Découverte du bateau et prise en mains


Prise en mains du Lucia 40

Venez découvrir le Lucia 40 avec une petite vidéo (réalisée par la société Mermer Locations)


Conseils pour une croisière heureuse et sans soucis 


pour le capitaine


Vous avez décidé de louer un catamaran sans skipper pour 6 à 8 personnes dans les Antilles.


Quelques règles de base afin de préparer la croisière 


=> vous familiariser avec le bateau (visionner photos, vidéos, films)


=> connaître vos équipiers


=> connaître vos limites


=> soyez préparé à toute éventualité


Vous avez déjà une expérience de la voile, ayant déjà navigué comme skipper sur des monocoques ou en tant que propriétaire dans d’autres eaux.


Vous allez vous retrouver face à un catamaran long d’une douzaine de mètres, de 7 m de large avec plus de 100 mètres carrés de surface de voile avec un mât de plus de 17 mètres.


Vous n’avez jamais été le skipper d’un bateau comme ça !


Et vous n’avez jamais navigué avec les gens avec qui vous embarquez pour une ou deux semaines.

Vous n’avez aucune idée de dont ils sont capables et quelles sont leurs limites. Quelle aide vont-ils vous apporter quand il faudra mouiller, faire face à des surventes ou à des orages plus ou moins violents ? Sont-ils sujets au mal de mer ?


De plus, c’est la première fois que vous naviguez dans les Antilles.


Et maintenant vous êtes le capitaine. Vous êtes non seulement responsable du bateau (et de la caution versée au loueur), vous êtes également responsable des personnes que vous embarquez.

Chacun attendra de vous une réponse parce qu’il ne connait pas ce nouvel environnement. La seule personne ayant les connaissances et la responsabilité finale pour tout, c’est la personne que vous voyez dans la glace, VOUS !


Tout ceci peut vous paraître fort inquiétant. Mais ça peut-être aussi une grande source de satisfaction si vous vous êtes bien préparé.


Avant d’aller plus loin, si ce que vous venez de lire vous met en situation de stress, n’hésitez pas à faire appel à un skipper professionnel. Il connait les meilleurs endroits pour passer la nuit en sécurité, 

il fera également office de guide pour vous emmener dans les meilleurs endroits en fonction de vos désirs et sans aucune perte de temps. Il fera également office de professeur pour vous permettre de louer un bateau seul dans une prochaine croisière, voire, si vous envisagez d’acheter un bateau ou si vous envisagez une croisière de longue durée, 

il vous fera profiter de son expérience et vous expliquera les points importants à regarder et les écueils à éviter. Ceci vous garantira une croisière sans souci.


Comment être un bon capitaine ?


Si vous aimez les responsabilités, vous adorerez être le seul responsable à bord et si, en plus, vous n’aimez pas avoir un étranger à bord, n’hésitez pas, sautez le pas.


Préparation 


C’est l’élément clé pour une croisière réussie.

Plus vous passerez de temps avant de partir en croisière à lire des guides, aller sur des forums, vous familiariser avec le bateau et le programme de la croisière, plus vous apprécierez cette croisière. 

N’hésitez pas à demander à votre loueur des informations, un inventaire détaillé du bateau, voire un guide sous forme électronique .


=> Prévisions météo

=> Conditions de vent et phénomènes locaux

=> Conditions de mer

=> Comment mouiller l’ancre

=> Comment se servir de l’annexe, choix du ponton ou de la plage où accoster, navigation de nuit en annexe, sécurité, mouiller l’annexe avec le grappin, mettre le bon mélange HB,

=> Bouées

=> Heures de lever et de coucher du soleil,

=> Marinas et zones de mouillage,

=> Douanes et clearances

=> Préparer la navigation du lendemain, heure de départ, nombre d’heures prévues de navigation, heures du repas

=> Consignes de sécurité (appel VHF, connaître et communiquer sa position GPS)


Communication


Ce n’est pas parce que vous connaissez ce que vous expliquez à vos équipiers qu’ils vont comprendre ce que cela signifie.

Babord, tribord, border, choquer, prendre un ris, écoute, drisse, pare battage, bôme,…, ils vont être au premier abord perdus, faites preuve de patience et de pédagogie.


Préparez vos manoeuvres et n’hésitez pas à expliquer dans le calme à l’avance le détail de chaque manoeuvre et le rôle de chacun. Montrez, n’hésitez pas à faire refaire.

Ne faites jamais confiance les yeux fermés. N’oubliez pas que la délégation, c’est bien, le contrôle c’est mieux.


Une des marques d’un bon skipper est sa capacité à se faire comprendre, à ne jamais s’énerver et crier… 

N’hésitez pas à faire vous-même si votre équipier n’y arrive pas. Certains comprennent tout de suite la bonne manoeuvre, d’autres ne comprendront jamais.

Rien ne vous apportera plus de satisfaction qu’une manoeuvre réussie, une prise de bouée ou un joli mouillage sans cris et sans énervement.

Par exemple, les directives pour mouiller ou prendre une bouée doivent être expliquées bien avant la manoeuvre fort calmement. Toute manoeuvre doit être préparée, jamais dans la panique ou au dernier moment.

Mettez en place de ordres simples et utilisez les gestes du bras ou des mains. Arrière, avant, à droite ou à gauche, stop.

Quand le vent souffle fort, personne ne vous entendra même si vous hurlez.

Demandez à ce que votre ordre soit répété. Si vous dites par exemple « tribord 20 degrés », l’équipier à la barre répétera « tribord 20 degrés ». De même, demandez à un équipier de pointer la bouée avec son bras, vous n’êtes peut-être pas en situation de la voir.

Essayez ces techniques, elles vous permettront de naviguer sereinement et à la satisfaction de tous.


Connaissez votre équipage et ce que vous pouvez lui demander

Vous êtes expérimenté mais un bateau de cette taille ne se manoeuvre pas seul, vous aurez besoin d’aide. 

Formez vos équipiers à l’avance à des tâches bien distinctes, l’un sera responsable du mouillage et de l’ancre, l’autre de l’annexe, le troisième pour hisser et affaler/ranger la grand voile par exemple.

Avant le départ, un équipier sera chargé de vérifier que tout est en ordre à bord, vaisselle rangée, équipets et placards fermés, tous les hublots fermés de manière étanche. Aucun bout ne traîne, tout est propre et rangé. 

Mais contrôlez, contrôlez, contrôlez….

N’oubliez pas que vous ne pourrez déléguer une tâche que si vous êtes capable de l’effectuer vous-même.

Impliquer les équipiers dans les manoeuvres ne pourra que leur apporter des satisfactions. Chacun ne pourra être expert en tout, essayez de distribuer les responsabilités.

Les gens aiment à travailler en équipe, mais ici, ils vont s’acquitter de tâches inhabituelles. Vos conseils et votre leadership aideront à créer la confiance entre tous.

Un conseil pour finir, ne montrez jamais votre stress, tout est sous contrôle et déléguez.

Il n’y a pire situation pour les équipiers qu’un chef de bord inquiet et peu sûr de lui. 

Et n’hésitez pas à être humble, vous avez aussi le droit de rater une manoeuvre. Quel mal y a-t-il à dire, « je me suis planté, on fera mieux la prochaine fois ».

Et rien ne vous interdit de faire un debriefing devant un bon verre une fois la manoeuvre terminée. 

Et n’oubliez pas que c’est vous qui êtes au final responsable de toutes les manoeuvres, un équipier qui fait une erreur, c’est votre erreur.


Soyez prêts à changer vos plans


Ceci n’est pas chose facile. Vous avez préparé un plan de route et des incidents techniques, une mauvaise météo, un équipage fatigué ou malade peuvent vous amener à changer vos plans.

Le bateau doit être rendu un jour et une heure donnés, certains de vos équipiers doivent prendre un avion, ne vous laissez pas surprendre, prévoyez le pire cas de figure pour le retour.


Mais rien ne tout cela ne doit être pris en considération si la sécurité de tous est en jeu.

Ne pas forcer le destin, tant pis, vous prendrez un autre vol, vous paierez une pénalité au loueur pour retour en retard ou vous ferez ramener le bateau par un professionnel.

Changez vos plans, allez ailleurs, mettez vous à l’abri. Faites ce qu’il faut pour que vous-même, votre équipage et le bateau soient en sécurité.


Vous êtes le capitaine, c’est à vous qu’il revient de prendre ces décisions. Et n’oubliez pas que vous êtes responsable devant les tribunaux, il n’y a plus d’amis quand un accident arrive.



Bonne croisière dans la Caraïbe en catamaran…