Moulins d'Anjou‎ > ‎Moulins à eau‎ > ‎

Nos moulins à eau en danger

Pages d'informations générales sur le grave suivi 
de la suppression des barrages 
mettant en danger nos moulins à eau.

https://sites.google.com/site/moulinsdanjou/moulins-d-anjou/moulins-a-eau/informations-generales/Pollution%20aux%20barrages%20de%20moulins.jpg
La réalité des seuils en rivière pour les meuniers et usiniers, ce sont des monceaux de détritus qui sont retirés par eux chaque année de l’eau, car récupérés dans leurs grilles de bief

Cette pollution, c’est nous, c’est vous, 
c’est la France entière qui prend ses rivières pour des poubelles.  

Des dizaines, des centaines voire des milliers de kilos de détritus....



La photo ci-dessus représente les détritus qu'un meunier a sorti des grilles de barrage de son moulin à eau. Les meuniers, éclusiers et divers usiniers ont de tout temps nettoyé et entretenu les biefs, contribuant ainsi à l'entretien et à la propreté des rivières. 

Si ces barrages n'existent plus, où allons nous retrouver ces déchets ? 

Aidez-nous à sauver nos moulins à eau de France en soutenant nos actions contre la suppression de  leurs seuils et barrages.

Le Thouet, grandeur et décadence

publié le 5 sept. 2017 à 08:01 par AMA Moulins d'Anjou

« Le Thouet, grandeur et décadence »

Courrier de l’Ouest - Angers, dimanche 3 septembre 2017


« Lettre ouverte à l’attention de Mme Tubiana. Il y a quelque temps, dans un article paru dans Le Courrier de l’Ouest, vous vantiez la qualité du courant du Thouet et vous concluiez en disant que tout ce qui avait été entrepris était à la grande satisfaction des pêcheurs, des agriculteurs et des touristes…


« Il ne nous semble pas que vous ayez eu les mêmes interlocuteurs que nous, je pense que vous vous êtes contentée de ceux qui allaient dans le sens de vos opinions.


« Nous sommes, à divers titres, des riverains du Thouet et notre appréciation ne correspond pas à la vôtre. Avez-vous une seule fois réfléchi à la raison pour laquelle nos ancêtres avaient construit des barrages ? Vous croyez peut-être que c’était juste pour faire joli ? Vous croyez peut-être qu’ils étaient plus bêtes que nous ?


« Eux, ils observaient la nature et ils essayaient d’en comprendre le fonctionnement et l’évolution. C’est un ingénieur qui vous parle : nos ancêtres avaient compris intuitivement que la nature ne se mettait pas en équation et que c’est elle qui décide.


« S’il vous plaît, laissez les technocrates faire des cocottes en papier et, surtout, surtout, ne vous occupez pas du Thouet ; on arrivera à se débrouiller.


« Le niveau d’eau est tellement bas qu’il y a des arbres qui se déracinent tout seuls et qu’un pêcheur a échappé de peu à la chute. Par ailleurs, l’envahissement des herbes (jussie et élodée) est tel qu’il faudra longtemps pour s’en débarrasser, si on y arrive…


« Nous vous invitons, si vous trouvez un créneau dans votre emploi du temps, à venir voir l’ex barrage de Rimodan, là ou l’entreprise chargée de la démolition n’avait pas les compétences requises et où elle a complètement saccagé le site et mis des très gros sacs de plastique qui défigurent complètement le paysage. »


Yves POTIRON, Saumur



Accédez au journal numérique « Le Thouet, grandeur et décadence »

Découvrez les offres d'abonnement numérique

Continuité écologique, Comment on a massacré le Vicoin

publié le 2 sept. 2017 à 07:28 par AMA Moulins d'Anjou

Voici un courrier qui nous est parvenu et que nous souhaitons vous faire partager. Ce courrier démontre avec des images à l'appui le décalage qui existe entre ce que la bureaucratie veut nous faire croire (et miroiter ! ) par rapport aux aspects selon eux positifs de la destruction des seuils et barrages sur nos rivières, et la réalité de ce qui se passe réellement sur le terrain une fois que ces barrages sont détruits.


Le Vicoin, petit affluent de la Mayenne, a fait les frais de cette opération qui a valu un trophée à ceux qui ont "rétabli la continuité écologique" de cette rivière. Des photos AVANT et APRÈS et le petit film joint sont plus parlants que les mots. Nous vous laissons en juger par vous-mêmes ! 



Chers amis,


Nous avons appris en ce mois d’août que l’administration avait délivré un trophée aux responsables des « aménagements » du Vicoin, dans le cadre de la « continuité écologique ».

Cet affluent de la Mayenne sert de référence et de faire valoir à l’idéologie de ceux qui prônent « l’effacement » de nos barrages.


Nous avons trouvé sur You Tube un petit film d’autocongratulation vantant le bien-fondé de la destruction de 24 barrages sur les 26 que compte ce fragile cours d’eau.

Si vous avez du temps à perdre vous pourrez visionner leur film afin de juger  et comparer par vous-même leur vérité et la nôtre:


Voici leur point de vue :

http://www.sagemayenne.fr/syndicat-de-bassin-du-vicoin-laureat-des-trophees-de-leau-2017/


Et le nôtre :

En effet, pour rétablir la vérité, nous avons sollicité les riverains pour filmer le Vicoin désormais « libéré » de ses seuils, en ce mois d’août d’un été sec.

Ce film qui décrit un champ de ruines, vous montrera ce qu’ils appellent « aménagements » d’ouvrages.

Neuf ans après ces « aménagements » que les pêcheurs ont définitivement désertés, vous pourrez juger de l’état des lieux, et vous interroger comme nous sur l’hypothétique repeuplement de cette rivière pratiquement sans eau…


Demain il faudra affronter les dérèglements climatiques…

Ne doit-on pas se demander si les milliers d’euros investis pour détruire des réserves d’eau, au moment où celle-ci est si rare, ne sont pas sacrilège quand on sait les efforts de l’administration et les privations imposées aux populations pour rétablir l’équilibre de nos finances.


S’il vous plait prenez le temps de regarder ce film 9’ (lien ci-dessous), et faite suivre ce mail à tous vos amis et particulièrement aux élus qui ne connaissent pas toujours comment est dépensé l’argent public.


Voici le lien du film sur le massacre du Vivoin : https://youtu.be/YRNmNlb7oDM

et la première image :



Et le film diaporama de 19’ sur « Les moulins troisième Patrimoine de France » : https://youtu.be/b36YXXp29dw

et la première image :



Regarder et faites suivre ces documents.

Bon spectacle et merci de vos réactions…

J-P Sivadier


Appel du président de l'A.M.A.

publié le 11 févr. 2014 à 07:55 par AMA Moulins d'Anjou   [ mis à jour : 2 sept. 2017 à 07:38 ]

AUX PROPRIETAIRES DE BARRAGES ET MOULINS A EAU DE L’ANJOU


Madame, Monsieur,

     Dans le cadre du grave sujet actuel des remises en cause de l’existence même des barrages des moulins à eau,  circonstancié par la Directive Cadre Européenne sur l’Eau visant à préserver ou améliorer la qualité de l’eau, vous avez sans doute reçu, récemment,  un courrier de la Direction départementale des Territoires Police de l’Eau, vous invitant à fournir un certain nombre de renseignements sur votre propriété. 

Il nous a semblé évident que les réponses qui vont être fournies à ce questionnaire, peuvent engager sérieusement l’avenir des  barrages et moulins concernés. 

C’est pourquoi nous vous proposons de nous rejoindre à l’A.M.A., afin de vous faire bénéficier, éventuellement, l’accès à des informations et  l’accès à des sites internet locaux et/ou nationaux, qui pourraient vous aider à compléter ce dossier demandé par la Police de l’eau, et vous aider à recueillir les documents justificatifs correspondants.

Nous vous proposons donc, amicalement, d’adhérer à notre association, et de bénéficier ainsi de nos conseils ou aides sur ces sujets qui doivent aussi sans doute vous préoccuper

Comme toute association,  plus nous serons nombreux, et plus l’association sera reconnue et écoutée, et en la matière, cet aspect est particulièrement d’actualité ! 

L’A.M.A. est déjà reconnue comme représentative des propriétaires de moulins et plusieurs de ses représentants participent aux diverses réunions organisées à ce sujet dans les différents bassins concernés. 

Aussi, moyennant la cotisation annuelle de 25,50 euros, vous pouvez nous rejoindre dans cette défense de nos beaux moulins à eau d’Anjou, et aussi recevoir également nos différents bulletins d’information.

Peut être retiendrez vous notre proposition, auquel cas, il vous suffira de retourner le bulletin d’adhésion ci-joint, dûment complété, à l’adresse indiquée, et accompagné de votre paiement.

Le Président,
Gérard Dubaux



1-3 of 3

Comments