grp5 idt17

Responsable / encadrant

Ferrand NILS

Equipe
  • IHSANE BENMESSAOUD
  • YANG GAO
  • ACHREF DAHMANI
  • JIACHENG LIU
  • WAFAE SAMANI

Présentation générale du cas

L’espace concerné par le projet  de la mise en place d'un barrage sur le territoire "Garonne amont",  s'étale sur une longueur de 50 km en territoire espagnole  et environ 120 km en territoire français. En effet, la surface couverte par ce projet se matérialise du Val d’Aran en Espagne  jusqu'à la commune de Carbonne sur le territoire du département de la haute Garonne.
Ce projet doit répondre notamment  aux enjeux d'un développement durable territorial tout en s'appuyant sur deux pôles principaux :
- le secteur de Saint Gaudens à travers la mise en place du programme « Berges de Garonne ».
- le secteur situé entre les communes de Boussens et Carbonne à travers l'adoption d'une organisation durable du fleuve.
L'objectif des acteurs locaux étant de bénéficier de la manne d’énergie hydroélectrique émanant des Pyrénées ainsi que la Garonne tout en essayant de coordonnés les actions menées en la matière de gestion durable du fleuve ainsi que la réhabilitation des berges. 

Deux objectifs principaux animent les porteurs du projet « Garonne amont », à savoir   :
- de définir des plans d'action basée sur une durabilité et une cohérence  pour la gestion  de tout ce qui concerne le fleuve et notamment la préservation, l'entretien  la valorisation du lit, des bâtiments autour ainsi que des berges.
- d'amener notamment une certaine expertise nécessaire au pouvoir local en matière de partage d’expériences avec les autres acteurs, en coordonnant toutes les actions sur les thèmes de biodiversité ainsi que l’environnement et aussi en s'occupant  de sensibiliser les citoyens.

C'est dans ce sens que la construction d'un barrage fluvial sur ce secteur semble être pertinente afin d'apporter une réponse aux enjeux de la régulation du débit d'eau permettant notamment une optimisation de l'irrigation. Egalement, cet ouvrage va permettre de prévenir les catastrophes naturelles telles les crues et les inondations en mettant en place une sorte de réservoir de rétention. 
Enfin, il ne faut pas omettre la possibilité de produire une énergie non polluante, renouvelable et avec un faible coût de production en s'appuyant sur la force hydraulique dans la production d'électricité.

Problématique :


Comment la construction d'un barrage fluvial sur le secteur de la « Garonne amont », peut –elle répondre aux enjeux d’un projet territorial de développement durable ?





 A compléter par un texte original (sans plagiat évidemment) d'environ 15 à 20 lignes descriptives >>

Carte de référence du cas

Lien : http://www.smeag.fr/garonne-amont.html

<< Une carte spatiale reprise d'une source existante - en citant et sourçant proprement la source>>>

Documents de référence utilisés

https://www.actu-environnement.com/ae/news/bassin-garonne-amont-departement-projet-territoire-gestion-quantitative-eau-29883.php4
http://www.smeag.fr/garonne-amont.html
https://www.ladepeche.fr/article/2017/09/07/2640289-deux-nouveaux-projets-de-bassin.html
https://www.haute-garonne.fr/actualites/ressources-en-eau-mobilisation-sur-le-bassin-garonne-amont : 
Pour - mieux maîtriser la gestion quantitative et ainsi protéger la biodiversité aquatique et permettre le maintien des nombreux usages associés à l'eau.
http://garonne-midi-pyrenees.n2000.fr/les-rivieres-concernees/garonne-amont
http://garonne-midi-pyrenees.n2000.fr/sites/garonne-midi-pyrenees.n2000.fr/files/documents/page/Programme20actions20ZSC20Garonne20amont.pdf : le Plan d'actions
http://barrages-hydroelectriques.e-monsite.com/pages/inconvenients.html




<<Liste des documents et sites utilisés >>

Suivi et résultats module M1

Suivi et résultats module M2

Suivi et résultats module M3

Suivi et résultats module M4


https://drive.google.com/file/d/1-Nx98oznPR7r1pz3KD-WeKNMAaDvgv6P/view?usp=sharing

Les enjeux :


→ Sur le plan économique, le travail principal sera de consolider d’abord les dynamiques économiques et la mise en place sur le territoire, et de fédérer celles qui sont déjà sur place. Le deuxième point sur lequel on doit insister est l’utilisation des énergies produites par la création des barrages, cela peut prendre une place assez importante au niveau des dynamiques économiques autour du territoire en question.

Ensuite, il ne faut pas oublier qu’après tout, le tourisme est un élément central du territoire en question, les spécificités du projet et les sites qui sont à proximité sont des éléments positifs pour le développement du tourisme autour de la garonne.

Enfin, une coordination financière efficace est demandée également pour la conception du projet.


→ Sur l’aspect environnemental, l’évaluation des écosystèmes, et la préservation des écosystèmes existants, sont la priorité du plan d’action, qui, ensuite doit prendre considération d’une valorisation du lit majeur des écoulements et la restauration des berges et des espaces riverains.

Et ensuite, le lutte contre la sécheresse, des inondations, des catastrophes naturelles fait l’autre enjeu principal.

Enfin, la gestion des zones humides, des problèmes des sédiments renvoie à une préoccupation majeure également.

→ Sur le plan socio-économique, la définition d’un objectif commun et un plan d’action unique à toutes les parties prenants font l’enjeu principal.

L’aboutissement d’un partage de connaissance, d’une action collective locale et d’une organisation participative constituent les premières conditions de réussite.

Et la création de l’emploi est un sujet de discussion que l’on ne peut pas contourner.


Identification des acteurs :


le comité de Pilotage du projet ainsi que les acteurs associés : 


COPIL :


Ce projet sera piloté par le Sméag qui est un EPCI définit comme un syndicat Mixte d’Etudes et d’Aménagement de la Garonne ayant pour compétence principale la gestion du bassin de la Garonne ainsi que la veille à la cohérence des politiques en matière d'eau et d'aménagement.

le Sméag demeure un acteur privilégié en matière de la politique d'eau en collaboration avec l'Etat, le comité du Bassin de la Garonne et de l''agence de l'eau.


Acteurs associés :


Le projet d'un barrage fluvial doit passer par une coordination des différents acteurs locaux et nationaux notamment avec la participation de l'agence de l'eau, les services de l'Etat, le conseil départemental des zones impactées, le conseil régionale des zones impactées et enfin des représentants des blocs communaux et des pays impactées.

On peut associer aussi les acteurs suivants : les chambres consulaires (cci...), les fédérations de pêche et de chasse, les associations, les acteurs de recherches (Irstea, laboratoires de recherche et universités…) ainsi que les usagers concernés (agriculteurs, industriels…).

Il convient aussi de mettre en place une concertation avec les citoyens concernés par le projet afin de participer à la construction du projet.


- Schéma enjeu - acteurs - activités :

https://drive.google.com/file/d/17n6oMJ4EZLBueRqHBQXG2qpXWNoSZIsM/view?usp=sharing




Les Ressources :

Ressources nécessaires : Ressources matérielles et immatérielles : Argent, Temps, Travailleurs, Machines, Terrains, Réglementations et Autorisations, la technologie, le savoir-faire

Ressources produites impactées : Eau, Pollution, Faune, Flore, Blocage sédiments,  Déplacement des habitants, pression aux collectivités, la recherche et développement

Liste activités/ acteurs:

https://drive.google.com/file/d/11NB2ZxWEu7XGPr1QZp7ybot7ulo6V4ml/view?usp=sharing

Fiche ressources/activités
https://drive.google.com/file/d/1UmvABwDILprHHdJ2aRiS594R_Nqw5BiL/view?usp=sharing


 
Le schéma ressources / activités / acteurs  :

https://drive.google.com/file/d/1PpTrEksfuB26l2eyBUBJb1BqCe4o0tpf/view?usp=sharing





Comments