Voir la musique: sons et couleurs...

Revue Terrain n°53 septembre 2009

Sons et couleurs : des noces inachevées...

Le texte intégral (sans les images) de l'article de Patrick Crispini
est désormais accessible gratuitement sur le site de la revue TERRAIN (cliquer sur ce lien).
Qu'on se le dise...

http://terrain.revues.org/13768

D’Aristote à Isaac Newton, de Pythagore à Walt Disney, de Léonard de Vinci à Goethe, le monde vibratoire des couleurs cherche depuis toujours à résonner de concert avec le monde des sons, dans la quête d’une longueur d’onde commune. À l’aube du XXe siècle, le compositeur russe ALEXANDRE SCRIABINE réalise le premier synopsis d’une symphonie des couleurs, basée sur les vertus d’un accord mystique, en symbiose avec les auditeurs du rituel musical. Un peu plus tard, le compositeur et ornithologue OLIVIER MESSIAEN, puisant à la source des chants d’oiseaux, des modes antiques et des rythmes indo-européens, fonde son vitrail sonore et son enseignement sur le principe d’une audition colorée synesthésique. À partir de ses propres recherches et de son expérience de chef d’orchestre et de compositeur, PATRICK CRISPINI propose de faire le point sur cette quête qui continue à défier chercheurs scientifiques et métaphysiques du monde entier.

Sounds and colours. An unfinished marriage

From Aristotle to Isaac Newton, from Pythagoras to Walt Disney, from Leonardo da Vinci to Goethe, the world of the vibrations of colours attempts to resonate in concert with the world of the vibrations of sound in the quest for a common wave band. At the beginning of the twentieth century the Russian pianist ALEXANDER SCRIABIN achieved the first synopsis of his symphony of colours, based on the virtues of a mystical accord to be achieved in symbiosis with the audience of the musical ritual. Somewhat later, the composer and ornithologist OLIVIER MESSIAEN, drawing his inspiration from bird songs, ancient forms and Indo-European rhythms, bases the creation of his musical stained glass and his teachings on the principal of a coloured synaesthetic audition. On the basis of his own research and his experience as a conductor, the author seeks to take stock, with data from all over the world, of the quest for this relationship, one that, however, continues to elude scientific and metaphysical research.

http://terrain.revues.org/13768


cliquer sur l'image pour agrandir

© TRANSARTIS PRODUCTIONS – septembre 2014 – tous droits réservés