M1 Durance

Participants

Encadrant

Nils Ferrand

Membres du groupe de travail

  • Annabelle MANGE
  • Stella GUILLEMOT
  • Vanessa CHAILLOU
  • Clara DALLON
  • Rémy SAMSON

Présentation générale

    Le bassin versant de la Durance fait partie du grand bassin versant Rhône-Méditerranée-Corse. Cette rivière prend sa source au col de Montgenèvre, dans les Hautes-Alpes, puis se jette dans le Rhône à Avignon, soit un linéaire total de 305 km. Ce bassin connu pour ces fortes crues à l'automne possède une succession de barrages permettant un apport continu en eau lors des saisons estivales. Deux ouvrages se distinguent: Serre-Ponçon et Sainte-Croix. Le premier sert de réservoir au canal EDF et fourni en eau 25 centrales hydroélectriques. Le second se situe sur un affluent: le Verdon. Il permet la dérivation d'une partie de l'eau, via un canal, vers les grandes agglomérations de la côte comme Marseille et Nice.

    La Durance doit répondre aux besoins en eau de multiples acteurs et aux enjeux de leurs activités: agriculture, industrie, urbanisation, parc naturel, barrage. Cette pluralité engendre tensions et conflits entre l'amont et l'aval. Cette étude de cas permet de mettre à jour les différentes dissensions qui émergent autour de la ressource en eau sur le plan quantitatif et qualitatif.

Pour en savoir plus/ Source: www.smavd.org

pésentation_watagame durance

Présentation du premier tour d'une année normale :

Carte de référence






Schéma spatial


Analyse des enjeux

    L'un des enjeux est le tourisme estival, principalement présent au niveau du barrage de Serre Ponçon et qui représente une grande partie des revenus du département et une importante entrée d'argent. Il est donc essentiel de garder de l'eau dans le barrage pour ces activités touristiques, mais l'eau est très convoitée sur l'axe Durancien.

    En effet , il y a un enjeu économique permanent. La Durance est actuellement la principale ressource en eau de la région pour satisfaire les besoins de l'agriculture, de l'industrie et des populations.


    Mais cela engendre un autre problème, la pollution.

    Au niveau agricole, la Durance contribue largement au développement de l’agriculture locale, par son eau et ses alluvions. Mais le rejet de pesticides augmente la toxicité de l'eau à la fois en surface mais aussi dans les nappes souterraines. Une autre source de pollution sont les zones industrielles, notamment les entreprises chimiques au bord de la Durance qui rejettent des éléments toxiques.

    Cette pollution de l'eau est problématique pour l'aval des zones industrielles et agricoles, car il y a un besoin important d'eau pour les habitations et notamment pour les grandes villes de la région comme Marseille.


    La Durance connaît des épisodes de crue et l'installation des barrages permet de limiter la lame de crue mais cela ne suffit pas toujours, même aujourd'hui. En effet, les barrages de Serre-ponçon et du Verdon restent limité pour les grandes crues. « A titre d’exemple la crue centennale au niveau de Mirabeau est passée de 5 000 m3/s dans l’état naturel à environ 4 500 m3/s aujourd’hui avec la Durance aménagée » Article du site internet : http://www.smavd.org


Un autre enjeu est la question de qui paie pour la gestion de l'eau et qui a le droit d'eau en période estivale.


Analyse sociale et politique - Acteurs



Professionnel du tourisme/ gérant de parc naturel Agriculteur Industriel Gestionnaire de barrage Représentant élu
Professionnel du tourisme/ gérant de parc naturel - partenariat
- concurrence
- concurrence - conflit car pollutions agricoles - conflit - partenariat
- conflit sur l'aspect quantitatif de l'eau
- partenariat
- restriction et contrôle sur les espaces touristiques
Agriculteur - concurrence - échange /partenariat
- conflit
- conflit sur l'eau - pollution de l'eau - partenariat
- conflit sur l'aspect quantitatif de l'eau
- impose des restrictions sur la pollution des ressources (eau et sol) - contrôle l'expansion agricole et l'hétérogénéité des cultures
Industriel - conflit d'usage de l'eau - concurrence
- pollution de l'eau possible
- concurrence - partenariat
- conflit sur l'aspect quantitatif de l'eau
- contrôle de la pollution - apports économiques pour la région
Gestionnaire de barrage - fournisseur
- conflit sur l'aspect quantitatif de l'eau
- fournisseur
- conflit sur l'aspect quantitatif de l'eau
- fournisseur
- conflit sur l'aspect quantitatif de l'eau
- entre aide - restriction du taux de pollution dans les eaux déversées par les barrages
Représentant élu - impose conditions
- intérêts économiques
- impose conditions
- intérêts économiques
- impose conditions
- intérêts économiques
- partenariat
- intérêts économiques
- entre aide
- conflit

Schéma fonctionnel Acteurs / Enjeux / Ressources 

Le bassin versant de la Durance est très grand nous avons donc décidé donc de nous cantonner à schématiser les grands acteurs, ressources, et interactions.

Légende :

Les bulles pleines :
    -celles de couleur bleue sont les ressources en eau
    -celles de couleur orange sont les différents acteurs, celles en orange foncé sont les joueurs, celles en orange         clair sont les acteurs soustraits du jeu par souci de simplicité.
Les bulles soulignées sont les interactions entre les différentes ressources et les différents acteurs.
    -Le bleu correspond aux interactions avec l'eau non polluée
    -Le rouge correspond aux interactions avec de l'eau polluée
    -Le noir correspond à des interactions de commandement
    -Le violet correspond à des interactions de gestion des ressources ou de négociation

Effectué par Remy Samson

Ressources considérées

Nous avons considéré dans notre modèle de jeu trois ressources :

-         L’eau propre

-         L’eau polluée

-         L’argent

L’eau propre regroupe, par souci de simplification, l’ensemble des eaux utilisées par les habitants, par les industries, pour l’agriculture, pour les activités touristique (dont les Parcs Naturels). 

L’eau polluée représente, par souci de simplification, une eau « sale » rejetée par les habitants, les agriculteurs, les industries et les activités touristiques. Cette eau peut alors être contaminée en rejets domestiques, pesticides, divers résidus industriels polluants par exemple.

L’argent est un instrument de paiement qui permet à son détenteur d’acquérir de l’eau ou de se libérer d’une dette (conséquence d’un rejet d’eau trop polluée ou d’une mauvaise gestion partagée entre les acteurs sur le bassin versant). Cet actif contribue à influencer les différents acteurs du bassin versant sur leur choix de gestion de l’eau. L’unité monétaire utilisée est le « wag ».

Ces trois ressources simplifient la réalité, mais cela était nécessaire pour réaliser notre modèle de jeu.

Il est à noter que nous n’avons pas pris en considération la production hydroélectrique comme ressource dans notre jeu. En effet l’énergie est gérée au niveau national, et par conséquence sa prise en compte aurait trop complexifié le jeu. Nous avons alors préféré mettre en avant dans notre modèle la quantification ainsi que la qualité de l'eau et son coût.

Modèle des acteurs - rôles

Agriculteur


Vous représentez l'agriculture des bords de la Durance: horticulture, arboriculture, vignes... Vous êtes devenu l'un des acteurs principaux de la région.


Objectifs

Vos objectifs seront de faire des bénéfices et de mettre en place une agriculture plus respectueuse de l'environnement.


Relations avec les autres acteurs

Professionnel du tourisme :

conflit sur l'usage de l'eau et sur l'impact des pesticides sur les zones récréatives.


Industriels :

concurrence pour l'utilisation de l'eau.


Gérant de parc naturel :

conflit sur l'impact des pesticides sur l'environnement.


Gestionnaire de barrage :

définit la quantité d'eau utilisable.


Élu :

 impose des restrictions et/ou apporte des aides.


Activités principales

Agriculture intensive (horticulture)

Arboriculture

Vigne



Options d'évolution

   > Augmentation surfacique

   > Augmentation surfacique

   > Augmentation surfacique


   > Agriculture BIO

   > Agriculture BIO

   > Mise en bouteille et vente directe


Conditions initiales

Zones agricoles, argent, eau




Exemple d'un livret à disposition du joueur concerné:






Élu


Vous représentez l’État et l'ensemble des habitants des bords de la Durance. Urbains et ruraux, vous êtes la voix du peuple. Faites en sorte d'améliorer la vie des habitants.


Objectifs

Vos objectifs seront de développer l'urbanisation et d'installer des installations pour limiter la pollution rejetée.


Relations avec les autres acteurs

Professionnel du tourisme :

fournissent du travail et des activités pour les habitants.


Industriels et agriculteurs :

peuvent enlaidir le paysage et polluer l'environnement des habitants


Gérant de parc naturel :

fournit des lieux pour le tourisme


Gestionnaire de barrage :

définit la quantité d'eau utilisable


/!\ L’Élu peut imposer des restrictions et apporter des aides à chaque acteur.  /!\


Activités principales

Habitations



Options d'évolution

   > Augmentation surfacique


   > Augmentation de la densité


   > Ajout d'une station d'épuration


/!\ Pour l'ajout d'une station d'épuration, l'élu et l'industriel doivent se mettre d'accord et la créer ensemble. /!\         


Conditions initiales

Habitations, argent, eau, autorité



Industriel

Vous représentez l'industrie des bords de la Durance. Vous êtes devenu l'un des acteurs principaux de la région.

Objectifs

Vos objectifs seront de faire des bénéfices et de mettre en place des installations pour protéger l'environnement.

Relations avec les autres acteurs

Professionnel du tourisme :

conflit sur l'usage de l'eau et sur l'impact des rejets des usines sur les zones récréatives.

Agriculteur :

concurrence sur l'utilisation de l'eau et sur l'impact des rejets des usines sur les terrains agricoles.

Élu :

 impose des restrictions et/ou apporte des aides.

Activités principales

Industrie chimique

Options d'évolution

   > Augmentation surfacique

   > Ajout d'une station d'épuration

/!\ Pour l'ajout d'une station d'épuration, l'élu et l'industriel doivent se mettre d'accord et la créer ensemble. /!\

Conditions initiales

Zones industrielles, argent, eau


Professionnel du tourisme/ Gestionnaire de Parc

Vous représentez le tourisme des bords de la Durance. Grâce aux retenues d'eau créées par les barrages, les sports nautiques se sont développés ainsi que la pêche et la baignade. Vous gérez aussi les 4 grands parcs naturels de la région. Vous êtes devenu l'un des acteurs principaux de la région.

Objectifs

Vos objectifs seront de faire des bénéfices et de mettre en place un tourisme plus respectueux de l'environnement.

Relations avec les autres acteurs

Industriels et agriculteurs

peuvent enlaidir le paysage et polluer les sites touristiques et les plans d'eau.

Gestionnaire de barrage :

définit la quantité d'eau utilisable et autorise l'utilisation des retenues d'eau pour le tourisme.

Élu :

impose des restrictions et/ou apporte des aides.

Activités principales

Zone touristique

Parc naturel des Ecrins

Parc naturel de Queyras

Parc naturel du Verdon

Parc naturel du Lubéron

Options d'évolution

   > Augmentation surfacique

   > Aménagement touristique

   > Tourisme vert

   > Gestion intégrée du parc

Les options d'évolution sont les mêmes pour tous les parcs.

Conditions initiales

Zones touristiques, argent, eau


Gestionnaire de barrage

Vous représentez le gestionnaire des nombreux barrages de la Durance et du Verdon, son affluent. Les deux grands barrages de Serre-Ponçon et de Sainte-Croix représentent une réserve d'eau de plus de 2 milliards de m³. Aussi, la Durance alimente en eau Marseille et Aix-en-Provence.

Objectifs

Vos objectifs seront de gérer ces deux barrages et d'alimenter avec succès les terrains des autres joueurs, ainsi que Marseille et le canal de Provence.

Relations avec les autres acteurs

Professionnel du tourisme, Industriel et Agriculteur:

 ont besoin d'eau mais peuvent polluer

Elu:

impose des restrictions et/ou apporte des aides.

Activités principales

Barrage de Serre-Ponçon

Barrage de Sainte-Croix

Conditions initiales

Barrages, eau, autorité sur les barrages

Effectué par Vanessa Chaillou

Modèle des actions 

Légende :

E

unité d'eau propre

P

unité d'eau polluée

$

unité d'argent



Agriculture


Horticulture

Arboriculture

Vigne

Besoins

EEEP, $

EEPP, $

EP, $$

Effets/Conséquences

EPP,$$

PP,$$

P,$$$

Évolution 1 (besoins et effets)

Augmentation (doublement) de la surface cultivable avec doublement des besoins (x2) et des effets (x2)

Évolution 2 (besoins et effets)

Passage à l'agriculture biologique avec un prix de transition à $:
besoins=
EEE,$$   effets=E,$$$

Passage à l'agriculture biologique avec un prix de transition à $:
besoins=
E,$$   effets= $$$$



Agglomération

Industrie chimique

Besoins

EE,$

EEEP,$$$

Effets/Conséquences

P,$$

PP,$$$$$

Évolution 1 (besoins et effets)

Augmentation (doublement) de la surface d'urbanisation avec doublement des besoins (x2) et des effets (x2)

Augmentation (doublement) de la surface d'industrialisation avec doublement des besoins (x2) et des effets (x2)

Évolution 2 (besoins et effets)

Ajout d'une STEP, coût d'investissement $$
besoins=
PPPPP,$   effets=EEEEP,$ 

Ajout d'une STEP, coût d'investissement $$
besoins=
PPPPP,$    effets=EEEEP,$ 



Parc naturel

Industrie du tourisme : base nautique

Besoins

PP

EEEP,$$

Effets/Conséquences

E

EPP,$$$$

Évolution 1 (besoins et effets)

Aménagement touristique
besoins=
EPP,$   effets= EP,$$

Augmentation (doublement) de la surface d'industrialisation avec doublement des besoins (x2) et des effets (x2)

Évolution 2 (besoins et effets)

Gestion intégrée du parc
besoins=
PP,$   effets=EE,$

Développement du tourisme vert
besoins=
EE,$    effets=P,$$$

 
  

Structure du modèle et du jeu

Le modèle de jeu est composé :

-d'une carte schématique du bassin versant

-d'un dé à 6 faces

-de deux types d'eau : propre (bille bleue), polluée (bille rouge)

-de wags ( bille jaune)

-de quatre bols pour représenter la contenance des barrages (2) et des rivières(2)

-de 5 livrets expliquant les rôles de chaque joueur

-les cartes d'activités des joueurs

-les cartes d'évolutions d'activités. 

Effectué par Remy Samson

Scénarios

Un tour de jeu revient à une année : soit normale, soit humide, soit sèche.

Cela nous permet de se rendre compte des différentes gestions en périodes climatiques et hydrologiques extrêmement différentes au sein du bassin versant. Une année sèche est caractérisée par un manque d’eau en aval du bassin qui aura alors des répercutions sur l’agriculture et le tourisme (principalement à l’aval du bassin versant). Une année humide est représentative de fortes crues. Et une année normale représente une année entre les deux extrêmes.

 

Sur une année divers scénarios sont possibles :

-         La restriction de vider les barrages en dessous d’une certaine quantité d’eau à l’aval du bassin.

-         Une augmentation du besoin en eau potable (eau propre) de la côte méditerranéenne.

En effet les villes présentes sur la côte (telles que Marseille et Nice) sont fortement dépendantes de l’eau du bassin de la Durance. Leur besoin en eau est une priorité instaurée par l’état. D’autant plus que leur taux démographique augmente.

Calibration

    Chacune des ressources devait être allouée à chaque joueur de manière égale.

    Nous avons donc convenu que l'argent devait permettre à chaque joueur de faire fonctionner toutes ces activités lors du premier tour. Pour la ressource en eau délivrée à chaque tour, nous avons voulu démontrer le problème du manque d'eau propre même dans une année normale. Par contre, pour l'année humide d'une part, nous n'avons pas pu mettre en œuvre le cas des grandes crues de la Durance car cela semblait trop compliqué à mettre en place.
    Nous avions également comme objectif de montrer le problème de la transmission de l'eau vers la côte (notamment Marseille) surtout lors des années sèches. Nous avons alors fait en sorte que de nombreuses activités devaient se limiter ou se réformer pour fonctionner lors d'un tour en année sèche.

Règles spécifiques du jeu

Le jeu se compose de 5 ou 6 joueurs :
- un joueur Agriculteur
- un joueur Gestionnaire de Parcs Naturels Régionaux/ Professionnel du Tourisme
- un joueur Industriel
- un joueur Elu
- un joueur Gestionnaire de barrages

- un joueur Maître du jeu (qui peut-être joué par le gestionnaire de barrage s'il n'y a que 5 joueurs)


Installation du plateau et début du jeu :

On répartit l'argent entre chaque joueur de manière équitable avec 8 wags chacun (représentés par des billes jaunes).
On remplit également chacun des barrages (symbolisés par des gobelets) en fonction de sa capacité initiale (tableau ci-dessous). Chaque activité est positionnée sur le plateau de façon
 à reproduire sa situation géographique. Celle-ci détermine l'ordre de jeu.

Le premier tour est par convention une année normale pour appréhender les difficultés que le système possède sans stress hydrique particulier. Les années suivantes sont déterminées par un dé à 6 faces où les résultats 1 ou 2 donne une année sèche, 3 ou 4 une année moyenne , et 5 ou 6 une année pluvieuse.

Tableau des volumes des barrages en unité d'eau


Initial

Maximum

Minimum

Serre-Ponçon

10

18

5

Sainte-Croix

5

10

2


Déroulement de chaque tour :

On verse dans les gobelets, chacun représentant une rivière, l'équivalent des ressources en eau par an ( la quantité initiale est déterminée par le type d'année). Par définition, l'eau de la source est toujours propre. 

Tableau des ressources en eau au niveau des sources des rivières selon l'année


Année normale

Année Humide

Année Sèche

Durance

30

40

20

Verdon

8

12

4

Chaque joueur verse également 1 wag au gestionnaire de barrages pour bénéficier du droit de pomper de l'eau. Ensuite, chacun peut investir pour actionner ses activités (1er nombre de $ sur la carte d'activité). 

Le jeu commence en amont de la Durance.
Ainsi, le joueur ayant l'activité la plus en amont commence. Il pioche les yeux fermés le nombre de billes qui lui est nécessaire pour faire fonctionner son activité et rejette dans le gobelet rivière ce qui est écrit sur sa carte. C'est ensuite au tour du joueur suivant présent sur le plateau.

Si un joueur n'a pas pioché les bonnes billes ( en sachant qu'une demande en bille bleue peut très bien remplacer une demande en bille rouge mais pas l'inverse), son activité ne fonctionne pas. Il ne touche pas d'argent à la fin du tour.

Exemple:

Le joueur agriculteur a investi 2 wags au début du tour pour faire fonctionner son vignoble. Pour son activité il a besoin de 2 billes bleues(eau propre) ou d'une bille bleue et d'une bille rouge(eau polluée). Il pioche donc 2 billes dans le gobelet de la rivière, et remets une bille rouge (eaux polluée) dans le gobelet de la rivière.

Lorsque l'action arrive au barrage (le 1er est celui de Serre-Ponçon), c'est au gestionnaire de barrage de jouer. Il peut stocker, vider, ou remplir son barrage, comme il le souhaite, tout en sachant qu'il est responsable de fournir l'eau à l'aval du bassin et plus loin à la côte..

Lorsque le tour arrive à la confluence de la Durance avec le Verdon, on laisse le gobelet de la Durance à cette confluence et on recommence à la source du Verdon. Le barrage de Sainte-Croix se remplit en partie avec le gobelet du Verdon puis se déverse dans le gobelet de la Durance et dans le canal. 

Le gestionnaire de barrages est responsable d'un approvisionnement minimum à la côte (via les canaux vers Marseille et vers Nice).Le barragiste a comme obligation d'y déverser au moins 4 billes d'eau propre.Pour cela, il pioche autant de billes qu'il juge nécessaire dans le barrage de Sainte-Croix ( au moment du tour "barrage Ste Croix"), puis dans le gobelet de la Durance ( au moment du tour "Canal de Provence") les yeux fermés.

Lorsque le tour est fini, les joueurs vérifient que l'eau qui se jette dans le Rhône respecte une valeur maximale de 75% d'eau polluée et que l'obligation d'eau propre à la côte a été respectée.
Si l'un ou l'autre de ces principes n'a pas été respecté, chaque joueur doit payer une amende de 1 wag, sauf le barragiste qui lui paye 10 wags.

Entre deux tours, les joueurs peuvent améliorer une de leurs activités ( après avoir payé le droit au prélèvement dans le barrage)

Effectué par Remy Samson


Résultats du test

Avis 1

Positif: Jeu ludique avec une gestion quantitative et qualitative bien abordée. On voit bien le poids de l'industrie sur la qualité de l'eau et les problèmes en aval.

Négatif: Peu d'innovation acteur

Propositions: Mettre en place la nappe, introduire des cas différents pour les décisions du gestionnaire de barrage. Mettre en place la biodiversité (liée au poids de l'industrie).

Avis 2

Calibration non compréhensible pour les canaux: comment gère t-on la quantité d'eau dans ceux-ci? Sinon plateau de jeu bien réalisé.

Avis 3

Détail à revoir au niveau de l'utilisation des canaux vers Nice et Marseille

Pas eu le temps d'appliquer les innovations des activités sur un seul tour

Les joueurs ont compris par eux-mêmes les problèmes de pollution à la fin du tour => réaliste

Avis 4

Autoévaluation

Dans le cas d'une année normale, la problématique n'est pas bien ressortie et n'a pas été comprise clairement par les joueurs. Cependant, ils ont beaucoup apprécié le "gameplay" et se sont rapidement pris au jeu.

Avis 5

Définir les règles de simultanéité du jeu entre les 2 rivières de l'amont. Affiner règles alimentation canal de Nice et de Marseille

Statut de la pollution à préciser pour la règle alimentation canal de Marseille

Avis 6

bien modélisé, 2 scénarios jouables

Avis 7

Jeu clair et réaliste (carte portant les noms réels des espaces en jeu). Souligne bien le fonctionnement du BV mais les problématiques en cours ne sont pas forcément évidentes à l'issue de la partie. Peu de possibilités d'évolution, et très peu d'interactions entre les joueurs (manque un peu de dynamisme).

Avis 8

Jeu bien mené mais pas vraiment de liberté ou choix dans les actions, nous sommes trop guidés. Système bien expliqué, complexe mais bien représenté. Possibilité d'acheter de l'équipement supplémentaire et d'acheter des événements aléatoires, pour y ajouter du réalisme (Le système est uniforme).

Commentaire du groupe Durance:

Cet avis ne concerne pas notre bassin

Avis 9

modélisation intéressante mais problème de calibrage et manque d'options de jeu pour les joueurs

Avis 10

Difficulté : 1/2 goutte = 5 petites gouttes

Pas de possibilités de changements, d'innovations

Commentaire du groupe Durance:

Cet avis ne concerne pas notre bassin

Avis 11

Modèle un peu compliqué, innovation dans les acteurs qui diffèrent des autres groupes (pas d'agriculture/industrie/tourisme) mais du coup difficulté à comprendre les enjeux du bassin. Pas assez de changements possibles pour les joueurs

Commentaire du groupe Durance:

Cet avis ne concerne pas notre bassin

Avis 12

Approche intéressante de la représentation du bassin versant et de ces acteurs en fonction de la géographie (amont-aval). Toutefois lors du jeu les acteurs ne jouent pas (peut être par manque de temps), on fait juste un bilan de la ressource en amont, sur les barrages, suite aux prélèvements. Pas d'innovation dans le jeu.

Commentaire du groupe Durance:

Cet avis ne concerne pas notre bassin

Avis 13

- = calibration complexe

- = projection à long terme difficile car aucun problème aujourd'hui

- = conditions sèches et humides à redéfinir (bilan trop souvent positif)

- = revoir la côte des barrages

- = FAIRE LES CARTES D'INNOVATIONS !

+ = jeu clair et lisible

+ = simplification correcte d'un large bassin versant

Avis 14

Pas d'innovations envisagées pour les différents acteurs qui leurs donnent peu d'importance dans le jeu


Actions stratégiques complémentaires

Barrage fissuré : le barrage devient inutilisable, il n'y a donc plus de réserve d'eau à disposition, de possibles inondations sont à craindre en aval, au niveau des habitations de la confluence avec le Verdon.~


Nappe phréatique : en cas d'année sèche, les joueurs peuvent pomper de l'eau propre dans la nappe phréatique. Mais la ressource est limitée et les joueurs n'en connaissent pas la quantité.

Proposition de stratégie COOPLAN (ES)


Test COOPLAN dans le jeu


Bilan

    La modélisation par le jeu du bassin de la Durance a nécessité une importante simplification. Sa grande superficie a imposé un niveau de détails grossier et par conséquent une extrapolation des zones d'activité et une limitation du nombre d'acteurs/joueurs.

Cela a aussi impliqué de ne pas prendre en compte certains éléments comme des événements exceptionnels telles que les inondations, l'existence de nappes souterraines ou la ressource hydroélectrique.

La calibration des quantités d'eau a pour unique but de faire fonctionner le jeu et de mettre en evidence la problèmatique du bassin. Elle est orientée et donc biaisée mais elle sert un but pédagogique.

Cette modélisation a donc été conçue dans un but pédagogique afin de sensibiliser aux enjeux et aux problèmes du bassin en matière de quantité et de qualité de la ressource.

    De la séance de tests, il est ressorti que le jeu était récréatif et fluide mais que les activités manquaient d'opportunités d'amélioration. En effet, nous avions lancé un tour de jeu simple sans mettre en oeuvre les évolutions qui, pensions nous, seraient plus pertinentes en deuxième tour. Toujours est-il que les joueurs ont déploré l'absence d'une certaine interaction entre eux. Nous avons donc essayé de palier à cette lacune en modifiant la carte évolution “Installation d'une STEP”, où les joueurs Elu et Industriel devaient finalement conclure un accord pour le financement de cette activité.

    Finalement, malgré une nécessaire simplification des éléments constituant le bassin et de la calibration, cette modélisation par le jeu reste cohérente avec la réalité, dans ses grandes lignes, et récréative. Dans le but d'améliorer cette representativité de la réalité, le développement de l'occurence d'événements exceptionnels, telles que les inondations, ou l'incorporation d'une nouvelle ressource, l'hydroélectricité, seraient à envisager.

Documents supports (types)

http://www.smavd.org/spip.php?rubrique8

http://www.fnepaca.fr/enjeux-vallee-et-plaine-de-la-durance_224.php

http://www.letangnouveau.org/durance.html
http://www.edf-prod-mediterranee-infodebits.fr/fr/index.php
http://www.noves.com/environnement/durance.php
http://www.isiimm.agropolis.org/index.php?iddoc=397&page=abstract&pglanguage=fr
http://www.atelierphilippemadec.fr/urbanisme/amenagement-du-territoire/developpement-durable-a-la-tres-grande-echelle-du-val-de-durance.html
http://www.larousse.fr/encyclopedie/riviere-lac/la_Durance/117449

- lien internet site syndicat mixte : http://www.smavd.org/
- carte générale

- usages du sol
- hydrographie
- données hydro / pluvio
- distrib de populations
- activités économiques
- productivité des activités agricoles
- données tourisme quand c'est le cas
- données conso urbaine (type SONEDE) si dispo
- tous rapports sur le cas
- des photos éventuellement
Comments