Publications et Communications



Maxime Amblard, MdC, Nancy2 et Loria, Nancy, France  

accueil | curriculum-vitae | publications | enseignement | recherche | divers | contact

Nouvelles publications : taln 08 (juin 2008, Avignon)

Document de synthèse des publications [pdf]

 

Publications :

Thèse de doctorat (page dédiée):

    • Maxime Amblard, 2007, "Calcul de représentations sémantique et syntaxe générative : les grammaires minimalistes Catégorielles", université Bordeaux 1 (France), 21 septembre 2007 - 255 pages [manuscrit.pdf][soutenance.pdf]

Actes de conférences internationales avec comité de lecture (4)

    • Maxime Amblard, Christian Retoré, 2007, "Natural Deducation and Normalisation for Partially Commutative Linear Calculi and Lambek Calculus with Product", in S. Barry Cooper, Thomas F. Kent, Benedikt Löwe, and Andrea Sorbi (eds), Computation and Logic in the Real World, CiE 2007, in the series Quaderni del Dipartimento di Scienze Matematiche e Informatiche "Roberto Magari", Sienna (Italia), june 2007 - 12 pages [article.pdf][présentation.pdf]
This paper establishes the normalisation of natural deduction or lambda calculus formulation of Intuitionistic Non Commutative Logic --- which involves both commutative and non commutative connectives. This calculus first introduced by de Groote and as opposed to the classical version by Abrusci and Ruet admits a full entropy which allow order to be relaxed into any suborder. Our result also includes, as a special case, the normalisation of natural deduction the Lambek calculus with product, which is unsurprising but yet unproved. Regarding Intuitionistic Non Commutative Logic with full entropy does not have up to now a proof net syntax, and that for linguistic applications, sequent calculi which are only more or less equivalent to natural deduction, are not convenient because they lack the standard Curry-Howard isomorphism.
    • Maxime Amblard, 2006, "Treating clitics with Minimalist Grammars", in Paola Monachesi, Gerald Penn, Georgio Satta and Shuly Wintner (eds), Proceedings of the 11th conference Formal Grammar’06, FG06, published by CSLI Publications and FoLLI, Malaga (Spain), august 2006, pp. 9-20 - 12 pages [article.pdf][présentation.pdf]
We propose an extension of Stabler's version of clitics treatment for a wider coverage of the french language. For this, we present the lexical entries needed in the lexicon. Then, we show the recognition of complex syntactic phenomenae as (left and right) dislocation, clitic climbing over modal and extraction from determiner phrase. The aim of this presentation is the syntax-semantic interface for clitics analyses in which we will stress on clitic climbing over verb and raising verb.

    • Maxime Amblard, 2005, "Counting Dependencies and Minimaist Grammars", in M. Amblard, Renaud Marlet (eds), Actes de la session étudiante de Logical Aspects of Computational Linguistic, LACL05, publié en rapport de recherche du LaBRI n° 1356-05, Bordeaux (France), avril 2005, pp. 11-14 - 4 pages [article_en.pdf][article_fr.pdf][poster.pdf]
This article describes the existence of a MG generating the counting dependencies L_m = {1^n2^n ... m^n, n in |N }, and an algorithm of construction of the lexicon Lex_m producing this language. It is a generalization of the Stabler presentation with n=5 (Stabler, 1997).


    • Maxime Amblard, Alain Lecomte, Christian Retoré, 2003, "Syntax and Semantics intaracting in a Minimalist Theory", in Denys Duchier (eds), Prospect and advances in the Syntax/Semantic interface, Nancy (France), Octobre 2003, pp 17-22 - 6 pages [article.pdf][présentation.pdf]
After several proposals of a logical account of minimalism, on the basis of the formalization provided by Edward Stabler, we explore more precisely the interface between syntax and semantics. The main idea is that, according to many observations made for instance by Ray Jackendoff [3], the logical form is not the mere result of a derivation after the consumption of formal features. Indeed, there are rather two tasks which are performed on a par : the syntactic analysis properly speaking and the semantical analysis. Both analyses are connected by synchronization links in such a way that a parse can crash for (at least) two reasons : either because of a mismatch of syntactic features, or because of a failure in the semantic derivation.


Conférences internationales sur invitation (2)

    • Maxime Amblard, 2007, "Sur l'interface Syntaxe-Sémantique", colloque en l'honneur d'Alain Lecomte, Novembre 2007, Pauillac [présentation.pdf]
    • Maxime Amblard, 2006, "Treating the Semantics of french clitics with MG", workshop the Logic of Variation, Matteo Cappeletti, January 2006, Utrecht [présentation.pdf]

Actes de conférences nationales avec comité de lecture (4)

    • Maxime Amblard, Johannes Heinecke, Estelle Maillebuau, 2008, "Discourse Representative Theory et Graphes sémantiques: formalisation sémantique en contexte industriel", Actes de Traitement Automatique des Langues, TALN08, Avignon (France), juin 2008, 10 pages

Ces travaux présentent une extension des représentations formelles pour la sémantique, de l'outil de traitement automatique des langues de Orange Labs\footnote{France Télécom R\&D}. Nous abordons ici uniquement des questions relatives à la construction des représentations sémantiques, dans le cadre de l'analyse linguistique.
Afin d'obtenir des représentations plus fines de la structure argumentale des énoncés, nous incluons des concepts issus de la DRT dans le système de représentation basé sur les graphes sémantiques afin de rendre compte de la notion de portée.

    • Maxime Amblard, Houda Anoun, Alain Lecomte, 2006, "Ellipse et Coordination dans les grammaires de type logique", in David Nicolas, Christian Retoré (eds), Actes des Journées Sémantique et Modélisation, JSM06, Bordeaux (France), mars 2006, pp. 13-14 - 2 pages [article.pdf][présentation.pdf]
Les grammaires catégorielles font partie d’un paradigme d’analyse des langues naturelles dit ‘logiques sous-structurelles, i.e. logiques sensibles à la quantité et l’ordre des ressources disponibles. Ces logiques bi-directionnelles ont accordé une grande importance à la non-commutativité des ressources, confondant ainsi les deux niveaux de lagrammaire, (syntaxe abstraite et forme phonologique). Ces logiques relativement rigides ne sontpas idéales pour traiter les phénomènes non linéaires et/ou non périphériques tels l’ellipse et la coordination.Plusieurs auteurs (Oehrle, Muskens) ont proposé d’en revenir à des systèmes commutatifs afin de pallier à la rigiditédes systèmes bi-directionnels : le fardeau de l’ordre des mots est ainsi délégué au niveau proprement « phonologique», tandis quel’agencement des catégories reste bien l’objet d’une logique.C’est dans cette orientation que nous nous situons ici.
    • Maxime Amblard, 2005, "Synchronisation syntaxe et sémantique, des grammaires minimalistes catégorielles aux Constraint Language for Lambda Structures", in M.ichèle Jardino (eds), Actes des Rencontre des Étudiants Chercheurs en Informatique pour le traitement automatique des Langues, RECITAL05, Dourdan, juin 2005 vol 1, pp 637- 642 - 6 pages [article.pdf][poster.pdf]
Ces travaux se basent sur l'approche computationelle et logique de Ed Stabler , qui donne une formalisation sous forme de grammaire du programme minimaliste de Noam Chomsky. La question que je veux aborder est comment, à partir d'une analyse syntaxique retrouver la forme prédicative de l'énoncé. Pour cela, il faut mettre en place une interface entre syntaxe et sémantique. C'est ce que je propose en utilisant les Grammaires Minimalistes Catégorielles (GMC) extension des GM vers le calcul de Lambeck. Ce nouveau formalisme permet une synchronisation simple avec le lambda-calcul.

Parmi les questions fréquemment rencontrées dans le traitement des langues naturelles, j'interroge la performance de cette interface pour la résolution des problèmes de portée des quantificateurs. Je montre pourquoi et comment il faut utiliser un lambda-calcul plus élaboré pour obtenir les différentes lectures, en utilisant Constraint Languages for Lambda Structures -CLLS.
    • Maxime Amblard, Alain Lecomte, 2006, "Interface syntaxe-sémantique pour les grammaires minimalistes catégorielles", in Actes des Journées Sémantique et Modélisation, JSM04, Lyon (France), mars 2004 -2 pages [article.pdf][présentation.pdf]
Les propositions de systèmes déductifs décrivant les grammaires minimalistes d'Edward Stabler permettent d'étudier l'interface syntaxe sémantique. L'idée principale est que la forme logique n'est pas le résultat immédiat de la dérivation syntaxique mais qu'il existe une analyse sémantique construite en parallèle. Les deux analyses participent à la bonne formation de la phrases, en ceci que les dérivations correctes sont celles dont les deux pendants, syntaxique et sémantique, sont synchronisés. Nous montrons ici comment l'utilisation de contextes permet cette synchronisation.

Conférences nationales avec comité de lecture et sans actes (1)

    • Maxime Amblard, Greg Kobele, Christian Retoré, 2006, "Linguistique Computationnelle : entre sciences cognitive et traitement automatique des langues", Colloque de l'Association pour la Recherche Cognitive, ARCo 2006 - 1 page [article.pdf][poster.pdf]

Rapport de recherche (2)

    • Bruno Méry, Maxime Amblard, Irène Durand, Christian Retoré, 2006, "A case study of the Convergence of Midly Context-Sensitive Formalisms for Natural Language Syntax: from Minimalist Grammars to Multiple Context-Free Grammars", rapport de recherche INRIA 6042, décembre 2006 - 67 pages [rapport.pdf]
    • Maxime Amblard, 2004, "Représentations sémantiques pour les grammaires minimalistes", rapport de recherche INRIA 5360, novembre 2004 - 53 pages [rapport.pdf]

Édition d'ouvrage (1)

    • Maxime Amblard, Renaud Marlet, 2005, "Student Session of Logical Aspects og Computational Linguistics", Actes de la session étudiante de Logical Aspects of Computational Linguistic, LACL05, publié en rapport de recherche du LaBRI n° 1356-05, Bordeaux (France), avril 2005 - 44 pages [actes.pdf]

Mémoires (3)

    • Maxime Amblard, 2003, "Représentations sémantiques pour les grammaires minimalistes", mémoire de DEA, sous la direction de Christian Retoré et Alain Lecomte, Bordeaux (France), juin 2003 - 44 pages [mémoire.pdf][présentation.pdf]
    • Maxime Amblard, 2003, "About Grammatical Framework", sous la direction de Gérard Huet, Bordeaux (France), janvier 2003 - 44 pages [mémoire.pdf][présentation.pdf]
    • Maxime Amblard, 2002, "Vérification du protocole Otway-Reeves avec l'assistant de preuve CoQ", mémoire de maîtrise, sous la direction de Pierre Castéran, Bordeaux (France), juin 2002 - 44 pages


Communications (16):


  • Maxime Amblard, 2007, Interface syntaxe sémantique dans le cadre du programme minimaliste, séminaire TECH/EASY/LN, FT R&D, Lannion, 14 juin 2006. [diaporama.pdf]
  • Maxime Amblard, 2007, Programme Minimaliste et calcul sémantique, Journées au vert, équipe Signe, carcan, 30 mai 2006. [diaporama.pdf]
  • Maxime Amblard, 2006, Counting dependencies, Les jeunes mathématiciens et leurs aînés, Amsterdam, mai 2006. [poster.pdf]
  • Maxime Amblard, 2006, MG vers MCG, séminaire Signe, Université Bordeaux 1, 23 août 2006. [diaporama.pdf]
  • Maxime Amblard, 2006, Arbres de fusion, Journées au vert, équipe Signe, Mimizan, 27 juin 2006. [diaporama.pdf]
  • Maxime Amblard, 2006, Traitement des clitiques en français dans les grammaires minimaistes, séminaire du LPL, Université d’Aix-en-Provence, 19 mai 2006. [diaporama.pdf]
  • Maxime Amblard, 2005, About clitics , réception de chercheurs Hollandais, université Bordeaux 1, 15 décembre 2005.
  • Maxime Amblard, 2005, Quantifier Scope with MG , réception de chercheurs Allemands, université Bordeaux 1, 16 septembre 2005.
  • Maxime Amblard, 2005, Quantification, présentation lors de la journée jeunes chercheurs LACL05, université Bordeaux 1, 2 mai 2005.
  • Maxime Amblard, 2005, Generative power of Minimalist Grammars, présentation lors de la journée jeunes chercheurs LACL05, université Bordeaux 1, 2 mai 2005.
  • Maxime Amblard, 2005, De la Syntaxe à la sémantique, pour une théorie du minimalisme, séminaire des doctorants, LaBRI, université Bordeaux 1, 2 mars 2005. [diaporama.pdf]
  • Maxime Amblard, 2005, Calcul de représentations sémantiques, séminaire Signes, université Bordeaux 1, 10 janvier 2005. [diaporama.pdf]
  • Maxime Amblard, 2004, Syntaxe et sémantique pour les GMs, rencontres Verone/Utrecht/Bordeaux, 15 juin 2004.
  • Maxime Amblard, 2004, Grammaires Minimalistes Cat́egorielles, rencontres Nancy/Bordeaux, 24 juin 2004.
  • Maxime Amblard, 2003, Représentations sémantiques pour les grammaires minimalistes, Xerox XRCE, mai 2003.
  • Maxime Amblard, 2003, Implémentation de représentations sémantiques dans les grammaires minimalistes, séminaire Signes - travaux de DEA, université Bordeaux 1, 20 mars 2003. [diaporama.pdf]