Conférences‎ > ‎

24 De Trogoff

Conférence 24 « L'Amiral de Trogoff à table »

Je suis d’une autre époque, de celle où les bateaux étaient en bois et les marins en acier. Pas le contraire. Peter Hoeg


L’histoire a conservé le nom de Jean Honoré de Trogoff Kerlessy comme sabordeur de la flotte de Toulon – les Révolutionnaires tenteront même de faire passer de Trogoff pour Russe – mais c’est une autre facette du

personnage qui nous intéresse.

Embarqué sur plusieurs corvettes, vaisseaux, flûtes lors de ses diverses affectations, ce n’est pas les vingt-cinq années passées dans la marine qui nous interrogent ici, c’est l’un de ses rôles à bord qui mérite le détour : il va

avoir la charge de superviser les commandes d’achats alimentaires quotidiens pendant six mois de janvier à juillet 1791. Dès lors, le contre-amiral va noter scrupuleusement toutes ses commandes et nous allons nous intéresser à ces

menus et plats de la Révolution. Ainsi va-t-il acheter de grandes quantités de vaisselle, des dizaines de plats, saucières, chocolatières, moulins, couverts et ustensiles de cuisine que l’on ne s’attend pas à trouver à bord.

Ce n’est plus un navire mais un vaisseau étoilé, ce n’est pas un bâtiment de guerre mais un navire de restauration ! Sans parler des bouteilles grand cru, flacons d’alcool, carafes et autres Marie-Jeanne.

Les tonneaux du navire se décomptent à l’aune des barriques de vin ! 

Nous évoquerons la vie de cet officier et ses passions sachant que l’amiral est un ascendant indirect du conférencier. Nous apprendrons ainsi des informations sur Jean Honoré et nous tenterons de percer plusieurs mystères

le concernant sur ses origines bretonnes et son parcours militaire.


Résumé de la conférence en pdf téléchargeable en bas de page.






Ċ
Luc CORLOUER,
26 oct. 2019, 03:50
Comments