Aux frontieres de la physique (*)

Editorial 

 

Etranges Lieux

Aux frontières de la physique, les choses deviennent bizarres, vraiment bizarres.

Ces royaumes de l'étrange, décrits en mathématique et quelquefois entraperçus dans l'expérimentation, sont à ce point extraordinaires qu'on se demande s'ils ne sont pas le pur produit de quelque imagination hyperactive.

 

Ainsi, les équations mises en euvre dans la théorie des hypercordes démontrent que l'univers contient six autres dimenssions trop fines pour être perçues.

 

Quelques physiciens prévoient aussi, dans leurs calculs, d'innombrables univers théoriques.

 Dans leur article "Paysages théoriques en hypercordes" Raphaël Bousso etJoseph Polchiasky montrent un aperçu de vastes étendues théoriques peuplées de multiples mondes possibles.

 

Nous percevons le temps et l'espace de manière continu, or les principes de la mécanique quantique impliquent, qu'à très petite échelle, ils sont morcellés.

Les aspects de cette structure morcellée devraient être révélées par l'expérimentation dans un proche avenir.

 

Pour une vision complète de ce concept, exposé au sein de la théorie des "boucles de gravité quantique", se reporter à l'article "Atomes d'espace / temps" de Lee Smolin.

 

Le principe d'holographie décrit par Jacob D. Bekenstein dans son article "Eléments de l'univers holographique", montre l'univers comme un hologramme.

 

 Un simple effet de lumière permet à notre univers en 3D de s'appliquer sur une pellicule sans épaisseur.

Notre apparent univers 3D serait issue de champs quantiques de substitution, munies de leurs lois physiques et projetés sur une immense surface distante. 

Notre percpetion d'un monde 3D serait donc une extraordinaire illusion.

 

Enrichissement intellectuel mis à part, il serait tentant de penser qu'au quotidien,  seuls les scientifiques tirent quelque intérêt des tests subits par la matière physique réelle lors de sa confrontation à ses limites. Il n'en est rien.

 

Entre autre exemple, prenons la relativité générale, qui explique comment la gravité découle des courbures issues de la construction de l'espace lui-même. Les récepteurs GPS courants - qui déduisent une localisation à partir d'un réseau de satellites - doivent, pour être précis, tenir compte des effets de la relativité générale. 

 

Par la lecture de cette édition spéciale, nous vous invitons, de votre fauteuil, à voyager à travers notre curieux univers en compagnie de nos auteurs, scientifiques chevronnés, en guise de guides touristiques.

 

En place pour un tour de manège stupéfiant ! 



Editorial 

Au delà du Modèle Standard