Quelle est la foi catholique (français)

Qu’est-ce que la Foi Catholique?

 

Lors d’un kérygme donné au cours d’une retraite spirituelle en 1981, le R.P. Malik , fondateur du Mouvement MILES, a expliqué comme suit « LE SENS DE LA FOI CHRETIENNE CATHOLIQUE ». 

Mais avant de reproduire les propos de R.P. Malik, il convient de rappeler le contexte de la foi catholique dans lequel, bien évident, ils se situent ; nous le faisons au moyen de quelques extraits du « CATHECHISME DE L’EGLISE CATHOLIQUE ».

(1814) La foi est la vertu théologale par laquelle nous croyons en Dieu et à tout ce qu’Il nous a dit et révélé, et que la Sainte Eglise nous propose à croire, parce qu’Il est la vérité même. Par la foi « l’homme s’en remet tout entier librement à Dieu. »  C’est pourquoi le croyant cherche à connaître et à faire la volonté de Dieu. « Le juste vivra de la foi » (Rom 1,17). La foi vivante « agit par la charité : (Gal 5,6).

 

Vertu «théologale », la foi n’est pas le fruit des efforts de l’homme, mais un don de Dieu, une grâce. C’est ce que rappelle le catéchisme en ces termes : « Le baptême est le sacrement de la foi. ». (…) Au catéchumène ou à son parrain, on demande : « Que demandez-vous à l’Eglise de Dieu ? Et il répond : La foi ! ».

Bien sur, pour qu’un adulte vienne demander le baptême, il faut qu’il ait déjà la foi. Mais c’est parce qu’il demande le baptême, que par une sorte d’anticipation, le sacrement agit déjà en son âme. S’il prétendait avoir la foi, mais refusait le baptême, il serait la victime d’une illusion.

 C’est compte tenu de ce contexte théologique que l’on peut aborder l’exposé du R.P. Malik, qui vise à mettre en garde contre des attitudes psychologiques ou sociologiques que l’on confond souvent avec la foi.

Voici donc le texte du R.P. Malik, parfois légèrement retouché, pour tenir compte du fait que le texte original était dit en arabe et était oral ; il ne pouvait donc contenir toutes les précisions que peut et doit comporter un texte écrit en français.

Nous commencerons en premier par exposer CE QU’EST N’EST PAS LA FOI:

 

Les Sentiments et les Emotions.

La Foi n’a pas un rapport direct nécessaire avec les sentiments et les émotions. Verser des larmes devant une icône de la Vierge ou une statue de Jésus sur la Croix par exemple n’a aucune relation nécessaire avec le sens de la Foi Chrétienne.


L’Hérédité.

Dire q’est chrétien un enfant parce qu’il est né de parents chrétiens n’a pas de sens. La Foi chrétienne est le fruit d’une volonté libre et personnelle collaborant avec la grâce surnaturelle reçue par le baptême.

 

La pratique des Rites.

La pratique des différents rites religieux, comme assister à la messe, allumer un cierge ou même l’appartenance à des mouvements spirituels ou missionnaires ne signifie pas nécessairement  que l’on est croyant, que l’on a la foi. Il s’agit là de signes extérieurs, et la foi ne consiste pas nécessairement à pratiquer tel rite ou tel signe.

 

Adhésion à la Foi et Appartenance à une Communauté Sociologique.

Tenir qu’une personne déterminée a la foi pour la raison qu’elle vit dans un environnement chrétien ne signifie automatiquement que cette personne a la Foi. La Foi Chrétienne n’est pas conférée par l’appartenance ou l’adhésion à une communauté  sociologique ou pour des raisons sociologiques.

 

Adhésion à la Foi, et les Sciences ou la Philosophie.

La Foi chrétienne ne peut nullement se déduire d’une philosophie ou d’hypothèses scientifiques ; elle ne vient pas de recherches ayant pour but de démontrer l’existence d’un Etre Suprême expliquant l’existence de l’Univers.

Le concile Vatican I a rappelé :  Notre sainte Mère Eglise tient et enseigne que Dieu, principe et fin de toutes choses, peut être connu avec certitude par la lumière naturelle de la raison humaine à partir des choses créées. Ce n’est pas là la foi ; car c’est une conviction philosophique exacte, et l’on peut tenir que des philosophes, tels Platon ou Aristote, ont eu cette conviction, de manière plus ou moins confuse.  Mais ce n’est pas là la FOI. Et le même Concile Vatican I déclare : L’Egilse Catholique professe que cette foi, qui est le commencement du salut, est une vertu surnaturelle par laquelle, sous l’impulsion de la grâce de Dieu et avec son secours, nous croyons à la vérité de ce qu’il nous révèle, non pas à cause de la vérité intrinsèque des réalités révélées perçue à la lumière de la raison naturelle, mais à cause de l’autorité de Dieu Lui-même se révélant, Lui qui ne peut se tromper, ni nous tromper. 

 

L’adhésion à la Foi en vertu d’une Civilisation.

La Foi Chrétienne n’a pas de relation directe, ni de près ni de loin, avec ce qu’on a coutume d’appeler civilisation. La civilisation a tendance à changer de visage avec le temps tandis que la Foi est immuable. Elle ne change pas à travers les siècles. Mais l’intelligence humaine peut percevoir avec plus de profondeur ce qu’implique cette foi immuable. C’est ainsi notamment que depuis le XIXème s. ont été proclamé les dogmes de l’Immaculée Conception puis l’Assomption. Mais c’est parce que ces dogmes étaient crus plus ou moins clairement depuis l’origine qu’ils ont été proclamés. Ce n’est pas parce qu’ils ont été proclamés qu’ils sont devenus objet de foi.

 

L’imposition de la Foi par la Force.

La Foi ne peut pas être imposée  par la force, même pas par Dieu lui-même. On accepte la Foi ou bien on La refuse, et cela en toute liberté et conviction personnelles.

 

Le Fanatisme Religieux.

Le fanatisme religieux est une forme sociale et sociologique qui n’a aucune relation avec la Foi. Au contraire la Foi est l’anti-fanatisme.

 

La Morale.

La Foi Chrétienne n’est pas l’aboutissement ou le résultat d’une Morale ou d’un ensemble de règles morales définies, comme par exemple l’interdiction de voler ou de tuer par exemple. Même le respect des Dix Commandements par une personne ne signifie pas que cette personne a la Foi.

 

La conviction de l’Existence de Dieu.

Comme on l’a vu à propos de la Philosophie et des Sciences, cette conviction, si louable soit-elle, est une conviction naturelle, alors que la foi est une vertu surnaturelle.

 

 

MAIS ALORS QU’EST-CE QUE LA FOI CHRETIENNE?

 

La Foi Chrétienne est l’accueil, sous l’action de la grâce et avec son secours, de la Bonne Nouvelle révélée par Jésus-Christ, et la croyance en cette Bonne Nouvelle.

Cette Bonne Nouvelle (c’est le sens du mot Evangile) nous révèle l’existence d’un Nouveau Chemin qui nous permet de se débarrasser de notre misère humaine, cette misère qui fait souffrir tous les Hommes sans exception.

 

Pourquoi Untel naît homme alors qu’Unetelle naît femme?… Pourquoi Untel est intelligent alors qu’Untel est idiot?… Pourquoi Untel est malade alors qu’Untel est en bonne santé?…Pourquoi Celui-ci vieillit et cet autre meurt?… Pourquoi Celui-ci est médecin et cet autre est ingénieur?… Pourquoi Celui-ci vit au Liban et cet autre vit en France? etc…etc…

Tout ceci représente une réalité imposée à l’homme depuis sa naissance, qui l’accompagne durant sa vie et le poursuit jusqu’à sa mort, enchaînant sa condition et contrôlant sa pensée et son mode de vie… sans parler des différences d’opinions, de la cupidité, de l’attachement au prestige, au pouvoir, des instincts etc…etc…tout cela sous forme de  différentes sortes de chaînes qui emprisonnent l’être humain dans son ensemble et façonnent sa pensée en la plongeant dans des contradictions et des dissensions inextricables et amères, qui le mettent dans un état de misère et de division intérieure.

Qui donc peut venir au secours de l’homme et le libérer des entraves qui s’imposent à lui depuis sa naissance?

Qui donc peut venir à son secours et le libérer de ses divisions intérieures et extérieures?

Qui donc peut venir à son secours et le libérer de cette misère humaine?

C’est là qu’interviennent les Savants et les Philosophes pour tenter de trouver la réponse à toutes ces questions et ils n’en trouvent aucune.

Ils cherchent en vain sans jamais trouver la solution qui va délivrer l’homme de sa misère et le conduire à un état de stabilité et de quiétude.


Cependant, après des années et des années de recherche et de sondage, le grand savant grec Socrate déclare avoir trouvé la réponse à toutes ces questions qui sont à l’origine des troubles de l’homme et de sa profonde misère:

La réponse à ces questions est qu’il n’y a pas de réponse!

Un seul homme… un seul, est venu annoncer à toute l’humanité la réponse à toutes ces questions: Jésus-Christ.

Jésus-Christ nous révèle que nous venons tous de Dieu qui est Amour Parfait. L’origine de nos tourments et de notre misère humaine vient du fait de notre éloignement de Dieu-Amour. C’est pourquoi notre Salut est tributaire de notre rapprochement de Dieu Amour-Charité et de l’amour du prochain qui est image de Dieu. C’est alors que nous pourrons parvenir à la Paix intérieure et partant à la Joie intérieure sans commune mesure avec toute autre joie, par le fait que cette Joie se fond avec Dieu Lui-même et transforme nos chaînes en moyens mis au service des oeuvres de l’Amour-Charité.

Néanmoins, le terme d’Amour-Charité est un concept des plus difficiles à mettre en pratique. Cela, pour la raison que nous ne pouvons pas vivre l’Amour-Charité qu’après être passé par des difficultés personnelles qui sont représentées par le sens de la vraie Croix  que nous devons porter pour nous vaincre nous-même, et d’abord notre égocentrisme avant d’entamer tout acte de charité.

Aussi, en raison de ce qui précède, l’Eglise a élaboré un texte sommaire du sens de la Foi Chrétienne en général, et de la Foi Catholique en particulier, qui est le Credo que nous récitons pendant la messe.

Ce qui veut dire que notre Salut est en Jésus crucifié pour nous et ressuscité vainqueur d’entre les morts, une réalité-vérité et un exemple édifiant dans la pratique de l’Amour-Charité qui nous fait sortir vainqueurs en fin de compte en passant par la Croix.

Il est donc important de noter que la Foi Chrétienne ne repose pas sur la Science, la Philosophie ou la Sagesse. Elle réside dans la Révélation Divine et directe de ce Mystère et dans notre adhésion absolue à cette Révélation.

Rien ne garantit la véracité de cette Révélation sinon notre seule Foi en la personne de Jésus-Christ et par la grâce qu’Il nous accorde.

Par le terme Révélation directe il faut comprendre que cela vient directement de la part de Jésus qui s’adresse à nous personnellement, ou bien de la part de l’Esprit-Saint à travers l’Eglise, et non pas par le moyen de “l’inspiration” qui est un terme usité dans d’autres religions telles que l’Islam et qui ne signifie absolument pas “Révélation” du Mystère de la Foi Chrétienne.

C’est pourquoi, en se basant sur la Révélation de ce mystère par Jésus-Christ personnellement, tout dieu qui ne porte pas la qualité d’Amour-Charité ne nous concerne plus et ne pouvons pas croire en lui même si ce dieu possède d’autres qualités ou pouvoirs à l’exemple du dieu de Voltaire que ses convictions ont conduit à concevoir un dieu puissant qui contrôle l’Univers. Aussi pouvons-nous affirmer que Voltaire n’était pas Chrétien parce qu’il a lui-même créé un dieu de sa propre invention, fruit de son imagination.

Quant à l’expression “avoir la Foi”, dans le sens absolu du terme, il renvoie à toute personne qui croit en un message céleste révélé par Dieu comme chez les Chrétiens ou d’inspiration divine comme chez les Musulmans, ou par contact direct à travers les Prophètes comme chez les Juifs.

En conclusion, après avoir saisi le sens de la Foi Chrétienne, nous devons revoir au plus profond de nous-mêmes et en toute sincérité pour apprendre à séparer sérieusement

ENTRE la mise en pratique dans notre vie quotidienne de la Foi  à travers le don de soi total et le détachement au service du prochain dans le besoin

ET la simple pratique des rites et liturgies religieuses qui peuvent rester tout extérieurs, et n’être qu’une simple routine qui ne mène à rien.

Comments