Lettres d'information‎ > ‎2017‎ > ‎

Décembre 2017


Editorial

Le Président l'avait dit devant notre assemblée début octobre: s'il a été élu par les Français de l'Hexagone et ceux de l'étranger c'est pour appliquer son programme de réformes et remettre la France en marche. Sa priorité est de renforcer la crédibilité de la France au sein de l'Europe, ceci passe par des réductions budgétaires. Et après seulement six mois de mandat, le pays connaît la plus forte hausse des embauches depuis 2006 (+ 8%) et Paris a été désigné pour relocaliser l'Agence bancaire européenne après le Brexit. L'Insee a relevé sa prévision de croissance pour 2017 à 1,8%, un niveau inédit depuis 2011. Des signes de confiance...
Que peuvent attendre les Français de l'étranger de l'embellie?

Nos dirigeants actuels ne tiennent pas à faire des promesses qu'ils ne pourraient pas tenir. Aussi faut-il apprécier les engagements pris par le chef de l'Etat à cette aune.
Quatre points ont été mis en avant:
- le rétablissement du vote électronique sécurisé d'ici les prochaines élections afin de dynamiser la citoyenneté à l'étranger;
- maintien du niveau des crédits octroyés à l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger en 2018 et 2019;
- poursuite de la modernisation du service public consulaire avec une accélération portée sur la dématérialisation des procédures;
- étude d'un dispositif de soutien au tissu associatif/culturel/éducatif à l'étranger, en lien avec les élus consulaires et les parlementaires pour compenser la suppression de la réserve parlementaire.
A ces orientations s'ajoute une constante: la sécurité des Français à l'étranger qui reste un secteur prioritaire du gouvernement, aucune économie ne sera faite dans ce domaine a assuré le Président.
Une bonne nouvelle en cours: la digitalisation des certificats de vie au Danemark, une simplification dont les retraités comprendront l'impact pour leur vie quotidienne.

Avant de conclure, je tiens à m'associer à l'hommage national qui sera rendu vendredi aux Invalides à Jean d'Ormesson, Académicien, écrivain et journaliste de renom qui restera une référence pour de nombreux compatriotes partout dans le monde. Et dans un autre registre, je partage la peine des proches de Johnny Hallyday après sa disparition et celle de tous les Français pour qui le chanteur était une icône du Rock depuis plus de cinquante ans. Un hommage populaire lui sera rendu samedi sur les Champs-Elysées. 

Je vous souhaite à toutes et tous de très joyeuses fêtes de Noël et de fin d'année!

En visite au Danemark

Alexandre Holroyd, député La République en Marche d'Europe du Nord, sera à Copenhague les 10 et 11 décembre. Il convie nos compatriotes à une réunion publique le dimanche après-midi (invitation ci-contre). Cette visite sera l'occasion d'aborder un certain nombre de dossiers dont celui, épineux, de la convention fiscale franco-danoise toujours en suspend. Je reste très mobilisée sur ce sujet et ferai entendre la voix des Français du Danemark. Des signes que j'espère positifs s'annoncent, l'Ambassade de France fera des propositions. Je suis vigilante à ce que le volet des retraités - qui ne peuvent retourner en France sous peine d'être doublement imposés - soit pris en compte.

Nous pourrons également aborder la problématique budgétaire de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE), le député étant l'un des rapporteurs du projet de loi de Finances pour 2018. La dotation budgétaire pour  l'an prochain a été actée par le parlement, mais il faudra rechercher à l'avenir des solutions innovantes partout sur le terrain pour répondre aux enjeux de l'excellence: enseignement digital, modes d'organisation entre les différents systèmes scolaires français et localement, enseignement bilingue, etc.
En ce qui concerne l’année en cours, comme la plupart de mes collègues conseillers consulaires qui sommes sur le terrain, et plus encore car je suis engagée depuis bientôt vingt ans dans un établissement, je ne m’associe pas aux décisions de suppression des crédits de réserve de 33 millions d’euros sur l'ensemble du monde. Je sais que les réductions budgétaires trop soudaines, qui seront synonymes de suppression de postes, ne peuvent que déstabiliser un établissement et affaiblir un réseau d’excellence.
Je ne souhaite pas pour autant m’associer à des polémiques politiques, de droite et de gauche. Comme beaucoup je pense que le vrai problème c’est que les moyens attribués à l'Agence et par conséquent aux établissements du réseau sont depuis de nombreuses années et par différents gouvernements sous-évalués. Il est temps de soutenir fortement le réseau de l’enseignement du français à l’étranger et de reconnaître sa mission, qui est celle du rayonnement de la France. Chaque élève est un ambassadeur de la France. Le Président de la République le sait, il a reconnu cette mission de grande importance pour notre pays.
Les Français, qui perçoivent souvent leurs compatriotes vivant à l'étranger comme des nantis fuyant l'impôt, sont-ils prêts eux aussi à accepter cette politique et admettre que le gouvernement se donne les moyens d'assurer cette mission?
Je ne saurais minimiser pour autant le travail effectué par les députés LREM qui se sont attelés à trouver des solutions pour aller "chercher" les importantes sommes bloquées dans de nombreux pays en règlement de la contribution de 6% due par les établissements à l'Agence. Ceci constitue pour elle un vrai problème financier, qui a été négligé depuis toujours.

Lors des deux dernières campagnes, législative et sénatoriale, les élus En Marche ont été invités à réfléchir aux améliorations qui pourraient être apportées aux services dédiés aux Français de l'étranger. Dans cette perspective, je m'attache à renforcer la collaboration avec tous les échelons de notre représentation, gage d'efficacité: députés, sénateurs, conseillers consulaires. C'est ce à quoi je travaille, en accord avec mes collègues du Danemark.
Rappelons que vos élus de proximité tiennent régulièrement des permanences consulaires. Pour ma part, j'ai tenu une permanence au Consulat en octobre dernier et je fixerai d'autres rendez-vous pour 2018.

Fil d'actualités... 

. Lycée français Prins Henrik: à l'annonce de suppressions de postes dans le monde, j'ai dû monter au créneau auprès de l'AEFE pour défendre le poste du Directeur financier qui devait être supprimé dès la fin de cette année scolaire. Une charge financière importante aurait pesé sur notre établissement alors même que de nombreux projets doivent être réalisés. La connaissance fine du terrain prend alors tout son sens. J'ai eu le bonheur d'être entendue: pas de suppression pour 2018-2019! Le contrat est sauvegardé mais à l'avenir, comme dans de nombreux établissements, ce poste sera pourvu par un recrutement local.

. Prix start-up 2018: j'ai été très heureuse d'apprendre que la Chambre de commerce franco-danoise, en partenariat avec Business France, souhaite pérenniser le prix de la start-up, qui avait été créé en 2017 et attribué à Aurélia Durand pour Double U, un système astucieux de parking mobile pour vélos. Ce prix a été initié en collaboration avec la Chambre de commerce et les conseillers consulaires grâce à des fonds de la réserve parlementaire attribués par les sénateurs des Français de l'étranger. Un jury, composé de professionnels du monde des affaires, doit récompenser un projet innovant au Danemark. En savoir plus

. Trophées des Français de l'étranger 2018: organisés sous l'égide du petitjournal.com, ces trophées sont décernés chaque année en mars pour distinguer des parcours de Français à l'étranger dans plusieurs catégories, Entrepreneur, Ancien élève des lycées français du monde, Education, Social/Humanitaire, Culture/Art de vivre, et un Prix du grand public. Pour postuler, il convient de déposer sa candidature avant le 15 janvier 2018. En savoir plus

. Une cagnotte pour les réfugiés: j’invite mes compatriotes qui souhaitent s’associer à cette initiative à me rejoindre sur mon profil Facebook, sur lequel ces informations sont partagées.

. Ecouter les radios françaises: il est possible de rester connecté avec  l'information et la culture françaises partout dans le monde grâce au site internet écouterradioenligne, qui regroupe l'ensemble des applications des radios actuellement diffusées.

En savoir plus

Orientations pour les Français de l'étranger:

Discours du 2 octobre 2017

Alexandre Holroyd, député de l'Europe du Nord

Réunion publique:

du député (LREM) d'Europe du Nord, Alexandre Holroyd

le dimanche 10 décembre 2017
de 16h à 17h30

Institut Français de Copenhague Studiestræde 5, 1455 København K

AEFE

Lycée Prins Henrik

Prix 2018 de la Start-up

Ecouter les radios françaises