Tugdual

Facebook Twitter More...

Saint Tugdual le Jeune

(1917 - 1968)


C'est un personnage attachant et émouvant que je souhaite vous faire découvrir aujourd'hui. Émouvant et attachant car profondément humain dans sa sainteté, ce qui le rend proche de nous. Ayant connu la maladie, la nuit de la Foi, la souffrance morale et spirituelle, il est tout disposé à entendre nos prières ferventes et à les porter devant le Seigneur dont il senti réellement la Sainte Présence durant sa vie toute offerte à Dieu et aux autres. Je vais tâcher de vous le faire découvrir comme je l'ai découvert moi-même par la bouche de mon Père Spirituel qui fut lui-même son disciple : Mgr Gall Yvon Laigle.

Mgr Tugdual, de son vrai nom Jean-Pierre Danyel est né le 22 juin 1917 à Flers dans l'Orne de parents inconnus. Le nom de famille de Danyel, lui sera attribué par les services sociaux et il vivra dans une famille d'accueil, connaissant la souffrance du manque parental.

En 1937, il s'engage volontairement dans l'armée mais il est réformé pour raison de santé au bout de quelques mois. Il se retire donc à Caen où il passera deux ans avant d'être, finalement, appelé sous les drapeaux. En 1938, il est nommé caporal et, en 1939 il est dans le service armé et participe aux dures combats qui opposent l'armée française à l'envahisseur allemand.

Il fait parti du 43e corps d'armée du Général Lescanne et combat sur les hauteurs du Donon à la frontière des Vosges et de l'Alsace. Après l'armistice du 22 juin 1940 entre le Maréchal Pétain et Hitler, le général Lescanne capitule et le régiment est mis aux arrêts par l'armée allemande.


Le régiment dont faisait parti le Caporal Danyel lors de sa capitulation le 24 juin 1940 au Donon.

Il sera interné immédiatement au Stalag XI A d'Altengrabau près de Donitz à 90 kms de Berlin. Là bas il se convertit durant sa longue captivité au contact d'un pasteur protestant.


Stalag XI A Altengrabau

Jean Pierre Danyel, sera rapatrié le 18 Juillet 1945 et il sera démobilisé le 20 Juillet suivant. Il sera en convalescence d'abord à l'Institut Robin à Vienne dans l'Isère puis à l'Abbaye d'Aiguebelle dans la Drôme. Il va devoir lutter durant un an pour retrouver la santé qui ne reviendra jamais totalement mais qui lui permettra de commencer ses études théologiques. Ayant un grand esprit d’universalité, il étudiera à fond la théologie catholique, la théologie protestante et la théologie orthodoxe. Il fera même un séjour sur le Mont Athos, pour découvrir la vie monastique orientale.


Abbaye d'Aiguebelle

Après quelques temps et avoir travaillé sérieusement sa théologie, il rencontre à Nantes, un évêque qui a déjà un long passé missionnaire, Mgr Marc Marie Fatome. Cet évêque était le représentant en France de l'Église Catholique Mariavite. Cette Église, est une Église polonaise suivant la spiritualité de Mère Françoise Kozlowska voulant vivre dans l'imitation des vertus de la Vierge Marie. De plus cette Église a pris au début du vingtième siècle, les mêmes idéaux que l'Église Gallicane. Mgr Fatome, fut d'ailleurs avant d'être mariavite, un des prêtres de Mgr Vilatte, durant la période 1907-1910 qui vit le grand élan des association cultuelle.


Mgr Marc Marie Fatome

Mgr Fatome avait ouvert au numéro 1 de rue de la Hunaudais à Nantes, un séminaire monastère où l'on vivait dans un grand dénuement et une pauvreté exemplaire. C'est là que Jean Pierre Danyel sera ordonné prêtre le 15 Juillet 1951 et qu'il exercera son ministère jusqu’au décès du Père Marc. 


Le Père Jean Pierre Danyel, étudiant à Nantes

Après la mort de Mgr Fatome, le Père Danyel, exerce un ministère itinérant dans la ville de Nantes et commence à avoir développer un charisme de guérison assez important. Il placera sa paroisse sous le patronage du Bon Pasteur.


Sceau de la Paroisse du Père Danyel dans les années 50 à Nantes.

Peu après la famille de Rose Allain de Nante, personne qui a trouvé la guérison de sa cécité, à la suite de ses prières lui offre un terrain à la limite entre le Morbihan et la Loire Atlantique.

Ainsi donc le 3 Janvier 1955, il vient s’installer dans le Bois Juhel sur la commune de Saint Dolay. L'endroit était marécageux, couvert par les eaux en hiver. Divisé en petits lopins de terre séparés par des haies naturelles, les petits propriétaires qui l'exploitaient élevaient quelques vaches laitières et cultivaient quelques arpents. Un menhir, toujours en place, rappelait qu'autrefois les hommes considéraient cette terre comme un lieu sacré. Le Menhir marquant un lieu sacré druidique. Il voulut en ce coin de basse-Bretagne consacrer sa vie à la contemplation en tant qu’ermite. Plus tard, il dira lui-même qu’un an auparavant, si quelqu’un lui avait dit qu’il serait ermite, il l’aurait traité de fou. Mais dans ces bois il "sentit la Présence Réelle de l’Être sans nom" comme il l’écrira dans un de ses cahiers de méditation spirituelle. Il donnera au lieu le nom de "Sainte Présence". 


La chapelle en dure et au fond l'ermitage en chaume.

Les premiers temps, il vécut très pauvrement dans une hutte de branchages. Les habitants alentours lui apportaient de quoi se nourrir. Puis on lui bâtit une petite chapelle en bois.

Avec le temps, il finit par avoir un ermitage en dur et une chapelle. L'intuition prophétique de cet homme était de restaurer la spiritualité du monachisme celtique et la tradition des évêques-abbés.

C’est dans ce but que le 20 Mai 1956, il reçut la bénédiction abbatiale des mains de Mgr Irénée d'Eschevannes et qu'il restaura l'Ordre des Moines de Saint Colomban. Enfin et toujours dans la visée de cette restauration il fut sacré évêque et prit le nom de Tugdual, l'un des Sept Saints Protecteurs de Bretagne.


Le jeune évêque Mgr Tugdual

Cette consécration fut célébrée par Mgr Irénée d’Eschevannes, évêque et futur patriarche de l’Église Gallicane le 5 Mai 1957, assisté de Mgr Julien Erni évêque-président de la Ligue Œcuménique pour l'Unité Chrétienne et de Mgr Eugène de Batchinsky, évêque de l'Église Orthodoxe d'Ukraine en exil. Lors de cette consécration il était précisé que par cet acte, Mgr Tugdual recevait la pleine autonomie pour assurer la restauration de la Sainte Église Celtique. Par cette consécration épiscopale, le nouvel Évêque-Abbé de Saint Dolay bénéficie de la Succession Apostolique de l'Apôtre Saint Pierre à Antioche, par Mgr Vilatte et les évêques gallicans.


Mgr Tugdual au centre avec à gauche le Père Malo et à droite SB Mgr Irénée d'Eschevannes.

Le Seigneur dota Mgr Tugdual de nombreux charismes et dons naturels. Il était poète, iconographe, prédicateur de talent, et possédait un don de guérison. On venait lui rendre visite, parfois de loin, dans l'espoir d'obtenir des grâces par ses prières. Alors il posait sur eux son regard bleu, reflétant un ciel sans nuages, et beaucoup s'en retournaient exaucés.


Mgr Tugdual montrant ses roses à des visiteurs

Très vite aussi il se consacrera à sa mission ecclésiale en créant sur le territoire breton de petites fraternités familiales vouées à la prières et à qui il donnera des noms magnifiques comme : La grande pitié, le Cénacle, la Résurrection, le Bon Pasteur, le Prince de la Paix, Notre Dame des Celtes, la Sainte Trinité, etc. Ce sont souvent d'humbles familles qui composent ces fraternités et Mgr Tugdual a trouvé dans les anciennes traditions une coutume de prière très simple et tellement belle : la Récitation du Psautier. Ainsi on commence à voir autour de Saint Dolay, certains paysans qui tout en gardant leurs vaches, lisent les psaumes dans des petits psautier que Mgr Tugdual leur a offert. Nous conservons dans notre Mission d'Alsace, trois de ces petits psautiers, dont un qui a été rafistolé tellement de fois qu'il tient à peine et qui appartenait à une "Grand Mère Eugénie".

Dans ces Fraternités, quand un homme est capable et pieux, il l'ordonne au sacerdoce pour le service de cette communauté. Ces prêtres porterons des noms de saints celtes comme : Gall, Iltud, Malo, Paterne, Samson, Konwoïn, etc. 

Nous rendons ici hommage notamment au Père Samson qui fut un artiste et orfèvre accompli. Ainsi il fabriqua pour Mgr Tugdual, de nombreux objets liturgiques comme un calice, un ostensoir, une croix pectorale, une croix de procession et encore divers objets. D'une facture, très simple c'est objets sont hautement symbolique.


Croix pectorale de Mgr Tugdual, fabriquée par le Père Samson et comportant le Triskell breton
(conservée dans notre paroisse)


Tout le travail de Mgr Tugdual s'appuie aussi sur une grande et profonde recherche liturgique qui abouti à la restauration d'un rite celtique de la messe, où Mgr Tugdual montre toute la splendeur de son esprit poétique. A ette grande liturgie rénovée, il donnera le nom de "Saints Mystères en Celtie".

Mais si il est liturge, Mgr Tugdual n'en reste pas moins un esprit pratique qui a conscience que ce qu'il peut vivre dans son ermitage, ses prêtres, qui ont tous des activités professionnelles pour vivre, ne peuvent pas le vivre au même rythme et ils composent pour eu un rite abrégé de la messe qui, sans en perdre la substance, permet au prêtre de célébrer la messe de manière concise et spirituelle. Dans le même esprit il a aussi restauré d'après le rite de Saint Hippolyte de Rome, une petite messe votive en l'honneur de Marie qu'il intitule : "Divine Oblation en l'honneur de la Toute Sainte".

Enfin pour loger ses prêtres de passages, il construit sur des terrains proches de son ermitage, deux nouveaux ermitages : La Grande Pitié de Kayermo à Herbignac et La Très Sainte Trinité de Kerrousset à Nivillac.

Enfin il consacrera aussi plusieurs évêques pour assurer la survie de son Église et notamment Mgr Gall et Mgr Iltud en août 1960, qui seront ces deux successeurs et principaux disciples.


Mgr Gall devant l'ancien ermitage de Kayermo en 2009.
Au fond le chêne sacré.

Un être spirituel :

Mgr Tugdual était un homme profondément spirituel et il écrivit également, dans une vingtaine de cahiers, de nombreux commentaires de l’Écriture. C’est une source spirituelle véritable.

Petit témoignage de sa vie spirituelle que je tiens de Mgr Gall : "Il riait tout le temps et les repas était émaillés de blagues en tous genres, mais il pouvait aussi tout d’un coup se lever, partir à la chapelle et chanter toute la nuit les 150 psaumes de David". Cela nous montre bien que l’on peut vivre une vie spirituelle très forte tout en gardant l’humour. D’ailleurs sans humour, la vie érémitique doit vite devenir invivable.

Mais son humour n'était pas compris par tous et il s'en servait aussi beaucoup pour éloigner les importuns ou autres journalistes en quête de sensation et, dans ces moments-là il pouvait passer pour un réel fol-en-Christ comme on en trouve dans la grande tradition orthodoxe. Ainsi un journaliste de Lectures pour tous en fera les frais et écrira un article démentielle, n'ayant pas du tout compris que Tugdual était entrain de le tourner en dérision.

Comme exemple des écrits spirituels de Mgr Tugdual, je vous donne ci-dessous un très beau petit hymne composé par ses soins en l'honneur de Marie pour le Temps de l'Avent. Cliquez sur l'image pour agrandir.




Celui que Terre, Mer et Cieux,
Vénèrent, adorent et proclament,
Qui régit la triple machine,
S’enclôt dans le sein de Marie.

Lune, Soleil, et toutes choses
Le servent à travers les temps,
Baigné de la grâce céleste
Un sein virginal a conçu.

Heureuse Mère d’un tel don,
Lorsque le suprême Artisan
Qui du poing ensert le monde,
Au creux de ton sein s’enferme.

Heureuse à l’annonce du ciel,
Fécondée par le Saint Esprit,
Le désiré des nations,
Sortant de ton sein, naît pour nous.

O Jésus gloire soit à Toi
Qui voulu naître de la Vierge,
Avec le Père et l’Esprit Saint
Durant les siècles éternels.
Amen.


Avec rudesse et humour :

Dans une brochure de 1979 sur Mgr Tugdual : Le voyageur insolite, Gabrielle Stahl nous comte comment Tugdual avait une façon bien à lui d'expulser les imbeciles, surtout lorsque ces derniers se paraient de titres ou occupaient un rang élevé dans le monde.

A un personnage haut placé qui avait cru devoir lui envoyer une lettre où la stupidité ne le cédait en rien à l’outrecuidance, il se contenta de répondre : "Monsieur, j'ai l'honneur de vous envoyer, par la présente, l’œuvre littéraire intégrale, complète et exhaustive du Général de Cambronne". Signé : Tugdual.

Pour les personnes qui ne connaissent pas le Général de Cambronne, je vous invites à faire des petites recherches et vous comprendrez très vite.


Un esprit œcuménique :

Mgr Tugdual fut un oecuméniste avant l'heure, mais pas comme certain le voudrait en unissant toutes et tous sous un seul rite et une pensée unique. Il était plus pour l'Unité dans la diversité, pour une seule Foi mais plusieurs rites et coutumes différents en fonction des sensibilités ecclésiales.

Il le mettra en pratiquant en étant un des principaux artisans de la Ligue Oecuménique pour l'Unité Chrétienne, dont le président était Mgr Erni et qui était composée d'une quarantaine de communautés chrétiennes de diverses pays et traditions.

Une idée originale, qui sera reprise quelques années plus tard à Taizé, il construisit un peu avant de mourir, une chapelle triple comportant un espace pour les protestants, un espace pour les catholiques et un espace pour les orthodoxes, afin que toutes et tous se sentent accueillis et puissent célébrer selon leur rites.


Mgr Tugdual lisant dans sa chambre à la fin de sa vie

L'iconographe :

Notre père Saint Tugdual, fut aussi iconographe. C'est oeuvre, inspiré des canons de l'iconographie traditionnelles sont aussi totalement inspirées de ferveur populaire.


Triptyque peint par Mgr Tugdual pour Mgr Irénée d'Eschevannes
le Christ entre Marie et Jean Baptiste avec Saint Irénée et Sainte Geneviève
En haut : les 4 évangélistes et les douze apôtres ainsi que les archanges Gabriel, Raphaël et Michel.


Annonciation

Descente de la Croix

La nuit de la Foi :

Miné une grave maladie cardiaque et les séquelles de la guerre, à l'instar de la petite Thérèse, Mgr Tugdual s'enfonce dans une nuit de la Foi qui le fera s'isoler dans un érémitisme total. Il éloignera ses amis et dans ses cahiers, il exprime les ténèbres dans lesquelles il se trouve. Enfin, lors d'une expérience spirituelle merveilleuse, il sentira à nouveau c'est formidable présence divine qu'il avait servi toute sa vie.


Épuisé et à bout de force il s’endormit dans la paix du Seigneur le 11 août 1968, à l’âge de 51 ans à l'Hopital de Nantes. Il avait été hospitalisé la veille pour un œdème pulmonaire, suite de sa maladie cardiaque.

Avant de mourir il prophétisa que dix ans après sa mort des moines viendraient relever son ermitage.


La postérité :

C'est Mgr Gall-Yvon Laigle qui célèbrera les funérailles au cimetière de Nantes et qui prendra la succession de Mgr Tugdual comme évêque de l'Église Celtique, aidé en cela par Mgr Iltud.

Mgr Gall continuera aussi la Fraternité de Saint Colomban, qui est toujours en fonction actuellement et dont l'auteur de ces lignes est le prieur depuis Mars 2008. Cette Fraternité vise à vivre l'Évangile dans l'esprit de Saint Colomban et de Mgr Tugdual.

Enfin, suivant les prédictions de Mgr Tugdual, sur l'instigation de Mgr Gall et de Mgr Iltud, une communauté de moines d’esprit celtique a reconstruit la chapelle qui est maintenant une superbe église en bois : la cathédrale Notre Dame du Signe. 

Cette communauté, selon la coutume orthodoxe, procéda en 1996 à la canonisation de Mgr Tugdual et sa fête est le 11 août. Immédiatement, les Églises de traditions gallicanes, se souvenant des liens étroits entre les deux communautés, reconnurent cette canonisation et inscrire Mgr Tugdual à leur calendrier.


Relique de Saint Tugdual dans un reliquaire du 18e siècle.

Je me suis rendu plusieurs fois au monastère de Saint Dolay, notamment au mois d’août 2005 pour le Jubilé de l’installation de Mgr Tugdual en Bretagne. Lors d’une de ces visites l’évêque-abbé du monastère Mgr Mael de Brescia, m’a remis une relique de Mgr Tugdual, et je lui ai remis une relique de Sainte Alphonsine de Gazinet.

Que Saint Tugdual prie pour nous !


RP Raphaël STECK le 11 août 2012.


Icône de Mgr Tugdual trouvée sur un site américain


Prière composée par Saint Tugdual

Notre Seigneur Dieu et Sauveur Jésus-Christ, notre bon Pasteur. Dans Ton admirable vigilance, daigne étendre sur l'humble créature de Ta Sainte Présence un peu du manteau de Ta grande pitié; donne-lui ce grain de sénévé de la foi vivante qui soulève les montagnes. Accorde-lui cette invincible espérance qui ne trompe pas . Allume en son coeur un amour ardent et inlassable de Dieu et de tous les hommes. Rends-le dévoué à Ton Saint Service, fervent dans l'action de grâces, attentif dans l'adoration, assidu à la louange et garde-le toujours dans l'humilité d'une parfaite repentance. Apprends-lui la sagesse du gouvernement et mets dans sa bouche la parole de vérité pour la gloire de Ton Saint Nom tout honorable et magnifique. Maintenant et toujours et au siècle des siècles. Amen.


Prière d’intercession à Saint Tugdual

Saint Tugdual, qui as consacré ta vie à la recherche de l’Absolu, acceptant d’avance et au fur et à mesure toutes les tribulations suscitées sous tes pas par l ‘Adversaire. Vois notre quête incessantes et notre désir de suivre le Christ, le “Grand Druide”comme tu le disais après Saint Colomban lui même, tu sais aussi que nous nous voulons les héritiers de la mission que tu t’étais fixée, la résurrection de la Celtie spirituelle, et que nous sommes fidèles à ton esprit. Il te faut donc nous aider, nous guider et intercéder pour que ton oeuvre soit poursuivie pour la plus grande gloire de Dieu Tout-Puissant et que se réalisent autour de nous “la paix, la Force et la Joie en Jésus-Christ, Roi vainqueur” comme tes disciples le proclamaient et le proclament encore. Nous t’en prions, intercède pour nous auprès du Seigneur et pour sa plus grande gloire afin que ………………………………….

 

Prière à notre père Tugdual

Bienheureux TUGDUAL, vois tes enfants rassemblés en ton souvenir et dans la fidélité à tes enseignements. Tu n’as cessé, dans l’incompréhension et les persécutions quotidiennes, de souligner avec force et sans relâche le caractère d’Absolu qui devait orienter notre vie. Toi, le pèlerin de l’Absolu, entends notre prière; veille sur nous; intercède pour nous et ravive en nous un feu brûlant d’amour pour notre Seigneur et Maître et irradie tout autour de nous.

Rappelle-nous sans cesse que, dans notre vie quotidienne, tout est relatif et ne peut avoir quelque intérêt que vécu dans la lumière de la Sainte Trinité et pour sa seule Gloire. Amen.


voila une tres belle priere a st Tugdual de François-Marie De Fournier DeBrescia

 "Saint Tugdual du Bois Juhel
Ermite, évêque et guérisseur
Cherchant de Dieu, profond penseur
Viens en nos cœurs ouvrir le Ciel !
Tes fils et filles à genoux
Demandent ton intercession.
Puisses-tu dans ta compassion
Ô Tugdual tourner vers nous
La grâce de Notre Seigneur,
Guérir nos corps, guérir nos mœurs
Et à notre âme, lourde d’appels
Donner la paix du Bois Juhel !
Amen"



Sources :

Témoignages et archives de Mgr Gall Yvon Laigle,

Notes de Mgr Iltud

Photos transmises en 2005 par le Père Mikael († 2008) du Monastère de la Sainte Présence à Saint Dolay

Photos d'Archives de la Mission Gallicane d'Alsace.

Le Voyageur Insolite 1979 Gabrielle Stahl