Grp1 IDT17 Toulon adaptation climatique

Responsable / encadrant

M. FERRAND Nils

Equipe

  • Sylvain Gautier
  • Hadrien Dejarnac
  • Aïssatou Mbaye
  • Anthony Bertholet
  • Alyson Teyssier
  • Attivi Folly Carlos Magnus

Présentation générale du cas:


La montée des eaux sur le littoral, conséquence sur le territoire Toulonnais

        Notre sujet d'étude concerne les enjeux qui émergeront de la future montée du niveau des mers et océans. Nous avons choisi de nous concentrer plus particulièrement sur le territoire de Toulon, espace directement concerné par ce sujet puisque se situant sur les côtes de la Méditerranée. Cette problématique de la montée des eaux semble inévitable au vu des prévisions scientifiques sur le réchauffement climatique et de l'incapacité des humains à changer radicalement de mode de vie. Ainsi, il faudra tôt ou tard prendre en compte ce phénomène et alors réfléchir aux incidences futures et se préparer  à subir cette modification environnementale à travers un travail de prospective.

        Notre démarche de définition des enjeux aboutira plus tard à la définition des acteurs concernés ainsi que des ressources qui seront mises en jeu.

Suivi et résultats module M2

Suivi et résultats module M3

Suivi et résultats module M4

cf: https://lms.agreenium.fr/course/view.php?id=12&section=4

0. Le cadrage

Après quelques recherches sur le territoire toulonnais et un exposé du phénomène de la montée des eaux, nous avons pu dégager la problématique suivante :

 "Dans quelle mesure les pouvoirs publics peuvent-ils accompagner la montée des eaux dans le cadre du réchauffement climatique sur le territoire de Toulon Provence-Méditerranée ?"

A la suite de cette problématisation, nous avons dégagé les enjeux suivants: 


Indicateurs des enjeux:

  • Activités économiques détruites : Taux d’activités, emplois, création d’entreprises
  • Tourisme : taux d’occupation des hôtels/ campings, taxe de séjours
  • Agriculture maritime : tonnes de pêches
  • Impact revenu immobilier : prix moyen du m²
  • Déplacement de la population : densité, zone d’occupation
  • Restriction de l’urbanisme : plan d’urbanisme
  • Répartition structure sociogéographique : habitation en fonction des catégories socio-professionnelles
  • Nouveau plan de circulation : Plan d’urbanisme, taux d’activité dans les entreprises de voirie
  • Modification du Paysage : typographie, km² zone impacté
  • Biodiversité : Parc National de Port-Cros
  • Réserve marine : Observation vie marine


1.1 L'espace

        L'espace auquel nous nous intéressons est représenté sur la carte ci-dessous.

Carte de référence du cas

                                                                                                                                        Photo issue du site Géoportail

1.2 Acteurs/ Enjeux/ Activités 

        Il s'agit ici d'identifier les acteurs ayant d'une part un impact sur la montée des eaux, mais qui seront d'autre part aussi concernés par celle-ci (relation à sens double). 
        En ce sens, on va rencontrer des acteurs qui vont jouer en faveur de la montée des eaux, c'est-à-dire qu'ils vont avoir un impact négatif (on parle également d'externalités négatives). A contrario, on va avoir des acteurs qui vont subir ce phénomène et ses effets négatifs. 


1.3 Ressources - Activités - Acteurs 

        La question ici est d'identifier les ressources nécessaires à un acteur et de connaître les ressources sur lesquelles il va avoir une influence. 



2.1 Ressources sélectionnées:


Documents de référence utilisés

Carte simulant la montée des eaux en fonction de l'évolution de la température --> http://bit.ly/2zE6VbK
Article de Sciences & Vie sur l'impact de la montée des eaux en France --> http://bit.ly/2zWTjJo
Article plus spécifique sur la Côte d'Azur (Natura Sciences) --> http://bit.ly/2z07VaS

La mise en place d'un jeu:




Jeu de la montée des eaux


De 7 à 77 ans

Capacité maximum de 5 jours


Besoin:
- Pions barrage
- Pions ressources
- Pions monnaie

Installation:


Mettre en place le plateau de jeu avec les cartes “Espaces” sur chaque territoire qui convient.


Vous devez également mettre en place votre réserve de poissons dans la mer. La réserve de poisson est de:


  • 7 poissons ⇔ 3 joueurs

  • 9 poissons ⇔ 4 joueurs

  • 12 poissons ⇔ 5 joueurs


Les joueurs disposent de 4 Pitchounes (les pitchounes sont les pions jaunes qui constituent la monnaie du jeu) et d’une carte “activité” tirée au sort.


Cette activité doit être placée sur un pôle d’activité.



1er tour :


Chaque joueur doit activer sa carte “Activité”. Pour cela le joueur doit investir le nombre de pitchounes indiqué sur sa carte, et doit absorber le nombre de ressources naturelles indiqué sur la carte.


  • Si le joueur a pu répondre à toutes les contraintes, alors il recevra en fin de tour le nombre de pitchoune indiqué sur sa carte (gain).

  • Si en revanche il n’a pas pu fournir le nombre de ressources/investissements nécessaires, alors celui-ci devra payer une amende de 1 pitchoune (perte).


Si le joueur dispose d’une carte Habitant, celui-ci reçoit à chaque tour un loyer périodique de 1 pitchoune. En revanche, plus la population est élevée, plus le loyer est important.

Donc le joueur Habitant peut décider d’investir 1 pitchoune entre le début du tour 1 et la fin du tour deux, pour placer un hotel (pion vert) qui augmente la densité. Chaque pion vert coûte 2 pitchounes et rapporte 3 pitchounes de loyer.

NB: plus la densité est forte, plus le revenu est important.



2ème tour :


Cette année, le tourisme a rapporté à chaque entreprise de la zone touristique 1 pitchoune.

Les ressources naturelles reviennent au niveau initial.


En début de tour, chaque joueur peut piocher une carte.


Par ailleurs, c’est l’heure de la vente aux enchères. Vous pouvez acheter les terrains disponibles sur le plateau de jeu. Celui qui fait la meilleure offre gagne le terrain qu’il cible.


Par ailleurs l’Etat impose une contrainte environnementale : il doit rester un nombre minimal de 3 poissons (réserve environnementale) à la fin du tour, sinon chaque joueur devra payer une amende de 2 pitchounes.


Déroulement du tour :


  • Chaque joueur active sa carte activité. Si un joueur ne peut le faire (manque de ressources / de pitchounes), deux cas possibles :

    • Payer 2 pitchounes par ressource naturelle manquante

    • Si il manque de pitchounes pour activer sa carte, alors celui-ci sera mis en “Danger”. Si le tour suivant le joueur ne peut toujours pas répondre aux besoins de son activité, alors celle-ci disparaîtra (faillite).


Ceux qui disposent d’une carte Habitant peuvent investir entre le début du tour 2 et la fin du tour 2 en mettant un hotel afin d’augmenter son revenu.



3ème tour :


Le réchauffement climatique a fait augmenter la montée des eaux, ce qui a entraîné une disparition de certaines espèces à cause de la modification de leur environnement naturel. Par conséquent , vous perdez :


  • 3 joueurs ⇔ 2 Poissons

  • 4 joueurs ⇔ 3 poissons

  • 5 joueurs ⇔ 4 poissons


Par ailleurs, le tourisme ne rapporte rien ce tour à cause de la dégradation des plages.


Il existe cependant des solutions : pour contrer la montée des eaux et éviter la disparition de certains zones, vous pouvez effectuer un investissement et construire des digues.


Une digue peut être achetée collectivement ou individuellement. Il faut 2 digues pour sauver 1 terrain, et de 3 digues pour sauver 2 terrains côte à côte. Chaque digue coûte 2 pitchounes.


Déroulement du tour :

  • Chaque joueur active sa carte activité. Même règle que le tour précédant concernant la mise en danger.

  • Si l’activité était déjà en danger, alors celle-ci disparait.

  • Les habitants peuvent toujours investir.


4ème tour :


Le tourisme vous rapporte 3 pitchounes si vous avez investi au moins 4 digues au tour précédent.


La montée des eaux s’accélère à cause du manque d’avancées durant la COP23. De ce fait, les zones orange disparaissent si aucune digue ne protège le territoire.


Les activités qui figurent sur les zones orange sans digue disparaissent. Vous devez vous relocaliser sur de nouveaux terrains. Pour cela vous devez:

  • Acheter un terrain qui vous coûte 3 pitchounes

  • Si vous ne pouvez pas, votre activité disparaît définitivement.

  • Pour les habitants:

    • La relocalisation dépend de la densité:

  • Faible : 2 pitchounes

  • Moyenne (avec 1 hôtel): 4 pitchounes

  • Forte (plus de 2 hôtels): 7 pitchounes


De plus, grâce à la mise en place d’un Observatoire du Littoral,  il est possible de connaître par avance les zones concernées par la montée des eaux. Seules les personnes qui ont investi dans l’expertise connaîtront la couleur de l’espace qui disparaîtra au début du tour 5.

L’investissement total de l’expertise est de 2 par parcelle, et 1 si le groupe décide de faire une expertise collective.


Par ailleurs, l’état décide de construire 2 digues qui doivent être réparties avec l’accord de tous les joueurs (sinon l’Etat se retire du projet).



5ème tour :


La montée des eaux affecte les zones vertes. Il faut donc se relocaliser pour les zones qui ne sont pas protégées par les digues.


De plus, l’Etat impose une sauvegarde des ressources à la fin du tour : il doit rester au moins 5 poissons sous peine d’une amende de 3 pitchounes par joueur.


Le tourisme a diminué en raison de la montée des eaux, il ne rapporte que 3 pitchounes par activité si vous avez au moins 7 digues.


Test final du jeu le 09 décembre:




Retour des participants : 


Rôle

Enjeux

Risques

Pêcheurs

Faire fonctionner leurs commerces

Perte du port dû à la montée des eaux, ainsi que diminution des ressources qui empêche l’activité de fonctionner

Entreprises

Faire fonctionner leurs entreprises

Perte de la zone géographique à cause de la montée des eaux

Habitants

Augmentation les zones d’habitations pour obtenir un plus fort revenu sur cette zone géographique

Délocalisation dû à la montée des eaux



Bibliographie : 

Module COOPLAN:

Nous avons défini ici:
  • Lieu : Toulon

  • Acteurs:

        - Hadrien : pouvoir public

        - Aissatou: habitant

        - Anthony: acteurs éco touristique

        - Sylvain: touristique

        - Carlos : entreprises

        - Alyson: pêcheurs

PB:

  • sauvegarde paysage et biodiversité

  • gestion et protection des zones à risque

      

Suivi et résultats module M7




Suivi et résultats module M8

Module PrePar


1 - Structurer le processus de participation et en définir les objectifs

Il s'agit de la première étape du processus ; elle en consiste en 3 sous-phases : lancement, construction et validation.

Le lancement se fait à l'initiative de la collectivité territoriale (CT), qui doit décider d'impliquer l'ensemble des acteurs du territoire dans une réflexion sur les enjeux de la montée  du niveau des eaux. Elle s'appuie pour ce faire sur l'expertise de consultants en participation (CP), qui vont dans la phase de lancement d'une part recueillir les intentions de la CT et informer les acteurs impliqués du lancement d'un processus participatif.

La construction se fait toujours avec la CT et les CP, qui vont a) définir le sujet précis, b) les objectifs du processus, c) le périmètre d'action et les acteurs impliqués et d) les étapes du processus.

La validation consiste en la phase où les résultats des deux étapes précédentes vont être présentés à l'ensemble des acteurs concernés, qui vont pouvoir donner leur avis sur le processus et apporter leurs remarques. Cette étape doit déboucher sur un consensus autour de la forme finale du processus participatif.


2 - Diagnostic situationnel

Cette phase implique l'ensemble des acteurs afin d'établir un état des lieux de l'existant afin de mieux cerne la problématique et les besoins.

On commence par recueillir l'information : cette phase est réalisée par les CP, qui vont organiser, écouter, animer et réaliser des enquêtes auprès des autres acteurs.

Ensuite, l'analyse (qui elle est effectuée par les CP appuyés de différents experts dans des domaines liés à la problématique) permet de synthétiser et organiser les informations recueillies à l'attention de la CT.

Enfin, la restitution consiste en la présentation des résultats obtenus lors de l'analyse à l'ensemble des acteurs afin que ceux-ci puisse avoir une vision globale de l'existant et ainsi avoir les clés en mains pour se saisir et débattre du sujet.


3 - Prospective

La prospective se caractérise par deux éléments: la  construction et la restitution. 

Dans un premier temps, on a la construction de la prospective qui consiste en la prévision des situations qui pourraient intervenir à la suite du diagnostic. 

S'en suit en second lieu la restitution de la prospective qui permet la diffusion de l'information et la connaissance. 

4 - Définition des objectifs finaux

La définition des objectifs est une étape clé. En effet celle-ci fait appel à l'interprétation et à la volonté avec une classification des préférences et des priorités. 

5 - Plan d’action 

Cette étape consiste en l’élaboration en premier lieu des actions à réaliser au vu des étapes d’analyse précédentes. Elle engagera les collectivités, les ingénieurs de la participation et les experts dans une première étape de constitution. 

Puis ces mêmes acteurs accompagnés des citoyens, acteurs économiques, associations, pêcheurs et acteurs touristiques débattront et donneront leurs avis afin d’ajuster les propositions. 

Enfin une dernière étape de validation rassemblera tous ces acteurs pour qu’ils décident des actions à mettre en œuvre.


6 - Mise en oeuvre

Durant la phase de la mise en œuvre, les collectivités et les associations vont encadrer (organiser) et réaliser les plans et actions choisies (par exemple faire de la sensibilisation pour changer les comportements, construire des infrastructures adéquates, légiférer...). Les autres acteurs participeront tant à l’animation qu'à la réalisation de ces actions. Cela nécessite une implication maximale des acteurs afin de tenir leurs engagements.


7 - Suivi et évaluation 

L’objectif consiste à suivre l’évolution de la mise en œuvre pour voir si celle-ci suit bien le plan d’action établit et les objectifs décidés. Il s’agit de détecter les éventuelles difficultés
que peut rencontrer le projet. 

Enfin une évaluation permettra de savoir si le suivi des actions permet bien d’atteindre les objectifs fixés. Cette évaluation sera l’occasion de réaliser une analyse réflexive sur la manière dont a été mené le projet et dans tiré des conclusions pour d’éventuels projet de participation à venir.

Comments