Gardon 2015

Table des matières

  1. 1 Participants
    1. 1.1 Encadrant
      1. 1.1.1 Membres du groupe de travail
    2. 1.2 Présentation générale
    3. 1.3 Carte de référence
    4. 1.4 Schéma spatial
    5. 1.5 Analyse des enjeux
  2. 2 Objectif du processus / problématique
  3. 3 Suivi-évaluation
    1. 3.1 Analyse sociale et politique - Acteurs
    2. 3.2 Ce tableau met en avant les différents intérêt entre les acteurs concernant la ressource en eau : 
    3. 3.3 Agriculteurs x Agriculteurs : Développer leurs activités agricoles, leurs rendements pour s’assurer un niveau de vie correct.
    4. 3.4 Agriculteurs x Collectivités : L'agriculteur pollue l’eau, la consomme et est en concurrence au niveau quantitatif avec les collectivités
    5. 3.5 Schéma fonctionnel Acteurs / Enjeux / Ressources
    6. 3.6 Ressources considérées
    7. 3.7 Modèle des acteurs - rôles
    8. 3.8 Modèle des actions
    9. 3.9  BRL Besoins / Conséquences 1 EP = 1 $ 2 EP perdu dans les réseauxGain de 2 $ Evolution Restaurer, entretenir les réseaux de canalisations 2 $         - Permet de fournir la quantité exacte demandées par les collectivités (avant il fallait une bille de plus pour les probables pertes dans les canalisations) Evolution Recherche de nouveaux captages 5 $ -       Augmente la quantité d’EP livrable aux collectivités 10 EP Evolution Développement des réseaux 3 $ -       Permet de livrer de l’EP à n’importe quels acteurs  
    10. 3.10 Structure du modèle et du jeu
    11. 3.11 Scénarios
    12. 3.12 Calibration
    13. 3.13 Règles spécifiques du jeu
  4. 4 Structure :
  5. 5  Le jeu se joue à 5-6 personnes
    1. 5.1 Video de presentation
    2. 5.2 https://drive.google.com/file/d/0B5UYocevYe9_S1U0eVVmb3V2aVU/view?usp=sharing
    3. 5.3 ésultats du tehttps://drive.google.com/file/d/0B5UYocevYe9_S1U0eVVmb3V2aVU/view?usp=sharingst
    4. 5.4 Proposition de stratégie COOPLAN (ES)
    5. 5.5 Test COOPLAN dans le jeu
    6. 5.6 Bilan
    7. 5.7 Documents supports (types)

Participants

Encadrant

MORARDET Sylvie 

Membres du groupe de travail

  • OLIVER-SOULAYROL Marc
  • BOULANDET Nicolas
  • BERARD Lucien
  • VIOLLET Charlie
  • BAT Jérémy

Présentation générale

Le Gardon, dernier affluent du Rhône, prend sa source dans le département de la Lozère au niveau des crêtes des Cévennes. Il s'étend sur 144 kilomètres. L’altitude du bassin versant est comprise entre 1400 mètres au et 11 mètres d’altitude. 172 communes sont situées sur le bassin versant, pour une population totale de 203 255 habitants.  L'occupation des sols du territoire est éssentiellement forestière et semi naturelle :70%, 25 est couverte par l'agriculture (viticulture, élevages et polycultures) et 5% son artificialisés et urbanisés.

Le bassin versant du Gardon couvre une superficie de 2030 km2. Le Gardon possède deux artères principales : le Gardon d’Alès, avec un sous bassin versant d’une superficie de 445 km2  et le Gardon d’Anduze, avec un sous bassin versant de 631 km2. Plusieurs unités hydrologiques sont présentent : le Gardon d’Alèze, le Gardon de Saint Jean et du Mialet, le Gardon d’Anduze, le Gardon dans la Gardonnenque, la Gorge du Gardon, l’Uzège, le Bas du Gardon.

Le climat sur le bassin versant est de type méditerranéen, et présente une pluviométrie très irrégulière avec des épisodes violent et intense vers la fin de l’été jusqu’à l’automne, entrainant des dégâts important du fait de crues brutales.

La géologie sur le haut du bassin versant se compose de schiste et de granite. En bordure du bassin cévenoles nous avons une on retrouve une géologie essentiellement  calcaire.

Des aquifères alluviaux accompagnent par secteur les cours d’eau et certains sont affectés par l’extraction de matériaux. En amont du bassin versant, peu d’aquifères sont présents et sont relativement vulnérables à la sécheresse. Différentes unités géomorphologiques sont sur le territoire : les Cévennes, Piemont Cévenol, Gardonnenque, Gorges du Gardon et d’Uzège, Gardon Rhodanien ou Bas du Gardon.

Les principaux secteurs d’activités sur le bassin versant sont : l’agriculture, l’industrie, le secteur de la construction, le commerce et l’administration publique. Le territoire est très attractif par les touristes, on compte notamment 56 hôtels, 46 campings et plus de 10 000 résidences secondaires. 

Un SAGE est présent sur le territoire, ainsi qu'un contrat de rivièere et deux PAPI. Le premier SAGE de France fut mis en oeuvre sur le gardon en 1993.

Carte de référence


Atlas cartographique du SMAGE des Gardons : "Prélèvements d'eau et étiages"

Schéma spatial


Analyse des enjeux

Dans le bassin versant des gardons, il y a deux enjeux principaux. Dans notre représentation de jeu, nous axerons nos travaux sur les enjeux qualitatifs et quantitatifs. Chaque action de chaque acteur aura des répercussions aussi bien sur la quantité que sur la quantité d’eau du cours d’eau des gardons. C’est selon nous cette représentation des gardons qui permet le mieux de mettre en valeur les problématiques principales de notre région d’étude.

L’enjeu « qualité » est intéressant de par les nombreuses activités agricoles (maraichage et vignes), les communes, le tourisme et les activités industrielles qui sont tous responsables de rejets de contaminants dans la nature.

L’enjeu « quantité » est incontournable dans une région relativement sèche. Chaque acteur aura besoin d’une certaine quantité d’eau pour faire fonctionner ses activités. Des choix de pompages dans une nappe ou dans le cours d’eau seront à faire afin de respecter un débit minimal dans le cours d’eau et une quantité minimale dans la nappe.

A ces deux enjeux principaux, il faut ajouter l'aspect économique des différentes actions pour en tirer les bénéfices et mettre en place des amélioration sur les activités.

Objectif du processus / problématique

Comment préserver la ressource en eau du Gardon tout en subvenant aux besoins de chaque usager du bassin versant de manière équitable ?

Suivi-évaluation

Evaluation du jeu :

L’évaluation du jeu permettra de définir l’impact de ce dernier sur la perception de chaque acteur sur la problématique exposée. Dans le cas du Gardon l’évaluation vise à évaluer si chacun des acteurs a pu prendre conscience de son rôle au sein de la gestion de la ressource, de son impact et sa position sociale vis-à-vis des autres acteurs.

L’évaluation sera scindée en quatre phases successives.

  • Phase 1 : Evaluation en cours de jeu 
  • Phase 2 : Evaluation âpres la phase de jeu lors de la phase d’échanges (débriefing du jeu)
  • Phase 3 : Evaluation post jeu
  • Phase 4 : Analyse globale

Phase 1 :

L’évaluation en cours de jeu sera effectuée par l’animateur, en complément de son rôle d’animateur à proprement parlé. En effet au fil du jeu, l’animateur aura pour rôle de noter les différents évènements et réactions au cours du jeu. Il notera les points d’interactions, de désaccord ou de concertation. Ces différents points permettrons pour l’animateur d’évaluer à posteriori si le jeu a permis de susciter des réactions et donc des échanges entre les acteurs. En effet, outre le rôle de démonstration de la problématique, le jeu se  doit de faire réagir les acteurs et ainsi leur permettre d’échanger pour définir les problèmes puis les solutions.  Outre ces différents points il devra suivre le degré « d’amusement » des acteurs. En effet, le concept de cette modélisation est un jeu, le but est donc que les acteurs passe un bon moment et ne perçoivent pas l’animation comme une contrainte. La prise de photos lors du jeu sera en outre essentielle pour la suite de l’évaluation du jeu.

Phase 2 :

La seconde phase d’évaluation se déroulera lors de la phase d’échange des acteurs à la fin du jeu. Avec l’appui des notes collectées en phase 1, l’animateur lance des discussions sur chaque phase du jeu. Il évaluera dans cette phase les échanges entre les acteurs. L’animateur aura préparé à l’avance un tableau de synthèse avec les différents mots clés, notions ou autre réaction qu’il à souhaiter susciter au travers du jeu. Cette fiche de synthèse permettra du support d’évaluation. Si au cours de cette phase l’un des éléments est évoqué il le coche. En fin de discussion il pourra ainsi mesurer la part du message qu’il a voulu transmettre au travers des acteurs. En complément, il pourra être proposé aux acteurs de noter sur un papier ce qu’il a pensé du jeu des autres acteurs et ce qu’il aurai fait en plus ou en moins,  afin de créer des débats. Les fiches seront conservées par l’animateur afin d’évaluer l’implication des acteurs.

Phase 3 :

Après le jeu et la discussion, l’animateur remettra à chacun des joueurs une fiche d’évaluation avec une présentation attrayante, où chacun pourra individuellement donner son avis sur le jeu et l’impact qu’il aura eu sur lui et sur sa vision et son rôle sur la gestion de la ressource en eau.

Le tableau ci-dessous présente les différentes rubriques du tableau d’évaluation :


Phase 4 :

A partir de l’ensemble des données collectées, l’animateur définira le niveau de réussite du jeu, à savoir s’il le jeu permettra d’avoir un impact sur l’environnement,  s’il a permis de faire évoluer les préférences et croyances de chacun, s’il aura induit des possibilités d’actions, s’il a permis l’échange entre les acteurs et s’il a permis d’instaurer une équité entre les acteurs.

Analyse sociale et politique - Acteurs

 

Agriculteurs

BRL

Collectivités

Tourisme

Industriels

Agriculteurs

Développer leurs activités agricoles, leurs rendements pour s’assurer un niveau de vie correct


Pollue l’eau

Consomme

Concurrence au niveau quantitatif

Assure un débit minimum pour l’activité touristique

Dégrade l’eau au niveau qualitatif

Concurrence au niveau quantitatif

BRL


Vend de l’eau aux collectivités et aux agriculteurs

Vend de l'eau propre



Collectivités

Est en concurrence au niveau quantitatif

Demande de l’eau propre pour la consommation

Fournir de l’eau potable aux habitants du bassin versant et assurer des rejets de qualité

Fournissent l’eau

Fournissent de l’eau

Tourisme

Conflit d'intérêt


Conflit d’intérêt

Génère de l’argent

Développer son activité

Générer de l’argent

Conflit d’intérêt

Industriels

Concurrence sur les prélèvements

Conflit d’intérêt

Génère de l’argent

Conflit d’intérêt

Maintenir et augmenter ses profits














Ce tableau met en avant les différents intérêt entre les acteurs concernant la ressource en eau : 

Agriculteurs x Agriculteurs : Développer leurs activités agricoles, leurs rendements pour s’assurer un niveau de vie correct.

Agriculteurs x Collectivités : L'agriculteur pollue l’eau, la consomme et est en concurrence au niveau quantitatif avec les collectivités

Schéma fonctionnel Acteurs / Enjeux / Ressources


Ressources considérées

  • Eau : Constitue l’eau propre et l’eau sale présents dans la rivière

·      Eau propre : Eau servant à la consommation industriels, agricoles, tourisme, agglomération

·      Eau sale : Résultent des activités industriels, agricole et des agglomérations, nécessite coût de traitement et peut être utilisé pour l’agriculture

  • Argent : Sert à l’activité économique du bassin versant
  • Biodiversité : Dégrader pour l’activité du bassin versant mais doit être conservée
  • Autorisation : Nécessaires au prélèvement de chaque activité du bassin versant
  • Emploi : Varie en fonction de l’évolution de l’activité du bassin versant.

Modèle des acteurs - rôles

Chaque acteur a un rôle prédéfinis et son objectif, pour cela il réalise différentes activités qui on besoin de condition initiales. Les différentes activités peuvent évoluer pour  mieux répondre aux objectifs des acteurs tout en préservant la ressource en eau.


 

Agriculteurs

Rôle

Vous êtes un agriculteur, un des acteurs majeurs de la région. Vous êtes soit : viticulteur, maraicher. Vous êtes installés en bord de rivière

Objectifs

Votre objectif est de développer leurs activités agricoles, leurs rendements pour s’assurer un niveau de vie correct

Activités

Viticulture

Maraîchage

Option d’évolution

Amélioration de l’irrigation (goutte à goutte) 3 $

-       Prélèvement diminuent 1 EP

-       Coût de fonctionnement 1 $

Utilisation des eaux pluviales 3 $

-       Prélèvements diminuent de moitié

Limiter évapotranspiration 1 $

-       Apport nécessaire diminue 1 EP

Condition initiale

Terrain agricole

Eau propre

Argent


 

Tourisme

Rôle

Votre rôle est de faire perdurer le tourisme sur le territoire des Gardons avec des activités de canoë

Objectifs

Votre objectif de développer votre activité et de générer de l’argent

Activités

Campings

Canoë

Option d’évolution

Mise en place de toilettes sèche 1 $

-       Diminue le rejet d’1 EU

Campagne d’éco sensibilisation  1 $

-       Diminue le rejet d’1 EU

Amélioration des pratiques sur la gestion des espaces vert 1 $

-       Diminution de 1 EP

Condition initiale

Eau propre

Argent


 

Collectivités

Rôle

Vous êtes soit une commune ou une communauté de commune, un des acteurs majeurs de la région.

Objectifs

Fournir de l’eau potable aux habitants du bassin versant et assurer des rejets de qualité

Activités

Commune

Communauté de commune

Option d’évolution

Création de station de traitement eau potable 4 $

-       La commune peut prélever de l’eau sale sans conséquence

-       Coût de fonctionnement 1 $ de plus à chaque tour tout comme les recettes

Amélioration des réseaux 3 $

-       Rendement des réseaux de la commune = 100%, la quantité des prélèvements deviennent égale aux rejet initiaux

Amélioration traitement d’eaux sales 4 $

-       Plus d’eau sale dans les rejets des collectivités

Interconnexion 2 $

-       Le prélèvement sur le bassin versant va diminuer de 1 ou 2 EP ou EU en fonction de la taille de la commune

-       Coût de fonctionnement va augmenter de 1 $ tout comme les recettes

Prévention sur la consommation 1 $ (Ne dure que 2 tours)

-       Prélèvement diminue d’1 EP

 

Condition initiale

Eau propre

Argent



 

Industriels

Rôle

Vous êtes soit un industriel installé sur le bassin versant le long d’un des cours d’eau du Gardons, un des acteurs majeurs de la région.

Objectifs

Augmenter au maximum ses profits

Activités

Grosses industries (Aluminium)

Petites industries (artisanat)

Option d’évolution

Optimisation du processus industriel 2 $

-       Diminue le prélèvement de 1 EP ou EU

Optimisation du traitement des eaux industrielles 2 $

-       Les rejets sont totalement propres

-       Coût de fonctionnement augmente 1 $

Modification des activités industrielles 2 $

-       Soit diminue la consommation 1 EP ou EU

-       Soit le rejet est propre 1 EP

Condition initiale

Argent

Terrain industriel

Eau propre ou sale




 

BRL

Rôle

Vous êtes un acteur du bassin versant, vous vendez de l’eau aux autres acteurs

Objectifs

Vend de l’eau au bassin versant du Gardons

Activités

Concessionnaire du grand Réseau Hydraulique de la Région Languedoc-Roussillon.

Option d’évolution

Restaurer, entretenir les réseaux de canalisation 2 $

-       Permet de fournir la quantité exacte demandées par les collectivités (avant il fallait une bille de plus pour les probables pertes dans les canalisations)

Recherche de nouveaux captages 5 $

-       Augmente la quantité d’EP livrable aux collectivités 10 EP

Développement des réseaux 3 $

-       Permet de livrer de l’EP à n’importe quels acteurs

Condition initiale

Eau propre

Argent

Modèle des actions

L'eau propre est représentée par une bille bleu. l'eau sale par une bille orange et l'argent par une bille jaune.

Chaque acteur a sa couleur pour retrouver les terrain adéquat sur le plateau de jeux.*

Sur chaque carte action on eput voir en haut a droite, le besoin en eau et argent de la carte. En bas a droite la quantités d'eau rejeté et l'argent générée si l'action est réalisée.

Les cartes évolution renseigne sur les améliorations apportés aux cartes action.

Détail des cartes actions :

$

Argent

EP

Eau propre

EU

Eau sale



 

Agriculteurs

 

Vignes

Maraichages

Besoins

4 EP

2 $

2 EP

1 $

Conséquence rejet sur environnement

1 EU

3 $

1 EU

2 $

Evolution

Amélioration de l’irrigation (goutte à goutte) 3 $

-       Prélèvement diminuent 1 EP

-       Coût de fonctionnement 1 $

Evolution

Utilisation des eaux pluviales 3 $

-       Prélèvements diminuent de moitié 

Evolution

Limiter évapotranspiration 1 $

-       Apport nécessaire diminue 1 EP




 

Collectivité

 

Communes

Agglomérations

Besoins

3 EP

2 $

4 EP

3 $

Conséquence rejet sur environnement

1 EU

1 EP

2 $

1 EU

2 EP

3 $

Evolution

Création de station de traitement eau potable 4 $

-       La commune peut prélever de l’eau sale sans conséquence

-       Coût de fonctionnement 1 $ de plus à chaque tour tout comme les recettes

Evolution

Amélioration des réseaux 3 $

-       Rendement des réseaux de la commune = 100%, la quantité des prélèvements deviennent égale aux rejet initiaux 

Evolution

Amélioration traitement d’eaux sales 4 $

-       Plus d’eau sale dans les rejets des collectivités 

Evolution

Interconnexion 2 $

-       Le prélèvement sur le bassin versant va diminuer de 1 ou 2 EP ou EU en fonction de la taille de la commune

-       Coût de fonctionnement va augmenter de 1 $ tout comme les recettes

Evolution

Prévention sur la consommation 1 $

-       Prélèvement diminue d’1 EP

-       Ne dure que 2 tours




 

Industriels

 

Grosses industries

Petites industries (artisanat)

Besoins

2 EU

1 $

2 EP

1 $

Conséquence rejet sur environnement

1 EU

1 EP

3 $

1 EU

2 $

Evolution

Optimisation du processus industriel 2 $

-       Diminue le prélèvement de 1 EP ou EU

Evolution

Optimisation du traitement des eaux industrielles 2 $

-       Les rejets sont totalement propres

-       Coût de fonctionnement augmente 1 $

Evolution

Modification des activités industrielles 2 $

-       Soit diminue la consommation 1 EP ou EU

-       Soit le rejet est propre 1 EP 




 

Tourisme

 

Campings

Canoë

Besoins

3 EP

1 $

3 EP

1 $

Conséquence rejet sur environnement

1 EU

1 EP

4 $

2 EP

1 EU

3 $

Evolution

Mise en place de toilettes sèche 1 $

- Diminue le rejet d’1 EU

Campagne d’éco sensibilisation  1 $

- Diminue le rejet d’1 EU

Evolution

Amélioration des pratiques sur la gestion des espaces vert 1 $

-       Diminution de 1 EP


 


BRL

Besoins / Conséquences

1 EP = 1 $

2 EP perdu dans les réseaux

Gain de 2 $

Evolution

Restaurer, entretenir les réseaux de canalisations 2 $

        - Permet de fournir la quantité exacte demandées par les collectivités (avant il fallait une bille de plus pour les probables pertes dans les canalisations)

Evolution

Recherche de nouveaux captages 5 $

-       Augmente la quantité d’EP livrable aux collectivités 10 EP

Evolution

Développement des réseaux 3 $

-       Permet de livrer de l’EP à n’importe quels acteurs

 

Structure du modèle et du jeu

Le jeu est composé de plusieurs éléments

·      Un plateau de jeu représentant le bassin versant des Gardons

·      Des billes bleue représentant l’eau propre

·      Des billes rouge représentant l’eau sale

·      Des billes jaune représentant l’argent $

·      Des cartes acteurs ou sont détaillées les prélèvements et les rejets

·      Des cartes innovations où apparaît l’évolution des prélèvements et des rejets de chaque acteur

Scénarios

Le jeu représentant le bassin versant des Gardons se déroule en trois tours minimums. 1 tour représente une année civile.

Les différents scénarios proposés se présenteront comme suit :


  • 1ère année : une année normale soit 40 billes d’EP au départ

o   12 EP sur le cours d’eau d’Uzès

o   14 EP sur le cours d’eau d’Alès

o   14 EP sur le cours d’eau d’Anduze

  •   2ème année : une année sèche soit 20 billes d’eau propre au départ

o   6 EP sur le cours d’eau d’Uzès ;

o   7 EP sur le cours d’eau d’Alès

o   7 EP sur le cours d’eau d’Anduze

  •  3ème année : une année sèche soit 20 billes d’eau propre au départ + carte innovation 

o   6 EP sur le cours d’eau d’Uzès ; 

o   7 EP sur le cours d’eau d’Alès 

o   7 EP sur le cours d’eau d’Anduze


Poru chaque année:

  • Interdiction que la nappe soit en dessous de 5 billes sinon pénalité à la fin du tour
  • A l’intersection des cours d’eau d’Alès et d’Anduze 4 EP seront versé directement dans la nappe souterraine
  • Obligation commune de la ville de Ners de prélever de l’eau à BRL
  • La ville d’Anduze a le choix de prélever soit dans le cours d’eau soit à BRL
  • Les agriculteurs ont l'obligation de prélever dans la cours d'eau
  • La collectivité présente au dessus de la nappe alluviale à l'obligation de prélever dans la tape et de rejeter dans le cours d'eau 

Calibration

Au commencement du jeu une ressource (argent) est distribuée et égale à chaque joueur. 7 $ pour chaque acteur, 14 $ pour l'acteur collectivité. Ce qui permettra à chacun de faire fonctionner leurs activités.

Les différentes années nous permettent de montrer les problématiques du bassin versant des Gardons (quantité et qualité d’eau).

Suite a l’essai réaliser en classe, une recalibration  de l'eau initiales disponible dans chaque cours d'eau, des taux de pollution et les revenus générés ont du être réévaluer pour une meilleur jouabilités

Règles spécifiques du jeu

Structure :

 Le jeu se joue à 5-6 personnes

·         Une personne jouant le rôle des agriculteurs

·         Une personne jouant le rôle des industriels

·         Une personne jouant le rôle des communautés d’agglomérations et de communes

·         Une personne représentant le secteur du tourisme

·         Une personne représentant le rôle de BRL (aussi maître du jeu)

 Description

Ce jeu représente le bassin versant des Gardons en mettant en action les différents acteurs du territoire (agriculteur, industriel, BRL, collectivités et tourisme). Il permet de montrer deux problématiques sur le bassin (qualité et quantité d’eau) afin de voir quels solutions apporter pour parer aux problèmes.

 Préparation du jeu

·         Chaque joueur autour du plateau se met dans la peau d’un acteur du territoire

·         Le jeu se déroule en trois tours (1 tours = 1 année)

o   1ère année : une année normale soit 40 billes d’EP au départ

§  12 EP sur le cours d’eau d’Uzès

§  14 EP sur le cours d’eau d’Alès

§  14 EP sur le cours d’eau d’Anduze

o   2ème année : une année sèche soit 20 billes d’eau propre au départ

§  6 EP sur le cours d’eau d’Uzès ;

§  7 EP sur le cours d’eau d’Alès

§  7 EP sur le cours d’eau d’Anduze

o   3ème année : une année sèche soit 20 billes d’eau propre au départ + carte innovation 

§  6 EP sur le cours d’eau d’Uzès ; 

§  7 EP sur le cours d’eau d’Alès 

§  7 EP sur le cours d’eau d’Anduze


·         Chaque joueur reçoit 7$ au début de la partie, 14$ pour agglomération + commune (budget commun)

·         Les acteurs auront des cartes actions propre à leurs activités

·         Des cartes améliorations qu’ils pourront mettre en place des le 3 ème tour quand cela leur pense nécessaire

·         La nappe est pré-alimentée de 5 EP 

 Déroulement

Suite à la distribution de chaque acteurs, de l’argent et des cartes amélioration, le jeu peut commencer à ce mettre en place avec la première année sèche.

Les activités se trouvant sur le Gardons d’Alès commence en suivant leurs cartes acteurs (prélèvements, argents et rejets). Ensuite celui du Gardons d’Anduze jusqu’à l’embranchement ou les deux cours d’eau se retrouve en un seul. Le jeu continu son cours jusqu’au prochain affluent ou le Gardon d’Uzès se rejette. Enfin le cours d’eau fini son cheminement jusqu’au Rhône, où la fin d’un tour est fini. Le même déroulement se fait pour l’année humide et normale.

A la fin de chaque tour une concertation et un bilan entre les différents acteurs seront faits, afin de voir les possibles améliorations qu’ils pourront mettre en place par la suite.

 Carte amélioration

Les cartes améliorations propre à chaque joueur sont distribuées au début de la partie, elles permettrons d'améliorer leurs activités. 

Ces cartes pourront être posées à partir du troisième tour dans la partie.

Prélèvement

A tour de rôle, les joueurs prélèvent dans le cours d’eau ou la nappe au hasard en fonction de leurs cartes actions.

En revanche si le joueur pioche au hasard que des billes EU alors qu’il fallait des EP alors le joueur aura 1 $ en moins par EU.

Exemple : Si un joueur doit prélever 4 EP et rejeter 1 EP, 2 EU  et récolter 3 $ ; mais qu’il prélève 2 EP et 2 EU,  alors il rejettera 1 EP, 2 EU mais ne recevra seulement 1 $.

Pollution

A la fin d’un tour, nous faisons le compte des pollutions présentes dans la nappe ainsi que dans le cours d’eau.

·         La nappe devra avoir au maximum  2 EU

·         Le cours d’eau devra avoir au maximum 7 EU

Nappe

Les activités agricoles se trouvant dans le secteur de la nappe souterraine pompe dans le cours d’eau principal avec rejet dans celui-ci.

En revanche une des collectivités aura l’obligation de prélever dans la nappe souterraine, l’autre collectivité (NERS) se devra de demander de l’eau à BRL.

La nappe sera rechargée à chaque tour de 4 billes prise au hasard dans le cours d’eau au croisement d’Anduze et d’Alès.

La nappe ne doit pas être en dessous de 5 billes au minimum en fin de tour sinon des pénalités seront appliquées à l’ensemble des acteurs.

BRL

Le joueur qui joue le rôle de BRL n’a pas d’implantation même sur le plateau de jeu. En revanche il participe dans la distribution d’eau potable pour certain acteur. La communauté d’agglomération d’Anduze a le choix de prélever dans le cours d’eau ou de demander à BRL de l’eau propre. Pour ce qui est de la commune d’Uzès, ils ont l’obligation de demander de l’eau à BRL. 

La rémunération de BRL ce fais part le biais des communes ou agglomérations 1 EP = 1 $

Le joueur BRL à une réserve de 10 EP  à chaque tour.

Fin de tour

A la fin de chaque tour une concertation et un bilan seront fait entre tous les acteurs. Ils permettront de mettre en confrontation les acteurs et de permettre de trouver des solutions concernant  la gestion de l’eau quantitativement et qualitativement.

En fin de chaque tour, les acteurs du tourisme et les industriels devront verser une partie de leurs bénéfices aux collectivités. 

Exemple : Le camping génère 3 $, l’année n+1 il reverse 1,5 soit 1$ aux budget des collectivités

Video de presentation

Video de présentation : "Gardons l'eau"



https://drive.google.com/file/d/0B5UYocevYe9_S1U0eVVmb3V2aVU/view?usp=sharing



ésultats du tehttps://drive.google.com/file/d/0B5UYocevYe9_S1U0eVVmb3V2aVU/view?usp=sharingst



Après avoir réalisé le jeu une première fois plusieurs points négatifs sont ressortis :

  • L’implication de chaque acteur dans le jeu n’était pas assez marquée
  • La ressource « argent » n’était pas prise en compte
  •  La ressource « eau sale » n’était pas prise en compte
  • Les cartes actions / améliorations pour les acteurs n’étaient pas encore définit, les joueurs ne pouvait améliorer leurs activités
  • Le jeu ne représentait pas assez la problématique du bassin versant des Gardons

 

La première version du jeu mis en place ne représentait pas les deux problématiques du bassin versant des Gardons (quantité et qualité).

Actions stratégiques complémentaires

Après un premier tour mettant en jeu une année normale, le second tour est une année sèche. 

Durant cette année sèche, les acteurs ont la possibilité de poser leurs cartes améliorations s’ils en ont les moyens financiers. Elles ont pour but d’améliorer les rejets qualitatifs et quantitatifs.

Proposition de stratégie COOPLAN (ES)


Test COOPLAN dans le jeu

Bilan

Afin de développer un jeu sur le bassin versant des Gardons, il a fallut simplifier aussi bien la géographie des cours d’eau que les activités les plus impactantes ou ayant un rôle non-négligeable dans l’économie du bassin versant.  C’est pour cela que nous avons du limiter les acteurs (donc le nombre de joueurs) et définir grossièrement leurs zones d’actions sur la carte du jeu.

Nous avons essayé de rester le plus fidèle possible à la réalité en intégrant par exemple la présence de la nappe alluviale présente de confluence des Gardons d'Ales et d'Anduze à Ners au début des Gorges du Gardon à Dions.

Documents supports (types)


- carte générale
- usages du sol
- hydrographie
- données hydro / pluvio
- distrib de populations
- activités économiques
- productivité des activités agricoles
- données tourisme quand c'est le cas
- données conso urbaine (type SONEDE) si dispo
- tous rapports sur le cas
- des photos éventuellement
Comments