces dernières années, associé aux progrès techniques et technologiques, permet de disposer aujourd'hui de matériel performant et fiable. Celui qui vous est confié est régulièrement utilisé (la moindre défaillance est immédiatement décelée), révisé, et souvent remplacé pour adopter les derniers modèles. Pour vous rassurer, rappelez-vous que lors de votre baptême, vous n'êtes jamais loin de la surface (5 mètres maximum) et toujours accompagné d'un moniteur qui saura réagir au moindre incident technique (rarissime). Lors de vos premières plongées d'exploration, votre équipement sera vérifié par votre chef de palanquée (le guide), lui-même équipé comme vous le constaterez d'une bouteille plus volumineuse que la vôtre (pour disposer d'un volume d'air de secours) et d'un détendeur supplémentaire sur lequel vous pourrez respirer si le vôtre s'avère défectueux. Cette éventualité de dysfonctionnement matériel est l'une des raisons pour lesquelles il ne faut jamais plonger seul.









ą
Robert Bodziock,
16 déc. 2012 à 12:41
Comments