Lettres d'information‎ > ‎2016‎ > ‎

Novembre 2016

Editorial

À force de hiatus entre les citoyens et les dirigeants politiques, la plus grande puissance mondiale vient de faire un saut dans l'inconnu entraînant une inquiétude pour l'ensemble du monde. À l'aune de l'élection américaine, peut-on admettre que désormais l'invective en politique séduise plus que les idées? Un saut dans l'inconnu est souvent synonyme d'anxiété, en particulier dans le monde actuel qui est instable. Les nombreux enjeux électoraux en Europe, dont la France, peuvent entraîner des changements lourds de conséquence sur le plan intérieur et au-delà de nos frontières. C'est pourquoi, comme de nombreux compatriotes, je souhaite de tous mes vœux voir un vent de renouveau sur la France, avec mesure.

Le "Trumpisme" n'est pas une voie pour les Européens, même si la tentation est présente il faut bien en être conscients. Nous, Français, avons l'occasion de démontrer à travers l'élection présidentielle du printemps 2017, et dès dimanche à la Primaire pour ceux qui se sont inscrits au vote par Internet, que nous croyons encore aux idées si elles sont portées par des personnalités politiques qui respectent leurs électeurs et s'engagent à servir l'intérêt général dans un esprit d'efficacité et de rassemblement.

Il est plus que jamais nécessaire de croire aux valeurs démocratiques qui ont fondé notre République, ce qui impose que nous ayons des hommes et des femmes de valeur pour les incarner et un peuple éclairé pour les promouvoir.

*Photo: Dépôt d'un bouquet devant l'Ambassade de France à Copenhague en mémoire des victimes des attentats terroristes du 13 novembre 2015 à Paris (13/11/2016).

L'enseignement, une inquiétude

L’AFE a tenu ses travaux à Paris du 3 au 7 octobre. La commission de l'enseignement s'est alarmée des perspectives budgétaires en baisse pour le réseau de nos établissements scolaires et des orientations drastiques que préconise la Cour des comptes dans son rapport sur l’enseignement français à l’étranger, notamment une suppression à terme des enseignants titulaires de l’Education nationale.

A cet égard, l'audition du directeur général du Centre national d'Enseignement à distance (CNED) a retenu mon attention. Le centre a réalisé une mutation numérique sans précédent. Il propose des enseignements dématérialisés de niveau collège et lycée, ainsi qu'une scolarité complémentaire internationale allant de la grande section maternelle aux classes terminales, à des tarifs très compétitifs. De ce fait, le CNED est porteur d'avenir et ouvre de nouvelles possibilités, celle entre autres de donner un nouvel essor et une nouvelle offre à l'enseignement du français à nos jeunes enfants scolarisés dans les écoles d'enseignement locales.

Un travail important se fait au Danemark par le biais des responsables du service d’action culturelle de l’Ambassade de France. Nous ne pouvons que soutenir ces actions et toute initiative qui viendrait de la société civile et des acteurs économiques pour soutenir notre enseignement là où nous résidons.

Il est en effet nécessaire de renforcer tout azimut l’enseignement du français pour répondre à la demande très forte des familles binationales. L’Atelier Francophone de Copenhague remporte un franc succès et illustre la nécessité d’intégrer toute une communauté française qui souhaite donner la langue française en partage à ses enfants. En savoir plus sur l’Atelier Francophone

Il faudra aussi compter sur le développement du Label France Education, qui est attribué à un enseignement bilingue dans lequel le français est langue d'enseignement à côté d'autres langues, élargissant ainsi l'offre éducative française à l'international. Cela contribuera à la multiplication des offres d'apprentissage du français, en parallèle des établissements du réseau de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE). Et nous avons conscience que pour maintenir la qualité de l'enseignement dispensé dans le réseau, la mise en œuvre de partenariats public-privé est indispensable.

De nombreux autres sujets ont été traités lors de cette session d’octobre de l'Assemblée des Français de l'étranger. Je vous invite à prendre connaissance de la synthèse de l'ensemble de nos travaux ici

A quoi sert le NUMIC?

Le NUMIC, qu'est-ce que c'est? Un code d'accès aux services publics en ligne. On l'obtient à la première inscription au registre des Français établis hors de France. On peut toujours redemander son code Numic par mail au Consulat de France: consulat@ambafrance-dk.org
Le Numic est utile pour la mise à jour de ses données personnelles sur les sites en ligne et pour les élections par voie électronique.

Inscription au registre: attention aux critères spécifiques pour que la photo scannée soit acceptée, les modèles ici
Pour pouvoir effectuer des démarches administratives en ligne, il est ensuite nécessaire de créer un compte sur
service-public.fr
 

Info-flash pour les Français de l'étranger:

1° Si vous avez prévu de voter à la Primaire de la droite et du centre via le vote électronique, un rappel: regarder dans les spams pour trouver ses codes dans les messages indésirables/spams. En cas de difficulté, envoyer un courriel à l'adresse: Contact@primaire2016.org
2° Si vous voulez voter à la présidentielle de 2017: il vous faudra être inscrit sur la liste électorale consulaire au 31 décembre 2016. S'inscrire et/ou vérifier que ses données personnelles sont toujours d'actualité (adresse, téléphone et mail).