Pierre Villa



"Priere vaille", devise de Pierre Villa
Source : Paris, BnF, Fr. 5058. Justification de France contre l'Angleterre, du temps du roy Loys XI.
Numérisé sur [ Gallica ]
Base [ Luxury Bound ]

Armes : bandé de gueules et d'or au chef d'azur chargé de trois étoiles d'argent ; anagrame : "VILLE A PIERRE" et devise "PRIERE VAILLE"
Source : Paris, BnF, Fr. 12326. Jean d'Outremeuse, Le Tresorier de philosophie naturele des pierres precieuses. XVe s.

Biblio : Anne-Françoise Cannella, Gemmes, verre coloré, fausses pierres précieuses au Moyen Âge : le quatrième livre du "Trésorier de Philosophie naturelle des pierres précieuses" de Jean d'Outremeuse, Université de Liège, 2006, p. 30  [ extr. en ligne ]

Voir la devise Piere vaille sur le manuscrit London, British Library, Burney 210, f. 67 [ en ligne ]. Valère Maxime, Facta et dicta memorabilia.
La base "Luxury Bound" d'Hanno Wijsman sur le manuscrit Paris, BnF, Fr. 87, Anciennes chroniques d'Angleterre [ en ligne ]

Pierre Villa, d'une famille piémontaise de Chieri, exerce des activités commerciales et bancaires en Flandres sous Philippe le Bon.
Le Missale Fratrum Minorum  (Turin) de Claude Villa, patricien de Chieri et banquier à Ypres, est orné de miniatures flamandes, dont la page du Calvaire attribuée par Winckler à Simon Marmion.