Caoursin (Guillaume)


Guillaume Caoursin, vice-chancelier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem († 1501)


© Paris, BnF

Source : Paris, BnF, Fr. 5645. Statuts de l'ordre des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, arrêtés sous le grand maître Pierre d'Aubusson. 1490/1500.

Numérisé sur [ Gallica ]

Paris, BnF, Fr. 5646. Traité du siège de Rhodes (27 juillet 1480), traduit du latin par  Guillaume Caoursin, du « commandement de hault et noble Jaques Calliot, chevalier de l'ordre de Jherusalem, commandeur de Brabant et de Liege, seigneur de Chanteraine, et gouverneur des commanderies de Flandres, Hault Avennes, et Escharpigny ». Numérisé sur [ Gallica ]

Voir également la vidéo "Présentation du Siège de Rhodes de Guillaume Caoursin et de la lettre de Soliman le Magnifique à François Ier", à propos du manuscrit Paris, BnF, Lat. 6067. Entretien de M. Hermant, conservateur au département des manuscrits, service médiéval, BnF, et L. Vissière, maître de conférences, université Paris-Sorbonne (Paris IV) et de M.-A. Nielen, conservateur en chef, Archives nationales (Section ancienne) [ en ligne ]

BIBLIO

Jean-Bernard de Vaivre  & Laurent Vissière, "Instructions de Guillaume de Caoursin", dans Art de l'enluminure, 40, 2012, p. 60-87 : L’exemplaire enluminé des oeuvres de Guillaume Caoursin, aujourd’hui
conservé à la Bibliothèque nationale de France (Latin 6067), compte parmi les plus somptueux manuscrits de la fin du XVe siècle. Le manuscrit comprend cinq textes écrits en latin par Guillaume Caoursin, vice-chancelier de l’Ordre de l’Hôpital et secrétaire personnel du grand maître Pierre d’Aubusson : la relation du siège de Rhodes (1480), de la mort de Mehmet II (1481), du tremblement de terre de Rhodes (1481), de l’arrivée du sultan Djem, frère de Bajazet, venu se réfugier dans l’île, et des tractations qui s’en suivirent avec le sultan (1482) mais les textes ultérieurs de Caoursin manquent, ce qui laisse entendre que le manuscrit fut réalisé en 1483.


© Paris, BnF
Paris, BnF, Lat. 6067. Relation du siège de Rhodes et autres textes (Gestorum Rhodie obsidionis commentarii, Oratio de morte magni Turci, De casu regis Zizimi). Début de la Relation du siège de Rhodes. Initiale P historiée : l'auteur à son pupitre. f. 1v
Voir pour d'autres illustrations la Banque d'images de la BnF [ en ligne ]


© Paris, BnF
 
Paris, BnF, Fr. 5646. Le Siège de Rhodes par les Turcs en 1480. f. 1. Présentation du livre à Jacques Caillot

Historia Von Rhodis Wie ritterlich sie sich gehalte[n] mit dem Tyrannischen keiser Machomet vß Türckye[n] lustig vn[d] lieplich zu lesen
Straßburg 1513.  [ en ligne ]

© Bayerische Staatsbibliothek