Accueil‎ > ‎Actualités‎ > ‎

Vote par internet, une faible participation

publié le 21 mai 2014 à 01:53 par Nadine Fouques-Weiss

Les espoirs soulevés par le vote électronique qui devait permettre au plus grand nombre d'électeurs de participer à l'élection des conseillers consulaires, surtout pour ceux qui habitent loin des centres de vote, sont fortement déçus. Trop de nos compatriotes n'ont pu voter: qui n'ayant pas reçu son identifiant, qui son mot de passe (qui n'était pas toujours récupérable par internet malgré les annonces du ministère), qui n'ayant pu télécharger le logiciel ad hoc selon qu'il disposait d'un Mac ou pas, qui ayant eu la mauvaise idée de vouloir voter mardi matin à l'heure où le serveur était indisponible!                    

Dans notre circonscription qui se situe dans la moyenne haute, seulement 9,9% des électeurs ont voté par internet.

Afin de montrer notre intérêt pour la démocratie de proximité, il faut aller voter dimanche 25 mai à l'urne, malgré les vacances et le weekend, pour espérer atteindre le seuil de participation de 2006 ou on pouvait encore voter par courrier postal pour les élections à l'AFE.

Participation par pays : http://www.ufe.org/fr/article-1618_statistiques-de-participation-par-internet.html

Force est de constater que le vote internet, tel qu'il est organisé, n'améliore pas la participation et donc n'atteint pas le but pour lequel il a été mis en place à l'intention des Français établis hors de France.

Il devrait être possible de collecter plus d'adresses mails valides, d'informer par mail les électeurs des scrutins bien en amont (et pas pendant ni après les scrutins), d'indiquer quel est le logiciel compatible, quelle est la conduite à tenir si on ne reçoit pas d'identifiant ou de mot de passe. La sécurité du vote est certes absolument impérative mais elle ne doit pas conduire à une impossibilité de voter. Ce vote électronique qui est sans doute aussi un test pour les élections futures aussi bien à l'étranger que dans l'Hexagone, a le mérite de démontrer à cause de ce maigre résultat, que le support technique doit être amélioré avant que ce type de vote puisse être généralisé.