Accueil‎ > ‎Actualités‎ > ‎

A petits feux...

publié le 18 déc. 2015 à 10:02 par Arnaud B.   [ mis à jour : 18 déc. 2015 à 10:02 ]
SaintéLyon 2009

Lorsque, fin 2010, j’entamai le développement de ce site, j’avais comme tant d’autres l’idée de partager ma passion naissante pour le Trail et certes me faire connaître (pourquoi s’en cacher ?)… mais pas seulement : parler de mes compétitions comme de mon quotidien sportif, à l’attention d’abord de mes proches, voire des relations que le site m’apporterait ; structurer et graver numériquement, enfin tous les carnets d’entraînement, classements, photos et divers souvenirs qui constituent ma modeste carrière amateur. Tout cela en restant hors des réseaux sociaux et en maîtrisant ainsi, pensai-je, le contenu que je lâchais sur Internet.

L’audience resta modeste et je n’ai jamais eu l’illusion d’en tirer quelque profit, malgré plusieurs sollicitations pour y apposer du contenu publicitaire, En revanche, je fis grâce à ce site de nombreuses connaissances qui devinrent, pour certaines d’entre elles, des amitiés durables. Et pus même reprendre contact avec des camarades d’enfance.

Or, entre temps est arrivée l’application Strava, qui s’est imposée depuis une paire d’années comme le Facebook des coureurs à pied et cyclistes. Premier venu sur ce concept aussi simple qu'addictif de challenges par traces GPS interposées, Strava répond, en fin de compte, à l’essentiel des attentes de mon site perso, et ce avec une facilité d’utilisation et une efficacité diaboliques. Car a contrario, la gestion de mon site m’aura pris beaucoup de temps…

Du temps pour développer le site, d’abord. Si la technologie Google Sites permet de créer assez rapidement un site perso ergonomique et stable, sa rigidité empêche, sinon complique fortement, l’intégration de gadgets et contenus externes. Malgré mes investigations et usage d’applis détournées, nombre d’idées pour enrichir ce site (mini chaîne TV, stats, parcours 3D…) n’ont pu aboutir de ce fait, dommage.

Du temps ensuite pour rédiger des compte-rendus dignes d’intérêt. Après quelques essais, dont certains je relis encore certains avec plaisir quelques années après, j’avoue que la récurrence des courses a eu raison de mon inventivité. Le peu d’épreuves majeures disputées ces derniers temps n’a guère aidé.

Du temps encore pour monter mes vidéos. Si ma caméra Camsports EVO m’est restée fidèle depuis son acquisition fin 2011, la voilà larguée en termes de qualité d’image par ses concurrentes – les GoPro, pour ne citer qu’elles. J’ai peut-être compté parmi les premiers à filmer des trails de l’intérieur mais me suis lassé de monter des heures de rushs, pour un résultat qui ne me satisfait plus. Et je ne suis pas (encore) disposé à sacrifier la performance sportive pour la qualité vidéo. Au moins n’aura-t-on jamais pu me taxer de nombrilisme, puisque l’on voyait tout le monde sur mes vidéos… sauf moi !

Tout ça pour expliquer un certain laisser-aller ces derniers mois, qui va se poursuivre jusqu’à la perte de mon nom de domaine. Nono69.tk laissera alors la place pour de bon à www.strava.com/athletes/nono69 (ou .../1682205) – à moins qu’une autre application communautaire ne la supplante d’ici-là ?

S'il fallait conclure par une image, je choisirai une des premières publiées, ci-contre : ma première SaintéLyon, bouclée ô combien dans la douleur (périostite), en 2009.