À venir Aires et monts au CNE




À venir Les cabinets de curiosités 2019




À venir : lancement de la publication L'écologie des lignes




À venir : participation à becoming-Botanical




Enregistrement sonore à below20




Exposition solo Les paysages de la pensée







Exposition de partitions dessinées




  4'33''







Participation au Art Science Exhibits Berlin






Exposition solo Les territoires dessinés à PANACHE art actuel







Livre 20ème édition de la FEW en France







Nouveau site internet






 Finaliste du concours « Talents Contemporains »




La collection d'oeuvres d'art de l'UQAC





Exposition solo à la Galerie l’œuvre de l’Autre





Résidence de création à Sagamie





Campagne de financement de Langage Plus






Publication du Frac Alsace et de Langage Plus




Métier et mérite | Biennale internationale du lin de Portneuf





Livre 100 jours avec le lin






Peut mieux faire | Cahiers d'exercices et feuilles mobiles


crédit photo : Ivan Binet





Résidences croisées Alsace, France | Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec





Coauteure d'un article portant sur la méthodologie







Aires et monts
exposition individuelle
18 avril au 30 juin 2019
Centre national d'exposition
Jonquière, Ville de Saguenay














Les cabinets de curiosités
exposition individuelle
janvier à décembre 2019
Bibliothèque de la Baie

Chaque mois, Nathalie Lavoie crée un nouveau cabinet de curiosités à l'intérieur d'un mobilier vitré. Ces cabinets regroupent des objets variés résultant de processus naturels et artistiques. Ils sont réunis autour de thématiques qui émanent d'un regard attentif sur le monde.












L'écologie des lignes - Nathalie Lavoie
Éditions La Galerie L’Œuvre de l’Autre, Université du Québec à Chicoutimi
Direction de la publication : Nathalie Villeneuve
Texte : Mariane Tremblay - Apprivoiser le réel comme on apprivoise un lièvre
Révision : Christine Martel
Photographies: Nathalie Lavoie
Conception graphique : Elise Bouchard - Centre Sagamie













becoming-Botanicals
co-éditeurs
Josh Armstrong, Royal Conservatoire of Scotland & Objet-a Creative Studio, UK
Alexandra Lakind, University of Wisconsin-Madison, USA
Chessa Adsit-Morris, University of California, Santa Cruz, USA

Au cœur de la première phase de becoming-Botanicals se trouve la publication d'un "livre d'herbes" qui propose aux collaborateurs et aux lecteurs de réfléchir à la manière dont nous interagissons et nous dépendons de la vie végétale dans une ère postmoderne, de même qu'au devenir de nos interactions et dépendances.












below20 - Sound Museum of Silence - 2018
Direction :  Aaron Inker
Venise, Italie

Sound Museum of Silence constitue depuis 2010 une archive internationale composée d'enregistrements audio de silence qu'il définit comme un paysage sonore ou un enregistrement de terrain dont le niveau de décibels est inférieur à 20.










Les paysages de la pensée - Nathalie Lavoie
Centre des arts et de la culture de Chicoutimi
7 septembre au 11 octobre 2018

Cette exposition porte sur le paysage à travers divers modes de perception. Pour ce faire, l'artiste utilise des procédés variés. Ainsi, elle reproduit des peintures de paysages célèbres, des cartes de lacs du Saguenay et la nervation des feuilles. L'ensemble se relie au domaine végétal, organique, cérébral et cartographique.






La musique source d'inspiration, source de création | exposition collective
Musée de l'Hôtel des Postes, Victoriaville
Jocelyne Fortin, directrice-conservatrice
28 septembre au 25 novembre 2018

L'acte de création en arts visuels est souvent étroitement lié à la musique comme source d'inspiration. Cette exposition-concours se veut un prétexte pour rendre hommage à l'intimité de cette inspiration en offrant une opportunité aux artistes de partager par leurs oeuvres cette communion avec la musique.




Art Science Exhibits Berlin en partenariat avec
du 1 au 17 novembre 2017

Commissaires : mp Warming​, Aric Mannion et Matt Bunnett
Conseillers scientifiques : Dr. Dieter Korn, Dr. Michael Ohl et Lukas Kirschey
du Musée des sciences naturelles de Berlin

Cette exposition regroupe vingt-sept artistes-chercheurs internationaux, connus ou à connaître, travaillant avec une vaste gamme de médiums. Ces artistes, à la fois penseurs, communicateurs scientifiques et médiateurs, mettent de l’avant de nouvelles perspectives transdisciplinaires en biologie évolutive. mp Warming, artiste et commissaire en chef de l’exposition berlinoise, décrit ainsi cette exposition comme un appel à une plus grande interaction entre les communautés artistiques et scientifiques, où les artistes seront considérés comme des partenaires conceptuels, intégrant des équipes de recherche multidisciplinaires afin de développer une approche plus intégrale des sciences.








Les territoires dessinés - Nathalie Lavoie
Village d'accueil de Pentecôte, Rivière-Pentecôte, Côte-Nord (Québec)
du 13 juillet au 6 septembre 2017
Salle L’Aquilon, Sept-Iles, Côte-Nord (Québec)
du 7 septembre au 7 octobre 2017

Nathalie Lavoie présente une série de dessins à l'encre de Chine découlant d'explorations effectuées en atelier et ayant pour point de départ des cartes géographiques de la Côte-Nord (Lac Manicouagan, Mont-Babel, Île René-Levasseur). En appliquant le procédé du calque, l'artiste a élaboré ses tracés gestuels afin de générer des motifs à la fois répétitifs et variés. Elle porte un regard sur la cartographie comme modèle de représentation du monde. Son approche met en relation le corps, l'espace et le temps où est tissé le trait qui naît dans l'instant présent.

Programmation été 2017  du centre d'artistes autogéré PANACHE art actuel.







113 artistes pour la FEW, Alsace (France)
Éditeur : Sylvie de Meurville
Prix de vente : 25 €

Pour marquer la 20ème édition de la FEW (Fête de l'Eau à Wattwiller), édition d'un livre rassemblant les créations de 113 artistes qui ont exposé sur le parcours d'art à Wattwiller entre 1998 et 2016. Chacun a répondu à l'appel par un dessin, une photo, une création, une proposition d'action, tout moyen qui lui permette d'exprimer sa relation à l'eau et à l'expérience vécue à Wattwiller.










Le nouveau site inauguré en juin 2017 fait un retour sur les 15 dernières années de pratique artistique.  Ce travail a consisté à replonger dans les archives photographiques, sélectionner des images et effectuer une mise à jour visuelle à partir de cette nouvelle distance temporelle. De plus, de courts textes décrivant l'intention artistique rattachée à chaque projet ont été rédigés au fur et à mesure de la construction du site qui comporte un volet actualité.

Pour avoir accès à ce site présentant la pratique artistique de Nathalie Lavoie de 2002 à aujourd'hui, veuillez cliquer  ICI









La Fondation François Schneider, Wattwiller (Alsace) France
Concours
« Talents Contemporains » édition 2016

La Fondation François Schneider a pour ambition de découvrir, d’accompagner et de révéler de nouveaux talents au grand public et de soutenir la création contemporaine sur le thème de l’eau.  C’est le lien évident avec le village de Wattwiller (WasserWeiller, le village de l’eau) et, étant unique en Europe par sa thématique, cet espace se différencie de manière singulière des autres centres ou musées d’art contemporain. À travers le concours « Talents Contemporains », François Schneider souhaite soutenir des créateurs par l’acquisition de leurs œuvres et leur mise en valeur au centre d’art contemporain de la Fondation, entièrement dédié à la rencontre de l’art et de l’eau. Situé au pied du Vieil Armand, dans le village de Wattwiller dans le Haut-Rhin, l’ensemble dispose de plus de 4 500 m² d’exposition.







Concours d'acquisition d'oeuvres d'art de l'UQAC édition 2017
Collection d'oeuvres d'art de l'Université du Québec à Chicoutimi
Acquisition de la série Hybrides végétaux de Nathalie Lavoie

Depuis 2005, l’Université du Québec à Chicoutimi fait l’acquisition d’œuvres d’art grâce à un concours ouvert aux étudiants du BIA (bac interdisciplinaire en art) du BEA (bac d’enseignement en art), de la maîtrise en art, de même qu'aux artistes professionnels diplômés de l'UQAC.

Les œuvres sélectionnées par le comité d’acquisitions sont ensuite prêtées et intégrées dans les bureaux, les salles de réunion et les lieux publics des divers pavillons de l’UQAC.











L'écologie des lignes, Galerie l’œuvre de l’Autre, Université du Québec à Chicoutimi

Du 5 au 19 avril 2017 | Vernissage : 5 avril

Nathalie Lavoie cherche à établir une relation au monde par l’immédiateté et la durée de l’action créatrice. Pour ce faire, elle utilise principalement le dessin comme outil heuristique pour comprendre différentes réalités matérielles et immatérielles qui nous entourent et nous habitent. Dans le cadre de cette exposition composée de dessins et de sculptures, elle a reproduit les nervures végétales et les vrilles de vignes. Elle les a multipliées pour créer de nouvelles structures complexifiées qui renvoient à des dimensions organiques, cérébrales et cartographiques. Aussi, un dessin de grand format résulte de l’application linéaire répétitive de l’empreinte du pinceau. Il forme ainsi une vaste surface horizontale aux effets ondulatoires. Enfin, l’intérêt de Nathalie Lavoie pour le territoire et la notion d’habiter se concrétise par la construction d’abris miniatures et la reproduction de cartes hydrographiques de la région du Saguenay.















Le programme de travail relatif à cette résidence réalisée à l'automne 2016 consiste à créer au crayon-feutre une série de motifs végétaux qui sont ensuite numérisés et multipliés de manière à les faire se déployer sur de grands papiers. Ces impressions numériques sont par la suite méticuleusement reproduites à la main. Ainsi, par un jeu de renversement, l'impression numérique devient l'oeuvre originale, tandis que le statut de copie peut être attribué au dessin.




Campagne de financement 2015-2016 du centre d'art actuel Langage Plus

Vente d'oeuvres des artistes Boran Richard, Luca Fortin, Francis O’Shaughnessy, Magali Baribeau-Marchand, Nathalie Lavoie et Valérie Graftieaux

Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici






Nathalie Lavoie | Eau solide, eau liquide, eau-encre

Coédition Agence culturelle/Frac Alsace, Langage Plus

Auteures : Nathalie Lavoie et Diane Laurier - 2015

Ouvrage réalisé à l’occasion de la résidence de Nathalie Lavoie en Alsace du 15 avril au 11 juin 2014. Cette résidence s’est conclue par une participation à la Fête de l’Eau à Wattwiller du 8 au 22 juin.

« Le thème de l’événement étant l’eau solide, l’artiste a cherché à inclure la glace à l’intérieur de son processus de création dans trois disciplines que sont la vidéo, la photographie et le dessin à l’encre de Chine. Le thème de l’eau solide a été abordé sous l’angle d’une conscience intime du temps entre cette matière et la démarche artistique de Nathalie Lavoie. Celle-ci est basée sur une volonté d’être présente d’instant en instant à l’intérieur d’un processus de création afin de comprendre comment rendre plus consciente l’expérience du présent. De la sorte, état d’esprit, état intérieur, état d’attention se vivent dans un rapport à l’espace et au temps. (...) » (Diane Laurier)

26 x 20 cm, 16 pages





Du 20 juin au 27 septembre 2015 | Vernissage : 20 juin

Commissaires : Lalie Douglas and Barbara Wisnoski

Métier et Mérite est présenté à Deschambault-Grondines et à Saint-Raymond dans la région de Portneuf (Québec). La notion de travail y est examinée par vingt-trois artistes dans le cadre de résidences, performances et expositions.

Artistes : Héloise Audy (Québec), Carole Baillargeon (Québec), Emily Barletta (États-Unis), Valérie Bédard (Québec), Ivana Brenner (Argentine), Kai Chan (Canada), Collectif M et M (Québec), Deborah Dunn (Québec), Karilee Fuglem (Québec), Wannes Goetchalckx (Belgique), Émilie Grenier (Québec), Ni Haifeng (Pays-Bas), Fiona Kinsella (Canada), Nathalie Lavoie (Québec), Nancy Anne McPhee (Canada), John Paul Morabito (États-Unis), Susana Mejia (Colombia), Mitch Mitchell (Québec), Meghan Price (Canada), La Société des Archives Affectives (Québec), Mariane Tremblay (Québec).







Nathalie Lavoie | 100 jours avec le lin
Sagamie Édition d'art
Direction : Nicholas Pitre
Photographies et textes : Nathalie Lavoie - 2015
Révision : Christine Martel
Conception graphique : Mathilde Martel-Coutu


Ce livre témoigne d'un programme de travail en art visuel élaboré par l’artiste Nathalie Lavoie et effectué dans le cadre de la Biennale internationale du lin de Portneuf. Dans ce contexte, l’artiste a expérimenté principalement avec le dessin à l'encre de Chine sur papier à partir de tiges, de graines et de fleurs de lin cultivé. Elle a travaillé pendant 100 jours consécutifs en se donnant différentes consignes et instructions précises qui ont mené à de subtils et intéressants résultats picturaux. Cette durée correspond au temps de culture de la plante linacée, de l'ensemencement à la maturité. Les textes et les photographies qui ont été réalisés rendent compte d’un processus élaboré au fil de la création à la manière d’un journal de pratique. Dans un état d’intériorisation et d'attention particulier par rapport à l'espace et au temps, l’artiste a ainsi cherché à rendre plus consciente son expérience du présent par une pratique artistique. Il émane de cette publication une poésie à laquelle l’action créatrice du lin est intimement liée.

17,75 x 20,30 cm, 64 pages







Du 5 octobre au 27 novembre 2014
Centre national d'exposition de Jonquière (Saguenay, Québec)

Commissaire : Emmanuel Galland
 
Pour l'exposition de groupe Peut mieux faire, plusieurs artistes et créateurs québécois de différentes disciplines, régions et générations ont été invités par le commissaire Emmanuel Galland à travailler avec le même matériau de base : le fameux Cahier Canada Hilroy, devenu le sujet et le support de l’oeuvre. Cet objet populaire, bien présent dans la mémoire collective, est encore aujourd'hui un passage obligé de l'éducation pour les écoliers canadiens d'un océan à l'autre. L'intitulé Peut mieux faire, renvoie bien sûr au commentaire de l'enseignant sur le bulletin de notes, mais aussi aux conditionnements sociaux dont les valeurs imposées seraient la productivité et la perfection. Les artistes et créateurs invités font passer le cahier de sa valeur d'usage à une valeur ajoutée débridée. Les participants se sont positionnés par rapport à leurs souvenirs d'enfance, leur parcours d'élève ou face à l'autorité d'hier et d'aujourd'hui. Le cahier se prête à suivre la ligne, à jouer entre les lignes ou carrément à envahir la marge. Dans l'exposition, retrouvez aussi le résultat d'activités de médiation avec des classes de l'École secondaire Antoine-Bernard (Carleton-sur-Mer, 2012) et une sélection de Feuilles mobiles (2011-2013) ; projet produit par le centre d'artistes Le Lobe.










Du 15 avril au 11 juin 2014
Strasbourg, Alsace (France)

Invitée en résidence par l’Agence culturelle/Frac Alsace dans le cadre du programme Résidences croisées Alsace, France / Saguenay–Lac-Saint-Jean, Québec en partenariat avec le centre d'art actuel Langage Plus (Alma) et avec le soutien du CEAAC (Strasbourg) et de la Fête de l’Eau à Wattwiller, Nathalie Lavoie est arrivée en Alsace le 15 avril 2014 pour une période de deux mois. Elle aborde le thème de l’eau solide en cherchant à établir un contact intime avec cette matière par divers médiums que sont la vidéo, la photographie, le dessin, de même que l’art action, cela en continuité avec sa démarche artistique qui est basée sur une volonté d’être présente d’instant en instant à l’intérieur d’un processus de création. La résidence se termine par une participation à FEW ; une exposition collective ayant pour thème l'eau solide.










Le Point de vue du chercheur-créateur sur la question méthodologique : une démarche allant de l'énonciation de ses représentations à sa compréhension
Coauteures : Diane Laurier et Nathalie Lavoie
La Revue Recherches qualitatives, volume 32, no 2, décembre 2013. Section Hors thèmes

La revue Recherches qualitatives (RQ) est une revue savante de méthodologie créée et soutenue par l'Association pour la recherche qualitative (ARQ). C'est une revue francophone internationale à caractère transdisciplinaire. Les textes que la revue publie proviennent des divers horizons qui composent le vaste champ disciplinaire des sciences humaines et sociales, de la santé, de l’éducation, des sciences de gestion, des arts, etc. Depuis 1999, elle est entièrement disponible en ligne, gratuitement. Les numéros ayant été publiés antérieurement (1989-1999) sont disponibles en format imprimé dans les bibliothèques des universités québécoises.