Mecatro 2A‎ > ‎2010-2011‎ > ‎

Projection multi-résolution


Contexte:

Le contexte de ce projet est l’utilisation de la réalité virtuelle pour la conception et le développement en environnement immersif de produits automobiles.

On entend par environnement immersif un système permettant à un utilisateur de visualiser une maquette virtuelle en stéréoscopie à l’échelle un, et d’interagir en temps réel avec celle-ci.

L’application vise à tester ou (et) à manipuler virtuellement les Interfaces Homme-Machine d’un tableau de bord virtuel, comme les boutons, les écrans de navigation ou d’information.

Cependant les possibilités de vision (en particulier pour la lecture des textes sur les écrans de la planche de bord) dépendent de la résolution de l’affichage qui se fait actuellement par vidéoprojection par l’arrière de l’écran.

Avec les vidéoprojecteurs actuels haut de gamme (entre 50 000 et 100 000 euros), la résolution est nettement trop faible : il faudrait exploiter un ensemble de 10 à 20 vidéoprojecteurs pour atteindre une résolution d’images satisfaisante.

Vu le coût prohibitif, une autre solution est d’exploiter 2 vidéoprojecteurs, un pour l’ensemble de l’image et un autre, plus proche de l’écran, ayant pour objectif d’afficher sur une zone restreinte de surface de l’écran, cette zone ayant alors une densité plus élevée de pixels.

Cette solution a été testée dans la salle immersive de Mines ParisTech et est satisfaisante. Elle est utilisée au centre de réalité virtuelle de PSA Peugeot Citroën.


Objectif du projet:

La solution testée a le défaut de proposer une zone haute résolution fixe sur l’écran.

L’enjeu de ce projet est d’avoir une zone de multirésolution qui soit maintenant variable sur l’écran, en fonction de la zone observée par l’utilisateur, cette dernière étant connue par tracking de l’œil de l’observateur.

La solution proposée est de mettre un miroir pivotant selon deux orientations pour projeter « en temps réel » la zone haute résolution (HD) du deuxième vidéoprojecteur à l’endroit où regarde l’observateur.

Tuteurs:
C. Didier (Electronique)
Y. Lahellec (Mecanique)
Ċ
Franck Blascheck,
26 sept. 2010 à 07:33