Objectifs

Objectifs scientifiques :

Les activités scientifiques des membres du réseau s'articulent autours des axes suivants :
  1. Modélisation des interactions outil/matière
  2. Comportement mécanique des structures articulées
  3. Usine numérique
  4. Procédés innovants et durables

Objectifs collaboratifs :

Le premier est lié à l’idée de sa création, à savoir favoriser la rencontre des doctorants entre eux et avec les enseignants-chercheurs d’autres laboratoires. Le but est de faciliter leur intégration dans la communauté scientifique française de recherche en fabrication mécanique. Ces réunions leur permettent de s’exprimer, sans contraintes, devant un public de spécialistes. Le groupe ne se substitue pas à l’encadrement de la thèse, mais permet à l’étudiant de confronter ses orientations scientifiques avec les autres doctorants, ainsi que de partager avec eux ses difficultés et les solutions mises en œuvre. L’idée reste l’échange et le partage entre doctorants de leurs points de vue et de leurs expériences.

Manufacturing 21 est également un espace de discussion qui a pour but de faire émerger une synergie entre les laboratoires français de recherche en fabrication mécanique. Depuis la constitution du groupe, plusieurs collaborations entre membres ont vu le jour. Nous voulons accentuer ce travail en commun, afin de répondre aux nouvelles problématiques de recherche de ce domaine. Du fait de l’évolution des techniques, les thématiques abordées ont une durée de vie courte. Il est par conséquent nécessaire de prendre le temps de confronter l’approche de chacun, pour envisager les futures directions de recherche. De plus la complexité et l’étendue du domaine étudié font que cette thématique ne peut être couverte par un unique laboratoire. La diversité des approches est nécessaire, la mise en commun de résultats est un facteur de progrès de l’ensemble du groupe.

Au niveau international, l’objectif de Manufacturing 21 est d’asseoir un courant de pensée français équivalent aux grandes universités allemandes et américaines. En outre, nous cherchons à développer l’excellence et la reconnaissance scientifique des jeunes équipes le formant, de manière à augmenter la représentativité française dans les grands congrès ou les sociétés savantes internationales.