Inondation1 Huveaune

Participants

Encadrant

  • Emeline Hassenforder

Membres du groupe de travail

  • Elia BOURDY
  • Antoine FONTENILLE
  • Simon GAUDEL
  • Romain GIRAULT
  • Alice VINCENT

Documents supports



Le site du Syndicat Intercommunal du bassin versant de l'Huveaune (SIBVH) est malheureusement actuellement en refonte. Néanmoins, vous trouverez de nombreuses informations sur les sites suivants ainsi que sur la page Facebook du Syndicat : https://www.facebook.com/huveauneSIBVH/

Faire une recherche « Huveaune » sur le site de Gest’Eau : http://www.gesteau.fr/recherche/Huveaune . Les documents du contrat de rivière y sont.

Film du SIBVH sur le bassin versant de l’Huveaune : https://www.youtube.com/watch?v=SoxLx_6yeFs

Journal télévisé de France 3 Provence-Alpes- édition du 13 mars 2017 sur le contrat de rivière Huveaune : https://www.youtube.com/watch?v=0dc7YA9FaYg&feature=share

Le blog e blog Histoire et Patrimoine des vallées de l'Huveaune supérieure et du Merlançon qui inclue notamment une Description physique de la vallée supérieure de l'Huveaune : http://histoire-patrimoine-hm.skyrock.com/3288029186-Description-physique-de-la-vallee-superieure-de-l-Huveaune-PHM-01.html

Intervention de la directrive du SIBVH sur la question des eaux souterraines sur l’huveaune : http://www.observatoire-eau-paca.org/environnement/journee-regionale-sur-les-eaux-souterraines/integration-de-la-problematique-des-eaux-souterraines-dans-une-procedure-de-contrat-de-riviere-le-cas-de-contrat-de-riviere-de-l-huveaune-13-~784.html

Une balade commentée aux sources de l’huveaune sur Provence TV (avec Alain !): https://www.youtube.com/watch?v=7mSAFfpXRTM

L’ ETUDE COMPLEMENTAIRE AU SCHEMA DIRECTEUR DE GESTION GLOBALE DES MILIEUX AQUATIQUES : MISSION DE MAITRISE D’ŒUVRE – PHASE DE CONCEPTION – POUR LA REDUCTION DE LA VULNERABILITE (Notamment la partie 5.3 Problématique Contrat de rivière – SAGE) :
https://centraledesmarches.com/marches-publics/Aubagne-Syndicat-Intercommunal-du-Bassin-Versant-de-l-Huveaune-SIBVH-ETUDE-COMPLEMENTAIRE-AU-SCHEMA-DIRECTEUR-DE-GESTION-GLOBALE-DES-MILIEUX-AQUATIQUES-MISSION-DE-MAITRISE-D-UVRE-PHASE-DE-CONCEPTION-POUR-LA-REDUCTION-DE-LA-VULNERABILITE-LA-RESTAURATION-DE/2438179

Présentation générale

    L'Huveaune est un cours d'eau ayant comme affluent final la mer Méditerranée à Marseille, il est donc considéré comme un fleuve côtier. C'est dans la commune de Nans-les-Pins, dans le Var, et plus particulièrement autour de la grotte de la Castelette que l'Huveaune prend ses sources. Ces dernières sont variables en fonction des saisons. Une de ses sources se situe à une altitude de 590m sur le versant Nord du massif de la Sainte-Baume. Son principal affluent est le Jarret, rivière de 16,4 km rejoignant l'Huveaune au niveau du quartier de Sainte-Marguerite à Marseille.

 L'Huveaune est un fleuve non domanial, c'est-à-dire qu'à part les berges dépendantes des collectivités rurales et aménagées et sécurisées par ces dernières, il est considéré comme privé. Aucune navigation n'y est autorisée.


Par sa longueur de 48,4 km, l'Huveaune traverse deux départements, en amont le Var (83) puis les Bouches -du-Rhône (13) en aval. Au total, c'est sept communes qui sont traversées :

- Nans-les-Pins (83)

- Saint-Zacharie (83)

- Auriol (13)

- Roquevaire (13)

- Aubagne (13)

- La penne-sur-Huveaune (13)

- Marseille (13)

 

Son bassin versant représente une surface de drainage de 373 km² avec la répartition suivante : 56% de milieux naturels et de forêts, 38% de milieux urbanisés, artificialisés et enfin 6% de terrains destinés à l'agriculture. Comme nous pouvons l'observer sur la carte de référence présente par la suite, l'Huveaune se trouve en aval sur un territoire principalement rural puis s'urbanise au fur et à mesure de l'approche de Marseille en amont.

C'est un ensemble de cinq établissements publics intercommunaux qui sont liés à la gestion de l'Huveaune. Il y a:           

  • La Communauté d’Agglomération du Pays d’Aix-en-Provence (CPA)
  • La Communauté d’Agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile (Agglo)
  • La Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole (MPM)               
  • La Communauté de communes Saintes Baume Mont Aurélien
  • La Communauté de communes Sud Sainte-Baume

Aujourd'hui l'Huveaune et ses crues importantes présentent un problème économique et environnemental important. L'urbanisation et l'industrialisation s'étant fortement développé à proximité de son lit, la vulnérabilité de la vallée est grande. Des mesures ont déjà été prises pour limiter les risques de dégradation de la qualité des eaux de baignades au niveau de son exutoire naturel se situant à Marseille. En effet, l'Huveaune est aujourd'hui détourné de son lit naturel à l'aval de l'affluence du Jarret au niveau du barrage de la Pugette. En cas de forte crue, l'Huveaune retrouve son lit principal et son exutoire naturel.

Par le passé, des crues dévastatrices ont eu lieu. Les plus importantes sont celles de 1935, 1960 et enfin 1978. Le nombre de personnes sinistrées ainsi que les dégâts matériels prouvent la force dévastatrice de l'Huveaune en cas de forte crue. Même si aucun débordement majeur concernant l'Huveaune n'a été observé depuis les années 2000, les crues de 2003 et 2008 prouvent que la menace est toujours présente.

Carte de référence

La carte ci-dessous  représente le bassin versant de l'Huveaune dans son intégralité. On peut y observer sa limite, l'écoulement du fleuve côtier ainsi que le lit naturel et le lit détourné au niveau du barrage de la Pugette.

Source : http://madeinmarseille.net/actualites-marseille/2016/07/carte-fleuve-vallee-huveaune.png


Schéma spatial

 L'étude des activités réalisées sur le bassin versant de l'Huveaune a permis de réaliser le schéma spatial ci-dessous : 

Analyse des enjeux

Les principaux enjeux sur le territoire du bassin versant de l'Huveaune sont d'ordre économique mais aussi social. La gestion de l'Huveaune et de ses épisodes de crues a pour but de diminuer au maximum les impacts sur le territoire et ses habitants.

L'historique des crues de l'Huveaune et des impacts engendrés prouvent que nous sommes au courant des risques d'inondation. C'est pourquoi des actions ont été mise en place pour gérer ce risque et protéger les enjeux qui y sont liés. Des mesures réglementaires ont été proposées via le Plan Local d'Urbanisme, interdiction de construire dans les zones considérées comme à risques les plus forts, l'autorisation de construire dans les zones à risques modérés à condition de respecter des prescriptions techniques. Des travaux hydrauliques ont eu lieu ainsi que des dispositifs de prévision de crue et de suivi du niveau de l'Huveaune à l'aide de stations de terrains ou encore par image satellite et radar.

Aujourd'hui, il existe un réel risque d'inondation bien plus important si l'Huveaune entre dans son lit majeur en cas de forte crue. Dans le cas d'une crue extrême, les dégâts risquent d'être bien plus importants que suite aux anciennes crues de 1960 ou 1978. Par exemple, d'anciennes maisons se trouvent maintenant en zone inondable alors qu'à leur construction elles n'y étaient pas. Cela s'explique par l'urbanisation croissante de la surface du bassin versant et donc de son imperméabilisation. Dans certain cas, les habitants concernés sont priés de déménager. Leurs terrains sont donc rachetés pour être rasés. Sinon ils peuvent également aménager leur logement pour répondre aux critères de sécurité en cas d'inondation.


Nous pouvons voir sur cette modélisation que de nombreuses zones sont considérées comme inondables. Nous pouvons facilement s'imaginer les dégâts engendrés en observant cette modélisation.

                                        Source : http://carto.marseille.fr/geoweb/portal.do?Tab=risques&ShowButtons=true

En plus des dégâts matériaux, il existe également un risque humain qui est un des enjeux majeurs. Un travail important doit être effectué sur des points comme l'évacuation de la population en cas d'alerte et plus généralement la gestion de la population avant, pendant et après un épisode de crue majeur. Évidemment, les conséquences les plus graves sont des cas de décès, mais il faut également penser aux sinistrés qui ont perdu leurs biens ou leur logement.

En résumé, les enjeux majeurs de la gestion du risque d'inondations dans le cas de l'Huveaune sont des enjeux humains et économiques. Ces enjeux reposent donc sur plusieurs grands principes :

  • L'alerte et la gestion de crise
  • La protection           
  • La prévention

Analyse sociale et politique - Acteurs


Schéma fonctionnel Acteurs / Enjeux / Ressources


Ressources considérées

Lors de la création du jeu, nous nous sommes basés sur trois ressources présentées ci-dessous :

 

- L'argent : il était indispensable de mettre en place une notion d'argent, pour que les acteurs puissent acheter des cartes actions ou des cartes innovations. Les acteurs gagnent de l’argent à chaque début de tour grâce à leur salaire celui-ci est différent pour chaque acteur. Ils peuvent également gagner de l’argent grâce à leurs activités.L'argent est représenté dans le jeu par des billes jaunes

- L'eau : la notion d'inondation et de crue se traduit par une quantité d'eau trop importante dans le cours d'eau à un instant précis. Cette quantité d'eau représente donc le niveau de l'Huveaune et du Jarret. Elle permet de réaliser certaines activités par exemple pour l'agriculteur ou encore l'industriel. La quantité d'eau en amont de l'Huveaune et du Jarret va varier selon la météo qui est annoncé avant chaque début de tour. Si la quantité d'eau arrivant à l'exutoire de Marseille est trop importante et dépasse le seuil fixé, alors on considère que l'Huveaune est dans son lit majeur, ce qui entraîne une inondation pour tous les acteurs et leurs terrains respectifs. L’inondation va provoquer une perte de satisfaction différente en fonction des acteurs. La quantité d'eau est représentée dans le jeu par des billes bleues

- La satisfaction : un acteur pouvant réaliser ses activités sans être inondé est un acteur satisfait, mais attention si il y a une mauvaise gestion du territoire il y a un risque que l'ensemble des acteurs soit inondé, la satisfaction va donc fortement diminuer. C'est cette ressource qui définit si les acteurs ont gagné collectivement. Pour gagner collectivement, tous les acteurs doivent posséder au moins un point satisfaction. Pour gagner individuellement il faut le plus de points satisfaction possible. La satisfaction est représentée dans le jeu par des billes roses

Modèle des acteurs - rôles

Les acteurs entrant dans le processus de réflexion sur la problématique et retenus pour le jeu sont au nombre de cinq : les agriculteurs, les industriels, la population, le tourisme et l'Etat


La métropole a un rôle très important au sein du jeu. En effet, c'est elle qui perçoit le plus d'argent car chaque joueur doit lui verser une taxe de 1 dollar (billes jaunes) à la fin de chaque tour. Cette taxe permettra à la métropole d'acheter des cartes actions ou innovation afin de lutter contre les inondations. De plus, elle peut également alerter la population en début de partie en connaissant le temps météorologique afin que tous les acteurs puissent si ils le veulent acheter de nouvelles cartes actions ou innovations.


L'agriculteur a un rôle majeur dans l’utilisation de la ressource en eau car il a besoin d'une certaine quantité d'eau afin de développer ses activités. De plus, les terrains agricoles permettent d'infiltrer les eaux de pluie contrairement aux terrains urbanisés. Les revenus de l'agriculteur dépendent de ses activités, il est donc nécessaire de garder un taux de production élevé. Une bonne production lui apportera également de la satisfaction (billes roses). En plus des revenus générés par les cartes actions, l'agriculteur bénéficie également d'un salaire fixe qu'il obtient à chaque début de tour dans le jeu. Ses revenus sont symbolisés à l'aide des dollars (billes jaunes).

 

Les industriels ont eux aussi un rôle prédominant dans l’utilisation de la ressource en eau car ils en ont besoin pour faire tourner leur production. De plus, les industries urbanisent les terrains, l'eau de pluie ne s'infiltre donc pas sur leurs terrains et ruissellement jusqu'à l'Huveaune. Les revenus de cet acteur sont établisen fonction de sa production, il lui est donc nécessaire de garder une production élevée ce qui lui apportera également de la satisfaction (billes roses). En plus des revenus générées par les cartes actions, les industriels bénéficient également d'un salaire fixe qu'ils obtiennent à chaque début de tour dans le jeu. Leurs revenus sont symbolisés à l'aide des dollars (billes jaunes).

 

La population quant à elle n'a pas beaucoup d'impact sur la ressource en eau. Elle consomme autant d'eau qu'elle n'en rejette. Néanmoins elle peut acheter des cartes actions afin d'influencer un peu la quantité d'eau dans l'Huveaune. Ses terrains sont urbanisés, l'eau de pluie ne s'y infiltre donc pas et ruisselle jusque dans l'Huveaune. La population obtiens de la satisfaction lorsqu'elle fait des actions. (billes roses) Les revenus de la population sont seulement due à leur salaire en fin de tour représenté par des dollars. (billes jaunes)

 

Le tourisme comme la population n'impacte pas énormément la ressource en eau. Néanmoins, ils peuvent construire des activités nautiques qui consommeront plus d'eau. Les revenus du tourisme dépend de leurs activités qui leur produira également de la satisfaction (billes roses). En plus des revenus générés par les cartes actions, le tourisme bénéficie également d'un salaire fixe qu'il obtient à chaque début de tour dans le jeu. Leurs revenus sont symbolisés à l'aide des dollars (billes jaunes).



Modèle des actions


Dans le jeu, chaque acteur possède une carte action initiale qu'il dépose sur un des terrains qui lui sont réservés sur le plateau de jeu. L'acteur peut ensuite dans le jeu acheter d'autres cartes actions qu'il placera également sur un terrain. Une fois tous ses terrains occupés par une carte action, il peut encore en acheter mais ne peut jouer que celles qui sont placées sur les terrains. Il peut évidemment échanger ses cartes actions des terrains contre celles en réserve afin de jouer celles qui lui conviennent. Les cartes actions vont permettre de soit gagner des smileys, soit gagner de l'argent, soit de consommer plus ou moins d'eau. 

Les cartes actions pour la métropole :

Les cartes actions pour l'agriculteur


Les cartes actions pour les industriels :

Les cartes actions pour la population :

Les cartes actions pour le tourisme :

Modèle des innovations


Structure du modèle et du jeu

  • 1 plateau représentant  la zone d'étude :    - le lit de l'Huveaune 
                                                                                     - le lit du Jarret

                                                                                     - l'exutoire naturel et l'exutoire aménagé

                                                                                     - le barrage de Pugette

                                                                                     - les différentes zones d'activités selon les acteurs

  • 5 cartes acteurs : la métropole, l'agriculteur, l'industriel, la population et enfin le tourisme.


Chaque acteurs pourras réaliser certaines activités qui lui sont propres.

  • 1 gobelet représentant la quantité d'eau dans l'Huveaune en amont du barrage de Pugette
  • 1 gobelet représentant la quantité d'eau dans le jarret en amont du barrage de Pugette
  • 1 gobelet représentant la quantité d'eau à l'exutoire naturel (Marseille)
  • 3 types de perles :       Rose = point de satisfaction          Jaune = unité d'argent          Bleu = quantité d'eau
  • Les cartes actions et innovations



Scénarios

Les scénarios mis en place à chaque tour sont le temps qu'il fait. Celui-ci est le premier facteur qui influe sur l'inondation.


En fonction du temps, la quantité d'eau qui arrive sur le bassin versant fluctue. Certains terrains peuvent aussi infiltrer de l'eau.


TOUR 1 - beau temps


Amont Huveaune : 8 billes d’eau

Amont Jarret : 4 billes d’eau


TOUR 2 - beau temps


Amont Huveaune : 8 billes d’eau

Amont Jarret : 4 billes d’eau


TOUR 3 - petite pluie


Amont Huveaune : 8 billes d’eau

Amont Jarret : 5 billes d’eau

1 bille d’eau par terrain pour tous les joueurs

Agriculture infiltre une bille bleu par terrain

Les billes d’eau des terrains précipitent dans la rivière


TOUR 4 - grosse pluie


Amont Huveaune : 12 billes d’eau

Amont Jarret : 6 billes d’eau

2 billes d’eau par terrain pour tous les joueurs

Agriculture infiltre une bille bleu par terrain

Les billes d’eau des terrains précipitent dans la rivière


TOUR 5 - grosse pluie


Amont Huveaune : 12 billes d’eau

Amont Jarret : 6 billes d’eau

2 billes d’eau par terrain pour tous les joueurs

Agriculture n’infiltre pas

Les billes d’eau des terrains précipitent dans la rivière


TOUR 6 - beau temps


Amont Huveaune : 8 billes d’eau

Amont Jarret : 4 billes d’eau

Calibration

La calibration concerne dans notre cas : la ressource en eau, la satisfaction et l'argent.

Dans un premier temps, nous avions seulement intégré la ressource en eau et la satisfaction dans le jeu. Après plusieurs tests, il s'est avéré que la notion d'argent était importante et plus cohérente pour l'achat des cartes actions.

C'est le test du jeu qui a permis de faire la calibration. En parallèle, nous devions aussi intégrer la notion de temps (météo) pour se rapprocher de la réalité et faire en sorte qu'il puisse y avoir une inondation.

Concernant la ressource en eau, un seuil a été établi à partir duquel une inondation a lieu en aval du cours d'eau. Au départ, il était de 15 mais il s'est avéré qu'il n'y avait jamais d'inondation même si les joueurs ne privilégiaient pas la prévention. Nous l'avons établi à 10.

La calibration de la satisfaction s'est faite dans l'optique suivante : plus l'action a un impact positif sur la gestion de l'inondation, plus l'acteur est satisfait car le risque est réduit. Si il n'y a pas d'inondation, 1 point de satisfaction est donné à chaque acteur dans le but de pousser à l'action collective.

L'argent a été calibré de façon hiérarchique : les cartes les plus chères sont les constructions d'infrastructures et les moins chères concernent plutôt les actions de prévention. Un salaire est distribué à chaque tour pour une question d'équité.

Règles spécifiques du jeu


Préparation du jeu


Préparer le plateau selon le bassin versant de l’Huveaune en plaçant les acteurs selon leur implantation sur le territoire.


Distribuer les cartes actions initiales de chaque acteur. Chaque acteur doit placer sa carte action sur un terrain qui lui est propre excepté pour la Métropole.


Distribuer les salaires (1 bille jaune = 1$) :

  • Agriculteurs : 2$

  • Industries : 5$

  • Métropole : 4$

  • Population : 2$

  • Tourisme : 3$


But du jeu


Premier objectif : gagner collectivement. Pour cela, chaque joueur doit posséder au moins 1 point de satisfaction (bille rose).

Deuxième objectif : gagner individuellement. C’est celui qui aura accumulé le plus de points de satisfaction qui gagnera la partie.


Informations générales avant le début du jeu


Le cours de l’Huveaune traverse la ville de Marseille. Il y a plusieurs affluents, un barrage et une déviation. Ce cours d’eau peut-être fortement impacté par les inondations et les conséquences que cela engendre.


On considère qu’il y a inondation lorsqu’il y a 10 billes bleues ou plus au seuil à l’aval.

En sachant que la quantité d’eau qui arrive au barrage correspond à l’Huveaune + Jarret.

  • ⅓ de l’eau y reste.

  • ⅔ de l’eau partent vers les Calanques avec une quantité maximale de 8 billes (le reste s'accumule à l’aval).


Si à la fin du tour :


  • il n’y a pas d’inondation : chaque joueur gagne un point de satisfaction et la métropole en gagne 2.


  • il y a inondation : les joueurs perdent le nombre de points de satisfaction suivant ;

Agriculteurs : 3

Industries : 7

Métropole : la moitié supérieure de ce qu’il possède

Population : 10

Tourisme : 7

À la fin de chaque tour :


  • chaque joueur paye 1$ à la métropole


  • tous les joueurs peuvent dialoguer pendant 5mn entre eux et acheter des cartes actions ou innovations AVANT que le prochain tour commence.


Quand un joueur achète une carte action, il la place sur ses autres terrains disponibles. Si tous ses terrains sont occupés, le joueur peut acheter des cartes actions et les placer en réserve. Il peut ensuite échanger une carte action placée sur un de ses terrains afin de jouer sa nouvelle carte action. La carte retirée du terrain se place alors dans sa réserve.

Seules les cartes placées sur les terrains peuvent être jouées.

Résultats du test

Nous avons effectué plusieurs tests concernant notre jeu. D'abord en interne, nous avons fait plusieurs essais afin de pouvoir calibrer le mieux possible notre jeu. Mais nous connaissions le jeu, nous pouvions donc anticiper, c'est pour quoi nous avons fait tester notre jeu à des personnes extérieurs de notre groupe et extérieure du module de la GIRE, mais également à un autre groupe participant au module GIRE. 

Le test avec les gens extérieurs s'est bien déroulé et nous a permit de mieux définir le prix de nos cartes innovations. En effet, les joueurs étaient très collaboratifs, et achetaient beaucoup de cartes en commun. L'achat multiple de cartes innovation a failli faire échapper aux joueurs l'inondation. Le but du jeu étant basé sur le risque inondation, nous trouvons nécessaire que les joueurs soient confronté à celle-ci au moins une fois durant la partie. Nous avons augmenté le prix des cartes innovations pour qu'il soit un peu plus difficile de la contrer. Les retours que nous avons eu de ces joueurs étaient : 
" Jeu sympathique, un peu difficile à comprendre au démarrage, mais une fois qu'on a compris le principe, on arrive mieux à contrer l'inondation "
" Dommage qu'il n'y est pas plus de tours" 
Avec ces remarques, nous avons essayé d'optimiser notre manière d'expliquer les règles du jeu. En ce qui concerne le nombre de tours, nous avons trouvé que notre nombre de tours était largement suffisant et ne l'avons donc pas augmenté.

Le test avec un autre groupe participant à la GIRE s'est passé de manière différente. Les joueurs connaissant déjà le principe et ont tout de suite assimilé les règles. Néanmoins, tous les joueurs jouaient de façon beaucoup plus individuelle, ce qui a engendré deux inondations. Les joueurs en amont n'ont pas pris en compte le risque inondation au détriment des joueurs plus en aval. Nous avons pu observer que notre jeu était plutôt bien calibré et n'avons fait aucune modification supplémentaire. 

Vidéo jeu en externe


Actions stratégiques complémentaires

En plus des actions dans le jeu présentées précédemment, nous avons élargi notre vision sur les inondations de façon plus globale. En sortant de notre contexte de l’Huveaune, nous pouvons alors proposer des actions supplémentaires à mettre en place dans le jeu :

- Programme d’éducation du risque

- Implantation de résineux

- Déplacer les hangars (agriculteurs et industriels)

- Prévention du risque

- Chaussée drainante

- Surveillance météorologique

- Rehausse de digue

- Gazonnage de trottoir

- Modification du barrage

- Visite du barrage

- Surélévation des bâtiments

- Couvert végétal

- Dispositif d’étanchéité temporaire

- Aménagement d’une zone de refuge

- Entretien des fossés

- Récupération d’eau de pluie

- Plan Communal de Sauvegarde (PCS)


Pour chaque action envisagée, nous avons étudié les besoins en ressources, les impacts qu’elle aura ainsi que l’échelle à laquelle elle serait mise en place.

Nous constatons que plus les actions seront effectuées sur le long terme, plus il y aura des contraintes réglementaires, un besoin matériel et financier assez importants. Les impacts seront alors positifs et la satisfaction plus ou moins élevée. Ces actions concernent principalement la construction ou la modification des infrastructures.

Cependant, les actions de programme d’éducation des risques (A) et prévention du risque (D) sont rapides à mettre en place et s’inscrivent dans la durée. En plus de cela, elles ont pour impacts une gestion des inondations et une satisfaction positives.

Enfin, une action intéressante comme la mise en place d’une visite du barrage est peu coûteuse et rapporte de l’argent. Cet argent pourrait alors servir à l’entretien du barrage ou à la mise en place de nouvelles actions.

Proposition de stratégie COOPLAN (ES)

Plan de participation PrePar


Protocole de suivi évaluation


Bilan

L’étude de cas de la Gestion Intégrée de la Ressource en Eau sur le bassin versant de l’Huveaune nous a permis de prendre du recul sur la concertation entre les acteurs. 

En effet, au fur et à mesure de l’avancement de notre étude, nous nous sommes aperçus qu’il était important que la concertation entre les différents acteurs ait lieu afin de gérer une inondation. Malgré les intérêts de chacun, il est nécessaire de se projeter techniquement, financièrement et politiquement dans une cohésion qui soit la plus globale possible. 

À travers le jeu, les différents tests ont permis de se rendre compte que plus les joueurs étaient collaboratifs entre eux, plus l’inondation pouvait être gérée en limitant les dégâts voire même évitée. Le but du jeu étant que tous les joueurs soient satisfaits de leurs actions et non pas qu’ils aient un maximum d’argent. 

Il aurait été intéressant de développer de nouvelles actions ou de réfléchir à y intégrer de nouvelles composantes dans le jeu telles que l’évolution démographique ou encore développer de façon plus approfondie la notion de collaboration entre les acteurs avec des actions en binômes.

Ce travail permet de mettre en relief de façon concrète toutes les problématiques concernant les enjeux de la gestion en eau. Le jeu permet aux différents acteurs du territoire de pouvoir se projeter dans une gestion collective de l’inondation (ou de l’eau dans un cas général) afin de le mettre en place sur le terrain

Restitution oral : powerpoint


https://drive.google.com/open?id=1Mg0XGJ7xh7fZFSiyu5jAsiRgshxIom4Z

Documents supports (types)

- carte générale
- usages du sol
- hydrographie
- données hydro / pluvio
- distrib de populations
- activités économiques
- productivité des activités agricoles
- données tourisme quand c'est le cas
- données conso urbaine (type SONEDE) si dispo
- tous rapports sur le cas
- des photos éventuellement
Comments