Exposition 47 - Portraits d'insurgés

Une sonorité pour commencer : quarante-sept.

Une graphie pour continuer 47.

Des syllabes qui claquent sur la noirceur et deux chiffres, 4, 7, indissociables,

détachés du temps, figeant l’histoire, ramassant la mémoire,

troublant le cours des choses et bousculant la compréhension du monde

 

Reprendre mémoire
                                                                                                Exposition pensée et écrite par RAHARIMANANA
                                                                                                        Photographies - PIERROT MEN
                                                            

copyright - Pierrot Men



Le photographe, Pierrot Men, fait ressurgir les regards oubliés.

L'écrivain, Raharimanana, redit les voix qui se sont perdues. 

De simples femmes, de simples hommes, entre 82 et 99 ans. Témoins ou insurgés. Leurs portraits sont ici nos guides, résolument vivants, survivants, d'un passé gommé des esprits. Leurs témoignages, à la mémoire intacte, les accompagnent. Ils nous rappellent la nécessité de dire l'histoire, pour comprendre les maux et rêves d'aujourd'hui.




 

 
 
 
 
 
 
 
Je ne viens pas sur les cendres du passé 
pour raviver les morsures du feu ou
pour soulever les poussières indésirables,
Je ne viens pas sur les traces ensevelies
pour accuser le pas qui a foulé ou le temps
qui a effacé,
Je ne viens sur les pans du silence que
pour un lambeau de mémoire et tisser
à nouveau la parole qui relie,
Je viens juste pour un peu de mots,
et des parts de présent, et des rêves de futur...

            Raharimanana

 

 

                                                                                               copyright - Pierrot Men
 
« Je suis allé à la rencontre de ces gens, de simples gens, avec un enregistreur, raconte Pierrot Men. Je leur ai expliqué ma démarche. J’étais prêt à les écouter. Ils se sont sentis compris, aimés… Certains ne voulaient pas que je reparte. Il faut bien partir… » ajoute le photographe. « Et tout simplement ils ont raconté, tout simplement ils m’ont offert leur visage, leur vrai visage (...) Montrer, témoigner, que ces gens existent et qu’on ne les oublie pas », conclut Pierrot Men.


(…) Pour Raharimanana, l’homme de lettres « séduit, presque empoisonné par la parole », il faut relancer le débat de l’esthétique et de l’engagement : «  Il existe aujourd’hui une peur de parler de l’essentiel car cela semble trop dur. Pourtant, il ne faut pas oublier la question de la démarche artistique, qui permet de creuser des thèmes fondamentaux, de témoigner, de faire connaître. (…) Les témoignages présentés dans l’exposition sont très forts, et feront sans doute polémique car ils évoquent des points très sensibles, comme la torture. C’est un véritable choc."

Extraits article de Virginie de Galzain , journaliste et photographe

 

 
L’exposition a été présentée dans le cadre de l’événement « Création et mémoire » du Conseil régional d’Ile-de-France au Festival d’Avignon 2009. L’actualité de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense fait partager cette création pour la première fois en région parisienne.

 

Conception et production de l’exposition : ZERANE CONFLUENCE ARTISTIQUE

Contact : Zérane S.Girardeau – zerane@gmail.com
 
Un ouvrage publié en mars 2011 par les éditions Vents d'ailleurs permet de retrouver les photographies et les textes de l'exposition
Disponible dans toutes les librairies - 20 euros