Accueil‎ > ‎

L'Âme Corse

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
ċ

Afficher Télécharger
La photo du livre L’âme Corse (à gauche) est de Jonathan Robertson. Le livre de Jean-Pierre Mattei « La Corse, les Corses et le cinéma » (à droite) consacre à Louis Panassié une analyse de l’importance reconnue à son film à sa sortie dans l’île en 1979.   81 Ko v. 4 19 déc. 2010 06:13 Louis Panassie
ċ

Afficher Télécharger
Jeannette Castellani : La loi prévoit, en principe, une heure de corse par semaine en classe. Seulement je trouve que c’est nettement insuffisant parce que j’estime que le corse ne doit pas s’apprendre comme une langue étrangère. Et je trouve que c’est navrant d’en arriver là. Moi, lorsque j’enseigne le corse aux élèves, c’est au moment où l’occasion se présente : c’est-à-dire quand on fait une leçon d’éveil si on découvre des fleurs, des plantes, des oiseaux, on apprend le nom de la plante, de l’oiseau, de l’animal en corse.   199 Ko v. 2 4 janv. 2011 08:29 Louis Panassie
Ċ
Afficher Télécharger
Voici le texte consacré par Jean-Pierre Mattei au film de Louis Panassié, « L’âme Corse », dans son ouvrage « La Corse, les Corses et le cinéma ».  15 Ko v. 2 23 janv. 2011 07:30 Louis Panassie
ċ

Afficher Télécharger
  136 Ko v. 1 31 déc. 2010 08:40 Louis Panassie
ċ

Afficher Télécharger
Jonathan Robertson est photographe et vidéaste. Il a assisté Louis Panassié pendant le tournage de « L’Âme Corse ». Il a également participé, pendant plusieurs mois, à la réalisation du film « Terre d’Israël ».   86 Ko v. 1 19 déc. 2010 06:05 Louis Panassie
ċ

Afficher Télécharger
La tradition dite « médico-magique » ne semble pas près de se perdre : être signadore n’est pas l’apanage des gens de la génération de Zia Lavisa. La personne qui signe n’a aucune puissance particulière en elle-même. Son pouvoir vient d’une prière apprise un soir bien particulier, celui de Noël.  99 Ko v. 2 18 déc. 2010 08:35 Louis Panassie
Comments