28 avr

Les écoliers Toulonjacois s'expriment sur radio CFM !
Dans le cadre des activités périscolaires, les écoliers Toulonjacois de CP ont préparé une nouvelle émission radio, consacrée cette fois-ci au jardinage. 170427 école CFM.jpgLa diffusion est programmée pour mercredi 3 mai 2017 à 12h00 et 17h00, sur CFM Radio Villefranche, sur la fréquence 90.2Mhz.
Et l'animatrice du groupe est Sandrine Albert. Une chose est sûre : les écoliers de 2017 ne sont pas timides. Les mots, les idées, les phrases fusent dans tous les sens.

Saluons encore l’initiative du projet pédagogique d'Audrey Valéry, coordinatrice de la Ligue de l'Enseignement ainsi que l'accueil et la patience des chroniqueurs de CFM Radio Villefranche.

Vous pouvez encore écouter la diffusion du 22 mars, sur internet / podcast : http://cfmradio.fr/podcast/lecole-de-toulonjac/

La Gazette diffusera le lien web de l'émission du 3 mai, dès que possible.

27 avr

Une journée de sensibilisation pour oser l’apprentissage
L’apprentissage est victime d’une image vieillotte. L’apprenti, c’était celui qui ne réussissait pas à l’école et qui, à l’âge de 14 ans, s’orientait vers une entrée rapide dans le monde du travail. Il était dévalorisé.
Aujourd’hui, l’apprentissage doit se débarrasser de ces idées reçues pour s’imposer comme un véritable choix de formation. C’est ce à quoi s’attachent de nombreux acteurs, en premier lieu le conseil régional, collectivité en charge de ce domaine. 
La région Occitanie porte une dynamique de développement de l’apprentissage. « Nous devons redorer son blason et montrer que c’est devenu une voie noble », expliquait Jean-Sébastien Orcibal, conseiller régional et président de la maison commune emploi-formation (MCEF) de Villefranche, qui organisait, hier, dans ses locaux de Treize-Pierres, une journée de sensibilisation : « Osez l’apprentissage ».
Des offres de contrats sont recensées dans de nombreux secteurs d’activité et à tous les niveaux de formation : BEP, bac professionnel, BTS. « Un apprenti peut même devenir ingénieur », souligne Adeline Pourcel, animatrice de la MCEF, en s’appuyant sur un exemple villefranchois. « L’apprentissage permet de se former en alternant entreprise et école et en étant salarié », insiste-t-elle. Et, en région Occitanie, on peut désormais rentrer en apprentissage jusqu’à l’âge de 30 ans.

27 avr

enseignement
Sortie à la fac de sciences pour les lycéens
Un groupe de seize élèves de première scientifique du lycée Raymond-Savignac s’est rendu à l’université Jean-François-Champollion d’Albi pour une journée d’immersion réalisée dans le cadre de l’atelier scientifique « Turbo sciences » et encadré par un professeur de physique-chimie et de SVT.
Lors de cette journée, les élèves ont été pris en charge par sept étudiants de première et deuxième années de licence. Dès leur arrivée, ils ont pu échanger avec les étudiants lors de la visite du campus, puis lors du déjeuner au restaurant universitaire. L’après-midi, toujours encadré par les étudiants, les lycéens ont réalisé deux séances de travaux pratiques de 1 h 30 : en chimie, détermination de la quantité d’un colorant dans une confiserie et en SVT, l’étude de l’adaptation à la locomotion du
membre des vertébrés. Chaque séance a été supervisée par les enseignants de licence, Sylvie Laffont, coresponsable de la licence de physique, et Pierre Marty, maître de conférences en biologie animale.
Cette expérience, inscrite dans le continuum bac -3/bac +3, est très enrichissante pour ces futurs étudiants car elle leur a permis une première approche avec l’enseignement supérieur (organisation des enseignements et de la vie étudiante, les filières, les parcours professionnels…). Les élèves qui le
souhaitent pourront poursuivre ce dispositif en terminale.

26 avr

élection
Qui sera la reine du Villefranchois ?
Quelles filles pour le trône de la reine du Villefranchois 2017 ? C’est lors de la soirée de samedi, à la salle des fêtes de Treize-Pierres, consacrée à l’élection de la reine du Villefranchois et de ses dauphines que nous connaîtrons le nom des heureuses élues pour cette année 2017.
Cette soirée élective du samedi 29 avril est proposée par le comité des fêtes. Elle débutera par une présentation des candidates en tenue de ville. Prenant le relais, le groupe villefranchois Baisers Volés assurera un intermède musical. Ensuite, c’est à un défilé de mode des diverses enseignes villefranchoises que le public pourra assister (New Baby, Gémo, etc.).
Avant l’entracte, les jeunes filles reviendront cette fois-ci en robe de soirée et se présenteront un peu mieux au public. Celui-ci pourra à partir de ce moment glisser le bulletin de vote dans l’urne prévue à cet effet (vote des spectateurs comptant pour 50 %). Petit intermède avant la continuation de la soirée avec la suite du défilé de mode avant la proclamation des résultats suite au dépouillement des votes du jury et du public. Fin de soirée avec la remise des prix aux diverses candidates.

27 avr

Ce qui change au 1er mai
Découvrez tous les changements susceptibles d’affecter votre vie quotidienne à partir de lundi prochain.

Hausse du montant de la consultation chez le médecin généraliste
Le montant de la consultation de base chez les généralistes conventionnés secteur 1 passe de 23 à 25 €, comme le prévoit la convention conclue en août 2016 entre trois syndicats représentatifs de médecins libéraux et l’Assurance-maladie.
La Sécurité sociale vous rembourse toujours 70 %, après déduction du forfait de 1 €, soit 16,50 €. Si vous êtes couvert par une complémentaire, celle-ci peut prendre le reste à sa charge.
Par ailleurs, la majoration pour les enfants de moins de 6 ans est uniformisée à 5 €. La majoration pratiquée en fonction de l’âge de l’enfant prend fin (5 € de 0 à 2 ans, 3 € de 2 à 6 ans).

Baisse des tarifs réglementés du gaz
Les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie (ex-GDF Suez) à certains de ses clients particuliers, diminuent en moyenne de 3,3 % par rapport au mois en cours, a annoncé le 20 avril la Commission de régulation de l’énergie (CRE), validant la révision que proposait le groupe.

Selon les usages, le montant de la facture annuelle moyenne hors taxes et contribution tarifaire d’acheminement (CTA) baisse ainsi de :
  • 1,2 % pour la cuisson ;
  • 2,1 % pour la cuisson et l’eau chaude ;
  • 3,4 % pour le chauffage ;
  • 4 % pour la petite chaufferie.

25 avr

Société archéologique de Villefranche
Résultat de recherche d'images pour "monnaies gallo romaines"Le dernier bulletin de la SAV a été publié.  De curieuses bases de colonnes ont été découvertes dans une cave, rue Emilie de Rodat. Le calendrier des activités propose des sorties et des analyses particulièrement intéressantes. Le tout guidé par des passionnés.

28 avr

Impôts 2017 : les dates limites de déclaration
Les dates butoirs diffèrent selon que vous déclarez vos impôts sur les revenus de 2016 via un formulaire papier ou en ligne.

Cette année, les contribuables qui ont choisi le papier doivent renvoyer leur déclaration des revenus 2016 à leur centre des finances publiques au plus tard le 17 mai 2017. Ceux qui déclarent en ligne bénéficient d’un délai supplémentaire.
Un clavier d'ordinateur avec une touche "Déclarations de revenus"
17 mai pour la déclaration papier
Vous recevrez votre déclaration préremplie des revenus 2016 à votre domicile vers le 15 avril. Vous aurez un mois pour la contrôler, et pour la corriger ou la compléter si nécessaire. Vous devrez la renvoyer signée à votre centre des finances publiques au plus tard mercredi 17 mai 2017 à minuit.

Attention : si votre revenu fiscal de référence de 2015 est supérieur à 28 000 €, vous devez en principe déclarer en ligne, sauf si vous n’êtes pas connecté à Internet ou si vous n’êtes pas en mesure de télédéclarer (situation de handicap, incapacité à appréhender un ordinateur, etc.).

23 mai, 30 mai ou 6 juin pour la déclaration en ligne
Le service de la déclaration en ligne ouvrira mercredi 12 avril 2017 sur le site officiel des impôts. La date limite pour télédéclarer vos revenus de 2016 est fixée au :
  • mardi 23 mai 2017 à minuit si vous résidez en zone 1 (départements 1 à 19) ou à l’étranger ;
  • mardi 30 mai 2017 à minuit si vous résidez en zone 2 (départements 20 à 49, y compris la Corse) ;
  • mardi 6 juin 2017 à minuit si vous résidez en zone 3 (départements 50 à 976).
Pour déclarer en ligne, vous devez vous connecter à votre espace particulier avec votre numéro fiscal et votre mot de passe. Si vous avez oublié votre numéro fiscal ou votre mot de passe, consultez les rubriques “numéro fiscal perdu” et “mot de passe oublié” affichées sur la page d'authentification.

Si vous n’avez pas encore de mot de passe, saisissez votre numéro fiscal, votre numéro d'accès en ligne et votre revenu fiscal de référence. Vous trouverez votre numéro fiscal et numéro d'accès en ligne sur le formulaire de déclaration de revenus et votre revenu fiscal de référence sur l’avis d’impôt reçu en 2016.

28 avr

Made in France : attention aux faux vins français
Ils portent une étiquette France mais viennent de l’étranger. Les cas de fraude à la « francisation » dans le vin se multiplient.

En ces temps de défiance vis-à-vis de la mondialisation, arborer du « made in France » fait vendre. Certains producteurs peu scrupuleux l’ont bien compris.

Importer de la matière première agricole à bas coût, lui coller une origine bleu, blanc, rouge fallacieuse, et la revendre en faisant une très belle culbute : la fraude à la francisation semble se répandre, surfant sur la forte demande de produits locaux et la volonté de soutenir les producteurs hexagonaux.

Du vin bas de gamme vendu par un prestigieux domaine
Le fléau touche toutes les filières qui ont l’obligation de mentionner le pays d’origine, mais en particulier le secteur viticole, où les affaires de vrais-faux vins français se multiplient.

À Ouveillan, près de Narbonne (Aude), un prestigieux domaine est soupçonné par les douanes d’avoir introduit plus de 25 000 hectolitres de vins espagnols au cours des trois dernières années, et de les avoir « transformés » en vins français puis revendus en vrac à des négociants.

Une opération ultrarentable : le vin espagnol bas de gamme se négocie en vrac actuellement à 0,35 € le litre, alors que le tricolore se vend entre 0,75 et 0,90 €.

L’inspecteur annonce toujours sa visite
Fin mars, 4 000 viticulteurs et leurs familles sont descendus dans les rues de Narbonne manifester contre la concurrence des vins espagnols à bas coût. « Mon employeur a fait faire une mise en bouteille à l’étranger de 100 000 bouteilles, affirme l’employé d’un domaine de Provence ayant contacté 60 Millions. Elles contiennent du vin rosé espagnol, mais les étiquettes proviennent de notre domaine. »

Ce genre d’embrouille est facilité par le fait que les contrôles sont facilement esquivés. L’inspecteur annonce toujours sa visite quelques jours à l’avance, en transmettant par fax les échantillons qu’il veut examiner. « Cela nous laisse amplement le temps de les préparer », explique l’employé.

Ormes de Cambras et Cambras, du pareil au même ?
Outre la fraude à la “francisation”, la chasse aux étiquettes équivoques est également ouverte. De grands négociants français achètent du vin espagnol en vrac pour le revendre, souvent sous forme de fontaines à vin (aussi appelées cubis, bag-in-box, ou bib), sous des noms aux accents peu ibériques : Celliers du Mazet, Adrien Champaud, Baron de Vairac, Vieux Papes…

Le cas le plus emblématique est celui des Ormes de Cambras. Ce vin porte l’indication géographique protégée (IGP) du Pays d’Oc. Mais dans le même rayon, on trouve un autre bib, de la marque Cambras tout court, qui appartient au même négociant. Il est indiqué en gros caractères qu’il est conditionné en France. En petits caractères, on lit « vin d’Espagne ».

« On trompe le consommateur en lui laissant croire que Ormes de Cambras et Cambras, c’est du pareil au même, s’insurgent les viticulteurs de la Coordination rurale. Le vin français est acheté au producteur à 0,80 € le litre, le vin espagnol à 0,35 €. Dans cette affaire, tout le monde y perd, le producteur français, le producteur espagnol qui est mal payé, et le consommateur. »

Un packaging similaire, mais 20 % de différence dans le prix
Certains vins de marques de distributeur vendus en bib ont discrètement changé de provenance depuis quelques années, abandonnant la France pour l’Espagne. Chez E. Leclerc, cohabitent depuis fin 2016 la marque Les Cépages de Carion (vins espagnols) et Vieux Carion sélection cépages (vins français), les deux portant un packaging similaire, avec une différence de prix de 20 %.

23 avr

« West Side Story » s’invite au château de Graves
La comédie musicale « West Side Story » du compositeur Léonard Bernstein n’en finit pas de faire des émules. Ainsi, soixante choristes et douze musiciens de Résonances travaillent-ils les partitions de la musique américaine du XXe siècle.image a4 format reduit.jpg
Jérémy Costes, qui a créé les arrangements pour l’orchestre et qui dirige ce concert, confiait l’année dernière : « Il y a deux musiciens auxquels je me réfère dès que j’élabore un projet : Léonard Bernstein et Gustav Holst. »
Ce passionné d’enseignement rajoutait : « Outre leurs talents de composition, ce furent par-dessus tout de remarquables pédagogues qui ont su rendre leur art accessible au plus grand nombre».
Ce n’est donc pas un hasard si «West Side Story» est à l’affiche à Villefranche-de-Rouergue. Les choristes et musiciens de Résonances ont la volonté d’honorer la partition de Bernstein, devenue extrêmement populaire grâce à des airs comme «Something’s coming», «Maria», «America», «Somewhere», «Tonight», «I feel pretty», «One Hand, one heart»…
Venez redécouvrir les airs de cette célèbre comédie musicale de Léonard Bernstein ainsi que les musiques de deux autres compositeurs américains, George Gershwin et Aaron Copland.
Rendez-vous dimanche 30 avril, à 17 heures, au château de Graves à Villefranche. Entrée : libre participation.
Renseignements : Michel Féral, tél. 06 75 89 49 92.
Clipart puce anim�e gif

compteur gratuit

Sur l'agenda...

samedi 29 avril, dès 9h30
journée citoyenne / nettoyage des sentiers
dimanches 7 mai 2017
élection présidentielle / 2° tour

dimanche 7 mai 2017
rando VTT / 15, 25, 39 et 50km

lundi 22 mai
voyage scolaire / maternelles / ferme du Marigot / La Fouillade

jeudi 8 juin
voyage scolaire / maternelles / ferme du Marigot / La Fouillade

du 6 au 9 juin 
voyage scolaire / CP à CM2 / zoo La Palmyre, Meschers, Talmont

dimanches 11 et 18 juin
élections législatives

samedi 17 et dimanche 18 juin
fête de Toulonjac

22 avr

Journée citoyenne
Elle aura lieu le samedi 29 avril. Elle concerne tous les citoyens désireux d'améliorer l'image de marque de Toulonjac. Et tout autour de notre village, il y a de jolis sentiers qui serpentent vers les hameaux voisins.170422 Journée citoyenne.jpg
 Ces chemins ombragés sont envahis par les herbes folles et les ronces. Nous traversons une époque difficile, où la collectivité ne peut plus tout faire, tout organiser. Alors, on retrousse les manches ! Sont nécessaires : de la bonne humeur, une débroussailleuse ou une faucille et quelques équipements de protection. La mairie fournit le carburant. Le rendez-vous est fixé à 9h30, place de la Vierge, à Toulonjac.

28 avr

Visite commentée de l’exposition de Mesnager
Ce vendredi 28 avril, à 20 h 30, au musée municipal Urbain-Cabrol à Villefranche, aura lieu une visite commentée de l’exposition « Le Bonhomme blanc, voyageur de l’art », de l’artiste de renom Jérôme Mesnager. Cette visite gratuite de 45 minutes environ sera l’occasion de découvrir la silhouette mondialement connue du « Corps blanc ». On admirera notamment les dernières productions de Jérôme Mesnager, réalisées lors de sa venue à Villefranche, où le « Corps blanc » vient s’intégrer dans l’histoire locale. On l’observera par exemple aux côtés de Pénitents Noirs. Présent à tous les étages du musée, le personnage figure également dans les plus grands chefs-d’œuvre de l’histoire de l’art, revisités par Jérôme Mesnager, ainsi que sur des œuvres impressionnantes telles que des palissades en bois de plusieurs mètres de long ou encore sur des objets du quotidien que l’artiste a voulu s’approprier.
Rappelons que l’exposition est présentée jusqu’au 3 juin, du mardi au samedi, de 14 heures à 18 heures. Entrée gratuite. Renseignements au 05 65 45 44 37 (aux heures d’ouverture du musée).

27 avr

Nos enfants vont faire l'école buissonnière !
Sous la conduite de leurs enseignantes et des assistantes, les écoliers de maternelle visiteront la ferme du Marigot, dans un oasis de verdure, près de La Fouillade. Les enfants découvriront les animaux d'une ferme traditionnelle : vaches, porcelets, poussins, agneaux, canetons, et bien d'autres encore, ainsi que l'art et la manière de nourrir le bétail. La ferme est équipée de jeux pour les petits. Le repas sera pris sur place. Pour plus d'agrément et de sécurité, deux groupes seront constitués : le lundi 22 mai et le jeudi 8 juin.
1 marigot.jpg
Un grand voyage attend les plus grands, du CP jusqu'au CM, du 6 au 9 juin. 
Direction la Charente maritime, avec plusieurs activités exceptionnelles au programme : le zoo de la Palmyre, les falaises et les plages de Meschers et ses habitations troglodytes, le très beau village de Talmont, la pêche à pied, les marais salants, et de la baignade, évidemment... du moins pour les élèves qui n'auront pas été mangés par le gorille !

28 avr

Plus d’aides pour vos travaux d’économies d’énergie
Le dispositif des certificats d’économies d’énergie (CEE) vient d’être renforcé. Encore peu connu du grand public, il permet pourtant aux ménages de bénéficier d’aides financières ou techniques pour la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique.

Vous pensez isoler votre toiture ou installer une chaudière plus économe ? Pensez aux certificats d’économies d’énergies (CEE) pour payer moins cher ! La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, vient de signer le décret actant le doublement pour la période 2018-2020 des objectifs d’économies d’énergie de ces CEE.

Ils passeront à 1600 TWh cumac (mesure de quantité d’énergie), dont 400 TWh au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique. Objectif ? Réduire la facture de gaz et d’électricité des ménages, entreprises et organismes publics de 10 milliards d’euros par an.

Pour rappel, le dispositif des CEE a été créé en 2005 par la loi d’orientation sur l’énergie. Son principe : les fournisseurs d’énergie (électricité, gaz, fioul domestique, carburants…) sont obligés d’inciter les ménages, collectivités territoriales et entreprises à réaliser des travaux de rénovation énergétique, sous peine de pénalités financières. Chaque obligé doit rassembler le nombre de CEE correspondant à son volume d’obligation.

Trois moyens s’offrent à eux : réaliser eux-mêmes les économies d’énergie, acheter des CEE aux ménages ou entreprises ayant réalisé des travaux de rénovation énergétique ou payer une surtaxe à l’Etat.

Les particuliers peuvent donc profiter des CEE et obtenir des aides pour financer leurs travaux d’économies d’énergie.

Les conditions à remplir
Pour en bénéficier, vous devez remplir trois conditions : 
  • être propriétaire ou locataire d’une résidence principale ou secondaire construite depuis plus de deux ans ; 
  • réaliser des travaux améliorant la performance énergétique de l’habitat ; 
  • confier la pose du matériel à un professionnel agréé RGE. 
Le dispositif des CEE est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) mais pas avec les aides de l’ANAH.

Quels sont les travaux concernés ?
Voici quelques exemples de travaux de rénovation énergétique éligibles :
  • isolation des murs, toits, combles, planchers ; 
  • installation de fenêtres à vitrage isolant ; 
  • installation d’une ventilation performante ; 
  • installation d’un système de chauffage (chaudière, pompe à chaleur) ou d’un chauffe-eau performants ; 
  • installation de systèmes hydro-économes. 
Comment l’obtenir ?
Important : la demande d’aide doit être faite avant de signer un devis ou de réaliser des travaux. Il est conseillé de comparer les offres des différents opérateurs, vous n’êtes pas obligé de choisir votre propre fournisseur d’énergie.

L’aide peut prendre différentes formes :
  • diagnostic ; 
  • prêt à taux bonifié ; 
  • prime énergie (remise sur la facture des travaux, bons d’achat, carte de fidélité). 
Vous ne pouvez bénéficier que d’une seule aide CEE par opération réalisée.

D’après le ministère de l’Environnement, depuis le début du dispositif, les CEE ont permis notamment :
  • l’installation d’un million de chaudières individuelles performantes ; 
  • l’isolation des combles, toitures ou murs de 450 000 logements ; 
  • et l’équipement de 50 000 logements en chauffe-eau solaire en outre-mer. 
Une prime exceptionnelle « Coup de pouce économies d’énergie »
Du 1er mars 2017 au 31 mars 2018, une prime économie d’énergie exceptionnelle est accordée aux ménages modestes ou très modestes, dont les seuils de revenus correspondent aux critères définis par l’ANAH.

24 avr

Dans le sport auto plus qu’ailleurs, la nostalgie tient une place de choix. Des dizaines de milliers de spectateurs vont le prouver cette semaine de Paris à Biarritz en passant par le Quercy, le Rouergue, Toulouse et les Pyrénées.
L’insolente beauté de nos vieilles fiancées
Des chercheurs britanniques viennent de baptiser une crevette (rose évidemment) Pink Floyd. Les responsables du Tour Auto pourraient s’en inspirer pour offrir à Nick Mason le nom d’une spéciale ou d’une étape de leur épreuve. Le batteur du groupe londonien fou de vieilles voitures et de pilotage a participé à plusieurs éditions de cette autre « Grande Boucle ». Il reste à la tête d’une des collections les plus impressionnantes de bolides du siècle dernier et a généreusement contribué à la notoriété de la course historique qui s’élance demain de la capitale, après les prestigieuses vérifications au Grand Palais.

La Bretagne, une première
Chaque année, l’équipe de Peter Auto met une marque ou une famille en lumière. Cette 26e édition qui pour la première fois, filera demain vers la Bretagne, fêtera les marques françaises, si présentes tout au long de l’histoire de l’épreuve originelle (rappelons que les voitures acceptées au départ doivent avoir participé au Tour Auto d’hier entre 1951 et 1973). CG, Delahaye, Facel Vega, Hotchkiss, Jide, Pichon Parat, René Bonnet, Simca, Panhard, les concurrents vont remonter le temps pour le plus grand bonheur des spectateurs les plus âgés, mais aussi de leurs héritiers qui n’ont vu ces petites merveilles que dans les livres. À noter aussi une Peugeot coupé 204 et une 504, dans le clan des lionnes, toujours très populaires. Sinon, Ferrari 275 GTB 1965, Maserati 200 SI 1957, Alfa Romeo Giulia Sprint 1967, Lancia 1600 HF 1973, Austin Cooper S 1967, Porsche 356 Speeder, Studebaker Coupé Champion 1954, il y en a vraiment pour tous les goûts, pour tous les souvenirs…

L’année Alpine
À l’occasion du 40e anniversaire de la dernière victoire d’une Alpine en rallye et en pleine renaissance de la marque (la nouvelle A 110 Austin Cooper S 1967 présentée à Genève est commercialisée cette année), le club Alpine Gordini Ariégeois sera présent sur le circuit du Séquestre où se retrouveront les concurrents. Au programme, une expo et la présence de Gérard Portes, « Alpiniste » reconnu. Il pilotera au cœur de la somptueuse caravane l’A 310 V6 Gpe 5 Calberson émouvante copie de celle avec laquelle Guy Fréquelin et Jean Delaval ont décroché le titre de champion de France des rallyes en 1977.
Côté « scène », le fils d’un ancien vainqueur du Dakar, Alexandre Brasseur, comédien comme il se doit, sera de nouveau au départ (c’est la 4e fois) aux côtés de Pierre Le Glohaec-Hennanf à bord d’une très belle Jaguar MK1 de 1959. Une balade pour la bonne cause sous les couleurs de l’OPEL, qui œuvre pour les enfants défavorisés. C’est ça aussi l’esprit du Tour Optic 2000…
VENDREDI 28 avril : ETAPE 4 LIMOGES-TOULOUSE
Aveyron : Causse-et-Diège 11h45 ; Lacapelle-Balaguier 11h07 ; Sainte-Croix, Martiel ; Abbaye de Loc Dieu 12h29 ;
Villefranche-de-Rouergue 13h29

27 avr

L'orientation en fin de 3ème sera choisie par la famille dans plus de 550 collèges
Des cette année, l'orientation de fin de troisième pourra être décidée par les parents, ou l'élève s'il est majeur. Cette faculté de choix sera expérimentée, pendant 2 ans, dans plus 550 collèges répartis dans 20 académies.

À l'issue de la classe de troisième, les élèves peuvent poursuivre leurs études en seconde générale et technologique, en 1re année de BEP ou Bac Pro 3 ans d'une spécialité professionnelle ou encore en première année de CAP ( voir : Baccalauréat, Brevet, CAP et BEP : les dates des examens 2017).
En pratique, les demandes d'orientation sont formulées par les familles en fin d'année. De son côté, le conseil de classe dévoile ss propositions, en fonction de l'avis des enseignants, mais c'est au principal du collège qu'il revient de prendre des décisions. Les familles peuvent faire appel de la décision.

Pour renforcer la coopération entre l'école et les familles, la loi Égalité et citoyenneté a instauré une expérimentation du dispositif "dernier mot aux parents", pour 2017 et 2018. Elle consiste à laisser aux parents ou à l'élève s'il est majeur, le soin de prendre la décision finale sur l'orientation du collégien, en fin de 3ème (voir : 9 jours de congé et une indemnité pour les représentants des parents d’élèves).

Dans le détail, lorsque les propositions d'orientation du conseil de classe ne sont pas conformes aux demandes des parents, le chef d'établissement du collège, accompagné du professeur principal de la classe, reçoit l'élève et ses parents afin de leur expliquer la positions du conseil de classe, de recueillir leurs observations et de proposer un entretien avec un conseiller d'orientation-psychologue dans un délai de 5 jours ouvrables. Si, au terme de ces 5 jours, la famille (ou l'élève) maintient leur choix, le principal prononce une décision d'orientation conforme à ce choix.

Plus de 550 collèges en test
Le choix par les parents de la voie d'orientation en fin de troisième sera expérimenté dans plus 550 collèges répartis dans 20 académies. La liste des établissements concernés peut être téléchargée sur notre site.
ndlr : Villefranche n'est pas dans la liste...



29 avr

Braderie contre le cancer
Pour la première fois, l'association Tout le monde contre le cancer organise une braderie solidaire. Des centaines d'articles, offerts par des entreprises partenaires de l'association, seront mis en vente à partir de 1 € !

Pour fêter l'arrivée des beaux jours, les bénévoles de l'association Tout le monde contre le cancer se mobilisent ce dimanche 30 avril à travers l'organisation d'une grande braderie solidaire. Puériculture, bien-être, décoration, cuisine, textile, literie et ameublement… des centaines de produits seront mis en vente à petit prix et pour la bonne cause !

Les fonds récoltés permettront de financer les actions de l'association : réalisation de rêves, tournée gastronomique «Toques en truck» avec le premier foodtruck à l'hôpital ou encore organisation de séjours de ressourcement pour les malades et leur famille.

Informations pratiques : salle des fêtes de Martiel, de 9 heures à 17 heures, sans interruption. Renseignements au 05 65 45 41 12.

28 avr

Pourquoi les résultats du premier tour ont été annulés dans douze communes ou bureaux de votes 
Campagne présidentielle : enfin de la rigolade !
Dans un bureau de vote d'Ecouen, dans le Val d'Oise, les électeurs ont été invités "à signer la liste d'émargement avant de déposer leur bulletin dans l'urne", alors que la règle stipule de le faire après le vote. 
Erreur, donc les résultats de ce bureau ont donc été annulés.

Les habitants de Lamastre, 2300 habitants en Ardèche, et de Saint-Sauveur-Lendelin (Manche) ont pu voter sans présenter leur carte d'identité, seulement leur carte d'électeur. C'est pourtant obligatoire dans les communes de plus de 1 000 habitants : Lamastre et Saint-Sauveur-Lendelin (Manche) en comptent plus de 2000.
Erreur, donc les résultats de ces bureaux ont donc été annulés.

Aux Abymes, en Guadeloupe et à l'Ajoupa-Bouillon, en Martinique, un bureau ne comptait aucun assesseur, alors que le code électoral en impose au moins deux, et qu'il doit toujours y avoir au moins deux personnes pour tenir le bureau. Erreur, donc les résultats de ces bureaux ont donc été annulés.

A Celles-lès-Condé, un nombre de bulletins blancs ou nuls étonnamment important pour une commune de 59 électeurs a été constaté, sans que le procès-verbal ne l'explique.
Erreur, donc les résultats de ce bureau ont donc été annulés.

A Louan-Villegruis-Fontaine, en Seine-et-Marne, à Acaoua (Mayotte) et à Leychert, dans l'Ariège, il manquait un procès-verbal aux documents transmis à la préfecture. Erreur, donc les résultats de ces bureaux ont donc été annulés.

A Nantillé, en Charente-Maritime, le procès-verbal a bien été transmis, mais il était incomplet. Erreur, donc les résultats de ce bureau ont donc été annulés.

Dans un bureau de vote de M'Tsamboro, à Mayotte, il comportait un gros oubli : les résultats obtenus par les différents candidats ne figuraient pas sur le procès verbal. Erreur, donc les résultats de ce bureau ont donc été annulés.

Mais à Uza, dans les Landes, des rubriques ont été supprimées du procès verbal. Erreur, donc les résultats de ce bureau ont donc été annulés.

28 avr

Transports en Aveyron : ce qui change en 2017/2018
La loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) a modifié considérablement le domaine des transports pour ce qui est du transport de voyageurs et des scolaires. Le législateur a souhaité que le « chef de file » des transports ne soit plus le département mais la Région. Pour le département de l’Aveyron, qu’est ce qui change pour 2017

Le réseau de lignes régulières « MOBI 12 »
le réseau, constitué de 18 lignes irrigue le département, avec des services adaptés aux relations « domicile – travail » et avec une tarification unique à 3 € (2 € le trajet en prenant des carnets de 10 tickets), un abonnement mensuel à 60 € et des tickets à 0,50 € pour les demandeurs d’emploi. A retrouver sur Mobi12.fr

Depuis le 1er janvier 2017, c’est la Région Occitanie qui est compétente mais a délégué cette compétence au Conseil départemental de l’Aveyron. Pour les usagers de ces transports, il n’y a pas de changement.

Les « transports à la demande » (TAD)
Il s’agit de transport au niveau du territoire intercommunal pour les dessertes locales. Les usagers doivent réserver le service la veille. Les services permettent une prise en charge à domicile vers les bourgs centres. Ils fonctionnent sur des créneaux prédéfinis par les Communautés de Communes.
Depuis le 1er janvier 2017, c’est la Région Occitanie qui est compétente.

Elle a délégué ces transports aux communautés de communes. Afin de connaître les services en place, les usagers doivent se rapprocher de leur Communauté de Communes respectives.

Les transports scolaires
Jusqu’aux vacances d’été, rien ne change.
A partir de la rentrée de septembre 2017, c’est la Région Occitanie qui est compétente. Toutefois, la rentrée scolaire s’organisera sur les mêmes bases que la rentrée précédente (délégation au département par la Région de ces services scolaires de septembre à décembre 2017).

La référence à la Région Occitanie sera présente sur les documents, sur les cartes scolaires (logo …).

Dès le 1er juin 2017, en vous connectant sur « transports.aveyron.fr », vous pourrez faire les inscriptions en ligne de vos enfants aux transports scolaires et effectuer le paiement comme l’année dernière. Les tarifs des cartes restent inchangés ainsi que le règlement spécifique à ces transports (valable pour toute l’année scolaire 2017/2018).

Il est fortement conseillé aux parents d’effectuer les inscriptions avant la fin du mois de juillet 2017, afin que leurs enfants reçoivent la carte de transport avant la rentrée de septembre 2017. De plus, sur cette période, il est possible de payer en ligne en trois fois.

Le service des transports, où vous pouvez obtenir les renseignements, reste basé, pour 2017, à Flavin (coordonnés à retrouver sur le site « transports.aveyron.fr »).

A partir de 2018
la Région Occitanie va reprendre l’organisation des transports de voyageurs et scolaires sur le département.

28 avr

Le projet « Dynamique emploi » mené au lycée Raymond-Savignac avec les élèves de bac pro commerce est arrivé à son terme. Hier, c’était le jour des entretiens d’embauche. Une simulation formatrice.
Les lycéens confrontés à la réalité de la recherche d’emploi

Pour les élèves de terminale, le bac arrive à grand pas. Mais l’examen n’est pas une finalité en soi. Il y a l’après bac : pour beaucoup, la poursuite d’études supérieures et pour d’autres, notamment pour les sections professionnelles, l’entrée dans la vie active. Quoi qu’il en soit, bien souvent, le jeune est amené à passer des entretiens. Une étape que les élèves de la section bac pro commerce du lycée Raymond-Savignac aborderont avec des cartes qui pourront s’avérer maîtres. En effet, depuis le début de l’année scolaire, est menée une action « Dynamique emploi », en partenariat avec l’agence d’intérim Manpower. « L’objectif est de préparer et accompagner les élèves à la technique de recherche de stages, d’emplois au travers de différentes actions : mener un entretien téléphonique, physique, rédiger son CV, sa lettre de motivation, la sensibilisation à l’e-reputation, la mise en situation réelle lors de training », développait lors de la présentation du projet Marie-Claude Lopez, directrice déléguée aux formations professionnelles et technologiques de l’établissement.
Pendant toute l’année, les lycéens ont travaillé sous la houlette de Catherine Cassagne, professeur d’écogestion-vente. Jusqu’à l’échéance finale, celle de la simulation d’un entretien d’embauche.
Le rendez-vous était pris pour hier après-midi. Chacun des vingt-trois élèves de la section s’est trouvé confronté à un professionnel, soit Serge Daudé-Ramond, directeur commercial de Castes industrie, soit des consultantes en recrutement de Manpower. Pendant une demi-heure que durait l’entretien, il s’agissait de faire valoir ses compétences et de capter l’attention des recruteurs potentiels. Savoir se vendre pour se faire embaucher. Et le résultat tombait à la fin de l’entretien, un débriefing étant effectué.
Même s’il ne s’agissait que d’une simulation, l’exercice était très formateur. Lorsqu’ils seront en situation réelle, ces jeunes auront une expérience dont ils pourront profiter. Ils posséderont de bons outils.
Cette action « Dynamique emploi » sera-t-elle renouvelée ? « C’est un projet intéressant à reconduire », juge Marie-Claude Lopez. L’idée de la mener avec les BTS management des unités commerciales, prolongement du bac pro commerce, est avancée. En tout cas, chacun n’y voit que du positif.

27 avr

protection
Fêtes de la Saint-Jean : des contraintes fortes de sécurité
Le comité des fêtes travaille d’arrache-pied à la préparation des fêtes de la Saint-Jean. Mais il est confronté aux nouvelles normes de sécurité qui lui sont imposées par les pouvoirs publics en raison de l’état d’urgence et du contexte actuel du risque d’attentats.
Ainsi, pour le défilé de la cavalcade, clou de ces festivités, toute entrée de véhicule motorisé à quatre roues sur le parcours doit être évitée. Toutes les rues adjacentes donnant sur le parcours seront donc fermées par des plots béton d’un poids de 2,5 tonnes chacun. Ils seront placés le samedi, avant la sortie du corso, et enlevés une fois celui-ci achevé. Pour le comité, il était difficile de prévoir les mêmes manutentions le dimanche, aussi il a décidé de se replier sur la place de Treize-Pierres (près du magasin de bricolage), plus facile à sécuriser, pour une exposition des chars et une prestation des groupes sur un podium. Il n’y aura donc pas de sortie de la cavalcade sur le tour de ville le dimanche après-midi.
Par contre, des nouveautés sont annoncées : démonstration de trial sur la place Bernard-Lhez, baptêmes de l’air en hélicoptère et sauts en parachute sur le site de l’aérodrome de Graves.

27 avr

Lessives "peaux sensibles", une étiquette trompeuse
La plupart des produits lessive censés être adaptés aux peaux sensibles contiennent en réalité des composés parfumés et allergisants.Lessives "peaux sensibles", une étiquette trompeuse

D’après une enquête d’UFC-Que Choisir menée sur 5 000 internautes, le respect de la peau serait un critère essentiel pour 33% des consommateurs lorsqu’ils choisissent leur produit pour faire la lessive. Pourtant, le dernier test réalisé par les experts de l’association prouve que les appellations du type "peaux sensibles" ou "sensitive" n’est pas un gage de qualité.

Au total, près de 20 lessives liquides et en capsules ont été testées, dont celles des grandes marques comme Ariel, Skip, Le Chat, ainsi que les marques vertes comme Rainett, Biocoop, Maison verte, l’Arbre vert et les marques de distributeur comme Auchan, Leader Price, Casino ou Intermarché. 
Résultat : la plupart (13 sur 20) contiennent des parfums allergènes et 6 sur 20 contiennent des conservateurs hautement allergisants.

Des substances allergisantes
L’UFC-Que Choisir confirme qu’il est "impossible d’éviter les allergènes en se fiant aux publicités et aux emballages", comme le soupçonnaient d’ailleurs 88% des consommateurs ayant répondu à l’enquête sur les habitudes de lavage. Parmi les produits les moins adaptés aux peaux sensibles, les capsules "Dash 2 en 1 fleurs de lotus et lys" remportent le record de 9 parfums allergènes tous présents à plus de 100 mg/kg et l’un d’eux frôlant les 700 mg/kg.

La lessive liquide "Ariel sensitive" contient quand à elle le conservateur le plus allergisant du marché, la MIT (méthylizothiazolinone), ainsi que la benzizothiazolinone (BIT), qui appartient à la même famille. La lessive liquide "Tandil savon de Marseille" d’Aldi cumule également ces deux substances, et les capsules « Skip » sensitive contiennent plusieurs parfums allergisants, dont le benzyl alcool à 239 mg/kg. "Inadmissible", constate l’Union fédérale des consommateurs.

27 avr

5 astuces pour déjouer les escroqueries à la livraison de colis
Devant la multiplication des escroqueries par e-mail, SMS ou téléphone dont sont victimes de nombres Français. Chronopost livre 5 conseils pour se protéger des escroqueries aux faux colis.

Que celui qui n'a jamais reçu un courriel, un message vocal ou un SMS lui indiquant qu'un colis est à sa disposition dans un point relais et qu'il sera retourné à l'expéditeur, à moins de contacter le service clients joignable via un numéro surtaxé ou de cliquer le lien proposé dans le mail se manifeste ! (voir : Attention aux arnaques aux faux colis par SMS).
Face à la multiplication de ce type d'arnaque, Chronopost liste les 5 règles à respecter pour éviter les escroqueries.

Ne répondre qu'aux emails envoyés par Chronopost
"Des emails frauduleux sur le suivi d'envoi sont parvenus à nos clients", alerte Chronopost. Dans un tel cas de figure, il est recommandé de ne cliquer pas sur les liens mentionnés sur l'e-mail reçu. Par ailleurs, les courriels envoyés par Chronopost se terminent uniquement par @chronopost.fr et @client-chronopost.fr. Ceux qui suspectent un message douteux peuvent le transférer à cette adresse : abuse@chronopost.fr (courriel uniquement réservée au signalement des cas d'emails frauduleux).

Vigilance à la réception d'un SMS
Pour reconnaître un SMS provenant de Chronopost, il faut vérifier si le numéro de colis ou le nom de l'expéditeur (à défaut celui de Chronopost) est indiqué dans le message. Chronopost rappelle qu'il ne donne pas de numéro de téléphone à rappeler (voir : Protégez-vous des ping calls, ces arnaques à l'appel en absence !).

Ne pas divulguer ses identifiants
Certains clients ont été contactés par téléphone par des individus se réclamant de Chronopost pour obtenir un numéro de compte Chronopost et ses identifiants. Ces informations étant strictement confidentielles et personnelles, il convient de ne pas les communiquer par télpéhone ou par courriel (voir : 3 conseils pour éviter de se faire pirater sa carte bancaire ?).

Ne pas rappeler de numéros surtaxés
De plus plus, les escrocs n'hésitent pas à demander aux victimes de rappeler un numéro de téléphone surtaxé (voir : Téléphone : comment reconnaître les numéros surtaxés ?). Chronopost indique qu' il ne faut pas les composer et que le téléphone du Service Clients Chronopost Particuliers est le 0 969 391 391 (appel non surtaxé).

voir : Plusieurs dispositifs permettent de lutter contre les arnaques par SMS et téléphone

Penser à demander son badge au chauffeur
Certaines personnes se sont faites passer pour des chauffeurs Chronopost pour collecter des envois. Pour se protéger, les clients ne doivent pas hésiter à demander au chauffeur de présenter son badge Chronopost.