UTILITAIRES

LOCALISATION

INFRASTRUCTURE

AUTRES LIENS STATIONS VOISINNES

OURAGANS

Les ouragans

Définition

Cyclone

Tempête caractérisée par le mouvement giratoire convergent et ascendant du vent autour d'une zone de basse pression. Il s'agit d'un système météorologique pouvant s'étendre sur plusieurs centaines de kilomètres. Un ouragan peut durer des semaines et parcourir des milliers de kilomètres. Un Lorsqu'il parvient à maturité, il devient ouragan.

Tornade

Système météorologique très compact et localisé. Perturbation atmosphérique tourbillonnante de petite dimension mais très intense et destructrice qui dure au plus quelques heures.

Ouragan

Système météorologique représentant un cyclone rendu à sa maturité. Il faut savoir aussi que le centre d'un ouragan (aussi appelé oeil) n'est pas nécessairement une tornade.

Introduction

L'ouragan est une puissante tempête qui engendre des vents extrêmement rapides. L'ouragan est un cyclone (dépression) de très forte intensité. Il abrite parfois des centaines d'orages et peut s'étendre sur des centaines de kilomètres. Lorsque l'ouragan atteint le continent, il engendre des pluies torrentielles qui inondent villes et villages. Les cyclones de très grande intensité sont appelés ouragans en Amérique du Nord et dans les Caraïbes.

Termes désignant les cyclones :

  • Ouragan en Amérique du Nord et dans les Caraïbes,
  • Typhon dans le Sud-Est asiatique,
  • Willi-willi dans l'océan Indien et en Australie.

Sur quoi se base-t-on pour nommer un ouragan

Les ouragans portent tous des prénoms différents, comme l'ouragan John, l'ouragan Andrew, l'ouragan Denise, etc.

Plusieurs démarches ont été successivement adoptées pour nommer chacun des ouragans. Il y a très longtemps, ils étaient nommés en l'honneur du saint du jour. Par la suite, ils portèrent le nom de politiciens et de leur femme. On en est finalement arrivé, en 1979, à établir une liste de prénoms masculins et féminins, anglais, français et espagnols, en alternance.

Les noms utilisés reviennent à tous les 6 ans. Toutefois, il arrive que certains noms soient retirés dans le cas où il représente un ouragan particulièrement dévastateur. C'est en particulier le cas de Frédéric en 1979 et Joan en 1988.

Ouragan, tempête tropicale et dépression tropicale

Les ouragans sont des systèmes météorologiques d'une rare intensité. On parle d'ouragan lorsqu'une dépression amène des vents de plus de 115 km/h. Une dépression avec des vents de 61 km/h ou plus est nommée tempête tropicale alors qu'à des vents de 36 km/h ou plus elle porte le nom de dépression tropicale.

L'image ci-contre montre l'ouragan Opal (1995) vue d'un satellite (l'image a été retravaillée par ordinateur afin de donner aux nuages de l'ouragan un effet 3 dimensions).

Si on coupe de manière transversale cet ouragan en passant par son centre, nous obtenons la vue de coupe ci-contre.

Les flèches bleues indiquent le sens de la circulation générale de l'air dans l'ouragan. Ce dernier est composé de cumulonimbus en grande partie qui donnent des orages violents.

Les ouragans peuvent produire plusieurs tornades lors de leur passage ce qui les rend encore plus dévastateurs. L'on pourrait croire que le centre (l'oeil) de l'ouragan est une énorme tornade. Ce n'est pas le cas. L'oeil peut atteindre plusieurs dizaines de kilomètres alors que les tornades ne dépassent généralement pas 1000 mètres de diamètre.

Comment et où se forment les ouragans?

Les ouragans proviennent des zones tropicales et sous tropicales partout autour du globe, là où l'humidité et la chaleur sont à leur maximum. Le graphique suivant présente à l'aide de flèches rouges les trajets moyens qu'emprunte la plupart des ouragans.

Le graphique précédent ne montre que les trajectoires moyennes. En réalité, un ouragan peut avoir une trajectoire beaucoup plus irrégulière.

Pour l'observateur, l'approche d'un ouragan se manifeste par l'arrivé de cirrus très épais qui envahissent le ciel. Les cirrus font ensuite place à des cirrostratus puis des altostratus. Ensuite viennent les cumulus congestus donnant des averses. Ces dernières ne sont pas répartis également autour de l'ouragan. Les averses se présentent sous forme de bandes dans les spirales de l'ouragan.

Les conditions nécessaires à la naissance d'un ouragan sont:

  • une température de l'océan supérieure à 26,5 degrés celcius;
  • la présence d'une dépression tropicale;
  • des cumulus congestus ou cumulonimbus vigoureux;
  • de l'humidité en grande quantité dans la troposphère;
  • des vents réguliers à toutes les altitudes.

Quelques chiffres

Les ouragans sont des dépressions de forme presque circulaire de dimension plutôt réduite (beaucoup plus petite qu'une dépression moyenne).

Le point central d'un ouragan est appelé l'oeil. Dans cette zone règne le calme presque plat (vent d'environ 30 km/h). Près de ce centre (environ 40 km) les vents sont à leur maximum c'est à dire environ 270 km/h avec des rafales allant jusqu'à 350 km/h.

L'origine des vents violents dans les ouragans est la grande différence de pression.

Entre le centre et l'extérieur de l'ouragan la différence de pression peut être de 10 kPa dans de rares cas mais de 5 kPa en moyenne.

Classification des ouragans

Elle se fait à l'aide de l'échelle de Saffir-Simpson.

Type d'ouragan

Caractéristiques

Catégorie 1

Quelques dommages mineurs sur les maisons mobiles et les quais.
Vents : 117 à 153 km/h

Catégorie 2

Dommages majeurs aux maisons mobiles et déracinement des plantes.
Vents : 154 à 177 km/h

Catégorie 3

C'est au tour des gros arbres d'être déracinés. Toits, fenêtres et portes seront endommagés.
Vents : 177 à 209 km/h

Catégorie 4

Aucune maison mobile n'y survivra. Dommages importants aux sous-sols des maisons.
Vents : 209 à 249 km/h

Catégorie 5

Destruction des grands édifices. Effondrement de plusieurs toits. Dommages très très importants.
Vents : au-dessus de 249 km/h

La marée de tempête

Le plus grand danger lorsqu'un ouragan touche terre après un parcours au-dessus de la mer est la marée de tempête. Un monticule d'eau se forme sous le centre de l'ouragan, où l'eau est soulevée par aspiration. Au-dessus de l'océan, cette bosse est à peine visible, mais elle grossit à mesure que le cyclone se rapproche des côtes. C'est seulement lorsqu'elle touche les côtes que l'eau envahit les terres et fait des dégâts inimaginables!