Accueil‎ > ‎Actualités‎ > ‎

Nuit des Cabornes

publié le 4 sept. 2015 à 19:39 par Arnaud B.   [ mis à jour : 18 sept. 2015 à 22:57 ]
Et un nouvel abandon à mon passif. La soirée avait pourtant bien commencé, avec d'excellentes sensations et une réelle aisance - comme rarement sur cette épreuve - pendant 20km, aux côtés de S.Seydoux, en 2ème et 3ème position. De quoi bifurquer confiant sur le grand parcours, long de 50km.
Las, le rythme va progressivement baisser, jusqu'à finir tel un randonneur au ravitaillement de Curis-au-Mont-d'Or, km 42. Je m'y arrête dans l'espoir qu'un ravitaillement complet et une pause prolongée me regimbe pour le final... mais commençant à grelotter, j'opte alors pour le rapatriement direct à l'arrivée.

Constat quelques (trois) heures plus tard : aucune douleur, aucune courbature, pas de chute, abandon en 4ème position à 8km du but... j'avais juste sommeil, et manifestement pas envie d'avoir mal. Gênant, voire incompatible avec la pratique du Trail en compétition. Pas d'excuse pour cette piètre prestation.
M'être recentré au printemps dernier sur des courses "nature" locales m'aura permis de faire le plein de bières, saucissons et autres produits bio et/ou locaux, mais ne me convainc pas de persévérer. Je me suis trouvé entre temps d'autres centres d'intérêt et priorités.
J'honorerai les engagements pour lesquels on compte sur moi cet automne, en premier lieu le Championnat de France. La suite dépendra de ma prestation en Auvergne...

Nuit des Cabornes