Parcours‎ > ‎Rencontres‎ > ‎

Dîner franco-bavarois

publié le 16 déc. 2013 à 07:36 par Nadine Fouques-Weiss   [ mis à jour : 10 janv. 2014 à 02:01 ]
Le 2e dîner franco-bavarois sur l'Economie avait pour thème "la place des femmes dans les grandes entreprises". Organisé le 26 novembre 2013 au Sofitel de Munich par le Consulat Général de France à Munich et les Conseillers du Commerce extérieur de Bavière, le débat a porté sur la place des femmes dans les grandes entreprises et sur la façon de les promouvoir à des postes de direction quand elles ont bien entendu les qualités requises.

Sans surprise les femmes sont sous-représentées à ces postes, même si ces derniers temps des progrès ont été faits: le fameux "plafond de verre" n'est pas un mythe.

Les raisons sont multiples: citons pêle-mêle la difficulté de gérer l’éducation des enfants et de mener de front une carrière de manager, la psychologie de la femme qui lorsqu’elle est sollicitée et possède les compétences a tendance à réexaminer ses capacités de manière critique au lieu de sauter sur l’occasion offerte.

Au niveau européen les réponses à ce problème sont divers : 3 pays dont la France se sont dotés de quotas, d’autres pays dont l’Allemagne ont des recommandations et enfin un troisième groupe de pays n’a aucun cadre concernant ce sujet. Pour les grands groupes qui ont des filiales partout, cela ne facilite pas les choses.

De nombreux représentants des entreprises étaient là, je n’en citerai que quelques-uns: CEO, Aerospace Embedded Solutions GmbH représenté par C. Bruneau également Président des CCE de Bavière, des représentants de SAFRAN, d’EUROCOPTER, d’Eurofactor AG, Edenred Deutschland GmbH, Invest in France Agency, Deutsche Bundesbank in Bayern, IHK Munich, ADL Consult, Mc Kinsey, Hewlett-Packard Deutschland, le Consul honoraire de France à Nuremberg Président du Comité directeur de la Sparkasse-Nuremberg, ERAI, SAFRAN, Hexal AG, BMW Group, des notaires, des avocats et des représentants de l’Ambassade de France à Berlin et du gouvernement bavarois.