Déroulement d'une consultation

Une consultation dure en moyenne de 40 minutes à 1 heure, selon le type et la chronicité de pathologie. Votre ostéopathe vous propose généralement un deuxième rendez-vous après la première séance. Il vous faudra compter en moyenne 2 ou 3 séances.

L'anamnèse : entretien ou interrogatoire clinique

La consultation commence par un entretien qui a deux objectifs :

1.  Déterminer le ou les motifs de votre consultation
 
t Douleurs : sa chronicité et son type, les signes l'augmentant ou la diminuant, les périodes paroxystiques, etc
t Troubles: digestifs, migraines, problèmes ORL, suites de traumatismes, de maladies, d'interventions chirurgicales...
t Prévention : annuelle, saisonnière, exceptionnelle, préparation à une compétition, à un examen...
 
2.  Etablir un bilan de votre état de santé passé et actuel
 
t Antécédents : anomalies congénitales, fractures, entorses, interventions chirurgicales, accidents de travail ou de la voie publique, médications, état psychologique, antécédents familiaux... 
t Interrogatoire par système : ORL, ophtalmologie, orthodentie, cardio-vasculaire et circulatoire, respiratoire, digestif, génito urinaire, orthopédie et rhumatologie.
t Habitude de vie : activités sportives, exercices physiques, régime alimentaire, sommeil...
 
Ce bilan permet de préparer l'examen mais aussi de vérifier si votre problématique entre dans le cadre des soins ostéopathiques. Si ce n'est pas le cas, l'ostéopathe saura vous orienter vers les professionnels de santé compétents.
 
Pour une première consultation, il est utile d'emmener avec vous vos précédents examens médicaux (analyses, radios...). 

Le diagnostic ostéopathique : examen

L'examen s'effectue en sous-vêtements ou habillé de vêtements légers.
 
L'ostéopathe vous examine : debout, allongé. Il effectue des tests de mobilité actifs et passifs. En fait l'ostéopathe apprécie la mobilité tissulaire de l'ensemble de votre corps :
 
         t d'un point de vue structurel : articulaire, musculaire, des tissus conjonctifs (tendons, ligaments...) 
         t d'un point de vue viscéral
         t d'un point de vue fascial : enveloppes musculaires, viscérales...
         t d'un point de vue méningé et neurologique
 
Cela nécessite de la part de l'ostéopathe, des connaissances anatomiques, physiologiques et techniques approfondies. Il recherche des zones en restriction de mobilité. Quand ces zones sont déterminées, l'ostéopathe va en rechercher la ou les causes.
 
L'ostéopathe effectue différents tests d'exclusion afin de vérifier que le motif de consultation corresponde bien à une prise en charge ostéopathique. Dans le cas contraire, il adressera le patient à son médecin traitant.

Le traitement

L'ostéopathe n'agit pas uniquement sur la colonne vertébrale, il examine l'équilibre de l'ensemble des tissus de votre corps : membres, bassin, rachis, organes, viscères, fascias, crâne... à la recherche de restrictions de mobilité. Quand le "diagnostic ostéopathique" est posé, l'ostéopathe utilise des techniques spécifiques les mieux adaptées (structurelles, viscérales, fasciales, crâniennes...) pour permettre à votre corps de se réguler à nouveau normalement.

Après une séance

A la suite d'une séance, une fatigue ainsi qu'une gène peuvent apparaître, elles disparaissent le plus souvent en 48 / 72 heures. Il est recommandé de se ménager et de ne pas effectuer d'effort physique pendant ce laps de temps.

L'ostéopathe peut estimer nécessaire une séance supplémentaire. L'écart entre deux séances est en moyenne de trois semaines. En effet, il est préférable d'espacer les séances de quelques jours voire de quelques semaines pour que le corps s'accoutume à son nouvel équilibre, et que les bienfaits de la séance d'ostéopathie soient optimaux. Dans un certain nombre des cas, cependant, notamment des cas aigus (signes apparus depuis quelques jours, urgences, comme les dorsalgies hautes ou les lumbagos) l'amélioration peut-être rapide.

Enfin, l'ostéopathe vous conseille, du simple conseil alimentaire jusqu'à l'élaboration d'une stratégie thérapeutique.

Dans une optique préventive, une consultation une fois par an est utile afin de maintenir votre état d'équilibre et de santé.

Pensez à vos derniers examens, si vous devez revenir.