Citations


 Un son, pour moi, est comme un oiseau transparent. (Karlheinz Stockhausen)  

Vous n'enseignez pas ce que vous savez, vous enseignez ce que vous êtes. (Jean Jaurès)

Ma patrie, c'est la langue française. (Albert Camus) 

Celui qui ne connaît pas les langues étrangères ne connaît rien de sa propre langue. (Johann Wolfgang Von Goethe)

Qui apprend une nouvelle langue acquiert une nouvelle âme. (Juan Ramon Jimenez)

Apprendre une autre langue, c'est comme le commencement d'une autre vie. (Michel Bouthot)

Dès qu'on parle une langue étrangère, les expressions du visage, des mains, le langage du corps, changent. On est déjà quelqu'un d'autre. (Isabelle Adjani)

Écrire proprement sa langue est une des formes du patriotisme.
(Lucie Delarue-Mardrus) 

Il n'existe pas de forme plus haute d'appartenance à un peuple que d'écrire dans sa langue. (Heinrich Böll)

Nichts Großes in der Welt geschieht orne Leidenschaft. (Rien de grand dans le monde ne s'accomplit sans passion.) (Georg Wilhelm Friedrich Hegel)


Chaque langue voit le monde d'une manière différente. (Federico Fellini)

La connaissance s'acquiert par l'expérience, tout le reste n'est que de l'information. (Albert Einstein)

Une langue est une logique. On écrit bien lorsqu'on exprime une idée ou une sensation par le mot juste. Tout le reste n'est que pompons et falbalas. (Emile Zola)

Les oiseaux sont les plus grands musiciens qui existent sur notre planète. (Olivier Messiaen)

Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur. (Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais)

For the sheer sensual joy of singing, no language gives me more pleasure than French. (Renée Fleming)

A mesure que nous acquérons des compétences, ces compétences requièrent de moins en moins d'attention consciente. (Frank Schimacher)

I have a particular affliction: I am unable to say a word I can't spell. (Jessye Norman)

Rien ne résiste à un acharnement de fourmi. (Victor Hugo)

Ma vie est une énigme dont ton nom est le mot. (Victor Hugo)

Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. (François Rabelais)

Enfin non pas une citation mais ma dédicace (Chopin)

Il existe quelque chose qui anoblit la souffrance et sublime la douleur : l’art. (Aldo Ciccolini)

Tant que je ne saurai pas lire, je ne serai pas intelligent. (Ethan Waldman Garçon)

"La voix humaine me semble si belle intérieurement, et prise au plus près de sa source, que les diseurs de profession presque toujours me sont insupportables, qui prétendent faire valoir, interpréter, quand ils surchargent, débauchent les intentions, altèrent les harmonies d’un texte, et qu’ils substituent leur lyrisme au chant propre des mots combinés." (Paul Valéry)