Mon diplôme de jardinier en poche, j'ai essayé d'être un bon ouvrier dans une entreprise, mais après trois essais en un an, j'ai pris quelque outils dans ma besace , enfourché ma 125 Honda et me voilà jardinier voyageur, taillant, greffant, dessinant au fils des rencontres et très vite l'on m'a offert un long bâton de buis sur lequel je taillais des visages au fil des saisons et des événements marquants.Passant par Genève je fis la rencontre de mon premier client qui voulu m'acheter mon bâton et de fil en aiguille je vécu cinq année en Suisse, sculptant des cannes, étudiant la comédie, créant des décors de théâtre,  des cannes de scènes , des jardins sur les toits.

Les cannes furent mes premiers totems, pont énergétique de la paume (cœur) a la terre nourricière. Éveil d’identités « totemisée » en quête de leur marcheur, de leur Maître , de leur Dandy et de leur Roi.

Première approche tridimensionnel de ma recherche de raffinement et de contacts avec les Hommes

Mes premières cannes en Buis et Poirier,1982




Fût de Noisetier torsadé par le chèvrefeuille, poignet de cuir rouge, bague d'argent ouvrage, pommeau de Poirier ouvragé portant un oeil de verre.




Une canne pour ma Mère : Bois de Rose le ventre ceint d'une Agathe arc en ciel, 1984








Canne sein pour un Maitre Créateur de soutien-gorge, 2009
Fût d’épicéa sur talon d'ébène.




Canne Canard: Ebene , cabochon d'agathe, 1983




La canne de François Mitterand 



Sabre de tai-chi pour Armen Godel , èbène et racine de cade, nouée par un lien de chanvre à la lame de bois, invitant à la souple dextérité du praticien. 1987 Genève




Canne du marcheur Eternel: Buis, Quartz, Malachite, 1994




L'axe de vie: fût de Palissandre, pommeau en racine de Bruyère
et son  apex d' albâtre, 1990