7. Jésus et Krishna : vraiment trop mal connus




La Vérité nous rendra libres

et Elle seule


1- Chacun devrait vouloir comprendre pourquoi il est actuellement sur Terre. Cela demande la volonté de le faire, cela demande réflexion, connaissance, méditation, étude et pratique de chaque instant, et une absolue sincérité. Cela demande de suivre une voie Pure. Peu importent les oppositions (intérieures ou extérieures), il est indispensable d'accepter de regarder la Vérité en face.

2- "Nous sommes autre chose que des animaux; nous sommes plus que notre corps physique" : cela, c'est la base, le fondement, et seulement le début de la démarche !

3- Chacun devrait vouloir sortir de ses chaînes humaines pour redécouvrir et gagner sa vraie Liberté. La sublime Intelligence de la vie m'a conduit vers ce but, pas à pas, mais certainement. La fin du parcours reste à faire.

4- On doit être absolument vrai avec soi-même. On le sera alors aussi avec les autres, toujours mieux.

5- Tout être humain est ici, sur Terre, pour devenir une personne meilleure, véritablement meilleure. Une personne meilleure dans ses pensées, dans ses ressentis (sentiments, émotions, désirs), meilleure dans ses paroles et donc, meilleure dans ses actes.

6- Un monde meilleur ne peut s'atteindre que par addition de personnes meilleures. Sinon, c'est une illusion.

7- Parler de Jésus ou de Krishna (et surtout, de leurs véritables Messages) aujourd'hui peut faire sourire. Et pourtant ! Le besoin est plus pressant que jamais.

8- Ne pas se croire arrivé avant d'avoir retrouvé son Corps d'Immortalité qui est le corps de la Présence de l'Être Suprême individualisé, l’Être que Je Suis, et que chacun Est dans Sa Réalité la plus transcendante qui n’a rien à voir avec les illusions de l’égo sur sa grandeur personnelle et son importance personnelle...

9- Certains tentent d'opposer des êtres comme Krishna, Jésus et le Maître Saint Germain. Évidemment il y en a qui faussent tout et qui récupèrent Leurs noms et Leurs Instructions précieuses et pures. Mais pour celui qui a le cœur pur, ces gens n'ont aucun pouvoir. Et la Vérité de l'être émerge toujours pour les cœurs purs et elle se manifeste dans leur vie et dans leur conscience (qui est notre faculté de connaissance).


Jésus le Nazaréen, mal connu

L'homme de Nazareth a tout donné, son cœur, son corps et son âme, pour nous rappeler au pays de l'immortalité perdue.

" Heureux les cœurs purs..."

1- Les Textes classiques qui rapportent la vie publique et les Instructions du bien-aimé Jésus sont soit mal connus soit ignorés. Pourtant, l'essence et l'esprit de l'Enseignement de Jésus de Nazareth se trouvent encore là, dans ces évangiles et dans tout le Nouveau Testament - même si les originaux ont été (volontairement) détruits, les traductions trop souvent faussées et les retranscriptions parfois biaisées... Et souvent, les gens préfèrent les commentaires et les opinions des autres sur Jésus, plutôt que les Paroles du Maître lui-même. Quand aux faux-messages de soi-disant Jésus, aujourd'hui, ils abondent...

2- Il s'agit donc de se laisser pénétrer par l'Esprit de Lumière et de Vérité qui est Lumière et Vie. Ces textes classiques véhiculent - malgré les failles mentionnées ci-dessus - l'esprit et la Lumière du Christ pour qui a un cœur pour voir et des oreilles pour entendre. Car c'est l'Esprit (la Lumière de Dieu) qui donne la Vie et la Vérité, alors que la lettre (le mot à mot) est ennemi de la Vérité.

3- La parabole (un récit symbolique qui instruit) du fils prodigue dans Luc est le résumé de toute l'histoire de l'humanité - celle de chacun de nous - depuis le commencement... Où suis-je ? Encore en bas (voir la parabole) ou bien sur le chemin du retour; ou alors en dérive, en descente, dans l'illusion sur moi-même, sur la vie, sur Dieu et sur les autres ?

4- Cet être remarquable a annoncé la multiplication des faux enseignements en cette fin des temps (ne pas confondre avec la fin du monde avec laquelle on nous casse les oreilles). Les aveugles conduisant une multitude d'aveugles. Et pourtant, on n'est pas obligé de suivre les moutons...

5- Jésus de Nazareth nous appelle au réveil, au grand réveil. Au réveil de l'âme, au réveil du cœur, au réveil des sens et de l'intelligence. Sans quoi, c'est la discorde et la destruction qui prennent le contrôle, doucement (pour commencer), mais sûrement...


*

LE JEUNE MESSIE, le film de Cyrus Nowrasteh

Sorti en 2016, le film remarquable Le jeune Messie (The Young Messiah) est à recommander fortement. À voir, à revoir, à savourer...

"Ce sont ceux dont le cœur est comme celui d'un petit enfant qui passeront de la mort à la Vie." Film à recevoir dans une grande communion d'Amour et de Puissance. Voici deux sites à consulter :


Extraits du film "Le jeune Messie"


The young Messiah


LE MANUSCRIT DE GALBA :

Un document à découvrir et à redécouvrir. Un livre étonnant sur la résurrection et la Victoire sur la mort, produit par les Éditions du Nouveau Monde (Québec) et les Publications du Nouveau Monde (France). Disponible partout, contrairement à ce que disent quelques sites. Attention à ceux qui gonflent le prix de ce livre ! Voir les liens en page 1 de ce site.

Le linceul de Turin et la science

Le verdict final ? Voir le document au bas de cette page.

*

Krishna : très mal connu

Krishna, la Bhagavad-Gîta, de quoi et de
qui parle-t-on réellement ? Là encore
ce sont les Textes éternels authen-
tiques qui ont le dernier mot.

Le nom de Krishna est connu,
mais son réel message et
sa véritable identité ne
sont connus que d'un
trop petit nombre
d'êtres humains.


" Je suis le temps."


1- Célèbre en Inde depuis des millénaires, Krishna est apparu il y a quelque 5000 ans à Mathurâ, un peu au sud de l'actuel New-Delhi. Il est né en prison sous la férule du fanatique roi Kamsa (son oncle maternel !). Le père de Krishna s'éclipse de la prison pour emmener le nouveau-né au village voisin (une journée de marche) Vrindâvan, où le jeune Krishna va passer son enfance jusqu'à l'âge de onze ans. (Voir ce qu'ont dit les Maîtres d'Ascension à Lotus Ray King, sur le Mahâbhârata, plus bas sur cette page).

2- À sa naissance (en prison) il manifeste son Corps transcendant et échappe au monstrueux Kamsa qui a déjà tué les sept premiers enfants de Devakî (la mère de Krishna). À Vrindâvan, Krishna a un nouveau père (Nanda Maharaja), chef d'une communauté de pâtres, et une nouvelle mère (Yashoda). Avec son frère Balarâma, Krishna va manifester les merveilles de ses activités d'enfance, avec ses amis les gopas (les jeunes pâtres), avec les veaux, puis, à partir de sept ou huit ans, avec les gopis (les bergères de Vrindâvan) et en particulier avec Râdhâ.

3- Ces divertissements de Krishna sont rapportés dans la Bhagavad Purâna (texte original sanscrit). Ses relations avec les gopis sont les plus transcendantes qui soient. Elles communiquent la pureté de l'Amour dans la plus pure dévotion au Seigneur Krishna. Toute interprétation charnelle de ces échanges avec les gopis dénotent une totale incompréhension de Krishna (sans parler du fait qu'Il est encore enfant !) et une mentalité tristement contaminée. Krishna est le Pur parmi les Purs et la Source de toute Pureté qui redonne l'Immortalité perdue.

4- Le grand Sanat Koumâra n'a jamais enseigné autre chose depuis des temps immémoriaux et ce ne sont pas les élucubrations de quelques faux prophètes et de faux instructeurs qui changeront quoi que ce soit à la Vérité de la Vie et de l'énergie de la Vie de Dieu.

5- Un peu avant ses onze ans, Krishna quitte Vrindâvan pour Mathurâ avec son frère Balarâma. La prophétie céleste qui avait annoncé vingt ans plus tôt la mort du perfide Kamsa de la main de Krishna va se réaliser. Le roi légitime (Ugrasena) retrouvera son trône, et les parents de Krishna seront enfin libérés après des années et des années en prison. Krishna défendra la ville de Mathurâ contre les assauts répétés du vil Jarasanda. Puis Krishna transfère sa famille et tous ses proches et amis sur une île au nord ouest de l'actuelle province du Gujarat : la ville glorieuse et sublime forteresse marine de Dwarka (Dwârakâ) y sera édifiée.



Maitre saint Germain et Lotus Ray King savent de quoi et de qui Ils parlent

Lotus Ray King, dans une Instruction des Maîtres d'Ascension, a mentionné le Mahâbhârata. Le  cœur du Mahâbhârata est la Bhagavad-Gîtâ. Et Krishna est le  Cœur de la Bhagavad-Gîtâ et donc, du Mahâbhârata. Les Maîtres d'Ascension ont dit à Lotus Ray King : " Eux, - dans le Mahâbhârata - Ils connaissaient La Vérité ! "

Krishna, éternel Instructeur des hommes...

"Celui qui m'aime ne connaîtra plus la mort. Et celui qui m'aime, est celui qui pratique mes Instructions",  dit Jésus.

Nous ne rentrerons pas ici dans tous les détails de la vie de Krishna (qui n'est pas un personnage symbolique, mais un être historique, et plus...). Signalons simplement la relation privilégiée qui existe entre Krishna et ses cousins, les cinq Pandâvas, les fils de Pandu, à savoir : Yudishtira le juste, l'aîné, et roi légitime d'Indraprastha (non loin de l'actuel Delhi); Arjuna, l'archer sublime et ami confidentiel de Krishna; Bhima, le fort; Nakula et Sahadeva, les jumeaux et benjamins.

À Dwârakâ (Dwarka), Krishna exprime ce qu'est la vie de famille parfaite et exemplaire. Il faut lire toute la Bhagavad Purâna dans une traduction pure (ce qui est rare, tout comme pour les "Mystères dévoilés") et/ou l'entendre d'un être éclairé par Krishna avant de pouvoir comprendre les actions glorieuses de Krishna sur Terre, et encore... Par ailleurs, il se déplace souvent et va voir ses très chers cousins à Indraprastha.

Là-bas, le sombre cousin (de la branche des Kauravas) Duryodhâna a tout essayé et essaye tout pour éliminer les cinq Pandavas et voler le trône à Yudishtira : tentative de noyer Bhima enfant, tentatives d'empoisonnement. Et non la moindre, tentative de brûler les cinq frères avec leur mère Kunti (la veuve de Pandu) dans leur maison forestière que Duryodhâna a piégée en l'imbibant de cire lors de sa construction (un cadeau empoisonné de ce dernier aux Pandavas !). La trahison n'a pas de limites et aujourd'hui, c'est bien pareil. Plus treize années d'exil imposé aux Pandavas. Les cinq frères survivront tous à toutes ces attaques et à tous ces pièges, car ils aiment Krishna plus qu'eux-mêmes. Voilà qui en dit long pour nous tous aujourd'hui. La protection sublime de Krishna ira même jusqu'à l'épreuve finale : la bataille de Kurukshetra. Tout ceci est rapporté en détails dans le Mahâbhârata.

Ayant refusé toute négociation, que ce soit de Yudishtira ou de Krishna lui-même, le combat entre les Pandavas et les Kauravas est inévitable et un nombre impressionnant de guerriers se retrouve face à face sur la plaine de Kurukshetra. Ici commencent  les Instructions glorieuses et éternelles de Krishna à Arjuna (c'est-à-dire à chacun de nous) et qui forment le texte de la Bhagavad-Gîta. Chacun peut se procurer le texte de la "Bhagavad-Gîta telle qu'elle est" produite en anglais par Swami Prabhupâda dans les années 1970 et disponible en français.

Les paroles de Krishna sont un Nectar de Lumière et de Vérité pour les Cœurs purs. Pour les autres, soit qu'ils interprètent ou faussent le texte (comme d'habitude) soit qu'ils le rejettent. Chacun est libre. Par contre, les conséquences de nos choix, de nos pensées, de nos ressentis, de nos paroles et de nos actes s'imposent à nous et nous suivent, parfois pour des éternités (qu'on le veuille ou non, qu'on le croie ou non...)



Sur le film "Jodhâ Akbar" réalisé par Ashutosh Gowariker

(Le film en français est disponible en DVD et Blu-Ray, en magasins ou sur internet, Amazon, etc.)


Krishna : des paroles de pur Amour pour nous ramener... à la Maison

La science de l'action (karma yoga) compte parmi les plus difficiles. Qui arrive à agir correctement ? Pourquoi les actions des hommes semblent-elles conduire à tant de désastres et de souffrances ? Krishna révèle, dans la Bhagavad-Gîta, la science de l'action juste.

La science de la Connaissance juste. Une accumulation d'informations n'est pas la Connaissance. On peut avoir beaucoup de connaissances, accumuler beaucoup d'information et pourtant, être un ignorant. Krishna enseigne que la véritable Connaissance est le sanâtana dharma, le devoir éternel de tout être, et spécifiquement de tout être humain.

Ce devoir éternel de l'être humain est de s'associer à l'Être Suprême et de lui plaire en toutes choses. C'est la science de la dévotion juste dans l'Amour parfait pour l'Être Suprême. La Bhagavad-Gîta développe cela, surtout à partir du chapitre 9 (Le plus secret des savoirs). 

Arjuna est le disciple parfait, malgré ses faiblesses. Car il aime Krishna de tout son être et ne l'envie en aucune manière. L'envie (spirituelle ou matérielle) est un poison que chacun doit éradiquer de son cœur. L'Amour est absence d'envie et d'esprit de compétition spirituelle ou matérielle.

La Science de la dévotion pure dans le Service au Suprême est le summum bonum, le bien suprême qui redonne à l'homme et à la femme déterminés le retour à l'immortalité perdue, dans ces mondes réels et transcendants que le matérialiste ignore et refuse de reconnaître, car son intelligence est corrompue (voir le texte de la GÎtâ).


Ċ
Marc Saint Hilaire,
6 sept. 2016 à 15:22
Ċ
Marc Saint Hilaire,
6 sept. 2016 à 14:05