Histoire‎ > ‎

Le blason de la ville de Marseille

La croix est certainement celle qui se trouvait sur le bouclier de Saint Victor. Elle symbolise l'embarquement des croisés pour la terre sainte.



Les grandes armoiries actuelles ont été officialisées par Louis 18 en 1815. Le seul changement est l'apport de la couronne en 1826. Il s'agit d'un lion armé d'un caducée à gauche et d'un taureau armé d'un trident à droite. En 1826, on y rajoute une couronne. En 1883, le conservateur du Cabinet des Monnaies et Médailles, Joseph Laugier, grave la version définitive qui porte l'ancienne devise : Actibus immensis urbs fulget Massiliensis (« La Ville de Marseille resplendit par ses hauts faits »).


Les devise ont évoluées :
- De grands fachs resplend la cioutat de Marseilles (1257).
- Victor defend veravoment marseille et les cioutadans (1257).
- Massilia civitas (1675).
- Massiliam vere victor civesque tuere (1691).
- Actibus immensis urbs fulget Massiliensis (depuis 1691).
- Fama volat (1704).
- Illustrat quos summa fides (1705).
- Eximia civitas (1816).
- Regibus suis semper fidelis (1816)

Autres armoiries connues :

Armoiries du 14 ème siècle

Armoiries du 14 eme siècle


Armoiries sous le 1er empire (1811 - 1814)

Armoiries 1 er empire


Il existe également un très bon article de la part du site des marseillais du monde


Voici le lien vers un livre numérisé (tombé dans le domaine public) de" la revue Marseille" de 1857 ; Vous y trouverez en début de livre une notice sur les armoiries de la ville, puis en page 113 un document sur les mœurs des marseillais au moyen age avec une description de l'arrivée en ville de chevaliers, cela donne une idée de la structure du centre ville en 1300. Puis page 248, un article sur la fin du monde, on croirait à un scénario de film américain de ces dernières années ! Attention cet article porte le nom "des origines de l'imprimerie à Marseille, mais il s'agit d'une erreur le titre de cet article se retrouvant en page 27, à sa bonne place. En page 309, une étude sur les galériens et la galère à Marseille, en page 419, le récit d'une excursion à notre dame des anges (aux dessus de plan de Cuques dans le massif de l'étoile).