Historique du Moulin

 

La présence d'un moulin à eau sur la planche dessinée des albums de Croy relative au Château de Mametz atteste l'existence de ce moulin vers les années 1600.
La partie ouest du
moulin, telle que la voyons encore de nos jours remonte aux origines avec un bâtiment en pierres de Blessy et briques. Les vieilles matrices cadastrales nous indiquent que maison, moulin et terrains faisaient partie des terres du château puisque que le premier propriétaire après la Révolution est le Cy-devant Comte de Merode rentier à Vienne. La famille Delaliau devient propriétaire en 1850 au moment de la vente des terres du château à M. Chartier. La famille Delaliau édifie le bâtiment en briques le long de la Lys avec de remarquables fenêtres cintrées.

Le Moulin possédait 6 paires de meules et une très belle chute sur la Lys, avec un corps de ferme construit sur 2 hectares 40. Une roue à aubes du type "Poncelet" (du nom de son ingénieur - 19e siècle). La dernière des filles Delaliau loue le moulin à la fin du 19e siècle
à la famille Pennequin-Franck. Monsieur Emile Pennequin est originaire de Blendecques et il rachètera le moulin en 1926. Naîtra au moulin, un fils Lucien qui prendra la succession.
A la mort de Lucien et de son fils Fernand, trop tôt disparu, le moulin fermera ses aubes et cessera de tourner.
Après quelques vicissitudes qui ont fait craindre le pire pour l'avenir de cette construction dont l'ensemble s'intègre harmonieusement dans le paysage et fait partie intégrante du passé communal, Monsieur Lia Lecat a su traiter avec bonheur la propriété qu'il venait d'acheter et les travaux de rénovation entrepris ont redonné vie aux vieux murs.
Aujourd'hui, ce secteur est voué au tourisme mais il n'est pas choquant de voir les caravanes du camping remplacer les voitures des "caches-manées".
Il fait doux de rêver le long des rives et il est bon de musarder dans le vert des prairies...Il est des lieux où rodent encore des fantômes paisibles et bienveillants... Le
Moulin de Mametz est de ceux-là.