Projet d'établissement


See page in English:  (This is a computer translation of the original webpage. It is provided for general information only and should not be regarded as complete nor accurate.)
Véase la página en español:

 
Projet d'Etablissement 
 
Ecole maternelle
et
Ecole primaire
 

Mater Dei

 

Raison d’être du Projet d’Etablissement.


Article 67 du décret Mission de juillet 1997.


« Le Projet d’Etablissement définit l’ensemble des choix pédagogiques et des actions concrètes particulières que l’équipe éducative de l’établissement entend mettre en œuvre en collaboration avec l’ensemble des acteurs et partenaires visés à l’article 69 § 2, pour réaliser le Projet Educatif et Pédagogique du Pouvoir Organisateur »


« Le Projet d’Etablissement est un outil pour atteindre les objectifs généraux et les objectifs particuliers du décret ainsi que les compétences et savoirs requis. »


 

 Introduction.


Le présent Projet d’Etablissement est le deuxième Projet élaboré par le Conseil de Participation. Il se base comme le précédent sur une somme de « déjà-là » qui constituent l’histoire et la philosophie de notre école. Le texte du premier Projet est consultable auprès des Directions de chacune des sections. La philosophie de travail est exprimée aux parents lors des entretiens en vue de l’inscription de leur enfant.


Le texte ci-dessous constitue notre Projet d'Etablissement. Ce document exprime notre volonté collective de concrétiser le Projet Educatif et Pédagogique de notre Pouvoir Organisateur en visant à réaliser pendant les trois prochaines années les quelques actions définies comme prioritaires par et pour notre communauté éducative. Celles-ci s'inscrivent dans le cadre du décret "Missions" du 24 juillet 1997 et en cohérence avec l'inspiration du Projet Educatif du réseau, "Missions de l'école chrétienne", ainsi que des Projets Pédagogiques de la FédEFoC (Fédération de l'Enseignement Catholique) contenus dans le PIASC (Programme Intégré Aux Socles de Compétences).


La réalisation de ce Projet d'Etablissement qui est une œuvre collective nécessitera la collaboration des différents partenaires: parents, enseignants, direction, Pouvoir Organisateur, acteurs externes. Cette responsabilité partagée par les différents acteurs s'exerce à toutes les étapes du projet: sa conception, sa réalisation, son évaluation.


La mise en œuvre de notre Projet d'Etablissement s'inscrit dans la continuité des actions entreprises ces dernières années et dans la tradition de notre école. Ces réalisations devront être confrontées aux réalités du terrain et notamment à une disponibilité des moyens nécessaires à leur mise en œuvre.

 


Axe pastoral.


Nous souhaitons maintenir les projets actuels et si possible encore les améliorer autour des trois temps que doit posséder notre enseignement : connaître, célébrer, vivre.


Ces trois temps se vivront notamment à travers


  • La catéchèse ou le cours de religion ;

  • La préparation et participation à des temps de prières et à des célébrations

  • L’invitation faite aux enfants à suivre le message évangélique dans leur vie quotidienne et des évènements liturgiques de l'année.  


Axe pédagogique.


Nous souhaitons articuler la dimension pédagogique de notre travail autour de deux axes prioritaires : la différenciation et l’évaluation. (voir glossaire)


Afin de donner aux élèves les outils nécessaires pour bâtir leur avenir, il est indispensable de travailler les méthodes d’apprentissage. « L’enfant doit apprendre à apprendre. » Cette phrase est la base du Projet Pédagogique.


Notre volonté d’harmoniser tous les passages, qu’ils soient dans le passage du maternel au primaire grâce au 5/8, entre les cycles ou en fin de cycle primaire, reste pour nous une priorité !


Le travail effectué depuis quelque temps déjà au niveau du passage maternel – primaire va s’accentuer autour des deux axes prioritaires cités ci-dessus. Nous souhaitons également tisser des liens avec les enseignants du secondaire pour harmoniser nos pratiques !  


Voici quelques pistes de travail autour des deux pistes précitées :


  • Favoriser l'autonomie par des procédés différenciés en fonction des classes.

  • Respecter les enfants au travers d'exigences différenciées: accorder le droit à l'erreur, aider et orienter dans les recherches, encourager, donner du sens aux apprentissages.

  • Reconnaître et développer des talents personnels dans les différentes activités rencontrées au sein des classes.

  • Développer les aptitudes nécessaires à l'enseignement secondaire en accentuant l'esprit de recherche, en encourageant les exercices de mémorisation et de compréhension, en proposant une méthode pour la tenue des fardes.


Nous désirons également privilégier une compétence disciplinaire précise, la lecture.


« Lire, c’est recourir aux diverses formes de messages écrits dans ses actes quotidiens pour imaginer, prendre du plaisir, s’émerveiller, comprendre les autres, s’informer, mettre en mémoire, … »


Vous trouverez ci-dessous des propositions d’activités replacées dans le cadre du travail en cycle. Il va de soi que cette liste ne doit pas être prise au pied de la lettre : toutes ces activités ne seront pas nécessairement mises en place dans la classe de votre enfant. Elles seront dans bien des cas remplacées par des activités qui s’adapteront le mieux à la classe.


  1. Liste non exhaustive des activités fonctionnelles (voir glossaire) pour donner le goût de lire :


Activités fonctionnelles

Cycle

2,5/8

Cycle 8/12

Créer un coin lecture en classe, un coin documentation, choisir le livre de la semaine.

X

X

Raconter ou lire des histoires aux enfants en classe.

X


Faire lire un passage par un enfant qui le raconte ensuite aux autres enfants.


X

Parler du livre lu, partager son plaisir, donner son avis.

X

X

Terminer seul à la maison un livre commencé en classe.

X

X

Donner à l'enfant le droit de choisir ses lectures, d'abandonner sa lecture, de relire un livre.

X

X

Jouer avec les livres : associer une couverture à un titre, deviner le titre, retenir un titre...

X


Proposer, conseiller des livres, guider des choix, donner un avis sur le genre, la difficulté...

X

X

Prévoir dans l'horaire un moment de lecture-plaisir.

X

X

Rencontrer des auteurs francophones.

X

X


  1. Liste non exhaustive des activités fonctionnelles pour orienter sa lecture en tenant compte des éléments de la situation de communication :


Activités fonctionnelles

Cycle

2,5/8

Cycle 8/12

Elaborer des significations, émettre des hypothèses, anticiper un mot manquant, une lettre cachée, un passage manquant...

X

X

Expliquer la discrimination visuelle, le balayage, le repérage.

X


Travailler la lecture d'indices.


X

Identifier un contexte de communication (Qui écrit ? Dans quel but ?)


X

Observer la cohérence entre phrases, paragraphes, unités grammaticales, avec insistance sur le sens autant que sur la forme et en faisant attention à la terminologie trop vite amenée.


X

Retrouver un mot, une information, lecture sélective.

X

X

Comprendre un texte lu, associer mot-image, compléter une phrase, remettre de l'ordre, lire des consignes, vrai-faux, choix multiple, questions de raisonnement, choisir un titre, associer texte et résumé...


X

Faire des "aller-retour" expression orale - expression écrite : bain de langage, jeux de rythmes, théâtre -> lecture orale d'images puis de textes -> oraliser sa lecture, élaborer des phrases correctes en réutilisant le vocabulaire, les concordances de temps... -> relire le texte avec cette préparation, le débit sera plus fluide et la compréhension meilleure.


X

De même, par observation et "aller-retour", faire d'un bon lecteur un bon "rédacteur". D'abord par imitation (portrait, description, poésie, publicité...) puis création (résumé...).


X


  1. Liste non exhaustive d'activités de structuration (voir glossaire)


Activités de structuration

Cycle

2,5/8

Cycle 8/12

Aborder différents types de textes (argumentatif, informatif, descriptif, narratif, injonctif, poétique, dialogué).

X

X

Classer les différents écrits.

X

X

Dégager l'organisation générale de chaque type de texte.


X

Replacer chaque type de texte dans un contexte de communication. Quand utiliser ce type de texte ? Pour qui ?

X

X


En conclusion, il semble évident qu'à tout âge, les activités de lecture sont (ou devraient être) au centre de toutes les autres activités puisqu’elle est l’outil qui permet la construction de tous les savoirs (mathématique, éveil, religion, néerlandais, …).




Education corporelle


C’est également par le biais de l’éducation corporelle que l’enfant apprendra plus facilement à lire. Parce qu’il aura expérimenté, vécu et perçu à travers son corps et à travers la manipulation, les notions de latéralité, d’orientation spatiale et temporelle, l’acquisition de la lecture n’en sera que plus aisée.


 

Axe éducatif.


Nous désirons poursuivre les objectifs généraux suivants:


  • Préparer les élèves à devenir des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique solidaire et pluraliste.

  • Promouvoir la confiance en soi, le développement de la « personne » de chacun des élèves et le respect mutuel à travers la relation de confiance entre l’élève et l’enseignant


Pour atteindre ces objectifs généraux, nous désirons maintenir et/ou développer:


  • L'accueil de tous les enfants.

  • Les projets menés au sein des classes.

  • Le conseil des élèves, le conseil de classe.

  • L'implication des élèves dans les décisions concernant les projets au sein des classes, l'élection des délégués.

  • La sensibilisation et la participation à différents projets humanitaires

  • Le suivi de l'actualité.

 


Axe de la citoyenneté

Introduction

 

L’éducation à la citoyenneté responsable et active au sein de nos écoles vise à conscientiser les élèves tant sur leurs droits que sur leurs responsabilités (Décret du 12/01/07).

L’école vise également à former le citoyen de sa région, de son pays, de l’Europe et du monde dans une société démocratique fondée sur le respect des droits de l’homme. Pour que les élèves deviennent des acteurs de la vie sociale, soucieux de justice et de paix, l’école développe en son sein des pratiques démocratiques. De cette manière, elle les prépare à prendre part à la vie collective, dans ses dimensions associatives et politiques (Mission de l’école chrétienne).


Notre définition de la citoyenneté en tant qu’adulte (Conseil de participation du 06/03/09) :


« La citoyenneté est la participation responsable de toute personne dans la société fondée sur le respect d’un code des droits, des devoirs et de valeurs communes ».


Un travail de réflexion a été demandé aux enfants des sections maternelle et primaire afin de rechercher des comportements observables visant la citoyenneté.

Suite à cela, des objectifs en ont été dégagés :

 

  1. Grandir et vivre harmonieusement ensemble.

  2. Pouvoir s’écouter et s’exprimer dans le respect.

  3. Respecter l’autre dans sa différence.

  4. Respecter son environnement.

  5. Coopérer à un même but.

  6. Sensibiliser les enfants à leur sécurité et à celle des autres.


 

Activités à mettre en place pour tendre vers ces objectifs :

 

  1. Grandir et vivre harmonieusement ensemble :

 

Lois (= règlement de l’école), règles (droits et devoirs) et charte (= règles de vie établies avec les enfants et leurs professeurs pour une vie harmonieuse en classe) :

    • Elaborer ces lois et règles.

    • Vivre ces lois et ces règles au sein de la communauté.

    • Réajuster en fonction du vécu et des expériences.

    • Réparer le dommage à la collectivité si non respect.

    • Sanctions à prendre.

 

  1. S’écouter et s’exprimer dans le respect :

 

Conseil de classe et conseil des élèves en primaire :

    • Oser dire ce que l’on ressent, ce que l’on pense d’une situation.

    • Avoir l’esprit critique.

    • Participer de manière responsable à la vie en société.

    • Apprendre à dissocier la personne de ses actes et de ses idées = juger ceux-ci et non la personne.

 

  1. Respecter l’autre dans sa Différence :

 

Le partage :

    • Le don de soi, faire part de soi.

    • Apprendre à connaître l’autre dans ce qu’il est.

    • S’ouvrir au monde extérieur (activités socioculturelles, classes de dépaysement).

    • Développer la solidarité (tutorat, parrainage).


 

  1. Respect de son environnement :

 

Impliquer et responsabiliser l’enfant dans son milieu pour le rendre « beau » et le protéger :

    • Réduction et tri des déchets.

    • Mobilité responsable.

 

  1. Coopérer à un même but :

 

Développer l’esprit d’équipe, le fair-play, le goût de l’effort :

    • Par le sport, des projets communs.

 

  1. Sensibiliser les enfants à leur sécurité et à celle des autres :

 

Mise en place d’un Kiss et ride et de patrouilleurs.

Sensibiliser les enfants aux règles de la cour de récréation, de la sécurité routière.

 

Cette liste n’est pas exhaustive.

 



Glossaire :


  • Différenciation :

    • C’est une démarche d’enseignement qui consiste à varier les méthodes pour tenir compte de l’hétérogénéité des classes ainsi que de la diversité des modes et des besoins d’apprendre des élèves. (Décret Missions art 5 / PIASC)


  • Evaluation : (voir Règlement des Etudes)


  • Activités fonctionnelles :activités globales qui mettent en jeu plusieurs compétences dans une situation de vie réelle ou simulée. (PIASC)


  • Activités de structuration : activités complexes centrées sur la construction et le développement d’une compétence (parfois plusieurs) disciplinaires et / ou transversales. Elles consistent principalement en pratique d’observation (analyse), d’organisation des savoirs (théorisation progressive), ou d’entrainement dans des contextes différents (exercices). (PIASC)

  • Compétences transversales : les compétences transversales sont des ensembles intégrés d’aptitudes, de démarches mentales et de méthodologie commune aux différentes disciplines à acquérir et à mettre en œuvre au cours de l’élaboration des différents savoirs et savoir-faire. Leur maitrise vise à une autonomie croissante d’apprentissage des élèves. (Décret Missions art 5)

  • Compétences disciplinaires : les compétences disciplinaires constituent un référentiel présentant de manière structurée les compétences à acquérir dans une discipline scolaire donnée. (Décret Missions art 5)