Actualités‎ > ‎

Internet, du devoir de mémoire au "droit à l'oubli"

publié le 25 sept. 2014 à 09:33 par Utilisateur inconnu   [ mis à jour : 25 sept. 2014 à 09:34 ]
C'est en effet ce paradoxe que nous sommes en train de connaître en l'espace d'une seule vie humaine. L'analyse livrée ici commente et explicite les termes de ce nouveau "droit à l'oubli numérique"consacré par décision de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) le 13 mai 2014 sur la base d'une proposition de la Commission amendée depuis par le Parlement européen. Conciliation difficile entre protection des données personnelles, de la vie privée et liberté d'expression. Rôle de Google. Dans la réalité du texte il s'agit en fait d'un droit au "déréférencement personnel", les pages web restant accessibles (le saviez-vous ?) si on les recherche par d'autres critères que le nom de la personne ayant demandé cet "oubli".
Le Monde, jeudi 25 septembre 2014, p 21
Comments