Gyropode
Le Gyropode est un petit robot sur deux roues capable de s’équilibrer automatiquement à l’aide d’une combinaison de capteurs associant gyroscopes et accéléromètres. En outre, via une interface de commande, il peut se déplacer en translation et en rotation sur un sol plan. Le Gyropode est une reproduction
à petite échelle du Segway©, innovant moyen de transport urbain. Le Gyropode a été conçu et dessiné avec le souci constant de répondre aux contraintes géométriques et fonctionnelles nécessaires au transport sur et efficace de petites charges. Son design compact et sobre allie solidité et précision. Il a été dessiné suivant la méthode innovante de design by manufacturing qui assure un montage simple et rapide ainsi qu’une possibilité de fabrication en masse. Ses qualités font de lui le meilleur Gyropode de sa catégorie.
Cliquez sur les images pour voir la vidéo du groupe Gyropode.


iscan

Il s'agit de transformer un iPhone 4 (ou iPad suivant les disponibilités) en scanner 3d portable utilisable par un non-voyant pour se guider. Techniquement, il s'agit de connecter un laser Hokuyo URG-04LX à l'entrée série « iPod » de l'iPhone, et de développer une petite application associée sur l'iPhone (créativité nécessaire : l'interface pour non voyants doit être sonore !).

Au niveau mécanique, il s'agit de bien intégrer l'iPhone, l'Hokuyo, les batteries ou carte alim éventuelles et une poignée.

On cherchera à concevoir une mécanique pour que le laser balaye mécaniquement la pièce. A terme (hors projet), le mouvement du système pourra être capté grâce aux accéléromètres de l'iPhone et les trames laser recalées à l'aide d'un algorithme du type SLAM.

L'objectif du projet est d'être capable d'une part de reconstruire une pièce en 3d à l'aide du système, d'autre part de permettre à un nonvoyant de circuler dans une pièce.

Fournitures :

Un iPhone4 ou un iPad.

Un iMac pour le programmer.

Un hokuyo URG-04LX

Des moteurs et des codeurs...

Le client de ce projet est Laurent Bouraoui.



Drone

Il s'agit d'équiper un quadrirotor Mikrokopter pour le transformer en véritable drone intelligent. L'objectif du projet n'est pas d'obtenir un drone complètement autonome mais de préparer le travail des équipes de chercheurs qui vont exploiter la plateforme par la suite en leur fournissant le système le plus complet possible. Nous proposons pour ce projet trois transformations indépendantes :

  • L'équipement de la plateforme avec des roulettes (3 roues sphériques) et un servomoteur, de manière à transformer le Mikrokopter en robot à roues capable de monter des marches. L'idée est d'incliner la plateforme afin qu'à l'aide des roulettes elle avance sur le sol juste avec la rotation des pales.

  • L'équipement de la plateforme avec un télémètre laser Hokuyo URG-04LX (140g), lui-même orientable grâce à un servomoteur, de manière à pouvoir utiliser notre algorithme de SLAM (Simultaneous Localization and Mapping) pour que le drone avance automatiquement, au sol comme en l'air. On cherchera à monter dessus un petit miroir permettant du même coup de mesurer en temps réel la distance au sol. Les informations du capteur seront transmises en Wifi vers un PC au sol.

  • Le carénage des hélices (en EPP?), pour plus de sécurité.

La contrainte principale est que l'ensemble des ces deux éléments ne dépasse pas les 400g de charge utile embarquable.

Une tâche importante est le reverse-engineering de la plateforme existante eu vue d'autoriser deux modes de pilotage : manuel à travers la télécommande (protocol numérique PCM), automatique à travers le Wifi., et la commutation d'un mode à l'autre à travers la télécommande. Par ailleurs, il faudra être capable de transmettre les informations des capteurs (centrale inertielle) pour que les calculs déportés (SLAM) prennent en compte ces informations.

Par ailleurs, le Mikrokopter arrive en kit... Bon montage !

Fournitures :

  • Un kit MikroKopter MK Basicset L4-ME

  • Un hokuyo URG-04LX à connexion Série.

  • Un convertisseur 2 Serie-Radio pour l'émission des données (au choix : WiPort, ou Carte EpiTech balise Eurobot qui assure cette fonction, soit carte mère MBS270 de Mobisense)

Le client est Bruno Steux.

Ċ
Franck Blascheck,
26 sept. 2010 à 02:18
Comments