Accueil


   

Les Moteurs
"Pop Pop"
et les Bateaux
de Patrick

un Samarien
à Coeur Ouvert


Ce site Pop Pop n'a Aucune Vocation Commerciale.
Sa seule Motivation est de Vulgariser une Façon de Faire et de la Partager... 
L'échange de points de vue fait évoluer... merci pour Votre Visite !

* "Nous ne vallons que par les autres"

Une Cuve en Cuivre ou en Laiton  + une Membrane Oscillante  + 1 ou 2 Petits Tubes... 
Le Tout Rempli d'Eau...  + Une Source de Chaleur... une Bougie par exemple... 
et c'est Parti... à Toute Vapeur !
Une Sacrée "Petite Machine", plutôt "Étrange et Fascinante"


Ouvrir ce site avec "Google Chrome"
Pour bien lire les vidéos... 
1) Attendre le chargement complet des vidéos
2) "Clic" sur la flèche... 
3Arrêter la lecture
4) Attendre le défilement de la bande grise... 
5) "re-clic" sur la flèche... bonne lecture


 Mes Fabrications ! 

S'amuser sans se Prendre au Sérieux... Mais Faire Sérieusement ce qu'on a à Faire !

TETARD.mpg


"TÊTARD"

Sur une base de Boite de poissons...
et une autre Boite de pâté !











DOUBLE-RHUM_à-2-Moteurs_Pop-Pop.mpg

    

"DOUBLE-RHUM"

Le Bateau Tout Entier construit en ZINC.




Deux Moteurs "Pop Pop"...
Pour qu'il ne se traîne pas trop, le bougre !
"Enfin... vu l'alcoolique patenté, à la barre...
Ça va p't'êt pas l'calmer !"




TUG-ECKMUHL-&-CREVETTE.mpg


Les Petits Bateaux "Pop Pop"

"TUG" et "ECKMUHL"... sur une base de bateaux achetés dans le commerce, que j'ai dû modifier, car je leur ai posé des Moteurs Pop Pop fabriqués "maison". Vu leur masse respective, des rehausses nécessaires ont été brasées.

"CREVETTE"... une boite de sardines et un moteur "brasé au plomb".
Ses caractéristiques sont plus bas dans ce site dans :
"Quelques unes de mes Réalisations".


Tous, fonctionnent avec un Brûleur à alcool




       

Une MARCHE-ARRIÈRE
pour "Moteur POP-POP"


Mais oui, c'est possible !
Deux Coupelles rabattues devant la Sortie des Tubes, inversent le Sens de Propulsion.







 Sur la Route du "Pop Pop" 

              

  
Tout Commence pour moi...
                                         
... par l'Acquisition d'un petit Bateau Pop Pop "du Commerce" acheté en Bretagne... qui fonctionne super bien !

ci-contre : à la Pointe de Penmarc'h... reflet du Phare d'Eckmûhl...
... "Eckmuhl",  petit bateau du commerce, modifié.


         

Une fois rentré chez moi en Picardie
... je consulte les sites Pop Pop et les dévore presque tous.
Résultat... demain j'en fabrique un.
Je ne savais pas que ces petites machines...
... me mangeraient... mes jours... et mes nuits !!!



"La nuit vaut moins que son pouvoir"



 Origine de l'Invention 

          

Une Machine à Vapeur...
... inventée en 1891 par l'Ingénieur Piot, se voit en 1916, agrémentée par C.J. Mc Hugh d’une membrane, générant des petits claquements successifs... d'où le nom ”Pop Pop”... "Pout Pout" pour les Anglais ; quant au bruit, c'est plutôt... "Fouit Fouit"... "Clac Clac", Puff-Paff, Put-Put, Toc-Toc, Phut-Phut, et d'autres bruits, tous différents les uns des autres... en tout cas les miens, ne font pas "Pop Pop"!!!




 Mes petits Moteurs... 

   
Le Système "Pop-Pop"... n'est pas une Science Exacte !

- Fabriquer un Moteur Pop Pop boulonné ou entièrement brasé, n'est pas vraiment compliqué ; quant à obtenir un Bon Résultat... là, ça se complique.
- De nombreux essais et de nombreux modèles différents me restent à expérimenter.
Mes "petits moteurs" ne sont pas des "produits aboutis"... loin de là !
- Mes Premiers Moteurs avec la Membrane "brasée", n'ont pas tenu... l'étain fondait !
- J'ai donc opté pour des Moteurs "Boulonnés" aussi bien sur les Petits que sur les Plus Grands... quelques bons résultats avec la Membrane "Brasée au Plomb"... sur les Petits.

"Disciple de l'expérience"


 Fabriquer... ou/et Modifier ! 

RHUM-GOFAST.mpg


"PIPE en BOIS"
Fabriqué à partir d'une Boite de Maquereaux

"ECKMUHL"
Une transformation !





A la suite, je vous présente ces deux Bateaux Pop Pop



 "ECKMUHL"
- Petit Bateau Pop Pop du Commerce dont j'ai dû démonter le Moteur.
- Installation d'un Moteur "home made" du même modèle que celui de "Pipe en Bois", mais plus petit.
- Montage du Nouveau Moteur, avec brasage à l'étain, au fer,  des 2 tubes laiton, sur le tableau arrière.
- Une rehausse en laiton en 7,5/100, brasée à l'étain, mon Moteur étant plus lourd.
- Démontage de la cabine pour gain de poids.
- La chauffe, assurée par un brûleur à alcool + 1 mèche.
(1) moteur d'origine et moteur "home made" monté.


             

                      
"PIPE en BOIS"
- La cuve du moteur (x 1,618) en laiton 5/10, le cadre en simili-alu 7,6/10.
- La membrane en clinquant 7,5/100 + vis et écrous de 4 x 10 mm.
- 2 Tubes Laiton 6 x 0,5 + Tuyère Dn 4 mm
- Brûleur à alcool + 2 mèches réunies.


          

- La boite de maquereaux n'étant pas métallique, les 2 tubes laiton 6 x 0,5 sont fixés à la colle "contact".

Le cache-moteur, en laiton 7,5/100.





 En 2 Vidéos... Je Fabrique devant Vous... 
 un "Moteur Pop Pop" et le "Bateau" 

1_MOTEUR_Pop-Pop.mpg

Ici, je Fabrique... 
le Moteur "Pop Pop" de "TÊTARD"
La Cuve est "en Laiton"


J'ai, par la suite, abandonné le Laiton
Mes Cuvettes sont maintenant en Cuivre 10/10 ; beaucoup PLUS COSTAUD, PLUS FIABLE... MAIS PLUS LOURD !


Voir plus loin
Comment fabriquer un Moteur Pop Pop
En Brasant "au Plomb", la Membrane sur la Cuve




2_BATEAU_Pop-Pop.mpg


Ici, je Fabrique... 
le Bateau de "POUTY"
C'est à partir d'une boite de jambon...
- Un rebord sous la boite doit être supprimé
- J'ai brasé au fer à souder, une plaque en laiton.
"TÊTARD" est fait d'une boite de Pilchards
- Le fond de la boite, légèrement ondulé.
- Une fois aplanie, la coque est bombée et bien lisse...

J'ai dû mangé le pâté, avant bien sûr !
Et avec un bon bout de pain frais... c'est Génial !


-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-


      

Un Grand MERCI...
à Jean Yves RENAUD, qui m'a guidé dans mes hésitations. Allez donc sur le site www.eclecticspace.net, j'y ai trouvé de la technique et des observations, à profusion, de l'or... certaines de tes formules sont devenues de "vrais réflexes"...

Les Moteurs à Oscillations existent... à ma connaissance, sous plusieurs formes : 
- le Moteur à "Membrane Oscillante" (comme ceux que je fabrique).
- La Chaudière à "Oscillations" (j'en ai fabriqué une... pour voir)... etc

Ça fonctionne avec 1 tuyau... ce que je n'ai pas encore essayé.
Le remplissage est plus délicat qu'avec 2 tubes. 
Je suis parti sur 2 tuyaux (voir 6 et même +)... et ça marche... 
Z'avez ka demander au cap'taine Haddock !




 Des Enfants "Peuvent le Faire" 

      
Savoir - Savoir Faire... et Savoir Etre

Avec Paul de "l'Outil en Main" de Soissons (02200)
Au Lycée des Métiers Le Corbusier
Nous avons construit un Bateau "Pop Pop".

Ici Paul, avec son Bateau Pop Pop... le "TITANIC"
... à l'atelier, pendant les essais.

Expérience unique à ce jour, vu le peu de temps qui nous est imparti !

Comme l'eau des Moteurs de ces Petites Machines est portée aux environ de 100°C, il y a risque de brûlure...  
Je les fais fonctionner avec des Bougies chauffe-plat, au Pétrole ou à l'Huile Végétale ; ce qui est moins dangereux que l'Alcool à brûler.
Le Risque de Brûlure existe de toutes les façons avec un Pop Pop, l'eau du Moteur étant portée à ébullition !!!

Les Enfants ont "Vite fait" de maîtriser "les bases" !
   


Traçage et Découpage... Balustre, Équerre, Règle et Crayon... Les Angles, Diamètre, Rayon et Périmètre... la Cisaille et la Grignoteuse. Connaissance et travail des Métaux Ferreux et Non Ferreux... Acier, Cuivre, Laiton et Zinc... Décapants et Esprit de Sel - Brasage... Décaper, Fil de Soudure Étain, Fer à souder ou Chalumeau, exécution de la Brasure - Règles de Sécurité... 



Un Jouet ?!
L'usage du feu, fait que le moteur est porté à une température environnant les 100°C... à ne pas laisser entre les mains des tous petits... un peu comme les trains électriques, faits pour les petits mais "squattés" par le papa et le papy !


 En 5 Vidéos... "Pas à Pas"... Devant Vous ! 
 Je Fabrique un Moteur "POP-POP" de "A" à "Z" 
 "Cuve en Cuivre" 


Ces vidéos sont volontairement  "très explicatives" et peuvent sembler "longues" pour certains... 
Ce site est essentiellement une "Vulgarisation"... ceci explique cela !

1_TRANSFORMER-un-TUBE-Cuivre-en-PLAQUE.mpg



Transformer un Tube Cuivre... en Plaque
Pour Confectionner la Cuve du Moteur














2_FACONNER-la-CUVETTE.mpg



Façonnage de la Cuve du Moteur















3_PIQUAGE-des-TUBES_STRUCTURE-du-CADRE.mpg



Traçage des Piquages des Tubes
Façonnage du Cadre de Pression














4_TAILLE-de-la-MEMBRANE-et-BRASAGE.mpg



Taille de la Membrane
Cintrage des tuyaux
Brasage des tuyaux
Nettoyage de la Cuve












5_MONTAGE-et-ESSAIS-du-MOTEUR_POP_POP.mpg



Pose de la Membrane
Montage des Barrettes de Pression
Serrage de l'ensemble
Essais



Pour ceux qui ne possède pas de Poste Oxy-Acétylénique
Voir plus loin...
le Moteur de "CREVETTE"
Entièrement Brasé au Plomb !





 Les Brûleurs de mes Moteurs 

          
Brûleurs à Alcool

- Faits à partir de Chutes de Tubes Cuivre, 40 x 1 pour certains, recuits, reformés et brasées au cupro-phosphore (chalumeau Oxy-Acet + buse de 100 ou 63)... d'autre en Tubes Laiton.
- Mèches de diamètre 2 mm.
 - Pour les sorties des mèches, des rondelles Laiton (ou Fer) et du tube de 4 x 0,75 brasés au brox ou soudés à l'étain. Ou simplement en tube Laiton 4 x 0,5 mm (ça ne rouille pas !).
- Le remplissage des brûleurs se fait à l'aide d'une seringue. 





        
Mini-Event

- Pour les Longs Brûleurs, j'installe un petit évent (laiton 2 x 0,5), à l'opposé du remplissage, pour favoriser la Purge d'Air, puisque les tubes de mèches descendent légèrement à l'intérieur du brûleur... le remplissage est ainsi, "complet".
-  Ici... au Fer à souder + étain 40%

Attention !!!
- Lors du remplissage de la seringue... Éloigner la bouteille d'alcool de toute flamme...
Si on ne veut pas se retrouver "rasé gratis" ! 

          
Un Brûleur par Maquette

2 sorties de mèches par brûleur pour les plus gros.
Chaque sortie pouvant prendre 1 ou plusieurs mèches
Quelques fois, 1 seule sortie suffit !

soit 1 + 1
ou 2 + 1
ou 2 + 0

Au Bac à Essais, je teste ce qui marche le mieux !
Pas assez ou trop de chauffe... et ça ne fonctionne pas !

Jamais 2 bateaux identiques... toujours une petite différence.

    

Un "Brûleur à Alcool" ou "2 Bougies"
          

Pour pouvoir Inter-changer, Brûleur et Bougies, j'installe au fond du bateau deux Glissières en Laiton que je stabilise à la Colle Contact, à l'écartement d'une Bougie, le Brûleur dimensionné à l'identique.

Pratique, quand on manque d'alcool !



Fabrication des "Petits Brûleurs" pour les "Petits Moteurs"
Pour les petits bateaux, genre "CREVETTE", les brûleurs sont "FABRIQUES LÉGERS".
1) J'utilise des feuilles de laiton 1/10 ou des Anciennes Membranes HS 5 ou 7/100 + un tube Support de Mèche + un Fil de maintien en laiton, qui sert à la préhension et à la stabilisation de la position du brûleur.
Un petit Tasseau de 5 x 5 mm, comme gabarit, autour duquel j'enroule la feuille de laiton en serrant carré.
- On peut tailler soi-même un tasseau selon l'écartement des tubes.
2) Je brase à l'étain en m'aidant de petits tasseaux, pour maintenir.
3) J'éloigne au maximum l'orifice de remplissage, de la mèche.

Un Tube Laiton de 4,00 x 0,5, comme passage de mèche.

* étain

 2  3 

Surchauffe... Rayonnement, Convection, Conduction
Ça chauffe dans le Pop Pop... la flamme communique sa chaleur, non seulement à la Cuve, mais aussi à l'ambiance et au brûleur, qui peut prendre feu !
- Certains de mes brûleurs sont nantis d'un rebord en partie supérieure ; j'y ajoute un peu d'eau, dans certains cas de surchauffe à plusieurs mèches ! 
- Les petits brûleurs en 7,5/100 (gain de poids), je les fais le plus long possible pour éloigner la flamme de l'orifice de remplissage et mets un peu d'eau en fond de cale pour qu'ils y baignent très légèrement et éliminent mieux leur chaleur par Conduction... cette eau de refroidissement, en contact avec la coque, qui elle, baigne dans l'eau froide, permet la migration des calories, et refroidit ainsi le brûleur. Ce système est valable également pour les Bougies Chauffe-Plats, la Paraffine et la Stéarine se liquéfiant rapidement.

Faire ses Bougies... soi même
- Dans une boite de conserve (vidée !!!) mettre 1/3 de Stéarine et 2/3 de Paraffine (voire moitié moitié, la bougie fondra encore moins rapidement). Faire fondre le mélange au bain marie puis le couler une fois liquide et bien mélangé, dans des petits récipients non rigides dont la forme et la capacité conviennent... elles fondront beaucoup moins vite, grâce à la stéarine.
- On trouve la Stéarine (utilisée pour souder le plomb) chez les revendeurs professionnels en Chauffage & Plomberie ou dans le commerce... la Paraffine, pour ceux qui n'ont pas une Grand Mère "confiture", se trouve en Grandes Surfaces.
- Les mèches peuvent être achetées dans le commerce ou taillées dans de la ficelle en coton (pas de nylon).

  2    

1) En fin de combustion, l'embase de la mèche d'une bougie chauffe-plat peut être ré-utilisée ; on y place une nouvelle mèche et on remplit !
2) Utilisée partiellement, on peut installer une nouvelle mèche... et on remplit.


Dans les deux cas ci-dessus, bien enduire la mèche avec le mélange stéarine/paraffine ; sinon, la mèche se consumera !


 La Brasure au "PLOMB"... 
 Pas "écolo"... mais "efficace" ! 

Les fils à braser du commerce, étain 60% et plomb 40% (usage courant) fondent vers 180°C, ce qui explique que mes brasures aient toutes fondu au départ... l'étain fond à 232°C et le plomb à 327,50°C environ... alors pourquoi ne pas souder uniquement au "Plomb" ! Les Plombiers n'installent plus de plomb, au profit du cuivre... le plomb étant considéré comme toxique et néfaste pour la santé.

La Soudure "au Plomb"

          
Chutes de plomb
- On trouve encore des vieux tubes de plomb chez les Plombiers, sans oublier d'aller glaner dans les poubelles des ports de pêche où l'on déniche des vieux filets bien pourris,  nantis encore de leurs lests en plomb... c'est fou, tout ce qu'ils balancent, ces Laboureurs des Mers !!!

- Mettre à nu le plomb avec une râpe à bois
Sans oublier d'éliminer toutes les incrustations de Calcaire sur la face interne du tuyau.

- A la scie à métaux ou à la cisaille, confectionner des Petites Languettes de 2 à 2,5 mm de large... plus elles seront fines et plus facile se fera la brasure.



Matériel et Matériaux
- Un Fer à Souder (le mien 135 W/220 V), brosse métallique, laine d'acier, lime fer, éponge humide.
- Stéarine (dans les magasins de bricolage ou chez les revendeurs Chauffage Plomberie), Pierre d'Ammoniaque (dans les magasins de bricolage), pâte décapante pour étain (elle décape également le plomb), étain à 60%.
- Languettes de plomb

        
Préparation du Fer à Souder

- Mettre la panne du fer à nu... lime fer et brosse métallique.
- En frottant la panne sur la Pierre d'Ammoniaque, l'étamer légèrement avec l'étain 60% + un peu de plomb en languette. L'étain, uniquement pour aider le Plomb à "mouiller la Panne".
- Nettoyer la panne à la laine d'acier et répéter l'opération uniquement avec la languette de plomb.
- Dès que la panne noircit, la frotter sur l'éponge humide et la re-plomber avec la languette... il faut que la panne soit "toujours brillante".
* plomb

Préparation des pièces à souder
- Enduire l'endroit des soudures de pâte décapante pour étain.
- Avec le Fer, plomber l'endroit des soudures, sur une très fine épaisseur, à la façon d'un étamage... mais seulement avec la languette de plomb.
- Enduire de pâte décapante pour étain, juste avant de souder.
* La Pâte étain prête à l'emploi est très pratique pour des brasures localisées comme ici ; comme préalable, on enduit, en couche très fine,  juste les endroits à braser avec cette pâte... ça aide bien la brasure qui suit à "mouiller" le métal.
La Façon
- Avec le Fer à Souder, faire fondre la Stéarine pour enduire la languette de plomb et rajouter de la pâte décapante.
- Appliquer la panne du fer à l'endroit à souder en faisant fondre la languette de plomb, sans excès.
- Braser par glissement, plutôt que point par point. 
- Entre deux soudures, frotter simplement la panne sur l'éponge humide... la panne s'oxyde très vite !

Il existe certainement d'autres façons de s'y prendre, mais j'ai essayé (en me rappelant mes jeunes années à l'atelier)... et ça marche ! Je chauffe le moteur Pop Pop avec un brûleur à alcool à 1 mèche sortie de 0,50 cm placé au centre et non sous l'extrémité relevée... et le moteur ne fond pas !!!

Pour les Puristes... l'Antimoine durcit le Plomb.
L'Antimoine, on en trouve dans les Fonderies...
... mais, faut "bien chercher" !
Eviter de renifler les vapeurs de ce mélange.

CREVETTE-au-Pb.mpg


"CREVETTE"
Entièrement "Brasée au Plomb" 
(à voir dans "quelques unes de mes Réalisations", plus bas dans le site.
Bateau, une Boite de Sardines !
Masse Totale : 44 gr










 Fabrication des Petits Moteurs "Pop Pop" 

Fabrication d'un Moteur du Même Genre que "CREVETTE"...
Voici un exemple de ma façon de faire !

 "Genre CREVETTE", car des petits moteurs de ce type, j'en ai construits plusieurs ; leurs dimensions diffèrent légèrement à chaque fois, selon les mesures de la boite de Sardines ou Anchois.  J'utilise soit le Laiton (plus léger), soit le Cuivre ; mais à chaque fois, soit je modifie la largeur du rebord, soit la membrane qui peut être en 5/100... jamais deux identiques. Ici, la méthode, s'applique à tous... il suffit d'adapter !

            
1) Calculer les dimensions souhaitées pour le moteur, tout fini (en fonction du bateau choisi).
Une Bordure Périphérique de 10 mm + Profondeur de la Cuvette, sera prise en compte.
Cette Bordure sera rabattue à 5 mm sur la Membrane.
Moteur fini : 5,20 cm x 3,50 cm x Profondeur 1,74 mm

2) Confectionner la Matrice avec du bois dur, aux Dimensions du Creux de la Cuvette... Coller et Clouer.

3) Repérer et Tracer sur la Planchette Support Matrice :
- les Emplacements du Creux de la Cuvette (ça servira à centrer le Poinçon).
- la Position du Moteur fini... environ 5 mm autour de la Cuvette.

             
4) Pour la Cuvette, tailler une Petite Plaque de Laiton de 5/10 ou "+" ou en Cuivre 10/10.
- Prévoir large... les dimensions de la Cuvette + 1,5 cm tout autour ou plus, le Poinçon et la Cuvette pouvant Bouger pendant le Travail.
- Recuire cette petite plaque de laiton ou de cuivre, au chalumeau butane ou propane ; chauffer en tournant jusqu'à l'apparition d'une couleur rosée.

             
5) Fabriquer le Poinçon de dimensions légèrement inférieures à la Matrice
J'ai récupéré une Cornière d'emballage (simili-alu) d'épaisseur 1,74 mm ; c'est lui qui va nous aider à confectionner la Cuvette.
Arrondir les angles, limer, poncer.

6) Positionner la Plaque de Laiton ou de Cuivre Recuite sur la Matrice.
Centrer le Poinçon, serrer l'ensemble dans l'étau... la Cuve se forme au serrage.
Retailler en ménageant un Rebord Périphérique de 10 mm... (j'ai quelques fois laissé des rebords de 6 mm)
Recuire à nouveau pour le façonnage des rabats.

     
7) Façonner les 2 Tubes (4 x 0,5 mm - longueur 8 cm chacun, voire 10 mm)
Percer les 2 Piquages et Braser au Plomb les Tubes sur la Cuvette.
J'ai légèrement "bombé" le fond, pour Crevette !

* Même aussi petit, il est possible de braser au Cupro-Phosphore
avec une chalumeau Oxy avec une buse de 63.

8) Relever les bords sur 5 mm puis Tailler et Placer la Membrane (7,5/100)
Si la Membrane montre un bombé naturel, placer ce bombé vers le fond de la cuvette.

9) Enduire de décapant étain... "juste" à l'endroit des brasures.
Rabattre les Rebords sur la Membrane, sans la pincer.
Braser au Plomb (voir ci-dessus : "Brasure au Plomb"). 
A froid, nettoyer par lavage, l'ensemble du Moteur fini.

* Ne jamais refroidir brutalement une brasure.

10) Fabriquer le Brûleur
Voir plus avant "Fabrication des Petits Brûleurs".
La mèche vient vers le Milieu sous le moteur.

      


Passer aux Essais !



 Mes Moteurs 
* "Il n'y a pas de vent favorable à celui qui ne sait pas où il va"
Types de Montage
Montage "INDIRECT"
- Le remplissage en eau demande une Manipulation pour Purger l'Air du Moteur.
- Lors du Temps Moteur, la charge vient buter dans le fond de la Cuvette, avant d'emprunter les tuyaux.


Montage "DIRECT" 
- Le remplissage en eau et la purge d'air du moteur sont directs. 
- Lors du Temps Moteur, la Charge Part Directement dans les tuyaux.


Moteurs Parallélépipédiques

                    

L'ensemble est démontable... on peut...
- Remplacer facilement une membrane endommagée.
- Modifier la profondeur de la cuvette si nécessaire.
* Réalisés en Cuivre ou en Laiton pour éviter la rouille


Les Petits Moteurs sont Bien Plus Performants que les Grands... ça, c'est sûr !
J'en ai même fabriqué un Géant... 14,00 cm x 10,50 cm... ça fonctionne à f : 4 hz... pas assez pour propulser !
"TÊTARD" et "TIOT-FURTIF", par exemple, fonctionnent très bien !

 Composition du Moteur 
       
- Une Cuve en cuivre 10/10 avec un rebord de 1 cm de large.
Faite à partir d'un Tube de Cuivre écroui, scié, recuit et transformé en plaque.
Différents diamètres de tubes existent : 23 x 25, 26 x 28, 30 x 32, 33 x 35, 38 x 40... etc. 
Je scie pour ouvrir le morceau de tube et le recuis pour en faire une plaque ; avec un tube de diamètre 40 mm, je dispose donc, en l'ouvrant d'une dimension de 40 mm x 3,14 = 125,6 mm soit 12,56 cm... 
La cuvette en laiton 4 ou 5/10 (plus léger), c'est possible, mais se déforme, au fonctionnement.
On choisit donc, le diamètre, en fonction de la taille du moteur à exécuter.

          
- 1 ou 2 Cadres de Pression (cornière d'emballage récupérée), épaisseur 1,74 mm.
- 1 Membrane en Laiton
7/100 ou 7,5/100 ou 5/100 ou taillée dans une canette "non métallique" de 50 ou 33 cl.
- 1 Joint d'étanchéité entre la cuve et la membrane.
- 2 Tubes en cuivre (ici 1/4) ou en laiton... la longueur, selon la section.

Type de membrane
Du clinquant de 5/100 ou mieux 7,5 ou 7/100 plus résistant, c'est Top... 
La Ste LUGAN ACIERS 85 route de Château Covet 01100 GROISSIAT
des Feuilles Laiton (clinquant 5/100-7,5/100 etc...) 150 x 500 mm de différentes épaisseurs.
La Membrane, taillée dans une canette de 50 cl ou de 33 cl, c'est possible, mais en choisir des "non ferreuses"... ça rouillerait !
On teste avec un aimant.

Montage du Moteur
L'ensemble boulonné - vis de 4 x 10 mm à tête de 7 mm.
Vérifie le serrage des vis, à froid, après mise en chauffe... je le fais plusieurs fois avant de l'installer sur le bateau.
La moindre "micro-fuite" stopperait le fonctionnement !!!

 Tubes en Cuivre ou en Laiton
Tube Cuivre en Couronne (recuit) ou en barre (écroui).
Type Frigoriste diamètre 1/4" (4,75 x 6,35/Paroi 0,8 mm).
- Tubes Laiton de diamètre 8 x 0,5 - 6 x 0,5 - 4 x 0,5.
Beaucoup plus légers que le cuivre... pour les cintrer, on doit les Recuire et les Cintrer entre deux Mordaches en bois dur installés dans l'étau, de façon à ne pas modifier le diamètre, ni les endommager... comme pour le cuivre.

Le Sablage (tube Fer ou Cuivre)
Une méthode intéressante pour cintrer* un tube.
Remplit le tube de sable de fonderie (ou de sable très fin et bien sec) ; on obstrue une extrémité avec un petit bouchon en bois "taillé conique" frappé ferme au marteau. Le remplissage doit se faire, en tapotant de bas en haut rapidement le tube, avec 2 tourne-vis tenus écartés dans la même main, par exemple (pour les petits diamètres), afin de bien tasser le sable... le tube doit être "entièrement rempli"... on termine en refrappant un bouchon pour fermer le tube... cette dernière manipe se fait, le tube touchant par terre, pour ne pas dé-tasser le sable ! 
- Une fois la partie à cintrer, recuite (identique sur les 2 tubes)
Pour le Cuivre, laisser refroidir naturellement... sans les passer sous l'eau !
On cintre alors, avec les deux mains, en épousant la forme d'un tube, par exemple... 
- ... et si le remplissage a été fait correctement avec du "sable bien sec",
le diamètre ne subit pas de déformation.

Pour info : Pour effectuer le Cintrage par Sablage, les Chaudronniers utilisent les termes de... Rayon de Cintrage... Longueur de chauffe et confectionnent un Gabarit d'Angle de Cintrage en Tôle ; un tube d'acier, par exemple, se cintre, fixé dans un étau, et à chaud (chalumeau Oxy-Acet)... la régularité et le respect du Rayon de Cintrage sont contrôlés grâce au Gabarit, pendant tout le travail.

Quelle "Pente" pour les Tubes ?
Mes moteurs ont une "Pente Montante Légère" vers la Cuve, voire pour la plupart une "Pente Nulle".
Certains préfèrent une Pente montante vers l'arrière, pour favoriser l'évacuation des gaz.

Emplacement des piquages des tubes sous la cuvette 
Au lieu de les placer à environ 1/3 de la cuvette, je les installe à une extrémité. 

Longueur optimale des tubes
- Pour les Tubes en Laiton24 fois le diamètre intérieur.
- Pour les Tubes en Cuivre : 31,6 fois le diamètre intérieur.
* La raison... le cuivre est plus conducteur que le laiton.

 Les Tuyères 
          
La "Tuyère" est un dispositif conique/cylindrique, placée à la sortie d'un Propulseur.
Elle est destiné à Augmenter la Force Propulsive.

D'un Diamètre Très Légèrement Inférieur aux Tubes Moteur, elle augmente la Vitesse de Sortie.

- Ici une Cartouche d'Encre Dn 4,5 mm est emboîtée dans un Tube en Plastique Dn 4 mm, évasé à chaud, la "Tuyère" ; sa Longueur doit être minime pour éviter une trop grande Perte de Charge par Frottement.
- Je les place à la sortie des Tubes 6,35 x 4,75 mm... je réduis ainsi le diamètre de sortie de 0,75 mm, passant de 4,75 mm à 4,00 mm... cela parait minime, mais selon les moteurs (ils ne l'acceptent pas tous !), la Différence de Poussée n'est pas négligeable.

Écartement des tubes 
                Écartés entre eux de 5 à 6 fois leur diamètre intérieur. 
                Écartés de toutes parois de 3 fois leur diamètre intérieur. 
Plus les tubes sont écartés, moins la trajectoire du bateau est rectiligne
Car il est difficile d'égaliser les pertes de charges dans chaque tube

Enfoncement des tubes
L'orifice de chaque tube sera enfoncé dans l'eau, à au moins 3 fois leur diamètre intérieur.

Traversée du Tableau Arrière
          

Par Brasage
Le Métal Ferreux du bateau est Mis à Nu.
Brasage au fer à souder 125 w + décapant pour étain.
Brasage sur coque en zinc, au fer à souder 125 w + esprit de sel + décapant étain.

On brase facilement le Cuivre et le Fer blanc

          
Par Passe-Fils
- Pour Eviter de Souder, j'installe des "passe-fil" Dn 6 mm.
Chez les revendeurs de pièces automobiles
- Enduire les tubes de graisse siliconée pour faire glisser les tubes (1/4") vers l'avant ou vers l'arrière... Je recherche ainsi l'équilibre du bateau
- Là il s'agit de bien stabiliser le moteur.
Le Moteur est  facile à équilibrer et "complètement démontable" !

          
Colle Contact
- Utilisé sur coque en métal non ferreux.
Ou simplement pendant les essais.
- Placer le Moteur dans la coque.
- Bien enduire de colle, tout autour... attendre 10'.
Avantage : démontage facile.


Les Bateaux "à 2 Moteurs"
Bien prévoir le Passage des Brûleurs !!!
     2           
 1) Les Tubes du Moteur de Poupe traversent le Tableau Arrière, et ceux du Moteur de Proue passent "en dessous".
2) Histoire de "jouer" un peu avec le "diamètre utile" (Dn), je sectionne les 4 tubes d'environ 6 cm et compense par des Tubes Plastic de diamètres différents ou des Cartouches d'encre... les résultats sont surprenants !
Je gagne également en poids !


Cartouche d'Encre 
     2        
Pour adapter une Cartouche d'Encre
Sur un Tube Cuivre de 6,35 x 4,75.

1) Je chauffe légèrement le côté à emboîter, pour l'évaser.
- J'introduit le Tube Cuivre dans l'évasement.
2) Je chauffe à nouveau pour former l’emboîture.
Petite manœuvre indispensable pour éviter...
... la déchirure de la Cartouche ! 

Différents Types de Moteur

Différents-Types-de-Moteur.mpg

  
Des Ronds
Des Rectangulaires
Des Coniques.
Des Grands et des Petits.

Les Grands sont Boulonnés.
Les Petits Boulonnés également ou Brasés au Plomb.

Je les adapte aux Maquettes ou inversement.

L'Imagination est sans limite !


              
A l'Origine... mes Moteurs étaient Circulaires nantis de 2 ou plusieurs tubes brasés au Brox, et très lourds ; les joints en Klingérite augmentaient sensiblement l'épaisseur de la Lame d'eau dans la Cuve.



 Le "Jargon" des Tubes ! 
        

Il existe plusieurs manières de s'exprimer
pour désigner les tubes "cuivre" : 
- Soit un tube de six - huit pour 6 x 8, un autre de huit - dix pour 8 x 10... etc 
- Soit encore, un tube de huit pour un tube de 6 x 8, ou un tube de dix pour un tube de 8 x 10... etc... on indique alors le diamètre extérieur... c'est l'habitude chez les "Plombars", qui nomment les tubes fer par leur diamètre intérieur... diamètre 15 pour du 15 x 21 ou directement 1/2, sans ajouter pouce ! 
          Y causent comme ça, les gars !
- On peut trouver, plus rarement, comme dénomination, et on indique alors le diamètre extérieur et l'épaisseur du tube 8 x 1... huit par un pour 6 x 8, 10 x 1... dix par un pour 8 x 10... etc 
Tous les tubes de cuivre ont une épaisseur de 1 mm, et s’emboîtent les uns dans les autres !!!
- Les techniciens, eux, parleront du Dn, Diamètre nominal ou DI, Diamètre intérieur.

cuivre

Dans les magasins de bricolage
On trouve des tubes en Laiton en épaisseur 0,5 mm... 8 x 0,5 par exemple, soit 8 mm extérieur et 7 mm intérieur ; ces tubes sont intéressants à utiliser pour le gain de poids par rapport au Cuivre. Pour les cintrer, on les recuit à l'endroit désiré... pratiquement impossible à cintrer "écroui" (c'est à dire "non recuit"),  vue leur faible épaisseur. 

Les "Plombars"... ne mordent pas !
N'hésitez pas à vous approcher du fourgon d'un Chauffagiste... 
... il a toujours quelques petites chutes de cuivre qui traînent, ça et là !!! 
Il suffit de... simplement lui demander !
J'en avais toujours dans mon fourgon, un peu de tous les diamètres !



 Une Fois... le Moteur "fabriqué"... 

Avant de l'installer "définitivement" dans la coque d'un bateau !
- Passer aux essais dans un évier, par exemple.
- Le surélever de "2 centimètres" environ et remplir en eau jusqu'à "2 centimètres" au dessus des tubes.
Distance souhaitée des Sorties des Tubes
Par rapport à Tout Obstacle et à la Surface de l'eau...
... au moins 3 fois le Diamètre Intérieur.
- Le faire fonctionner... on observe ainsi ce qui se passe.

          
- Le laisser refroidir et resserrer tous les boulons, jusqu'au point dur, sans forcer.
Pour resserrer, maintenir avec une clé "coté écrou", et resserrer "coté vis"... 
... ça évite d'endommager le filetage.
- Répéter cette opération 3 ou 4 fois... on s’aperçoit que le resserrage est nécessaire à chaque fois !

* Cette opération est nécessaire pour éviter toute micro-fuite par la suite, 
car il faudrait resserrer sur place... ce qui n'est pas évident, une fois le moteur installé !


 La Mise en Marche 

Un Moteur "Pop Pop"... C'est Quoi ?
Pour faire simple... de l'eau, en très faible quantité dans le Moteur, est chauffée. Dès qu'elle boue, la membrane flexible se soulève et retombe dans un mouvement alternatif, chassant et aspirant l'eau dans les tuyaux, de façon simultanée. Des sortes de petits pistons d'eau formés dans les tuyaux, font alors, un mouvement de va et vient... si le Moteur "Pop Pop" est installé dans une maquette de bateau... le bateau avance... c'est génial, quand on a tout fabriqué soi-même... comme ici !!! En plaçant des cartouches d'encre, vidées et sectionnées aux deux extrémités (pour gagner du poids)... on peut voir le "piston d'eau", en action.

Le Moteur "Pop Pop"... La Mise en Route
- Remplir en Eau le Moteur par les tuyaux... partiellement rempli, il démarre plus rapidement, et fonctionne mieux.
Certains de mes moteurs demandent à être remplis complètement, comme Pipe en Bois !
- Placer le Brûleur (ou la/les Bougies) sous le milieu du moteur.
On évite de souder à l'étain, les pièces à proximité d'une flamme, à cause de la chaleur (l'étain fond à 232°C).
Une brasure au brox ou au Cupro-Phosphore est nettement préférable, ou une brasure au plomb.
- Remplir le Brûleur avec de l'Alcool à Brûler à l'aide d'une Seringue... ou utiliser des Bougies chauffe-plat.
- Ignition... Allumer la ou les Mèches.

   

C'est parti !
Après quelques instants... la pression de vapeur soulève la membrane, puis elle retombe dans un mouvement alternatif... 
LE BATEAU AVANCE !!! La Fréquence se stabilise après quelques minutes.

Attention au "BURN-OUT"
Un manque d'eau dans le moteur entraîne un "Burn-Out" ; c'est sa destruction !
Principalement lorsque les tuyaux sont brasés à l'étain sur la cuvette. S'ils sont brasés au cupro-phosphore, c'est la membrane qui sera détériorée... 5 ou 7/100 c'est très fin !
Le manque d'eau peut être dû à... 
- une distance trop faible des sorties de tuyaux par rapport à la surface de l'eau.
Assurer 15 mm minimum.
- un manque d’étanchéité au niveau de la membrane et de la cuvette (micro-fuite ?).
Resserre les boulons, ou tester à l'air comprimé...
En le plongeant complètement dans l'eau, des bulles trahiront la fuite !!!
- une chauffe trop importante.
Essayer avec une seule mèche (alcool à brûler), au départ... en ajouter une autre, si nécessaire.
- un temps de fonctionnement trop important.

La Petite Seringue Magique !
Aux essais, bien vérifier que la membrane oscille... 
Si elle s'arrêtait, injecter rapidement à l'aide d'une seringue, de l'eau par l'un des tuyaux.

"Sois à l'écoute de l'étrave, elle sait tout de la mer avant toi"

Il Préfère les Grands Espaces !
Dans un évier, comme il ne peut pas prendre de vitesse, son rendement est amoindri... 
A Pleine Vitesse (hum !!!) sur une longueur de 3 ou 4 mètres, son fonctionnement est nettement optimisé...
Ainsi, il exprime sa rage de vivre, le bougre !!!
* Comme la Poussée diminue avec l'augmentation de la Vitesse,
il se peut qu'il se libère mieux de sa pression interne ?!

Optimiser le Fonctionnement
- Remplir complètement le moteur, en eau et bien agiter, afin que l'eau le remplisse entièrement.
- Mettre la Chauffe en route... certains moteurs fonctionnent très bien ainsi.
- D'autres demandent "moins d'eau" pour être Performants... alors après quelques minutes de fonctionnement, basculer le bateau vers l'avant de façon à mettre la sortie des 2 tubes à l'air libre pendant un "très court instant", pour retirer* "un peu d'eau"...
* Certains de mes bateaux, doivent reprendre une certaine quantité d'eau, 
car je dois répéter l'opération après quelques minutes !
- D'autres encore demandent moins d'eau dès le départ
on le remplit complètement... on vide et on rempli partiellement...
... et c'est parti !

* "Un navire qui appareille, c'est un soleil qui se lève"


 ENTRETIEN des Moteurs "Pop Pop" 
Un Moteur Pop Pop... c'est Fragile !


          
          

POPEYE nous Prodigue Quelques Infos !

 "Hé... Si on Veut que nos P'tits Moteurs 
 "Vivent Longtemps...
 " Va Falloir mettre un peu 
 "les Mains dans l'Cambouis !" 

La MEMBRANE
Très fine, 5/100 ou 7,5/100, elle subit de GROSSES CONTRAINTES MÉCANIQUES sur une longue durée de fonctionnement ; en effet, elle se soulève environ 10 fois par seconde (dans le cas de 100 Pop sur 10 secondes - 100/10 = F : 10 hz) par exemple !

Le CALCAIRE
L'intérieur du Moteur... la cuve, la face interne de la membrane et les tubes, s'incrustent de CALCAIRE qui s'y dépose.


 IL FAUT "ENTRETENIR" 
- VIDER COMPLÈTEMENT le MOTEUR de son EAU... après chaque utilisation.
- NETTOYER le DESSOUS de la CUVE ; elle noircit (surtout avec des bougies), ce qui empêche une bonne transmission de la chaleur. Laver à l'eau savonneuse puis à sec nettoyer avec un Pinceau coudé et Alcool à brûler.
- DÉTARTRER de temps en temps.
- VIDER également l'alcool du brûleur.
- Les Moteurs "brasés" qui lâchent par excès de chauffe... on peut toujours re-braser !
- Les Moteur "à Membrane Vissée"... re-serrer de temps en temps toutes les vis et écrous... pour certaines vis inaccessibles je coude une clé plate (à chaud)...  on doit souvent fabriquer certains outils en fonction du travail à exécuter !

          
"Y a des LIMITES !"
Voilà ce qui se passe, quand on pousse "un peu loin le Bouchon" !!! Comme il faut bien connaître les limites de la membrane, certaines des miennes subissent la surchauffe... rien que pour voir !!! Mais celle-ci en laiton 7,5/100 a tenu le coup, quand même un certain temps ! Les tubes laiton brasés au plomb, eux n'ont pas bronché !!!


Changer la Membrane
- L'avantage des Moteurs Démontables, c'est que l'on peut Changer la Membrane ; celles en Laiton 7,5/100 sont vraiment très résistantes et je n'en ai changé qu'une. On place les vis par le dessus ou par le dessous, selon la place disponible... sinon, il faut extraire le moteur en le dé-soudant du tableau arrière. 
- Le Joint... le ruban Téflon (2), le Joint Mécanicien huilé, une vieille chambre à air, le fil fin poissé, le cordon fin caoutchouté... etc... quelque soit le Joint, bien tenir compte de son épaisseur, une fois serré, pour ne pas augmenter la lame d'eau dans la Cuve. 
- Pour faciliter la manipulation, pour des vis de 4 mm, je perce, lors de la fabrication, avec une mèche de 4,5 mm en ménageant un rebord de 10 mm.

     2  

     
Neutraliser le Calcaire !
- Au démontage de mes Moteurs, je constate une présence de calcaire dans la cuvette, qui s'installe très rapidement. Je fais chauffer dans une petite casserole du Vinaigre Blanc d'Alcool et l'introduis par les tubes... dès que le bouillonnement s'arrête, je vide le moteur et le rince à l'eau... le moteur est "remis à neuf" !
- On peut utiliser l'Acide Chlorhydrique très fortement diluée.
- Lors du démontage de la membrane, en profiter pour tremper la cuve dans du vinaigre chaud.
Des morceaux de calcaires peuvent obstruer l'orifice des tubes !

La Peinture
- Pour le Moteur, inutile de peindre le Dessous de la Cuve ; pour le Dessus, seule la Peinture Haute Température (800°C) tiendra, l'eau du moteur en fonctionnement, est au stade "ébullition" soit environ 100°C !
- Pour un Bateau en métal ferreux, bien Dégraisser et Frotter au Papier Abrasif avant d'appliquer une Peinture Anti-Rouille Direct sur Fer ; la première passe, très diluée... la Peinture en Bombe, c'est Super aussi !

En général, bien respecter les Temps de Séchage et de Recouvrement !

- Les coques en Laiton ou en Zinc ne rouillent pas mais s'oxydent... je préfère leur appliquer une couche de peinture.
. Nettoyer par balayage ou brossage doux.
. Dégraisser à l'aide d'un solvant (trichloréthylène... etc) ou avec une lessive (mélanger dans l'eau 5% de détergent + 5% de carbonate de soude).
. Bien rincer.
. Peindre ni par temps froid (+4°C) ni sous forte chaleur... évaporation du solvant de la peinture.... et jamais au soleil !

       
Pas de Rouille !
Les moteurs et tubes, faits de "cuivre" et/ou de "laiton"... ça supprime tout risque de rouille ! 
Eviter les matériaux ferreux... à force, des particules boucheraient l'orifice des tubes !

De même pour les Brûleurs à Alcool... cuivre ou laiton.
Ici, un rebord où je mets un peu d'eau pour éviter la Surchauffe !!!






 Le "POP" du Moteur "Pop Pop" 

Il peut être intéressant de Calculer une Fréquence, bien que rechercher à obtenir la Fréquence la plus élevée n'est pas obligatoirement synonyme de rendement optimum... pour augmenter la Fréquence d'un moteur, on peut réduire légèrement l'épaisseur de la lame d'eau de la cuve, réduire la longueur des tubes ou augmenter la chauffe, entre autres... dans le "Bac d'Essais" et avec le "Comparateur de Poussée" (voir plus bas dans ce document au chapitre "Essayer, Comparer & Régler), j'Observer les Résultats des modifications que j'apporte au moteur.

      
POP... POP ou TAC... TAC ou FOUIT... FOUIT
C'est le bruit caractéristique d'un Moteur "POP POP" en marche.
(1) A bien tendre l'oreille, il émet 2 bruits...
... il s'agit des 2 phases de fonctionnement du moteur.




2) La Membrane, à son Point Mort Haut (PMH = 1 Temps).
Elle se rabat brusquement en faisant le fameux "POP".
La pression maximale emmagasinée dans la cuvette est chassée brutalement en repoussant simultanément les Pistons actifs dans les tuyaux. 
C'est le TEMPS MOTEUR

3) Le deuxième bruit, juste après le Point Mort Bas (PMB).
La Membrane est à son point le plus bas.
La pression remonte dans la Cuvette.

1) Phase, pendant laquelle...
... la pression redevient progressivement maximum...
... avant le "POP" suivant.


      


Le Cycle
Ces Deux Bruits sont parfaitement identifiables "à Basse Fréquence".

Ils Forment "1 Cycle"  



      

Calculer la Fréquence
Pour calculer la Fréquence, on Compte les Cycles sur un temps donné.
On divise ensuite par l'unité de temps. 
Ci-contre, on peut compter 24 cycles sur 10 secondes, soit 24/10 = fréquence 2.4 hz.

Ici, l'écoulement des bruits, est tellement lent qu'il est possible de compter les cycles sur 10 secondes, à l'oreille simplement, muni d'une montre à trotteuse.





A Plus Haute Fréquence...

Seul le "POP" 
consécutif au PMH reste vraiment distinct.


Il est alors nécessaire de calculer la Fréquence à l'aide d'un petit logiciel gratuit, que l'on trouve sur Internet.



    

Calculer la Fréquence 
D'un Moteur Plus Rapide
Avec un Logiciel 

Il est difficile de localiser exactement l'endroit d'un "POP", en lecture à "vitesse réelle"... cela va trop vite !

On peut alors, Ralentir la Lecture (petite flèche verte en haut à droite) et compter à l'oreille le nombre de "POP" pendant 10 secondes, par exemple. 





 "Tout Corps Plongé dans l'Eau... Ressort... " ! 

                    

Histoire de me distraire cet hiver...
... j'ai voulu calculer le Niveau de la Ligne de Flottaison... 
en un mot, de combien s'enfonce le bateau, une fois fini.


Plusieurs solutions sont possibles :
- Soit... Mettre le moteur + le brûleur + tout le reste dans la boite de conserve qui va servir de bateau (ou dans la maquette "home made"), et voir si ça flotte ou si ça coule... et si ça flotte... jusqu'où ça flotte !!! 
- Soit... Peser le Bateau + tout ce que l'on va y mettre + le combustible...
Et là, il y a de la lecture, des explications et des applications pratiques.
On y décortique le "Principe d'Archimède"... "Tout corps plongé dans l'eau..."
- Soit... pour les plus matheux, calculer les différentes masses installées selon leur masse volumique respective.
Une fois ces différentes masses calculées et cumulées, on peut déterminer l'enfoncement.
Pour que l'engin ne se renverse pas, on met un maximum de masse "sous la ligne de flottaison"...

Alors pour les Valeureux et Courageux Pop-Popeurs... Bonne Gamberge !


 Mes "Coques de Bateaux"... Façon "Home Made" 

Le Bateau et sa Coque
        
- J'utilise bien sûr, des Boites de Conserves, mais je Fabrique aussi des Bateaux comme "DOUBLE-RHUM" soit en Laiton soit en Zinc ; ces deux métaux non ferreux se brasent au Fer à Souder à l'étain. 

Ici une Feuille de Zinc Naturel 2,00 x 1,00 m - 6,5/10 - 47,45 € TTC - janvier 2013 ; je taille mes formes à la Cisaille ou à la Grignoteuse... on peut en faire "un max" ! Le Zinc se travaille au dessus de +7°C.

Mes Bateaux sont à fond plat... certains diront, l’œil en coin... façon "péniche" !


          
1) Sur une Feuille d’Épure...
- Je trace le Fond du Bateau, en taille réelle, avec le Trait d'Axe Longitudinal. L'ordinateur, bien utile pour le travail d'approche (profile en "goutte d'eau"), mais la règle, le balustre, l'équerre et la pointe à tracer restent les Outils indispensables pour le travail précis sur la Feuille de Zinc.

Les 2 Traits Verticaux, répartissent en 3 Figures Géométriques, le fond... en gros, un trapèze, un rectangle et un triangle... ils me serviront à calculer la surface de base (approximative mais bien approchante) pour calculer la Ligne de Flottaison ! Travail imparable si on ne veut pas avoir à braser une ré-hausse...
... Pour éviter qu'aux essais du Pop Pop, Monsieur Météo nous claque un Force 8
et nous le transforme en Sous-marin !!! 

          
2) Le Tableau Arrière
- Soit "plat" comme en "1".
Les Piquages des tuyaux du moteur, plus faciles à Tracer.
- Soit "arrondi" comme ci-contre, plus Hydro-dynamique.

Le Bordé, d'une seule pièce, pincé à l'avant et brasé à l'arrière, avec chevauchement des 2 extrémités, pour une bonne prise par capillarité.
Le Pont, aux même dimensions que le Fond, retravaillé par la suite.



 Mes Premiers Pas ! 

Très vite mon premier, la membrane taillée dans une canette de 33, soudée à l'étain sur les bords de la cuvette en cuivre, a fondu avec une simple petite bougie, mes tubes cuivre (8 x 1) brasés au cupro-phosphore sur la cuvette... j'ai refait mes soudures étain... Tout Fondait... je me suis aperçu que je ne maîtrisais pas vraiment l'histoire... alors excité et pour obtenir "UN RÉSULTAT", j'en ai refabriqué un nouveau complètement à l'identique... fondu aussi... séquence "réfléchissement"... j'en fabrique un autre avec une membrane en cuivre (récupérée sur une vieille cheminée) brasée sur la cuvette... là, ça ne fondait plus, mais ça avançait "petit"... mais ça avançait ! J'étais fier comme un Dindon de basse-cour ! Le moteur mesure 17 cm x 15 cm... un monstre ! C'était le "Même Pas Peur"... 

Le-Même-Pas-Peur.mpg


Le "MÊME PAS PEUR"

Comme je voulais intervenir dans la cuvette... problème... tout était soudé ! C'est là que j'ai décidé de maintenir la membrane avec un cadre de pression fixé par vis et écrous... là tout a changé !

J'ai lu et relu les articles à ce sujet... les échecs... les succès... les belles réalisations, et il y en a... mais j'étais encore loin, d'un "premier bon résultat" !!! 

Cent fois sur le métier j'ai remis mon ouvrage...
Quelqu'un a déjà dit ça, je crois !





          

On ne Débaptise pas un Bateau !

Alors voilà le "MÊME PAS PEUR" 
Modifié, avec ses 2 Moteurs

On ne peut pas dire que ce soit un "Foudre de Guerre"...
... mais malgré ses 1,6 kg... il avance "quand même"...









 Le "Pop Pop"... n'est pas une Science Exacte ! 

 

Grand-Rectangle-2-Freins-stx.mpg

 

L'Épaisseur de la lame d'eau dans la cuvette doit être "minime"... 
- 1,5 à 2 mm, c'est largement suffisant ! 
Mes cuvettes de départ avaient une profondeur de 5 mm !
- Au niveau des piquages des tubes, elle sera réduite à son minimum.

Cette vidéo...
Voilà comment j'ai observé que l'épaisseur de la Lame d'eau pouvait influencer les performances... et que cette épaisseur ne devait pas être "linéaire".
J'ai mesuré ensuite les deux épaisseurs ; ce qui m'a aidé à construire d'autres moteurs.




Maîtriser & Adapter "la Chauffe" !
- Mes moteurs fonctionnent avec des Brûleurs à Alcool...
Ils supportent cette Puissance de Chauffe, la membrane étant boulonnée sur la cuvette.
Les tubes sont brasés au cupro/phosphore sur la cuvette.
- Ceux, entièrement brasés à "l'étain" au fer (membrane et tubes sur cuvette), fonctionnent un certain temps avec des Bougies Chauffe-Plat, ou avec des brûleur au pétrole désaromatisé ou même à l'huile de table, la mèche sortie de 5 mm... l'étain fond très vite !!!
Pour les tout petits moteur, la membrane est boulonnée et les tubes brasés au cupro, ou alors tout est brasé au plomb...ils supportent le brûleur à alcool.
Un excès ou un manque de chauffe stoppe le fonctionnement. Il faut tester avec 1 ou plusieurs mèches... 
1... 2... ou 2 + 1... intervertir 1 + 2... passer à 3... essayer, essayer encore...
- Position de la chauffe sous la cuvette
Placer la chauffe vers le milieu de la cuvette.
En déplaçant les points de chauffe... le résultat peut varier sensiblement.

              
Augmenter la Fréquence

- Le Moteur en action, installé dans le Bac à Essais, en plaçant un tournevis pour ne pas endommager la membrane, je réduis la "lame d'eau" avec une Pince-Étau, progressivement par légers tâtonnements.
J'agis surtout au niveau du Piquage des Tubes.



 - La fréquence (hz)... trop basse, le bateau n'avance pas... trop élevée, la puissance peut diminuer... le moteur peut même s'arrêter !               
               Les miens oscillent de 6 à 10 hz environ                
               On fait varier cette fréquence :
- Par une chauffe + ou - forte
- Ou en augmentant la longueur des tubes (la fréquence diminue)
- Ou en diminuant leur longueur (la fréquence augmente) 
- Ou encore en diminuant la Lame d'eau, ce qui augmente la fréquence.

En bref, tellement de Paramètres rentrent en compte... Qu'il faut tester et recommencer... 
Et SURTOUT ne JAMAIS SE DÉCOURAGER... C'est Trop Bon quand ça Baigne ! 
Ne Pas Réussir n'est pas un échec... cela Construirait plutôt l'Expérience... l’Échec serait de Ne Pas Avoir Essayé.

* "Sois patient, le temps passe"
* (Des citations de l'Almanach du marin breton)


 Essayer, Comparer, Modifier & Régler 

"Continue à tirer dessus... tu tiens le bon bout"

Observer et Modifier "PAR COMPARAISON"
Une fois fabriqué, je passe aux essais ; et pour "améliorer" le rendement du Moteur, je dois faire des modifications... profondeur de la cuve, longueur des tubes, inclinaison du moteur, puissance de chauffe... etc... et entre deux modifs, je dois comparer les résultats.

Voici Mes Outils servant Uniquement à...
- OBSERVER, COMPARER & MODIFIER
a) Un Bac d'Essais.
b) Un Comparateur de Poussées.

a) Un BAC d'ESSAIS
1          
1) Réalisé à partir d'un Bac de Vidange.
Les tubes y sont introduits, via des "passe-fils".
On règle ainsi :
- L'horizontalité des tubes avec un micro niveau à bulle.
- Leur longueur par des rajouts ou des coupes successifs...
J'utilise soit des tubes cuivre ou laiton, soit des cartouches d'encre.
- L'inclinaison du moteur.
- Le type et la position de chauffe, le nombre de mèches... etc

b) Un COMPARATEUR de POUSSÉES
      
 Le Tout Premier
Avec un pèse-lettres.
Mais peu lisible !

Le Second
Ci-contre, beaucoup plus précis.
Mais encombrant !
Réalisé avec des baguettes de soudure.

Comparateur_de_Poussée_TIOT-FURTIF.mpg


Le Troisième
Utilisable directement dans un évier pour comparer les différents réglages sur un bateau "seul", ou dans le Bac d'Essais pour tester différents Moteurs.

Il ne mesure pas de "puissance".
Il compare Simplement
Différentes poussées
Entre deux réglages.

Pour une Comparaison Fiable
Avant chaque nouvel essai...
- Positionner la sortie des Tubes...
 TOUJOURS à la MÊME DISTANCE du RÉCEPTEUR




 Quelques Unes de Mes Réalisations 


Baie de Somme... 2009 
          Marche arrière 


"CETTE"  Coque/Commerce     "CETTE"  Coque/Laiton     "CRETE"  Coque/Zinc     "CETTE"  Coque/Boite de Conserve


 "TI-MOUSSE" 

Bateau fait à partir d'une boite de jambon - Premier avec un Moteur Circulaire.
Le "Pouty" est fabriqué sur les même bases... la boite, un peu lourde !






 "TÊTARD" 
 Construction de son Moteur "Pop Pop" 

 Le Bateau : 
Fait à partir d'une boite de poissons et de pâté en métal ferreux.
Le pont en feuille de laiton 4/10.
La plaque "nom" de Proue, en zinc, servant de contre-poids.
Toutes les brasures du bateau, réalisées au fer à souder (étain + décapant + Esprit de sel pour Zinc).
Non peint, pour visualiser les détails... ... comme modèle pour les enfants de l'Outil en Main de Soissons.
 Le Moteur : 
Mesures Hors Tout : Longueur 11,00 cm/Largeur 6,00 cm. Rebord périphérique : Largeur 1,00 cm
Le fond de la Cuvette mesure donc : 9,00 cm x 4,00 cm

matrice    cuvette    
Fabrication de la Cuvette
- A partir d'un Tube Cuivre diamètre 28 x 1, sectionné à la scie à métaux, et "recuit" au chalumeau butane ou propane, pour obtenir une Plaque, recuite à nouveau après sa réalisation.
* Circonférence du Tube = Largeur de la plaque... 
soit 28 mm x 3,14 = 87,9 mm ; cette largeur est confortable pour obtenir 6 cm.


Fabrication d'une Matrice 
(ci-dessus plusieurs matrices) faite en fer plat comme sur la photo, ou réalisable en lattes de bois dur.
La Matrice mesure donc : 9,00 x 4,00 cm.

Fabrication d'un Poinçon 
(légèrement inférieur à la Matrice) ; il va nous servir à enfoncer la plaque de cuivre dans la matrice. 
Son épaisseur ne sera pas inférieure à 1,5 mm, ni supérieure à 2 mm. J'utilise du cornière Alu d'emballage de 1,75 mm d'épaisseur.
- Pour réaliser la Cuvette... 
soit marteler le poinçon au marteau
soit placer le poinçon et la plaque de cuivre sur la matrice et serrer l'ensemble dans un étau.
Pour cette dernière solution, bien centrer chaque composant.
- On recuit à nouveau (chauffer jusqu'au rouge sombre) pour bien aplatir les bords (chalumeau butane ou propane).
On peut recuire plusieurs fois... sans problème.

Les Tubes de Propulsion
- 2 Tubes diamètre 1/4 frigoriste soit : 6,35 mm x 4,75 mm. 
- Longueur totale de chaque tube : 15,00 cm
Soit 31,6  fois 4,75 (diamètre intérieur)
Ils seront brasés au Cupro-Phosphore (chalumeau Oxy/Acet + buse de 63)... la brasure étain ne résisterait pas à la chauffe.
Attention à ce que les tubes ne touchent pas la membrane, lors du fonctionnement du moteur.
On s'arrangera pour réduire (1 mm maxi voire moins) l'épaisseur de la lame d'eau au niveau du piquage des tubes.
La longueur Théorique de chaque Tube serait... 4,75 x 24 = 11,4 cm. 
Pour les tubes en cuivre, cette valeur doit être augmenter, le cuivre étant plus conducteur de chaleur.
J'ai donc opté pour un coef : 31,6
Sur la photo la longueur totale de chaque tube fait 15,00 cm ; ce montage, avec des cartouches d'encre me permet d'essayer à différentes longueurs et d'en calculer la fréquence... pour les moteurs "définitifs", les tubes sont entièrement en cuivre.

Les Tuyères
D'un Diamètre nominal Dn 4 mm, elles permettent d'augmenter la vitesse de propulsion
Dans notre exemple, on passe du diamètre 4,75 à 4 mm.
D'une longueur de 1,5 cm, elles sont préformées et emboîtées "à chaud" (flamme de bougie) sur les tubes frigoristes.
Elles sont rajoutées en bout de chaque tube.
TÊTARD fonctionne ainsi... TISKUDI et OVNI 80, avec un moteur identique fonctionnent très bien.

Écartement entre les 2 Tubes
5 fois le diamètre intérieur
J'ai construit avec 2,00 cm d'entre axe.

Écartement des tubes par rapport à une paroi
3 fois le diamètre intérieur

Inclinaison du moteur par rapport aux tubes
10°, 15° ou 20

Les Cadres de Pression
Un au-dessus et un en-dessous. Taillé dans un métal non ferreux léger, genre cornière Alu d'emballage.
Si la Cuvette est faite en cuivre 10/10 (à partir d'un tube cuivre)...
... Le cadre supérieur seul, pourrait être suffisant...
... Mais il est certain, qu'avec 2 cadres de pression... c'est la sécurité.

La Membrane
Taillée dans un clinquant de 7,5 ou 7/100 (ou 5/100 mais plus fragile).
Taillée dans une canette, c'est ok ; mais dans ce cas, en choisir une, en métal non ferreux... qui ne rouillera pas !
En effet, la rouille formera des petits morceaux de métal corrodés, qui risqueront de boucher l'orifice des tubes.
Dans ce cas, remplir le moteur avec du Pétrole (désaromatisé du commerce), après utilisation, pour stockage du moteur.

 Le Montage 
Ordre de montage : Une vis de 4 mm (clé de 7), un cadre de pression, la Membrane, le Joint, la Cuvette, une rondelle, un écrou.
Pour serrer : clé de 7 sur l’Écrou et visser coté Vis avec clé à cliquet de 7... pour ne pas endommager le filetage.
Serrer progressivement chaque boulon... jusqu'au point dur... sans forcer.

2a         2b 

 "OVNI-80"   
     

Bateau : Long 30 cm x larg 6,5 cm/masse : 150 g - avec une canette de 50 cl et une autre de 33 cl.. 
J'ai mélangé la bière et l'eau minérale... ça fait plus sérieux !
Passe fil au tableau arrière pour le passage des 2 tubes cuivre 1/4 frigoriste
Moteur F : 8 hz - Brûleur tube laiton 10 x 1.




 "TIOT FURTIF" 
        

1) A l'Origine... 
la coque en Laiton 4/10 - un Accélérateur de fréquence à l'arrière du Moteur que j'abandonnerai en réduisant la lame d'eau.

2) Transformé... avec un moteur plus puissant 10,50 x 6,00 cm + Membrane en Clinquant 7,5/100 + 2 tubes laiton 6 x 0,5 longs de 14,5 cm + Tuyère Dn 4 mm.


     

 "POUTY" 
456 7
(4 - 5 - 6 - 7) Coque du bateau faite à partir d'une boite de jambon en métal ferreux ; un rebord très marqué sur le fond de la boite que j'ai supprimé avec un ouvre boite et remplacé par une pièce en laiton 7/100 soudée au fer à l'étain 60%. Une plaque nom en cuivre 10/10 en proue comme contre poids.

Moteur : Long 10,5 cm x larg 5,7 cm - Cuve laiton - Membrane Clinquant 7/100 - Cadre entier en simili-alu.
2 Tubes cuivre 1/4 frigoriste réduit à 9 cm de long + 2 cartouches d'encre de 6 cm de long.

 "MARIEBEE" 
          2           3  
        
























 

(1 - 2 - 3) Le bateau, identique à "Têtard". Excepté la plaque nominative comme étrave, avancée pour laisser passer le brûleur. Moteur F: 9,1 hz
Moteur : Long 10,00 cm x larg 7,50 cm - Cuve laiton - Membrane Cliquant 7/100 - Cadre en Barrettes simili-alu.
2 Tubes cuivre 1/4 frigoriste - long 9 cm + Cartouche d'encre de 6 cm soit 15 cm de long.

Je sectionne les tubes à 9 cm pour limiter la masse ; ils feraient trop lever le nez du bateau. 
Je compense ensuite par une cartouche d'encre de 6 cm de long sur chaque tuyau (ou avec un tube plastic)... on peut y voir le mouvement des pistons d'eau.

 "DOUBLE-RHUM" 
     
1 - 2) Bateau tout en zinc : Long 43 cm x larg 12,5 cm x 7 cm/masse : 1,6 kg
3) Les deux moteurs et leur brûleur respectif.
Moteur de poupe : Long 11 cm x larg 8 cm/F : 8,2 à 9,4 hz... les tubes en 1/4 sortent à la base du tableau arrière.
4) Moteur en proue : Long 16 cm x larg 9 cm/F : 6,3 hz... les tubes de 1/4 sortent sous la coque.
Seul le trapèze forme la cuve ; sur sa périphérie, au même niveau que la bordure.
Cuve en cuivre 10/10 -membrane laiton 7/100



          

         4

 PIPE en BOIS 
          

Le Moteur : 8,00 x 5,20 cm
F : 8,5 hz
Le Bateau, une boite de Maquereaux
18,50 x 5,80 cm Hors tout

Masse : 125 gr



 "MÊME PAS PEUR" 
Ce fut mon premier bateau, que j'ai modifié... installation de 2 Moteurs avec brûleurs à alcool.
L 34,00 cm Maître-bau 12,3 cm Masse : 1,6 kg
En Proue : moteur 10,50 x 8,00 cm Fréquence : F 10,6 hz
En Poupe : moteur 14,00 x 10,50 cm Fréquence : F 7,8 hz

          

 "FURTIF" 
     

                 

Tout en zinc
L 36,5 cm Maître-bau 10,5 cm Masse : 770 gr
2 Moteurs identiques 10,5 x 6,00 cm
Fréquence : en Poupe F 8,5 hz, en Proue F 10,9 hz




 "TUG"   Le PETIT REMORQUEUR 
Sur la base d'un Petit Bateau du commerce (1), transformé en "Petit Remorqueur" (2).
Le Nouveau Moteur brasé au Plomb 5,50 x 4,10 cm + Brûleur à Alcool à 1 mèche.
Le Bordé Vert constitue la Rehausse, vu le poids du Moteur.
          3 
5) Le Brûleur avec ses 3 encoches pour varier les positions sous la cuve ; je fais varier également la sortie de la mèche, provoquant une chauffe plus ou moins forte.
4) Lors des essais avec 2 mèches... on voit bien que le plomb a fondu... y a des limites, pour la chauffe !!! Quant aux brasures du brûleur, à l'étain 40%, elles n'ont pas bronché !

Il ne faut pas hésiter à pousser le bouchon un peu trop loin... c'est ainsi que l'on apprend !!!
Surtout qu'une brasure au plomb ou à l'étain, se reprend très facilement.

     5 









 "SPIN HACKER" 
Bateau en zinc - L 35,5 cm  - Maître-bau 6,5 cm - Masse 470 gr
Moteur 9,8 x 5,3  Fréquence F 8,2 hz

 

 "TYSKUDY" 
        
Fait à partir de 2 canettes de 50 cl métalliques.
Masse : 220 gr
Moteur 11,00 x 6,00 cm
F 10,6 hz





 "INDIA" 
          

Construit à partir d'une boite de sardines.

Moteur du Commerce... longueur totale : 10,5 cm.


Le Moteur étant fabriqué en Fer Blanc, il ne faut pas oublier, entre 2 utilisations...
... de bien le vider et de le remplir de Pétrole à lampe, pour éviter qu'il rouille !

      

Moteur du Commerce
Ce Petit Moteur fonctionne vraiment très bien.
Cuvette :
4,65 x 2,8 cm/Lame d'eau : 2,5 mm environ
Tubes Fer Blanc enroulé - L : 8,5 cm/Diamètre Int. 3,64 mm
Brasé au Pb ??? Il Supporte la mèche à alcool.
Membrane en Laiton.

 "FROGY" (Pb) 

A partir d'une boite de conserve "mousse de canard";

Le Moteur, entièrement brasé au Plomb.





 "CREVETTE" (Pb) 
          
                



- Une Boite de Sardines (fond aplani)... ou bien choisir une boite à fond type "catamaran".



- Moteur de "Crevette"
La Cuvette faite à partir d'un tube de cuivre coupé en deux, recuit au rouge sombre (éviter la surchauffe) et formé.
Dimensions tout fini : 56,5 x 41,0 mm hors tout (rabattement 3,5 mm).
- Membrane en clinquant laiton 0,075 mm brasée au Plomb (fer à souder 125 W).
- Tubes laiton 4 mm x 0,5 (Dn 3 mm) / longueur 10 cm tubes en Pe compris.
Les tubes en Pe sont des capillaires d'irrigation localisée. 
- Bateau : 14,00 x 5,00 cm hors tout/ Masse : 45 gr
La tôle bombée supérieure, taillée dans une canette.


 "BOITES de GÂTEAUX BRETONS" 

Pop-Pop-Boite-de-Gateaux-Breton-2014.mpg


... transformées en Pop Pop
avec "1" Moteur..

... ou avec "2" Moteurs










Ces boites métalliques, en forme de Bateau, contenaient des gâteaux Bretons.
Achetées en Bretagne, entre Port-Louis et Etel... alors j'y ai installé un Moteur Pop Pop.
... d'ailleurs, ces gâteaux, trempés dans le café... tout simplement... Génial !



FROGGY-et-INDIA.mpg

 

La "Micro Armada"

"FROGY"
Sur une base de boite de Mousse de Canard
Membrane brasée au Plomb

"INDIA"
Le Bateau... une boite de Sardines
Le Moteur, d'origine monté sur un petit bateau du commerce.
Dé-soudé et réinstallé sur "India"






     

"CHAUDIÈRE à 8 tubes" 
- 8 tubes en acier laitonné 4 x 0,75 brasés au brox sur tube cuivre 40 x 1, les deux fonds de chaque coté en cuivre 10/10, brasés au cupro-phosphore.
- Une chauffe à 6 mèches (alcool à brûler) diamètre 2 mm, la fait fonctionner pendant 15 minutes, puis elle s'arrête... 
- je cherche encore un système pour éliminer les gaz internes en trop grande quantité.


                              
Le "Fer"
- J'ai utilisé le Fer pour confectionner les "cadres" de mes premiers moteurs... et je m'en mords encore les doigts... ça rouille très vite ! J'ai eu beau les peindre à l'anti-rouille, mais la chaleur de la flamme en a eu vite raison ! Les Coques des bateaux en Fer, c'est "ok"... il suffit de leur appliquer une bonne peinture, car ils ne subissent pas la flamme.
- Pour les Membranes taillées dans des canettes, bien s'assurer (avec un aimant), qu'elles ne sont pas métalliques.
- Ou alors pour les autres pièces, l'étamage... sauvera les meubles !

* fer

 Ma P'tite Armada.. à la "Manoeuvre" ! 

BAPTEME_Pop-Pop_Eau-Salée.mpg


Aux "Solstices" de Juin 2012
Baptême à l'Eau Salée

... ensuite, remplir d'eau douce plusieurs fois le Moteur
Et le laisser rempli d'eau, toute la nuit
Pour éliminer le Sel de Mer !
- Je plonge tout le bateau dans l'eau douce...
on voit bien les parties à traiter anti-rouille... après !
- L'eau de Mer... ça ne fait pas de cadeau !
- La vaporisation de l'eau de mer, peut transformer le sel en chlore
et même en acide chlorhydrique... alors mef !




Pop-Pop-Samariens_2-07-2012.mpg


 
Quelques-Uns... de ma Fabrication
En Action !













 Une "Marche ARRIÈRE" pour Moteur "POP POP" 


               
Un "Système Démontable" pour la Marche-Arrière
Deux Tubes Laitons 8 x 0,5 reçoivent les 2 Tubes Moteur 6,35 x 4,75.
Un Fil de Fer Blanc étamé fixe sa position vers l'avant.
En marche, deux Tuyères Dn 4 mm, fixent sa position vers l'arrière.
Masse du système : 8 g

La Mise en Action et Retour, se fait manuellement.


MACHINE ARRIERE du Pop Pop.mpg


C'est un Premier Essai !!!

Deux coupelles sont rabattues manuellement devant la sortie des deux Tubes du Moteur... la Propulsion est ainsi "inversée".

Prochaine action :
J'en fabrique un autre différent... adaptable sur mes autres Pop Pop dont l'entre-axe des sorties de tubes sont différents.


Sur BloOOo, Jean Louis nous présente :
Son Système de Marche-Arrière TÉLÉCOMMANDE, très soigné.
http://www.bloooo.fr/forums/viewtopic.php?f=36&t=4237




 Quand la "Vapeur"... pointe son nez ! 

Maquette Machine à 2 pistons.mpg


Machine à 2 Pistons

Il s'agit ici d'une "maquette premier jus" (novembre 2013).

Elle fonctionne à l'air comprimé, mais la VAPEUR sera son énergie finale, si je réussis à fabriquer le BOUILLEUR !!!

CHAMBRES et PISTONS seront re-fabriqués de façon plus étanche... sur la vidéo, c'est avec des tubes cuivre 10x12 et 8x10... ça fonctionne mais pas assez ajustés.

Et je ne désespère pas placer l'ensemble dans un bateau !!!

Qui vivra... verra !!!




 Soudures - Brasures - Étamage 

Fer-à-Souder.mpg

 


J'utilise le mot "souder" au lieu du mot "braser"... c'est une triste habitude... "souder" c'est assembler deux métaux identiques avec un métal d'apport de même nature alors que "braser", c'est assembler des métaux avec un métal d'apport différent.








Les "Fers à Souder"
Opérations Préliminaires Indispensables
- Préparer la Panne (l'extrémité qui sert à souder).
- Frotte la Panne sur une Pierre d'Ammoniaque (chez tous les magasins Brico-Machin) en ajoutant un peu d'étain + Décapant étain, jusqu'à ce qu'elle soit bien brillante et exempte de toutes taches noires ou d'oxydation.


Sans cette préparation, aucune soudure n'est réalisable correctement


 ÉTAMAGE 
- Une pièce "étamée" est protégée de l'oxydation.
- Les pièces "étamées" se soudent mieux entre elles.

Avant d'Étamer
- Bien préparer les surfaces à traiter ; les métaux ferreux et non ferreux, sont gras à la sortie des fonderies et laminoirs.
- Dégraisser, brosser, et nettoyer... pour l'acier ancien, il ne devra montrer aucune trace de rouille... 
Frotter à la brosse métallique et papier abrasif (ou à la brosse et meule rotative).
- Avant et pendant l'étamage, ne pas hésiter sur l'apport de décapant pour étain.

Étamer au Fer à Souder
- Le fer à souder doit être bien chaud.
- Si l'étamage ou la panne du fer noircit, frotter la panne sur une éponge humide.

Étamer au Chalumeau
Un tuyau en cuivre s'étame, soit au Fer à Souder (1) soit au Chalumeau (3) butane (ou propane).
On chauffe, on écarte le chalumeau, l'étain doit fondre de lui-même en touchant le tuyau... jamais l'étain dans la flamme ! 
Eviter les surcharges d'étain en nettoyant à la laine d'acier, à chaud. L'étamage doit être lisse et propre.


1 2 3



 Les "Fers à Souder"  
Pour la brasure à l'étain ou l'étamage au fer à souder, j'en utilise de plusieurs puissances (30 w, 40 w, 70 w, 125 w... 125 w pour le Plomb), selon le travail à exécuter. Sur ceux à Pannes Interchangeables, on peut confectionner soi même la Panne (en pointe fine, plate, ronde... etc) selon certains travaux ou certaines formes à souder, en arc de cercle par exemple ; il suffit de bien étamer l'embout de panne...



Fabriquer une "Panne"
Un gros clou de charpentier dont on raplatit la pointe à chaud... fait l'affaire.
- Chauffer jusqu'au "rouge cerise".
- Laisser retomber l'aspect jusqu'à "gorge de pigeon".
Tremper dans l'eau, juste l'extrémité sur 1 cm... le fer a durci.
- Former la panne au marteau, pas trop tranchante.
- Étamer rapidement sans surchauffe... pierre d'ammoniaque + étain + décapant.
- Nettoyer légèrement à la laine d'acier et re-étamer plusieurs fois.

Souder aux "Fers à Souder"
- Appliquer la panne bien chaude sur les deux pièces à souder "simultanément".
- Faire fondre un peu de fil d'étain en touchant la tranche de la panne.
On dit que l'étain doit "mouiller les pièces"... si des boules d'étain se forment, c'est que le fer est mal appliqué, ou qu'il n'est pas assez chaud ou qu'il y a un manque de pâte décapante ou d'Esprit de Sel, ou encore que l'on a tardé et que le décapant a oxydé les métaux... on voit alors des taches noires... il faut reprendre la préparation depuis le début. On pourra enduire les pièces à souder avec un peu de patte décapante voire les Étamer... ce n'est pas obligatoire, mais la soudure se fera beaucoup plus aisément.

Sans oublier la PETITE ÉPONGE MAGIQUE bien MOUILLÉE, placée dans une boite de sardines sur laquelle on frotte la panne du fer, entre deux soudures... comme par miracle, la panne redevient brillante et opérationnelle !!!

 Le Poste Oxy-Acétylénique... Soudures & Brasures 
Réglages de base aux manos : Oxygène 1 bar/Acétylène 0,5 bar

Le Poste Oxy-Acétylénique servira :
- Soit pour effectuer des Soudures Autogènes
Fer sur fer avec une baguette d'acier (baguette d'apport).
On fera un cordon (avec bain de fusion à 1530°C).
Le choix de la buse, selon l'épaisseur des pièces à souder.
La flamme courte réglée "en dard" et non en panache.
Si la flamme claque, on augmente le débit d'Oxygène et d’Acétylène. 


- La Soudure "autogène" demande le Savoir Faire du "Bain de Fusion" ; elle n'est réalisable qu'après une formation à cette technique.
Pour Souder Fer sur Fer... On porte les deux parties à souder à la température de fusion de façon à former comme une petite flaque de métal liquide dans laquelle on plonge la baguette d'acier qui s'y liquéfie formant un "bain de fusion". En suite, on avance en formant un cordon, le plus régulier possible avec la baguette d'apport. La difficulté est d'avancer assez rapidement tout en conservant ce "bain de fusion" et en formant le cordon... sans faire un trou !

- Soit pour effectuer des Soudures Hétérogènes
Des assemblages de deux métaux ferreux ou non ferreux, de même nature ou de nature différentes.
Avec un métal d'apport différent" (fusion entre 800°C et 900°C)... 
On appelle ces assemblages, des brasures (seul le métal d'apport, fond).

     

Par exemple, fer sur fer, cuivre sur fer, cuivre sur cuivre avec du "brox"...
... on fait alors un cordon mouillant.

Ou cuivre sur laiton, cuivre sur cuivre, avec des baguettes au Cupro-Phosphore.
Pour assembler par brasage le Cuivre et le Laiton... toujours utiliser "le Décapant" 

La partie brasée devient rigide, mais très résistante.

La Brasure au Cupro-Phosphore est certainement la plus facile à réaliser...
... la Chauffe est très localisée... en ce qui concerne les petites maquettes utilisant le cuivre et le laiton, même pour un débutant... après plusieurs essais sur des chutes, bien sûr !

Pour Braser Cuivre sur Cuivre
- On chauffe les deux parties à braser en les conservant dans le panache.
- Dès que le cuivre change de couleur, déposer un peu de métal d'apport en approchant le bout de la baguette.
- Lorsque le métal d'apport fond et mouille le cuivre, maintenir la même température et diriger le panache dans la direction où l'on veut que la brasure s'écoule.
- En éloignant et en rapprochant le panache rapidement, on peut reboucher un trou !

        
Pour Braser Laiton et Cuivre au Cupro-Phosphore

Je parle ici, des petits tubes en de faible épaisseur. On ne chauffera que le Cuivre et JAMAIS le Laiton, beaucoup trop fin !
La Poudre Décapante est à mélanger avec de l'eau (ou de la pâte toute faite) jusqu'à obtenir un mélange onctueux.
Enduire les deux parties à braser avec le décapant.
On plonge le bout des baguettes en Cupro-Phosphore dans cette pâte.
Des baguettes rondes, les plus courantes, et des carrées* destinées aux brasures plus délicates ou en rattrapage d'une brasure à l'étain défectueuse (*Rothenberger Rolot 607/710°C/Brasure Cuivre-Phosphore L-CuP6 + décapant 3.5610E... décapant pas nécessaire pour Cu/Cu).

* laiton


     
 Spécial Zinc        
- Uniquement au Fer à Souder. Pour braser le zinc, il nous faut de l'Acide Chlorhydrique (+ eau) ou fabriquer de "l'Esprit de Sel", moins agressif. 
- Dans un pot en verre (verre à moutarde + couvercle plastique), laisser se dissoudre quelques petits morceaux de zinc dans de l'acide chlorhydrique (du commerce)... Faire ça à l'extérieur, à cause des gaz produits...
- Une fois dissous, le mélange est prêt, c'est du chlorure de zinc. Étendre l'esprit de sel, au pinceau, sur les deux parties,  juste où la soudure doit prendre. Ce mélange étant très corrosif, laver toute la brasure à l'eau une fois refroidie.
Toujours l'acide dans l'eau, jamais l'eau dans l'acide. On peut s'en servir sur le cuivre également.
- Ce mélange est moins agressif que l'acide pure !
zinc

 CONTACT 

     


Pour me contacter :
Patrick Hadengue : pitrack.hadengue@gmail.com

Ce site Pop Pop n'a Aucune Vocation Commerciale.
Sa seule Motivation est de Vulgariser une Façon de Faire et de la Partager


Je m'intéresse également à la Nature et particulièrement à la RECO des ARBRES SPONTANÉS
Ainsi qu'aux POMPES à BELIER
Mon site :  https://sites.google.com/site/pompeabelier/


 Sites à CONSULTER 

Jean Yves Renaud  www.eclecticspace.net



 "Pop Pop" Animations 

Festival SOISSONS en SC'AISNE 2012
Ce fut un grand moment que cette journée du 30 septembre... j'avais installé mon bac de démonstration Pop Pop dans le Stand de l'Outil en Main... beaucoup s’arrêtèrent, demandant si ça fonctionnait à l'électricité... des grands, des petits, des papas, des mamans, des anciens... plein de questions devant ces petits bateaux Pop Pop qui ont navigué toute la journée de ce dimanche... et mon ami Belge, Michel Lemaître et son sous-marin... à l'année prochaine. Et si quelqu'un avait des photos, je les mettrai volontiers sur mon site, n'ayant pas eu le temps d'en prendre une seule !!!


PEILLAC-POP-POP_14Juillet2012.mpg

  
"Pop Pop" à Peillac (56220)
le 14 Juillet 2012... en Bretagne

Une Supère Journée
Animée par Roger Pidgel et son équipe...
leur site : TVilaine.com
"Y zon"  un Coeur... "Gros comme ça" !

J'ai même gagné un "Taille Haie Pourri"
Dans la vidéo suivante, vous saurez la suite !!!

Allez donc sur le site de "AGO"... c'est un Artiste !
Vous vous régalerez...  le "Fameux Tour de Peillac en Pop Pop"

Jean Yves nous a fait un bon petit reportage sur cette journée à "Peillac"


      
Le "Taille Haie Pourri" de Peillac

Sponsorisé par la Déchetterie de la commune de Peillac, voici le super "Taille Haie" avec son joli papier cadeau et son petit noeud rose... cela me touche... j'étais même gêné que Roger se soit mis en frais, ainsi !

A l'examen visuel que je n'ai pas manqué de lui jeter... dans les secondes qui suivirent, l'outil de coupe montrait un aspect peu usé... donc il n'avait pas dû être souvent mis en route ! De plus pas de traces noirâtres sur le capot moteur...

... je me régalais déjà de la petite chirurgie, que j'allais lui faire subir !



Taille-Haie-Pourave_Ressuscité.mpg

  
Un P'Tit Clin d'oeil à mes Amis
et Anciens Collègues "Forestiers"... ils vont rigôler !

Pop Pop à PEILLAC 56220
en Bretagne
le 14 Juillet 2012

C'est l'Animateur Roger PIDGEL 
et toute son Equipe...
... qui mettent une super ambiance... son site : TVilaine.com

Taille Haie Pourave !!!
J'ai reçu un "Taille Haie pourri"... mais regardez donc la vidéo !!!

Pop-Pop_LES-PREPARATIFS-La-Bernerie-en Retz.mpg




POP POP à La Bernerie en Retz

C'est Rodolphe qui met l'ambiance...
... et il sait le faire !


captainpoppop.com








POP-POP_2_La-Bernerie-en-Retz.mpg




"La Course POP POP" à la Bernerie