La lettre de l'AMPR-IDF du 21 juillet 2017


​​« Le modèle de management que nous suivons aujourd’hui est celui de l’opéra. Le chef d’orchestre dirige un très grand nombre de groupes différents qu’il doit gérer en même temps. Le soliste, le chœur, le ballet, l’orchestre, tous doivent fonctionner ensemble, mais ils ont un partition commune. Ce dont nous parlons de plus en plus aujourd’hui, c’est de groupes diversifiés qui doivent écrire la partition tout en la jouant . Ce dont nous avons besoin maintenant, c’est d’une bonne formation de jazz. » Peter Drucker




CRAIM: dias de la journée du Grand Sud: 6 juin,  7 juin




 
Pour ceux qui aiment le jazz

Actualités du financement des activités de SSR

Les derniers décrets

Le cadre de financement de l’activité de SSR est précisé dans le décret n° 2017-500 du 6 avril 2017 relatif à la réforme du financement des établissements de soins de suite et de réadaptation. Deux arrêtés du 5 mai 2017, précisent les nouveautés, l’arrêté « prestations » et l’arrêté « tarifaire ».

Le nouveau modèle de financement entre en vigueur progressivement, à compter du 1er mars 2017, sur la base d’une fraction majoritaire (90%) des anciennes modalités de financement : dotation annuelle de financement pour les établissements financés sur cette base ou bien sur la base de prix de journée et autres suppléments pour les établissements financés dans le cadre de l’objectif quantifié national, et d’une fraction minoritaire (10%) , appelée « fraction de tarifs », des nouvelles modalités de financement fondées sur la part activité de la dotation modulée à l’activité.

Une année de transition est prévue pour la période du 1er mars 2017 au 28 février 2018. Un coefficient de transition est mis en place visant à ne pas gagner ou perdre plus de 1% par rapport aux ressources 2016.

Ce financement progressif sera mis en œuvre sur l’ensemble des composantes du modèle :

· L’activité et les consultations externes : en 2017, 10% des tarifs NGAP et CCAM

· Le compartiment plateaux techniques spécialisés (PTS). En 2017, les PTS seront financés par la DAF et par des crédits MIGAC Cette logique sera également appliquée pour les ateliers d’appareillage ainsi que pour les unités cognitivo-comportementales (UCC)

· Le compartiment Molécules Onéreuses (MO) : enveloppe nationale répartie au prorata des consommations, évaluées en masse, des MO déclarées dans FICHOMP

· Elargissement du compartiment MIGAC (avec notamment les équipes mobiles)

· Le modèle d’incitation financière à la qualité (IFAQ) intégrera en 2017 les activités de SSR.

Les modalités de calcul du nombre de journées de présence du patient en établissement de SSR évoluent à compter du 1er mars 2017 et repose sur la présence du patient à minuit dans l’établissement. La dernière journée de présence n’est pas comptabilisée.

Pour les prestations hospitalières avec ou sans hébergement, pour chacun des GME, correspond un forfait de séjour et de soins dénommé « groupe médico-tarifaire » (GMT), à l’exception de l’activité de soins palliatifs.

La valorisation de l’activité repose sur trois zones de financement : une zone dite basse, une zone forfaitaire, et une zone dite haute. Dès lors, pour les GMT concernés, 6 informations sont requises pour la valorisation:

 
· DZF : début de la zone forfaitaire .. 

- FZF : fin de la zone forfaitaire 

· TZB : tarif de la zone basse 

· TZF : tarif de la zone forfaitaire 

· SZB : supplément de la zone basse 

· SZH : supplément de la zone haute  
 

De nombreux coefficients accompagnent le dispositif visant notamment à limiter les effets revenus

· Les coefficients de spécialisation. L’objectif est de limiter les risques de sous-valorisation de l’activité RR. Ce coefficient s’applique globalement sur l’ensemble de l’activité valorisée au niveau d’un établissement. Le nombre de points RR des séjours SSR est égal à la somme des pondérations des actes RR (actes CSARR + actes CCAM). La majoration est a minima 0,35 par point RR. Calcul du coefficient de spécialisation : 1 + (nb de points*0,35) / Valorisation des séjours 

Le modèle cible


A partir de 2018, disparaissent les anciennes modalités de financement (DAF et prix de journée). La part à l’activité se partage dans une proportion variable à déterminer entre une part sur l’activité historique (2016 et 2017) et une part à l’activité en cours. La répartition pourrait varier par exemple de 20% pour la part socle à 50% au maximum en 2022.


Démographie




Activités ambulatoires, MPR et territoires



Retour sur la Journée nationale SSR et territoires du 06/07/2017

Circulaire frontière : épisode 2017…


PLFSS 2018 : la Cnamts prévoit près de 2 milliards d'euros d'économies

FLASH INFO UMESPE-CSMF DU 12 JUILLET 2017

Les pistes pour économiser des milliards à la Sécu

Ainsi la CNAMTS attend 76 millions d'euros d'économie du PRADO pour la chirurgie orthopédique sur la base d'un séjour sur 3 en SSR qui serait évité​.

​Notons aussi avec intérêt les 110 millions d'euros attendus de l'amélioration de la pertinence du recours au servi
​ces​ de SSR​. Vous avez dit indicateurs?


D'après APMnews 29 juin 2016 . Les mesures qui seront déployées par l'assurance maladie tiennent en 17 postes répartis en quatre axes:

Santé publique: AVC en SSR


Évolution de l’admission en soins de suite et de réadaptation des patients hospitalisés pour accident vasculaire cérébral en France, 2010-2014

Ċ
Jean-Pascal Devailly,
20 juil. 2017 à 01:11
Comments