ASTUCES

AIDER A MONTER ET DESCENDRE UNE OU PLUSIEURS MARCHES


"- L'autre jour, chez ma neuro je lui expliquais que je savais pourquoi on nous appelle des PATIENTS.


- Oui, pourquoi ?

- Parce qu'il faut l'être !
Par exemple, pour avoir mon premier fauteuil j'ai attendu 10 mois.


- 10 mois !?

- Après tu peux avoir un modèle tout simple rapidement, en location grâce à ton généraliste par exemple. Si tu veux un fauteuil plus adapté pour toi Il y a beaucoup de démarches à faire en amont, il faut pas mal de documents et de monde à voir pour quelque chose de plus précis , ordonnance, sécu, mutuelle, M.D.P.H., médecin rééducateur, ergothérapeute, kinésithérapeute, assistante sociale ... Ca ne se fait pas d'un claquement de doigts. Mais j'y reviendrai plus tard. Tu peux juste me donner un coup de main ici s'il te plait?.

- Bien sûr dis moi...



- Et pour descendre ?

- Hop, demi-tour et je te montre comment faire !




- L'accompagnateur tient les deux poignées de poussée fermement, déplace le fauteuil roulant juste devant le bord et l'incline en arrière, de manière à soulever les roues avant du sol.

Il maintient le fauteuil roulant dans cette position, le pousse avec précaution en bas de la marche et l’incline en avant, jusqu’à ce que les roues avant du fauteuil roulant touchent de nouveau le sol.
Pour évitez que la personne en fauteuil ne bascule en avant vous pouvez demander et placer une main  sur son épaule.


- Pourquoi tu dis de demander ?

- Certaines personnes refusent d'être aidées parfois. Tout contact imprévu peut entraîner une réaction que l'on imagine pas (sursaut, gène, inconfort, douleurs...)
Ce n'est pas évident d'accepter de se faire aider.
La pudeur, la timidité, la peur de déranger, l'inacceptation de son état, la dévalorisation et le manque d'estime de soi, les douleurs...
Il y a pleins de facteurs à prendre en compte, donc demande avant d'aider, c'est plus sûr.
 
- Ce n'est pas très intuitif, on a peur pour l'autre, peur de mal faire, heureusement ce n'était qu'un trottoir, mais quand il y a plus de marches ? Tu fais comment ?

- Là il faut ajouter une autre personne impérativement.



 
Pour descendre plusieurs marches.
Le premier accompagnateur se place derrière le fauteuil roulant et le tient au niveau des poignées.
Le second accompagnateur se tient à l'avant du fauteuil enserre une partie fixe du châssis et bloque ainsi le fauteuil roulant pour l'empêcher de pencher.


- C'est facile en fait ! Suffit juste de regarder par où tenir le fauteuil.


- C'est pour ça que je t'explique.
Parce que c'est un peux périlleux des fois et il faut faire une confiance aveugle à de parfaits inconnus.
Si je suis en fauteuil c'est pour ne plus tomber, donc autant partager nos astuces pour que tout se passe bien. Et je ne veux pas imposer ça a mes aidants, on est une équipe sur ce coup là !

- On a envie d'aider mais des fois on peut faire pire que mieux. On va vite alors qu'en même pas trois minutes je sais quoi faire maintenant.
Bon à savoir...

-

Comments