Conférences‎ > ‎

20 Crime de Javel

Conférence 20 « Le Crime de Javel »

Paris septembre 1949. Il fait nuit, dans le faisceau des projecteurs un automobiliste aperçoit un corps sur la chaussée du quai de Javel. Police-Secours va rapidement déterminer l’identité de la victime, il s’agit de Louise Cansot, née à Tréguier. Les enquêteurs sont perplexes, qu’est-il arrivé à cette jeune Bretonne ? Qui est cette belle assassinée ? La fille aux cent portraits !

En 1937, elle débarque à Paris alors que les lumières de l’exposition universelle illuminent la ville. A 17 ans, elle connaît la pauvreté des exilés bretons autour de la gare Montparnasse. Mais Louise est très belle, elle va poser pour les rapins de Montparnasse ! Elle va acquérir une réputation de modèle et elle est tellement jolie qu'elle se présente un jour aux Folies-Bergères ne sachant ni danser ni chanter, sa beauté suffit, elle sera engagée. Elle change de prénom Louise sent la province, alors Lise enchaîne les boulots, pose pour des dizaines de peintres, son visage, son corps sont reproduits sur de nombreuses toiles. Lise veut devenir célèbre, elle est sur le chemin de la gloire déjà surnommée la fille aux cent portraits.

Mais la guerre arrive, les peintres partent s'installer dans le sud. Elle est rapidement dans la « dèche ». Rentrer à Tréguier sans avoir réussi ? Non, elle reste dans la capitale où quelques vieux parrains vont l'aider à survivre, mais elle va sombrer dans la déprime et l'alcool. Cependant toute tempête laisse place un jour à un bel horizon, la guerre s’achève et survient l’amour, ses démons s'éloignent. Pourtant, l’aimé doit partir à l’étranger et dans les yeux ils se promettent un bel avenir, il reviendra c'est juré ! Ils y croient tous les deux. Quelques semaines après, un télégramme : « Je reviens » ! Lise est émerveillée, enfin le bonheur ! Elle dit à sa logeuse : « Je dois sortir ». La misère ne lâche pas facilement ses proies, quelques heures plus tard son corps sera retrouvé sur le sombre quai de Javel, un cadavre anonyme dans un décor sinistre titrerons, les journaux.

Fait réel la vie et la mort de Lise Cansot feront la Une des journaux, sans suite. Refaire le parcours, reprendre les témoignages et rouvrir le dossier de l’enquête pour tenter d’élucider cette affaire, telle a été ma quête.


Résumé de la conférence en pdf en bas de page.






Ċ
Luc CORLOUER,
25 oct. 2019 à 03:04
Comments