Nos domaines de compétences

La psychologie cognitive

Elle s’intéresse au fonctionnement des grandes fonctions mentales supérieures telles que la mémoire, l’attention, la communication, la compréhension, le raisonnement, l’apprentissage…

La neuropsychologie

Lorsque les grandes fonctions mentales supérieures sont altérées, cette discipline de la psychologie s'intéresse à la relation entre ces altérations et le fonctionnement cérébral. L'objectif étant de cibler l'origine du trouble afin de remédier aux difficultés des patients.


Les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC)

"Les thérapies comportementales et cognitives représentent l'application de la psychologie scientifique à la psychothérapie. Elles mettent l'accent sur l'utilisation d'une méthode expérimentale issue des lois de l'apprentissage afin de comprendre et de modifier directement les comportements et les émotions perturbatrices." (J. Cottraux).

Les TCC consistent donc essentiellement à façonner les comportements et les pensées favorables dans un sens déterminé avec le patient, et à entraîner des réponses d'habituation qui permettrons l'extinction des comportements et pensées inadaptés.

La Remédiation Cognitive


Qu’est-ce que c’est ?

La remédiation cognitive est une stratégie d’intervention qui a pour objectif d’améliorer les fonctions cognitives déficitaires. (Medalia & Lim, 2004)

C’est une forme de prise en charge psychologique accompagnant le développement de l’intelligence et de ses déterminants affectifs et motivationnels. (Paour et al.2009)

Elle se fonde sur l’hypothèse de la plasticité cérébrale afin de favoriser et consolider de nouveaux apprentissages et a pour objectif de corriger et/ou d’améliorer les défaillances cognitives objectivées.

La remédiation cognitive est proposée lorsque des troubles des fonctions cognitives ont été objectivés après un bilan cognitif/neuropsychologique. Elle s’inscrit dans une démarche individuelle axée sur le rétablissement avec la mise en œuvre d’objectifs concrets à atteindre en fin de prise en charge.

Chaque programme, validé scientifiquement, propose de stimuler les processus dysfonctionnels (attention visuospatiale, planification, mémoire de travail, etc.) et de mettre en place de nouvelles stratégies pour permettre l’apprentissage. La remédiation cognitive développe une méthode du traitement de l’information qui permet à l’enfant et l’adulte de développer des stratégies pour traiter ces informations. Elle limite l’impulsivité, et permet d’accroitre la métacognition. Des programmes existent concernant la neuro-cognition (troubles liés à l’attention, la mémoire, la planification, l’attention visuospatiale, l’impulsivité, etc.) et la cognition sociale (elle est utilisée notamment dans le cadre de troubles liés à la théorie de l’esprit et la compréhension des émotions d’autrui).

Dans le cadre d’un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité, nous employons deux programmes de remédiation cognitive permettent de stimuler les fonctions cognitives fragilisées, de diminuer l’impact du trouble déficitaire de l’attention ainsi que de limiter l’impulsivité. Il s’agit de CRT (Cognitive Remediation Therapy) et de Cognitus & Moi.

Le programme CRT Enfant/Adulte est composé de 3 modules ciblant respectivement :

- La flexibilité mentale (il s’agit de la capacité à passer d’une tâche à une autre sans perdre les éléments en mémoire, ainsi que résoudre des problèmes complexes en simulant les possibilités).

- La mémoire de travail (elle est le processus permettant de manipuler et d’effectuer un traitement sur des informations à court terme).

- La planification (essentielle pour résoudre des tâches complexes, s’organiser et résoudre les problèmes pouvant survenir dans la vie quotidienne).

Pour chacun des modules, 6 à 8 séances sont effectuées, suivies de tâches à domiciles, fondamentales pour le transfert des apprentissages. Il est bien connu, qu’une stratégie effectuée dans plusieurs environnements différents et de manières distinctes sera plus facilement mémorisée et automatisée. La thérapie par remédiation cognitive, nécessite une implication importante tant par les séances qui sont rapprochées (1 par semaine au minimum), mais aussi par l’application des tâches à domiciles.

Chaque remédiation cognitive est personnalisée, dépend de l’objectif fixé, et des attentes de chaque personne. De plus, en fonction des ressources et de fragilités (cognitives) de chacun.e, les séances seront construites différemment. L’accent peut être mis davantage sur les capacités de planifications, ou de mémoire de travail, en fonctions des plaintes au niveau de la vie quotidienne et des résultats au bilan cognitif effectué.

Une remédiation cognitive par ces outils ne peut s’effectuer sans bilan cognitif détaillé préalable.

Voici, à titre d’exemple un déroulé type des séances de remédiation cognitive avec l’outil CRT enfant/adulte.

Pour les enfants, la remédiation cognitive est recommandée à partir de 7 ans, elle peut être effectuée en parallèle d’un traitement médical (comme le Méthylphénidate) dès lors que la posologie est stable.


Séance 1 - Définition des objectifs

Séance 2 - Psychoéducation

Séances 3 à 9 - Module Flexibilité

Séances 10 à 17 - Module Mémoire de Travail A et B

Séances - 18 à 24 - Module Planification

Séance 25 - Conclusion sur la prise en charge

Séances 26 et 27 - Suivi à 3 mois, puis 6 mois