Deuxième air de la Reine de la nuit

 

Commentaire du deuxième air de la Reine de la Nuit..

- La Création

- L'orchestre

L'ouverture

ACTE I:

L'air de Papageno (Vogelfänger)

- L'air de Tamino

- Air de la Reine de la Nuit (O zittre nicht)

- Air de Pamina et Papageno 

ACTE II : 

- Air de Monostatos

- Air de la Reine de la Nuit (Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen) 

- Air de Pamina 

- Air de Papageno Ein Mädchen oder Weibchen wünscht Papageno sich

- Air de Sarastro

____

- L'oeuvre et ses prolongements

- L'opéra maçonnique

- Sites internet

- l'Opéra filmé

- Chronologie Mozart I

- Chronologie Mozart II

 

 

Second air de la Reine de la Nuit (Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen) :

La fureur de la Reine de la nuit explose dans cet air pour soprano colorature. Elle impose à sa filleun cruel dilemme en menaçant de la renier si elle ne poignarde pas Sarastro. Le tempo rapide, les prouesses vocales, les notes suraiguës, et les répétitions du texte (voir les termes soulignés) contribuent à renforcer la colère de la Reine de la nuit ; l'appui sur le mot « Hört » entendez renvoie à l'effet recherché : celui de forcer l'écoute et l'acceptation des dieux par la puissance extraordinaire de la voix.

Der Hölle Rache kocht in meinem Herzen,

Tod und Verzweiflung flammet um mich her !

Fühlt nicht durch dich Sarastro Todesschmerzen,

So bist du meine Tochter nimmermehr.

Verstoßen sei auf ewig, verlassen sei auf ewig,

Zertrümmert sei'n auf ewig alle Bande der Natur,

Wenn nicht durch dich Sarastro wird erblassen !

Hört ! Rachegötter ! Hört de Mutter Schwur !

Mon coeur aspire à la vengeance infernale,

mort et désespoir m'encerclent de leurs flammes,

Sarastro agonisera de ta main,

sinon je te renierai à jamais.

Sois proscrite, abandonnée pour toujours,

que tous les liens du sang soient brisés,

si Sarastro ne succombe pas sous tes coups !

Entendez, dieux vengeurs, le serment d'une mère !