grp4 idt17 Perpignan accueil migrants


Responsable / encadrant

M. FERRAND Nils

Equipe

  • AZNAG Hagera
  • CHAMBOSSE Geoffrey
  • ETIENNE Lucie
  • LASHIN Sherin
  • OUNAYN Mariam

Présentation générale du cas

Le pourtour méditerranéen est l’une des zones les plus tendus en terme démographique sous l’influence d’une migration interne française mais aussi d’une immigration extra-communautaire. Les migrants hors Union européenne sont souvent pointés du doigt pour les difficultés économiques que subissent les territoires. C’est dans un contexte politique dur et marqué par un fort vote FN que s’inscrit l’arrivée des migrants. Or, les migrants viennent avec des compétences utiles au territoire. On s’intéressera particulièrement au territoire perpignanais où la question est régulière.

Comment l’apport en compétences des migrants extra-communautaires est-il accompagné et trouve-t-il un écho politique sur le territoire perpignanais ?

A travers cette problématique, nous souhaiterons principalement nous adresser aux associations, aux services publics du territoire, aux évènements associatifs et économiques ainsi qu’aux citoyens et élus.

Les objectifs poursuivis par le modèle seront la sensibilisation de la population, la promotion de l’apport de compétences par les migrants comme levier positif du territoire, mais aussi la nécessité d’accompagner le processus migratoire pour une intégration économique et humaine des migrants.

Nous aurons pour indicateurs principaux les données de l'INSEE en ce qui concerne le nombre d'étudiants et de travailleurs étrangers puis les données du Ministère de l'Intérieur pour les enjeux politiques et électoraux.

<< A compléter par un texte original (sans plagiat évidemment) d'environ 15 à 20 lignes descriptives >>

Carte de référence du cas

<< Une carte spatiale reprise d'une source existante - en citant et sourçant proprement la source>>>
Source : https://geocarrefour.revues.org/docannexe/image/9456/img-4-small580.png

Documents de référence utilisés

<<Liste des documents et sites utilisés >>

Suivi et résultats module M1

Suivi et résultats module M2

Suivi et résultats module M3

Suivi et résultats module M4

1.1 Modèle conceptuel - Espace

PERPIGNAN Méditerranée Métropole

Communauté urbaine de 36 communes

268 517 habitants






1.2 Modèle Conceptuel - Acteurs / Enjeux / Activités


1.3 : Modèle conceptuel - Ressources / Activités / Acteurs



2.1: Sélection des rôles et des ressources

Nous avons choisi que les participants incarnent chacun l'une des cinq plus grandes villes de Perpignan Métropole , car nous souhaiterions que l'objectif principal du jeu soit de développer son territoire grâce à l'arrivée de migrants et aussi avec l'aide des différents jetons et cartes, qui pourraient représenter l'aide des différents acteurs concernés par ces dynamiques migratoires.  

Rôle 5 maxRessourcesReprésentation
PerpignanTerritoiresParcelles
Canet en roussillonaide financières en plus / partis au pouvoir/ refus de la pop/aide des associationsCarte chance/malchance à piocher
TautavelCompétences/argentsBilles de couleurs différentes
Opul-perillosInfrastructure ( centre recherche, logement .. )/entreprises qui s'implantentBilles spéciales
TorreillesNombre de migrant à accueillir ou demographie à atteindrecontraintes sur carte





2.2 Spécification des fiches de rôles








2.3 Conception du plateau de jeu


Règles du jeu

 Idée du jeu :

Le but est de se glisser dans la peau des élus du territoire de la communauté urbaine de Perpignan et de réussir à gérer les flux de migrants qui arrivent sur votre territoire. L’objectif est donc de comprendre la complexité dont relève la coordination et la coopération des acteurs face à des problématiques sensibles telles que celle de la gestion des migrants non européens. Cela doit se faire en fonction des infrastructures présentent sur le territoire, le budget de l’intercommunalité, l’avis de la population et le niveau de formation des nouveaux arrivants que l’on doit loger et leurs trouver un emploi. Le tour sera « réussi » si chacun arrive à placer les migrants du territoire dans l’une des infrastructures proposées.

Contenu :


1 : Les cartes territoire qui contiennent le nom de la commune, son profil politique de base, ses objectifs en termes d’emploi et de valeur et son seuil de tolérance concernant l’accueil de migrant. Ce seuil est représenté par les ronds en bas de carte. Le nombre de ronds correspond au nombre de migrant accueilli pour chaque tout (exemple : 2 ronds, pioche deux personnages). Et le nombre de ronds rouge représentent le seuil d’accueil de migrant avec un bas niveau de qualification. Si ce dernier est dépassé, le territoire devra de l’argent à la fin du tour.

2 : Le plateau de jeu

3 : La banque avec des coupures de billet de différent montant

4 : Les jetons ronds :

-       les jetons blancs représentent les universités : elles coutent 18 000 à l’achat et peuvent accueillir 6 migrants étudiant, qui u bout de deux tours deviendront des migrants qualifiés. Et 3 migrants avec un bas niveau de qualification, qui se transformeront en migrants qualifiés au bout de un tour. Point important, les universités sont les seules structures que les territoires peuvent se partager, par exemple si une université se trouve à Perpignan, les migrants de Tautavel pourront s’y rendre.

-       les jetons verts représentent les logements sociaux : ils coutent 10 000 à l’achat et peuvent accueillir 4 migrants avec un bas niveau de qualification.

5 : Les jetons rectangulaires :

-       les jetons jaunes représentent les entreprises qui offrent des emplois nécessitant un bas niveau de qualification : elles coutent 8 000 à l’achat et peuvent accueillir 3 migrants avec un bas niveau de qualification.

-       Les jetons rouges représentent les entreprises qui offrent des emplois nécessitant un haut niveau de qualification : elles coutent 12 000 à l’achat et peuvent accueillir 3 migrants avec un haut niveau de qualification.

6 : Les personnages :

-       Les personnages rouges représentent les migrants avec un bas niveau de qualification. Ces derniers peuvent être placés soit dans des universités, soit dans des logements sociaux, soit dans des entreprises proposant des offres d’emplois à bas niveau de qualification.

-       Les personnages bleus représentent les migrants avec un haut niveau de qualification. Ces derniers doivent être placés dans des entreprises proposant des offres à haut niveau de qualification.

-       Les personnages jaunes représentant les migrants étudiants. Ces derniers doivent être placés dans des universités en attendant d’être formés.

7 : Le dès et papier pioche pour les partis politique ( un centre, un extrême droite et un gauche )

8 : La grille de suivi

Territoire

Tour

Nombre migrants qualifiés

Nombre de migrants non qualifiés

Nombre de migrants étudiants

Nombre de migrants non placés dans une infrastructure ( peu importe la couleur du personnage)

Si nombre de migrants non placés >3 , sauf Perpignan >5, moins 5000 sur le budget collectif

Perpignan

1

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

Total

 

 

 

 

 

Canet en R

1

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

Total

 

 

 

 

 

Rivesaltes

1

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

Total

 

 

 

 

 

Opul - P

1

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

Total

 

 

 

 

 

Tautavel

1

 

 

 

 

 

2

 

 

 

 

 

3

 

 

 

 

 

4

 

 

 

 

 

5

 

 

 

 

 

Total

 

 

 

 

 

 

 



  


M

Mise en place :

Avant de commencer le jeu, chaque participant pioche une carte territoire. Il doit alors se mettre dans la peau de ces élus. Par exemple pour Opul-Perillos le profil politique est le Front National et l’objectif est de conserver l’authenticité du village et de développer sa production de vin.

Ensuite, certains territoires possèdent déjà des infrastructures que nous pouvons positionner sur le plateau de jeu.

-       Perpignan : 1 logement social et 1 université

-       Tautavel : 1 entreprise en demande de profil non qualifié

La partie peut alors commencer.

Tour 1 :

20 000 euros est proposé à l’intercommunalité, ils peuvent être partagé entre les différents territoires ( 5 000 chacun ) ou être investit pour le bien de tous . Une phase de négociation peut alors commencer pour connaitre la répartition du budget et le potentiel investissement dans les structures (universités, entreprises, logements sociaux).

Ensuite, le premier flux de migrant arrive. Le flux est représenté par un verre opaque où on dispose 20 personnages, ou migrants, réparti comme suit : 10 migrants à bas niveau de qualification, 5 à haut niveau de qualification et 5 étudiants.

è Le tour de pioche commence toujours par Perpignan

Chacun tente de positionner sa pioche. A la fin du tour remplir le tableau de suivi pour chacun des participants.

Tour 2 :

Le budget alloué à l’intercommunalité et le nombre de migrants va alors varier, déterminé par un lancé de dès.

Un des participants va alors jeter le dès pour le budget qui va être déterminé par le nombre apparaissant sur le dès :

1 ou 2 : Baisse du budget initial de 5 000 , donc est égal à 15 000 euros.

3 ou 4 : Budget reste inchangé, donc 20 000 est redistribué à l’intercommunalité.

5 ou 6 : Augmentation du budget de 5 000, donc passe à 25 000 euros.

La même opération va être effectuée pour définir le flux de migrant.

1 ou 2 : 15 migrants

3 ou 4 : 20 migrants

5 ou 6 : 30 migrants.

Par la suite, le tour peut se dérouler tel que le tour 1 (négociation, achat et pioche).
A la fin du tour remplir le tableau de suivi pour chacun des participants.

Tour 3 :

Ici, nous allons procéder à de nouvelle élection. Chacun à son tour va piocher l’un des papiers «  parti politique », après avoir pioché on replace le papier dans la pioche et fait passer au suivant pour qu’il procède à son élection.

Extrême droite = Si l’étais déjà rien ne change, mais si était centre sur la carte initiale, - 1 migrant lors de l’arrivée du prochain flux (pioche des personnages)

Centre = Si l’étais déjà rien ne change, mais était extrême gauche sur la carte initiale +1 migrant lors de l’arrivée du prochain flux (pioche des personnages)

Gauche = +1 logement social sur le territoire

Refaire les mêmes opérations que pour le tour deux.

A la fin du tour remplir le tableau de suivi pour chacun des participants.

Tour 4 :

Même chose que lors du tour 2, c'est-à-dire un tour normal. Ce tour a pour but de laisser chacun des participants organiser son territoire.

A la fin du tour remplir le tableau de suivi pour chacun des participants.

Tour 5 :

Ici, seul le budget sera joué au dès. Et négocié comme durant les tours précédents.

Concernant le flux, une guerre a éclaté non loin de l’Europe et notre intercommunalité doit faire face à un flux de migrant important. Un flux de 40 personnages arrive. Plus aucun seuil ne compte et chacun des participants doit piocher 8 personnages.

Toutefois, une offre leur est proposée par le maitre du jeu. Il est possible de réduire ce nombre de nouveau arrivé de 10 personnes, s’il crée au moins 3 entreprises ( peu importe le niveau de qualification ).

Le tour se déroule ensuite normalement.

Pour finir, remplir le tableau de suivi et compter les points. Le gagnant étant celui qui a eu le moins de migrants non placés.

 

Essaie extérieur du jeu : 


--------

  • Bilan de cette session extérieure : 

La session externe du test de notre jeu concernant l’accueil des migrants s’est bien déroulée. En effet, la session a eu lieu avec quatre participants qui se sont très rapidement pris au jeu. La compréhension des règles s’est faite sans encombre et ils apparaissaient plutôt enthousiastes. Les débats au sein de l’intercommunalité ont réellement pris forme, comme nous le souhaitions, et il n’apparaissait pas forcement évident d’effectuer certains choix stratégiques en fonction des demandes de chacun des territoires. Après avoir réalisé notre session de jeu, nous avons tenté d’effectuer une sorte de bilan. Chacun avait l’air d’avoir bien réalisé les tenants et aboutissants de l’accueil de ce type de population.

Au cours du jeu, nous avons pu quelque peu adapter nos règles et nous rendre compte de la limite de certaines d’elles. En effet, cela nous a permis de prendre du recul sur notre jeu et de le perfectionner. Toutefois, nous avons un regret qui est de ne pas laisser place à l’expression des migrants au cours de la partie,  tout comme les citoyens, seules les collectivités ont leurs mots à dire . Nous aurions pu tenter de remédier à ce problème cependant, il faudrait élargir notre gamme de jeu et le nombre d’éléments utilisé (jetons, pions etc). 

·         Apport modélisation / simulation

La modélisation planifier un objet d'étude ou de recherche à travers des sociogrammes, tableaux, ou des schémas afin de donner une vision globale du projet, puis de définir les étapes en détails.

Pour pouvoir anticiper et  prévoir les incidents possibles ainsi  que des mesures de prévention.

 

·         Apport du jeu COOMAP (papiers)

La mise en place d’un jeu permet d’analyser et rendre plus compréhensible un sujet ou objet de recherche de manière ludique tout en prenant en considération des faits, une situation réelle et concrète.

En effet, ce jeu met en évidence les acteurs présents sur le territoire avec leurs rôles, leurs objectifs, les enjeux, et leurs actions.

Il en ressort également les forces et faiblesses du territoire en lien avec le thème étudié ainsi que les ressources qui émanent des différents acteurs.

Au niveau de la planification stratégique on peut en déduire un idéal type de réflexion, liens et engagements des acteurs pour rendre le territoire attractif

Plus précisément, concernant le jeu de notre thème qui est celui de l’insertion des migrants cela  permet de prendre réellement en compte les enjeux, les difficultés liées à l'insertion des migrants.

Puis de mieux analyser les différentes stratégies des acteurs décisionnels  présent sur le territoire qui vont adopter soit des mesures solidaires entres les différents espaces que compose l'agglomération, ou bien des stratégies purement individuelles. 

Ou encore association des deux stratégies. 


Suivi et résultats module M5

Suivi et résultats module M6

Module COOPLAN :


Analyses (Faisabilité / cohérence /global):

  • Ressources Humaines: Demande personnes engagés dans cette thématiques ce qui n'est pas le cas

  • Savoir/Expérience : Demande que les personnes soit motivés ET compétentes compliques d'autant plus la tâche

  • Réseau : Très importante, demande beaucoup de temps et incertitude d'une continuité

  • Insertion économique/dans l’emploi : Taux de chômage déjà présent ? (2014 : 14.5%) en réalité pas beaucoup de dynamique économique sur le territoire donc ne colle pas

  • Effet politique (institutionnel/électoral) : Va alimenter les votent FN déjà présent

  • Circulation d’informations/Sensibilisation : Ca peut impacter positivement: évolution de mentalité et évolution d'esprit ou au contraire de ne pas avoir de réel impact

  • Mixite sociale : En réalité les territoires ruraux de l'interco souhaitent " conserver leurs authenticités"

  • Accroissement des compétences : Nécessite profil hautement qualifié et pas de former des gens / mais "retour sur investissement" au niveau de la formation de ces migrants non formés peut être intéressant sur le long terme

  • Gestion démographique : Pas de nécessité d'attirer des migrants sur le territoire car la population croit


C'est un plan d'action qui apparait cohérent concernant les enjeux économiques et sociales mais sera plus pertinent sur un territoire plus ouvert (ex: Toulouse) car beaucoup de zones d'incertitude.

Suivi et résultats module M7


Suivi et résultats module M8

 

Module 8 advance



Comments